05 Mai 2021. FR. Italie : Stromboli , Italie / Sicile : Etna , Guatemala : Fuego / Pacaya , La Réunion : Piton de la Fournaise , Hawaii : Kilauea .

Home / blog georges Vitton / 05 Mai 2021. FR. Italie : Stromboli , Italie / Sicile : Etna , Guatemala : Fuego / Pacaya , La Réunion : Piton de la Fournaise , Hawaii : Kilauea .

05 Mai 2021. FR. Italie : Stromboli , Italie / Sicile : Etna , Guatemala : Fuego / Pacaya , La Réunion : Piton de la Fournaise , Hawaii : Kilauea .

05 Mai 2021.

 

 

Italie , Stromboli :

Bulletin hebdomadaire du 26 Avril 2021 au 02 Mai 2021. (date d’émission 04 Mai 2021)

SOMMAIRE DE L’ÉTAT D’ACTIVITÉ
À la lumière des données de surveillance, il est mis en évidence:
1) OBSERVATIONS VOLCANOLOGIQUES: Activité volcanique explosive normale de type strombolienne accompagnée d’une activité de projection parfois intense dans la zone N2. La fréquence totale des événements a montré des valeurs comprises entre les niveaux moyens (13-15 événements / h). L’intensité des explosions variait de faible à moyenne-élevée dans la zone du cratère Nord et moyenne-élevée dans la zone Centre-Sud.
2) SISMOLOGIE: Les paramètres sismologiques surveillés ne montrent pas de variations significatives.
3) DEFORMATIONS: Un transitoire de faible déformation est noté le dimanche 2 mai 2021.
4) GÉOCHIMIE: flux de SO2 à niveau moyen
Le rapport C / S dans le panache se situe à des valeurs moyennes
Le rapport isotopique de l’Hélium montre des valeurs moyennes.
5) OBSERVATIONS SATELLITES: L’activité thermique dans la zone du sommet est à un niveau moyen-bas.

OBSERVATIONS VOLCANOLOGIQUES

Dans la période sous observation, l’activité éruptive de Stromboli a été caractérisée par l’analyse des images enregistrées par les caméras de surveillance INGV-OE situées à une altitude de 190 m, Punta Corvi et une altitude de 400 m.

Description de la morphologie et de l’activité explosive de la zone du cratère suite à l’inspection du 26 avril 2021 par I.N.G.V.-O.E. de Catane.
Dans la zone N, les deux sous-zones N1 et N2 présentaient respectivement trois points d’émission. Le hornito H1 avait deux points d’émission avec une bouche à la base. Le hornito N2 était clairement visible dans la zone CS  . La zone Sud du cratère Centre-Sud et la zone surplombant la Sciara avaient de grandes et profondes dépressions de cratère.
Au cours de l’enquête, l’activité explosive était faible à la fois en fréquence et en intensité des explosions.
Dans la zone Nord, les matériaux produits était principalement grossiers , mélangé avec des matériaux fins alors que dans la zone CS, les matériaux émis étaient principalement grossiers.

Description de l’activité explosive capturée par les caméras de surveillance.
Dans la zone du cratère Nord, le cratère N1, à trois points d’émission, a produit des explosions d’intensité variable de faible à moyenne-élevée (parfois les produits atteignaient 250 m de hauteur) émettant des matériaux grossiers (lapilli et bombes) mélangés à des cendres . L’évent N2, à trois points d’émission, a montré une activité explosive de faible intensité émettant des matières principalement grossières avec une activité de projection intense pendant de courts intervalles les 27-30 avril et 2 mai. La fréquence moyenne des explosions variait de 9 à 14 événements / h.
Dans la zone Centre-Sud, il y avait au moins trois points d’émission avec des explosions, émettant principalement des matériaux grossiers avec une intensité moyenne et parfois élevée (les produits dépassaient 250 m de hauteur). L’activité explosive a montré des valeurs de fréquence horaire moyenne allant de 1 à 5 événements / h.

Source et photo : INGV

Lire l’articlehttps://www.ct.ingv.it/index.php/monitoraggio-e-sorveglianza/prodotti-del-monitoraggio/bollettini-settimanali-multidisciplinari/493-bollettino-settimanale-sul-monitoraggio-vulcanico-geochimico-e-sismico-del-vulcano-Stromboli20210504/file

 

Italie / Sicile , Etna :

Bulletin hebdomadaire du 26 Avril 2021 au 02 Mai 2021. (date d’émission 04 Mai 2021)

SOMMAIRE DE L’ÉTAT D’ACTIVITÉ.

