24 Janvier 2021. FR . Italie : Stromboli , Indonésie : Raung , La Martinique : Montagne Pelée , Chili : Villarica , Hawaii : Kilauea .

Home / blog georges Vitton / 24 Janvier 2021. FR . Italie : Stromboli , Indonésie : Raung , La Martinique : Montagne Pelée , Chili : Villarica , Hawaii : Kilauea .

24 Janvier 2021. FR . Italie : Stromboli , Indonésie : Raung , La Martinique : Montagne Pelée , Chili : Villarica , Hawaii : Kilauea .

24 Janvier 2021.

 

 

Italie , Stromboli :

COMMUNIQUÉ DE PRESSE SUR L’ACTIVITE DE STROMBOLI [MISE À JOUR n. 5]

L’Institut National de Géophysique et Volcanologie, Osservatorio Etneo, annonce que l’analyse des images des caméras de vidéosurveillance INGV-OE montre que la lente diminution de l’activité effusive alimentée par le débordement de lave s’est poursuivie dans la zone du cratère Nord. Pour le moment, la coulée n’est plus alimenté et se refroidit. Il y a aussi une activité d’éclaboussures dans la zone du cratère Nord. Il n’y a pas non plus de variations particulières dans l’activité explosive strombolienne des zones des cratère Nord et Centre Sud.

Dans la matinée du 23 janvier 2021, l’amplitude du tremor diminue lentement.

 

L’ampleur des événements explosifs reste faible et la fréquence est également similaire à la période précédente, avec un événement toutes les 5 à 10 minutes.
Les données de déformation ne montrent pas de changements significatifs.

COMMUNIQUÉ DE PRESSE SUR L’ACTIVITE DE STROMBOLI [MISE À JOUR n. 6]

L’Institut National de Géophysique et Volcanologie, Osservatorio Etneo, annonce que l’analyse des images des caméras INGV-OE montre que l’activité éruptive de Stromboli n’a subi aucun changement par rapport à ce qui a été communiqué dans la mise à jour n.5. L’activité de projection se poursuit dans la zone du cratère Nord et l’activité strombolienne ordinaire est présente dans la zone du cratère Nord et Centre Sud.

L’amplitude du tremor reste pratiquement inchangée, mais toujours à des niveaux moyens-bas. L’intensité (faible) et la fréquence des événements explosifs, un événement toutes les 5 à 10 minutes, restent également sensiblement inchangées.
Les données de déformation ne montrent pas de changements significatifs.

COMMUNIQUÉ DE PRESSE SUR L’ACTIVITE DE STROMBOLI [MISE À JOUR n. 7]
L’Institut National de Géophysique et Volcanologie, Osservatorio Etneo, rapporte que les réseaux de surveillance ont enregistré le retour des paramètres à l’activité normale à 17h24 (16h24 UTC).

D’autres mises à jour seront communiquées rapidement.

Source : INGV.

Source : INGV , Rosaria Cincotta .

 

Indonésie , Raung :

AVIS D’OBSERVATION DU VOLCAN POUR L’AVIATION – VONA.

Diffusion: 23 janvier 2021
Volcan: Raung (263340)
Code couleur de l’aviation actuel: ORANGE
Code couleur de l’aviation précédent: orange
Source: Observatoire du volcan Raung
Numéro de l’avis: 2021RAU07
Emplacement du volcan: S 08 deg 07 min 30 sec E 114 deg 02 min 31 sec
Zone: Java Est, Indonésie
Altitude du sommet: 10662 FT (3332 M)

Résumé de l’activité volcanique:
Le 23 janvier 2021, éruption avec nuage de cendres volcaniques à 09h20 UTC (16h20 heure locale), l’éruption et émission de cendres se poursuivent.

Hauteur du nuage volcanique:
La meilleure estimation du sommet des nuages de cendres est d’environ 3932 M au-dessus du niveau de la mer, ce qui peut être plus élevé que ce qui peut être observé clairement. Source des données d’altitude: observateur au sol.

Autres informations sur le nuage volcanique:
Emission de cendres se déplaçant vers le Sud-Sud-Ouest

Remarques :
L’activité sismique est caractérisée par un tremor volcanique.

