16 Juillet 2020. FR . Japon : Nishinoshima , Italie / Sicile : Etna , Philippines : Bulusan , Chili : Nevados de Chillan , Japon : Suwanosejima .

Home / blog georges Vitton / 16 Juillet 2020. FR . Japon : Nishinoshima , Italie / Sicile : Etna , Philippines : Bulusan , Chili : Nevados de Chillan , Japon : Suwanosejima .

16 Juillet 2020. FR . Japon : Nishinoshima , Italie / Sicile : Etna , Philippines : Bulusan , Chili : Nevados de Chillan , Japon : Suwanosejima .

16 Juillet 2020.

 

Japon , Nishinoshima :

À propos de l’activité d’éruption active sur Nishinoshima :

Selon les observations depuis la mer effectuées par le navire d’observation météorologique océanique « Ryofu Maru » le 11 juillet,  l’éruption active s’est poursuivie sur Nishinoshima.
Le 11 juillet, l’Agence météorologique japonaise a annoncé que le navire d’observation météorologique maritime «Ryofu  Maru  ».

Sur Nishinoshima, une grande quantité de cendres volcaniques est éjectée en continu depuis le cratère sommital, ce qui démontre une éruption active.
Il a été confirmé que les incendies se sont poursuivis. De plus, de gros blocs volcaniques se trouvent au pied du cône pyroclastique.
La nuit, de la lave brûlante a été émise jusqu’à environ 200 m au-dessus du bord du cratère.

Actuellement, un avertissement de cratère (risque d’alpinisme) a été annoncé sur l’île de Nishinoshima.
Dans un rayon d’environ 2,5 km autour du cratère supérieur, de gros jets se dispersent le long de la trajectoire de l’éruption
Attention aux pierres et aux coulées de lave.


 
L’agence météorologique japonaise dispose de deux navires d’observation météorologique marine (Ryofu Maru, Keifu Maru) qui sont utilisés pour effectuer des observations océaniques et des observations météorologiques océaniques dans le Nord-Ouest de l’océan Pacifique.
En plus de ce qui précède, des observations à longue distance, des collectes de cendres, des prélèvements de gaz volcanique sur Itotorijima et Nishinoshima, où l’activité volcanique est active , ainsi que des observations volcaniques telles que la surveillance des émissions sont également effectuées.

Source : JMA.

Lire l’article  ( en Japonais)https://www.jma.go.jp/jma/press/2007/15b/nishinoshima_200715.pdf?fbclid=IwAR3xIzD6X8CFS27KSORUkUVZt40xs2y7fJgjFJDMVGG2j3SLpj8TVngnaQA

 

Italie / Sicile , Etna :

COMMUNIQUE DE PRESSE ETNA [MISE A JOUR n. 60]

L’Institut national de géophysique et de volcanologie, Observatoire Etneo, rapporte que dès les premières heures du matin, une augmentation modérée de l’activité explosive a été observée aux cratères du Nouveau Cratère Sud-Est et de la Voragine, qui alimentent une activité strombolienne de caractère variable avec des lambeaux émis au-dessus les bords du cratère et des émissions de cendres faibles qui se dispersent rapidement près de la zone du sommet.

En ce qui concerne l’amplitude du tremor volcanique, il n’y a pas de changements significatifs par rapport à ce qui a été communiqué précédemment et montre des oscillations, parfois importantes, autour de valeurs moyennes et parfois élevées. L’emplacement de la source du tremor se trouve dans la zone du Nouveau Cratère du Sud-Est (NSEC), à une altitude de 2900 à 3000 m  . L’activité infrasonore ne montre également aucun changement significatif et continue d’être localisée dans la zone du Nouveau Cratère du Sud-Est (NSEC).
En ce qui concerne les réseaux de surveillance des déformations du sol de l’Etna (GNSS et inclinométrique) ils n’ont montré aucune variation significative.

D’autres mises à jour seront communiquées rapidement.

Source et photo : INGV.

 

Philippines , Bulusan :

Bulletin d’activité du volcan Bulusan  , 16 Juillet 2020 , 08:00 .

Le réseau de surveillance du volcan Bulusan a enregistré quarante-six (46) tremblements de terre volcaniques au cours de la période d’observation de 24 heures. Les données de déformation du sol provenant de mesures GPS continues indiquent une inflation à court terme de l’édifice depuis fin février 2020. Ces paramètres indiquent que des processus volcaniques sont en cours sous l’édifice qui peuvent être causés par un dégazage en profondeur , une activité hydrothermale ou une intrusion magmatique.