À la lumière des données de surveillance, il est mis en évidence:
1) OBSERVATIONS VOLCANOLOGIQUES: Activité de dégazage des cratères sommitaux; Activité strombolienne au Cratère Sud-Est et émission de cendres dispersées dans la zone du sommet.
2) SISMOLOGIE: Augmentation de la sismicité de fracturation qui est à un niveau modéré; Amplitude de tremor moyenne-faible à faible.
3) INFRASONS: faible activité infrasonore
4) DEFORMATIONS: Il n’y a pas de variations significatives dans la série chronologique des réseaux de surveillance de la déformation des sols.
5) GÉOCHIMIE: flux de SO2 à niveau moyen
Le flux de HCl est à un niveau bas.
Le flux de CO2 du sol montre des valeurs moyennes.
La pression partielle de CO2 dissous dans les eaux souterraines atteint les valeurs de fond.
Aucune nouvelle donnée du rapport C / S n’est disponible.
Les valeurs du rapport isotopique de l’hélium restent à des niveaux élevés, quoique décroissants (échantillonnage du 23/04/2021).
6) OBSERVATIONS SATELLITES: L’activité thermique dans la zone du sommet est à un niveau bas.

 

OBSERVATIONS VOLCANOLOGIQUES

Au cours de la semaine, le suivi de l’activité volcanique au niveau des cratères sommitaux de l’Etna a été réalisé en analysant les images du réseau de caméras de surveillance de la section INGV Catane, Osservatorio Etneo (INGV-OE). Les observations de certains jours ont souvent été rendues difficiles par des conditions météorologiques défavorables.
Au cours des premiers jours de la semaine, le Cratère Sud-Est (CSE) a eu une activité impulsive avec l’émission de cendres qui se sont rapidement dispersées dans la zone du sommet. Le 26 avril l’embouchure Est du Cratère Sud-Est a repris l’activité strombolienne et les jours suivants cette activité a été caractérisé par des fluctuations d’intensité et de fréquence. Dans les cratères restants, il y avait une activité de dégazage plus ou moins intense.

Tremor volcanique:
Le tremor volcanique a montré une stationnarité substantielle de l’amplitude du RMS, restant dans les premiers jours de la semaine à un niveau moyen-bas, atteignant un niveau bas après le  28  . Les sources du trémor volcanique étaient principalement localisées en correspondance avec le cratère Sud-Est et se situent dans une plage de profondeur comprise entre 500 et 2800 m au-dessus du niveau de la mer.

Source : INGV.

Lire l’articlehttps://www.ct.ingv.it/index.php/monitoraggio-e-sorveglianza/prodotti-del-monitoraggio/bollettini-settimanali-multidisciplinari/494-bollettino-settimanale-sul-monitoraggio-vulcanico-geochimico-e-sismico-del-vulcano-etna20210504/file

Photo : Gio Giusa.

 

Guatemala , Fuego / Pacaya :

Volcan Fuego :

BULLETIN SPÉCIAL VOLCANOLOGIQUE  , LAHAR MODÉRÉ DANS LA BARRANCA SECA

Les pluies en ce moment dans la zone du complexe volcanique, génèrent des lahars dans la Barranca Seca , d’un niveau modéré avec des probabilités d’augmentation dans les prochaines minutes en raison des pluies dans la région. Le lahar descend avec de la matière volcanique fine, des branches et des troncs d’arbres, ainsi que des blocs de 30 cm à 1,5 mètre de diamètre.

Les pluies des derniers jours maintiennent les dépôts volcaniques saturés d’humidité, de sorte que les lahars continueront à être générés l’après-midi et la nuit. La possibilité que des lahars modérés soient générés par l’un des autres ravins autour du volcan n’est pas exclue.

Volcan Pacaya :

Activité: L’Observatoire du volcan Pacaya OVPAC signale une colonne de dégazage modéré au-dessus du cratère Mackenney de couleur blanche et grise qui se déplace vers le Nord-Est. Cette activité s’est produite sporadiquement. La coulée de lave sur le flanc Nord-Ouest reste active et continue sa lente progression vers l’Ouest dans la zone connue sous le nom de La Breña. Les stations sismiques enregistrent les tremors (vibrations internes) et la pression du gaz. Il n’est pas exclu que d’autres coulées de lave soient générées sur d’autres flancs , ainsi que des colonnes de cendres abondantes.

Source : Insivumeh 

Photo : Villa nueva news.

 

La Réunion , Piton de la Fournaise :

Communiqué du 04 Mai 2021 – 14h30

L’éruption débutée le 09/04/2021 à 19h (apparition du trémor) se poursuit. L’amplitude du trémor volcanique (indicateur d’une émission de lave en surface), après avoir stagné du 29 avril au 1er mai, a repris sa tendance à lentement décroitre depuis le 2 mai . Son amplitude reste cependant significative, atteignant encore 50% de l’amplitude maximum observée durant cette éruption, le 13
avril .

– Un survol en ULM réalisé ce matin par une équipe de l’OVPF a permis de confirmer que :
. les deux cônes étaient toujours actifs, des projections de lave n’étaient visibles ce matin qu’au niveau du plus petit cône en aval, alors qu’un lac de lave était toujours bien présent au niveau du cône le plus imposant en amont ,
. l’écoulement de la lave à la sortie des bouches éruptives, se fait essentiellement en tunnels et ce presque jusqu’à la limite supérieure des grandes pentes, où des résurgences de lave sont
visibles en surface.

