19 Février 2021 . FR . Italie / Sicile : Etna , Kamchatka : Ebeko , Nouvelle Zélande : White Island , Chili : Villarica , Guatemala : Pacaya .

Home / blog georges Vitton / 19 Février 2021 . FR . Italie / Sicile : Etna , Kamchatka : Ebeko , Nouvelle Zélande : White Island , Chili : Villarica , Guatemala : Pacaya .

19 Février 2021 . FR . Italie / Sicile : Etna , Kamchatka : Ebeko , Nouvelle Zélande : White Island , Chili : Villarica , Guatemala : Pacaya .

19 Février 2021 .

 

 

Italie / Sicile , Etna :

COMMUNICATION SUR L’ACTIVITE DE L’ ETNA [MISE À JOUR n. 139]

L’Institut national de géophysique et de volcanologie, Osservatorio Etneo , annonce qu’à l’aide des caméras de surveillance un nouveau débordement de lave du Cratère Sud-Est est observé
 , qui a commencé juste avant 07h55 UTC. La coulée de lave descend le versant Est du cône, se dirigeant vers la Valle del Bove. L’amplitude du tremor augmente.

COMMUNICATION SUR L’ACTIVITE DE L’ ETNA [MISE À JOUR n. 140]

L’Institut national de géophysique et de volcanologie, Osservatorio Etneo   rapporte qu’après le débordement initial de lave sur le flanc oriental du Cratère Sud-Est, on observe une augmentation rapide de l’activité strombolienne à partir du même cratère et de l’alimentation de la coulée de lave. De plus, un panache de gaz intense se forme, actuellement sans quantité significative de cendres. L’amplitude moyenne du tremor volcanique montre des valeurs élevées avec une tendance croissante.

Image acquise par le satellite ESA Sentinel2 le 18 février, sur spectre visible RVB + infrarouge (SWIR – 2190 nm). On peut voir les flux produits par le paroxysme du 18 février, vers la Vallée de Bove (la plus longue), le  M. Frumento Supino (vers le Sud-Sud-Ouest) et la Valle del Leone (la plus petite vers le Nord-Est ).

La source du tremor est située sous le Cratère Sud-Est, à une profondeur d’environ 2700 m au-dessus du niveau de la mer.
L’activité infrasonore montre également des valeurs élevées du taux d’occurrence et de l’énergie des transitoires infrasonores, avec une tendance à augmenter.

D’autres mises à jour seront communiquées rapidement.

Source : INGV.

Photos : Gio Giusa , INGV.

 

Kamchatka , Ebeko :

AVIS D’OBSERVATION DU VOLCAN POUR L’AVIATION (VONA).

Diffusion: 19 février 2021
Volcan: Ebeko (CAVW # 290380)
Code couleur actuel de l’aviation: ORANGE
Code couleur de l’aviation précédent: orange
Source: KVERT
Numéro de l’avis: 2021-27
Emplacement du volcan: N 50 ° 41 min E 156 ° 0 min
Zone: Kuriles du Nord, Russie
Altitude du sommet: 1156 m (3791,68 pi)

Résumé de l’activité volcanique:
Une activité éruptive modérée du volcan se poursuit. Selon les données visuelles des volcanologues de Severo-Kurilsk, l’explosion a envoyé des cendres jusqu’à 3,1 km d’altitude, un nuage de cendres dérive vers le Sud-Est du volcan.
Cette activité se poursuit. Des explosions de cendres jusqu’à 6 km (19 700 pieds) d’altitude pourraient survenir à tout moment. L’activité en cours pourrait affecter les avions volant à basse altitude et l’aéroport de Severo-Kurilsk.

Hauteur des nuages ​​volcaniques:
3100 m (10168 ft) AMSL Heure et méthode de détermination du panache de cendres / hauteur des nuages: 20210219 / 0542Z – Données visuelles

Autres informations sur les nuages ​​volcaniques:
Distance du panache de cendres / nuage du volcan: 3 km (2 mi)
Direction de la dérive du panache de cendres / nuage du volcan: SE
Heure et méthode de détermination du panache de cendres / du nuage: 20210219 / 0542Z – Données visuelles.

Source : Kvert .

Photo : L. Kotenko. IVS FEB RAS.

 

Nouvelle Zélande , White Island :

Explosions mineures de vapeur sur Whakaari / White Island, publié le vendredi 19 février 2021 , 11h30 .

Une série d’explosions de vapeur de courte durée et de faible énergie s’est produite le 19 février 2021 sur Whakaari / White Island à la suite d’une légère augmentation des niveaux de tremor volcanique. Ces explosions ont duré environ 100 minutes. Ces petits événements ne semblent pas avoir produit de traces de cendres localement. Depuis l’événement, l’activité est revenue à un niveau bas. Le niveau d’alerte volcanique reste à 1.