Depuis le 20 janvier 2021, des tremors discontinus non harmoniques ont été enregistrés, suivis de séismes volcaniques profonds, accompagnés de changements de hauteur et de la couleur de la colonne de gaz / cendres d’émissions . Ainsi, depuis le 21 janvier 2021, le niveau d’activité du G. Raung a été relevé au niveau II (Waspada).

Le volcan était clairement visible jusqu’à ce qu’il soit couvert de brouillard. On observe que le cratère émet une fumée grise avec une haute moyenne à épaisse à environ 200 à 600 mètres au dessus du sommet. Le temps est ensoleillé à pluvieux, les vents faibles à modérés à l’Est et au Sud.

Selon les sismographes du 23 janvier 2021, il a été enregistré:
• 27 tremblements de terre d’émissions
• 295 tremors non harmoniques
• 2  tremblements de terre tectoniques lointains

Source : Magma Indonésie .

Photo : GVP

 

La Martinique , Montagne Pelée :

Bilan hebdomadaire de l’activité de la Montagne Pelée  pour la période du 15 Janvier 2021 au 22 janvier 2021.

La sismicité d’origine volcanique a légèrement augmenté durant la dernière semaine . Aucun de ces séismes n’a été ressenti par la population .

Entre le 15 Janvier 2021 16 heures TU (heure locale + 4h) et le 22 janvier 2021 16 heures TU (heure locale + 4h), l’OVSM a enregistré au moins 36 séismes de type volcano-tectonique de magnitude inférieure ou égale à 1, localisés à faible profondeur au sein de l’édifice volcanique , entre 100 m sous le niveau de la mer et 1000m au dessus du niveau de la mer. Cette sismicité de type volcano-tectonique associée à des signaux de haute fréquence est reliée à de la micro-fracturation dans l’édifice volcanique.

 

Lors des phases de réactivation volcanique, il est fréquent que des périodes de plus forte activité sismique alternent avec des phases de sismicité plus faible. La sismicité d’origine volcanique reste cependant clairement au dessus du niveau de base moyen enregistré entre le 1er janvier 2015 et avril 2019 (date du début de son augmentation).

Le niveau d’alerte reste au niveau jaune : Vigilance. 

Source : Direction de l’OVSM IPG.

Photo : rci.fm

 

Chili , Villarica :

3562 événements sismiques de longue période (LP) ont été classés, liés à la dynamique des fluides à l’intérieur du bâtiment volcanique, avec des valeurs de déplacement réduit (DR) maximales de 16,4 cm2.
– Le signal sismique de tremor continu, également lié à la dynamique des fluides à l’intérieur du volcan, est resté stable pendant cette période, avec une valeur DR maximale égale à 4,0 cm2. Les caractéristiques du signal sismique dans son contenu spectral, se situaient principalement dans la plage de 0,8 à 1,8 Hz.
– La sismicité volcanique de type VT n’a pas été classée au cours de cette quinzaine.
– Concernant l’activité de surface, une diminution substantielle du nombre d’explosions et d’épisodes avec émission de cendres volcaniques est observée par rapport aux quinzaines précédentes. La hauteur de colonne la plus élevée observée sur la période était de 700 m, sa teneur étant préférentiellement gazeuse. À partir des images fournies par les caméras de surveillance et lorsque les conditions météorologiques le permettaient, il était possible d’observer une incandescence nocturne et un dégazage avec une intensité variable.
– D’après les données obtenues auprès de 4 stations GNSS mesurant la déformation de surface des systèmes volcaniques, de très faibles variations sont observées, avec des valeurs maximales de 0,1 cm / mois au cours de la dernière période évaluée.

– Les données sur les émissions de dioxyde de soufre (SO2) obtenues au moyen de l’Unité de Spectroscopie Optique à Absorption Différentielle (DOAS), correspondant aux stations Tralco et Los Nevados, installées à 6 km à l’Est-Sud-Est (ESE) et 10 km à l’Est-Nord-Est (ENE) du cratère actif, respectivement, ont présenté une valeur moyenne de 318 ± 81 t / j, avec une valeur journalière maximale de 789 t / j le 12 janvier. Selon l’activité du volcan, ces valeurs restent à des niveaux jugés faibles.
– Quatre anomalies ont été signalées dans les émissions de dioxyde de soufre (SO2) dans l’atmosphère dans le secteur proche du bâtiment volcanique, les 1er, 2, 3 et 4 janvier, selon les données publiées par le Tropospheric Monitoring Instrument (TROPOMI) .
– Au cours de la période, 6 alertes thermiques ont été enregistrées dans la zone associée au bâtiment volcanique, d’une puissance maximale de 4 MW le 14 janvier, selon les données traitées par Middle Infrared Observation of Volcanic Activity (MIROVA) . De même, l’analyse des images satellites Sentinel 2-L2A a rapporté 4 anomalies de rayonnement dans la zone associée au cratère, les 3, 5, 8 et 13 janvier.