. le front de coulée continue sa lente progression dans le haut des Grandes Pentes. En 24h le front de coulée a progressé de 180 m environ, et se situait ce matin aux alentours de 1500 m d’altitude ,
. enfin, comme observé lors des deux derniers jours, des incendies dans la végétation située au pied du rempart et au front de coulée ont été observés.

– Sur les dernières 24 heures, 3 séismes volcano-tectoniques superficiels (entre le niveau de la mer et la surface) ont été enregistrés, tous localisés à l’aplomb des cratères sommitaux.

-Les flux de CO2 dans le sol sont toujours en hausse en champ lointain (région des Plaines).
– La légère inflation (gonflement) de la zone sommitale et de la base du cône terminal se confirme. Ce paramètre sera suivi avec attention ces prochains jours car il peut correspondre à la pressurisation du réservoir magmatique superficiel localisée sous le sommet et pourrait suggérer un flux de magma profond entrant dans le réservoir magmatique superficiel supérieur s’ajoutant au flux de sortie du réservoir qui alimente le site éruptif.

– Les conditions météorologiques favorables ont permis une estimation du flux de lave par imagerie satellite. Les débits de surface estimés sur les dernières 24h à partir des données satellites via la
plateforme HOTVOLC (OPGC – université Clermont Auvergne) étaient compris entre 1 et 5 m3 /s.
Cependant, ces débits sont certainement sous-estimés du fait de l’écoulement de la lave qui se déroule désormais majoritairement en tunnel.

Niveau d’alerte : Alerte 2-2

Source : OVPF.

Lire l’articlehttps://www.ipgp.fr/sites/default/files/ovpf_20210504_14h30_communique_eruption.pdf

 

Hawaii , Kilauea :

19 ° 25’16 « N 155 ° 17’13 » W,
Altitude du sommet : 4091 pi (1247 m)
Niveau d’alerte volcanique actuel: ATTENTION
Code couleur de l’aviation actuel: ORANGE

Résumé de l’activité:
Le volcan Kīlauea est en éruption. L’activité de lave est confinée au cratère Halema’uma’u  depuis un évent sur le côté Nord-Ouest du cratère. Le 4 mai, le lac de lave avait une profondeur de 227 m (744 pi) et reste stagnant sur sa moitié Est. Les taux d’émission de SO2 restent élevés à 475 t / jour, mesurés pour la dernière fois le 2 mai.

Observations du sommet:
Le taux d’émission de dioxyde de soufre le plus récent, mesuré le 2 mai, était de 475 t / jour et poursuit une tendance à la baisse des taux d’émission qui a commencé à la mi-avril. Cela reste élevé par rapport aux taux (moins de 100 t / jour) dans les mois précédant le début de l’éruption du lac de lave au sommet le 20 décembre, mais est nettement inférieur aux taux d’émission qui étaient en moyenne de plus de 800 t / jour de mi-février à mi-avril. . Les inclinomètres du Sommet ont enregistré des changements mineurs au cours des dernières 24 heures. La sismicité reste stable, avec des tremors élevés.

Le lac de lave dans le cratère Halema’uma’u, au sommet du Kīlauea, reste actif mais la superficie de lave de surface active a diminué au cours des deux dernières semaines. Cette image compare des photos du 17 avril, lorsque la lave active s’étendait jusqu’aux digues le long de la majeure partie du périmètre, au 28 avril, lorsque seule la partie centrale restait active et que très peu de lave de surface atteignait les digues.

Observations sur le lac de lave de l’Halema’uma’u:
L’épanchement de lave depuis l’évent Ouest continue d’alimenter le lac de lave dans le cratère Halema’uma’u par une entrée submergée du lac. La circulation de lave et la submersion intermittente de la croûte se poursuivent dans une plus petite partie Ouest du lac de lave, et la lave n’a pas suinté le long du périmètre du lac au cours de la semaine dernière. La profondeur totale du lac est de 227 m (744 pi) ce matin, mesurée par un télémètre laser continu sur la partie Ouest active. La croûte de lave stagnante et solidifiée couvrait 93% de la surface du lac telle que mesurée par cartographie thermique le 16 avril.

Des mesures récentes du taux d’émission de SO2 suggèrent que le taux d’épanchement (éruption) a considérablement diminué depuis la mi-avril. D’autres diminutions des émissions au cours de cette éruption se sont produites alors que l’inclinaison du sommet diminuait, alors que les récentes baisses d’émissions sont indépendantes de l’inclinaison du sommet. Les baisses des émissions de SO2 sont généralement liées à une diminution de l’approvisionnement en lave, mais d’autres possibilités existent également. Il est courant que les éruptions augmentent et diminuent ou s’arrêtent complètement. On ne sait pas si la diminution actuelle de l’activité se poursuivra. Les conditions autour du cratère Halema’uma’u restent dangereuses. Le HVO continue de surveiller de près le volcan Kīlauea pour détecter d’autres signes de changement d’activité.

Source : HVO.

Photos : USGS / M. Patrick.

 

 

Recommended Posts

Leave a Comment

Nous contacter

Nous ne sommes pas disponibles pour le moment. Mais vous pouvez nous envoyer un email a l'aide du formulaire ci-dessous.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search