À partir de 2 h 20 aujourd’hui (19 février), nos capteurs sismiques et acoustiques (pression atmosphérique) sur Whakaari / White Island ont détecté une série de petites explosions de vapeur. Aucune observation n’était disponible à partir des webcams de l’île car il faisait encore sombre. La série globale d’impulsions a duré environ 100 minutes et était d’une taille similaire à celles enregistrées le 29 décembre 2020. Les niveaux de tremors volcaniques ont commencé à augmenter vers 21 heures le 18 février et se sont arrêtés vers 5 h 50 aujourd’hui, coïncidant avec la fin des explosions.

De petites explosions de vapeur soudaines peuvent se produire avec peu ou pas d’avertissement. De petites explosions comme celles de ce matin et du 29 décembre 2020 peuvent être enregistrées sur notre réseau de surveillance sismique (vibrations du sol) et acoustique (onde de pression dans l’atmosphère).

Un survol de mesures de gaz a été effectué hier (18 février) n’a montré aucun changement dans le flux de gaz ou les conditions du cratère depuis un mois plus tôt. Le niveau de tremor sismique était légèrement supérieur au niveau de fond au cours des deux jours précédant les explosions, mais il est depuis revenu aux niveaux de fond. En conséquence, le niveau d’alerte volcanique reste à 1 et le code couleur de l’aviation reste au vert.

Le GNS Science et le National Geohazards Monitoring Center continuent de surveiller étroitement Whakaari pour de nouveaux changements  .

Source : Geonet .

Photo : George Novak

 

Chili , Villarica :

Rapport spécial sur l’activité volcanique (REAV), région de La Araucanía, 17 décembre 2020, 17h50 heure locale (Chili continental) .

Le Service national de géologie et des mines du Chili (Sernageomin), sur la base des informations obtenues grâce à l’équipement de surveillance du Réseau national de surveillance volcanique (RNVV), traitées et analysées à l’Observatoire volcanologique des Andes méridionales (Ovdas), et en relation avec l’activité du volcan Villarrica, rapporte ce qui suit:

Le jeudi 17 décembre, à 17h16 heure locale (20h16 UTC), les caméras IP installées à proximité du volcan, ont enregistré une impulsion de matière particulaire, associée à un séisme de longue période (LP).

Les données obtenues sont les suivantes:
HAUTEUR MAXIMALE DE LA COLONNE: 720 m avec émission de particules.
DIRECTION DE DISPERSION: Est-Sud-Est (ESE)
DÉPLACEMENT RÉDUIT: 7,7 cm2

Observations:
Au moment de la publication de ce rapport, les paramètres de surveillance ne présentent pas de variations significatives.

L’alerte volcanique reste au niveau Jaune .

Source et photo : Sernageomin .

 

Guatemala , Pacaya :

BULLETIN SPÉCIAL VOLCANOLOGIQUE.

MISE À JOUR DE L’ACTIVITÉ VOLCANIQUE
Dans le prolongement du bulletin spécial BEPAC 011-2021 et BEPAC 026-2021, les paramètres de surveillance sismique reflètent une nouvelle impulsion d’augmentation à partir de 09h00 (heure locale) aujourd’hui, ce qui confirme que l’activité volcanique se poursuit à des niveaux élevés . Dans le cratère Mackenney, des matériaux incandescents continuent d’être générés et expulsés à une hauteur de 200 mètres avec des explosions de caractéristiques faibles à modérées en continu. La colonne de cendres et de gaz s’élève à une hauteur de 3000 m d’altitude (9842 pieds), dispersée dans la direction du vent sur le volcan Pacaya  , qui est variable, principalement des vents du Nord-Eest et du Sud. Un son similaire à celui d’une locomotive de train est constamment signalé, indiquant une dynamique élevée à l’intérieur du volcan.

Dans la zone en face du plateau, il y a des zones avec des températures élevées. La coulée de lave sur le flanc Sud est toujours active et a une longueur d’environ 1 100 mètres, à l’avant de la coulée ,  des blocs sont libérés avec des températures élevées.

Il n’est pas exclu que l’activité volcanique génère de nouvelles impulsions d’augmentation dans les prochaines heures ou jours. Il est important de se rappeler que la direction du vent est variable, dispersant donc les cendres dans plusieurs directions. L’ INSIVUMEH, assure une surveillance visuelle et instrumentale en permanence, à travers des stations sismiques et des observateurs OVPAC.

Source : Insivumeh .

Photo : @diegorizzophoto

Recommended Posts

Leave a Comment

Nous contacter

Nous ne sommes pas disponibles pour le moment. Mais vous pouvez nous envoyer un email a l'aide du formulaire ci-dessous.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search