23 Juillet 2020. FR . Italie / Sicile : Etna , Japon : Nishinoshima , Kadovar : Papouasie Nouvelle Guinée , Equateur : Reventador , Guatemala : Pacaya .

Home / blog georges Vitton / 23 Juillet 2020. FR . Italie / Sicile : Etna , Japon : Nishinoshima , Kadovar : Papouasie Nouvelle Guinée , Equateur : Reventador , Guatemala : Pacaya .

23 Juillet 2020. FR . Italie / Sicile : Etna , Japon : Nishinoshima , Kadovar : Papouasie Nouvelle Guinée , Equateur : Reventador , Guatemala : Pacaya .

23 Juillet 2020.

 

Italie / Sicile , Etna :

COMMUNIQUÉ DE PRESSE ETNA [MISE À JOUR n. 61]

L’Institut national de géophysique et de volcanologie, Etneo Osservatorio, rapporte qu’au cours des dernières heures, une légère augmentation de l’activité explosive a été observée, principalement au Nouveau Cratère Sud-Est (NSEC ), avec une légère augmentation de la fréquence des explosions et des émissions de cendres, qui se disperse rapidement dans la zone du sommet. Il est à noter que cette activité a cependant une intensité variable, comme observé dans le communiqué de presse précédent (n ° 60).

L’amplitude du tremor volcanique montre des oscillations autour des valeurs moyennes et en particulier il y a eu une phase de décroissance à partir de 19h30 UTC. L’emplacement de la source du tremor ne montre pas de variations significatives, résultant dans la zone du Nouveau Cratère Sud-Est (NSEC), à une altitude de 2900-3000 m au-dessus du niveau de la mer.
Les déformations du sol ne montrent aucune variation significative.

D’autres mises à jour seront communiquées rapidement.

Source : INGV .

 

Japon , Nishinoshima :

27,247 ° N, 140,874 ° E
Élévation 25 m

Les scientifiques du JMA ont observé Nishinoshima depuis un navire le 11 juillet. Ils ont rapporté qu’une grande quantité de cendres avait été émise par le cratère sommital; les panaches se sont élevés d’environ 1,7 km et ont dérivé vers l’Ouest, laissant tomber des cendres dans la mer. Des dépôts de gros blocs au pied du cône étaient visibles. Les fontaines de lave qui s’élevaient à 200 m au-dessus du cratère étaient observables la nuit, ainsi que la foudre dans les panaches de cendres. Le cône avait atteint environ 200 m, soit environ 40 m de plus qu’une estimation au 1er décembre 2019. Le rapport indiquait que les navires devraient rester à au moins 2,5 km du cône.

Sur la base de données satellitaires et d’observations pilotes, le Tokyo VAAC a rapporté que du 16 au 21 juillet, les panaches de cendres se sont élevés de 3,7 à 6,4 km (12000-21000 pieds) d’altitude et ont dérivé vers le Nord, Nord-Est et Est. Les données satellitaires ont montré un panache de dioxyde de soufre atteignant l’Ouest des États-Unis le 18 juillet, après avoir parcouru plus de 9 000 km depuis Nishinoshima.

Sources: Agence météorologique japonaise (JMA), Centre consultatif des cendres volcaniques de Tokyo (VAAC), Simon Carn , GVP .

Photo : Osamu Kobayashi via Sherine France .

 

Kadovar , Papouasie Nouvelle Guinée :

3.608 ° S, 144.588 ° E
Dénivelé 365 m

Le RVO a signalé une activité éruptive mineure sur Kadovar du 1er au 15 juillet consistant en quelques panaches de cendres gris clair de densités variables s’élevant à quelques centaines de mètres au-dessus du cratère sommital. Une incandescence fluctuante au sommet était visible la nuit. L’activité s’est intensifiée le 5 juillet, les émissions devenant gris foncé et denses. Des explosions à 16 h 52 et 18 h 15 ont généré des panaches de cendres gris foncé denses qui se sont élevés de 1 km et ont dérivé vers l’Ouest.

Un grondement intense a accompagné l’explosion. L’activité s’est calmée plus tard dans la journée, mais a été à nouveau plus intense du 8 au 10 juillet. Les explosions enregistrées à 20 h 45 le 8 juillet, 11 h 45 et 14 h le 9 juillet, et à 9 h 50 et 11 h 25 le 10 juillet ont produit des panaches de cendres qui se sont élevés à 1 km au-dessus du sommet.

Source: Observatoire du volcan Rabaul (RVO).