Les antécédents du suivi multiparamétrique pendant cette période permettent de déduire une stabilité de l’activité volcanique, le lac de lave reste proche de la surface avec un dégazage continu au niveau du cratère .

Source : Sernageomin .

Photo : Franco Vera

 

Hawaii , Kilauea :

19 ° 25’16 « N 155 ° 17’13 » W,
Altitude du sommet : 4091 pi (1247 m)
Niveau d’alerte volcanique actuel: ATTENTION
Code couleur de l’aviation actuel: ORANGE

Résumé de l’activité:
Le volcan Kīlauea est en éruption. L’émission de lave est confinée au cratère Halemaʻumaʻu depuis un évent sur le côté Nord-Ouest du cratère. Ce matin, 23 janvier, le lac de lave avait une profondeur d’environ 205 m (673 pi) et seule la moitié Ouest est active. Les taux d’émission de SO2 restent élevés.

Entre temps couvert et pluvieux, les équipes de terrain du HVO ont pris cette photo à 15 h 34. HST le 21 janvier 2021, du côté Sud de la caldeira sommitale du Kīlauea. La photo montre l’évent Ouest actif de l’Halema’uma’u, qui a débordé de sa moitié inférieure tubée à 14h51. HST cet après-midi. Il a ensuite créé une coulée de lave pāhoehoe (le gris plus clair sur la photo avec un bord  orange fondu à l’Est) qui coulait à l’Est autour de la grande île radeau au milieu du lac de lave.

Observations du sommet:
Les mesures les plus récentes des taux d’émission de dioxyde de soufre du 16 janvier sont d’environ 2 500 t / j, soit moins que les taux d’émission du lac de lave d’avant 2018 (3 000 à 6 500 t / j). Les inclinomètres du sommet sont sur une tendance inflationniste. La sismicité reste élevée mais stable, avec des tremors élevés et réguliers et quelques tremblements de terre mineurs.

Observations sur la zone du Rift Est:
Les émissions de SO2 et de H2S du Puʻu ʻŌʻō étaient inférieures aux niveaux de détection instrumentale lorsqu’ils ont été mesurés le 7 janvier.

Observations du lac de lave de l’Halema’uma’u:
La faible fontaine de l’évent Ouest alimente un canal de lave qui se déverse dans le lac du cratère Halema’uma’u. Pour le moment, les taux d’épanchement sont en corrélation positive avec l’activité RSAM; des valeurs RSAM plus élevées, un plus grand épanchement de lave.

 

La moitié Ouest active du lac de lave avait une profondeur d’environ 205 m (673 pieds) ce matin (22 janvier), tandis que la moitié Est stagnante du lac reste plusieurs mètres plus bas. L’ensemble du lac de lave – y compris la moitié Est stagnante – est perchée au-dessus de la croûte entre le lac et la paroi du cratère. Le côté Est est surélevé d’environ 1 m et le côté Ouest de 4 m au-dessus de la croûte de lave solidifiée adjacente à la paroi du cratère.

Toutes les îles sont restées stationnaires au cours de la semaine dernière, gelées dans la partie stagnante Est du lac de lave. Les dimensions de l’île principale sont restées inchangées avec ses bords à plusieurs mètres au-dessus de la surface du lac. Le 22 janvier, l’extrémité Sud de l’île a été mesurée à 12 m (39 pi) au-dessus de la surface du lac de lave, le point le plus élevé à 23 m (75 pi) au-dessus de la surface.

Source : HVO.

Photos : USGS / D. Downs, Bruce Omori .

Recommended Posts

Leave a Comment

Nous contacter

Nous ne sommes pas disponibles pour le moment. Mais vous pouvez nous envoyer un email a l'aide du formulaire ci-dessous.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search