Photo : Philippe Stern , archive éruption 2018.

 

Equateur , Reventador :

RAPPORT QUOTIDIEN DE L’ETAT DU VOLCAN REVENTADOR , Mercredi 22 Juillet 2020.
Information Geophysical Institute – EPN.

Niveau d’activité Superficiel: Haut , Tendance de surface : En hausse .
Niveau d’activité interne: Haut , Tendance interne : Pas de changement.

Sismicité :Il n’y a pas de données de sismicité.

Pluies / lahars: Il n’y a pas eu de pluies dans le secteur.

 

Emission / colonne de cendres: Plusieurs émissions de gaz et de cendres ont été observées le matin  dont la hauteur variait de 800 m à 1000 m au-dessus du niveau du cratère; leur direction allait de l’Ouest au Nord-Ouest. Le Washington VAAC a signalé 4 alertes d’émissions observées par les satellites qui ont continué à se diriger vers l’Ouest . Leur hauteur ne dépassait pas 1000 mètres au-dessus du niveau du cratère.

Autres paramètres de surveillance: aucun changement.

Observations: En de rares occasions, lorsque le volcan s’est dégagé, des émissions de gaz et de cendres ont été observées. La nuit, une incandescence a été observée dans le cratère, des explosions se sont produites qui ont généré un roulement de blocs sur les flancs du volcan jusqu’à 800 m sous le niveau du cratère. Des dépôts pyroclastiques ont été identifiés sur le flanc Nord jusqu’à 600 m sous le niveau du cratère. Il n’y a pas de données sismiques en raison de problèmes de transmission de données depuis la station de référence.

Niveau d’alerte: Orange.

Source : IGEPN.

Photo : Martin Rietze .

 

Guatemala , Pacaya :

BULLETIN VOLCANOLOGIQUE SPÉCIAL BEPAC # 47-2020

Type d’activité: Strombolienne.
Morphologie: stratovolcan composite
Situation géographique: 14 ° 22’50˝ Latitude Nord ; 90 ° 36’00˝ Longitude Ouest
Hauteur: 2552 m.

Le volcan Pacaya, selon les observations faites sur le terrain le 21 de ce mois et l’enregistrement  des stations sismiques PCG et PCG5, a montré une augmentation progressive de son activité au cours des dernières heures. Du fait de cette augmentation, un dégazage et une incandescence permanente sont observés dans le cratère Mackenney, ainsi que des coulées de lave et des explosions faibles à modérées. Le graphique suivant représente l’énergie sismique libérée du 9 au 21 juillet et indique que l’augmentation a été progressive au cours des dernières heures, atteignant des valeurs proches de 10 000 RSAM d’amplitude.

Amplitude sismique enregistrée par la station PCG, composante verticale.

L’activité des récentes coulées de lave à l’intérieur du plateau se poursuit, au voisinage du flanc Nord-Ouest, celles-ci ont une longueur d’environ 300 m. Ces coulées de lave coulent à des températures élevées dégageant une odeur de soufre. Sur la figure no. 2 il est possible d’observer le déplacement, la direction et la température relative des flux ce qui nous permet d’observer quelles zones du flux restent plus chaudes que d’autres. Celles-ci peuvent rester à des températures élevées pendant plusieurs semaines ou mois. Des explosions continues dans le cratère génèrent en partie la destruction du cône de scories formé par les explosions stromboliennes de l’activité quotidienne du cratère Mackenney. Pendant certaines périodes de quelques minutes à quelques heures, une colonne de gaz et de cendres est visualisée à une hauteur de 2800 mètres d’altitude (9186 pieds) qui se déplace vers le flanc Sud-Ouest, atteignant des distances allant jusqu’à environ 7 kilomètres.

Figure no. 2: image thermique FLIR. Temp. Realtive.

Augmentation observée dans les dernières heures.

L’activité explosive génère des grondements faibles à modérés qui font vibrer les fenêtres et les toits des maisons des villages de San Francisco de Sales, El Patrocinio, El Rodeo, et autres, situés à 4 kilomètres du volcan.

L’INSIVUMEH, assure une surveillance visuelle et instrumentale, à travers une webcam et les stations PCG et PCG5, qui enregistrent l’activité sismique générée par le volcan Pacaya.

Source : Insivumeh 

Recommended Posts

Leave a Comment

Nous contacter

Nous ne sommes pas disponibles pour le moment. Mais vous pouvez nous envoyer un email a l'aide du formulaire ci-dessous.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search