Le statut d’alerte de niveau 1 (anormal) prévaut sur le volcan Bulusan, ce qui signifie qu’il est actuellement dans un état anormal. Il est rappelé aux collectivités locales et au public que l’entrée dans la zone de danger permanent (PDZ) d’un rayon de quatre kilomètres est strictement interdite et que la vigilance dans la zone de danger étendu (EDZ) de deux kilomètres sur le secteur Sud-Est doit être exercée en raison de l’augmentation des possibilités d’éruptions phréatiques soudaines et dangereuses. Les autorités de l’aviation civile doivent également conseiller aux pilotes d’éviter de voler près du sommet du volcan, car les cendres de toute éruption phréatique soudaine peuvent être dangereuses pour les avions. De plus, les personnes vivant dans les vallées et le long des canaux fluviaux  , en particulier dans le secteur Sud-Est, Sud-Ouest et Nord-Ouest de l’édifice, doivent être vigilantes contre les écoulements et les lahars chargés de sédiments en cas de fortes pluies prolongées.  Le DOST-PHIVOLCS surveille de près l’état du volcan Bulusan et tout nouveau développement sera communiqué à toutes les parties prenantes concernées.

Source et photo : Phivolcs.

 

Chili , Nevados de Chillan :

Rapport spécial d’activité volcanique (REAV) , Région de Ñuble, complexe volcanique de Nevados de Chillán
15 juillet 2020, 19:50 Heure locale (Chili continental)

Le Service national géologique et minier du Chili (Sernageomin) publie les informations suivantes, obtenues par les équipes de surveillance du Réseau national de surveillance volcanique (RNVV), traitées et analysées à l’Observatoire volcanologique des Andes du Sud ( Ovdas):

Le cycle éruptif du complexe volcanique Nevados de Chillán (CVNCh) continue d’évoluer de manière soutenue et avec des changements importants. Les données fournies par les stations géodésiques installées autour du complexe montrent des variations significatives dans les mouvements des stations, dans les composantes verticales et horizontales. Il est observé que les 3 stations les plus proches du cratère se sont élevées entre 2 et 4 cm environ au cours des 5 derniers jours, entamant une nouvelle période de montée / descente, comme précédemment observé et rapporté. En revanche, les déplacements horizontaux varient entre 0,6 et 2,0 cm environ sur la même période. La station la plus éloignée du cratère, située à plus de 10 km du cratère actif, ne présente pas de variations importantes et son élévation pendant le mois dernier a été pratiquement nulle . En raison de ce qui précède, il est conclu que la déformation est concentrée dans des secteurs plus proches du cratère actif et donc que la source de pression qui les produit serait à des niveaux plus superficiels ou liée à la remontée et aux mouvements magmatiques .

•Vᴏʟᴄᴀ́ɴ Cʜɪʟʟᴀ́ɴ• Últimos rayitos de sol…

Pequeña explosión captada con los últimos rayitos de sol. Hace mucho que no se veía asi el volcán, ya que siempre está nublado o cuando no lo esta, este siempre estaba cubierto de cenizas lo que no permitía a la nieve reflejar el color naranja del solcito☀️🌋.https://www.instagram.com/_josefauna

Publiée par Josefauna sur Jeudi 2 juillet 2020

 

 

Selon les données rapportées par MIROVA (www.mirovaweb.it), grâce à l’analyse des images MODIS, des alertes thermiques sont maintenues, avec des valeurs maximales de 3 MW pour le 15 juillet, associées à la localisation de la coulée de lave.
Grâce à l’analyse des images satellites SkySat Collect du 13 juillet 2020 et Sentinel L2A du 14 juillet 2020, l’évolution de deux morphologies effusives actuellement actives dans le cratère Nicanor est reconnue. Tout d’abord, l’avance soutenue de la coulée de lave appelée «L5» est enregistrée (Complexe volcanique REAV Nevados de Chillán, 2 juillet 2020, 20:20 heure locale), avec une extension de 268 m du bord du cratère en direction du Nord. Un taux moyen d’avance de la coulée de lave L5 de 0,8 m / h a été déterminé, avec des valeurs fluctuantes entre 0,2 m / h et 1,8 m / h. De plus, le développement d’un nouveau lobe de la coulée de lave «L5» est détecté, dont l’extension a dépassé le bord Est du cratère Nicanor, descendant sur le versant Est jusqu’à 55 m. Sa présence a été détectée pour la première fois le 14 juillet à partir de caméras de surveillance et il a été vérifié sur des images de caméras thermiques qu’il avait des valeurs de rayonnement plus élevées que le reste du bâtiment volcanique (similaire à la coulée de lave « L5 »). D’autre part, la progression d’un autre corps de lave appelé L6 est observée, qui a également dépassé la limite Nord du cratère Nicanor, s’étendant sur 194 m sur le versant Nord-Est du bâtiment volcanique et à côté de la coulée de lave L5 . Les deux corps effusifs correspondent aux pics d’anomalies de rayonnement thermique selon Sentinel L2A. Cependant, l’évolution de « L5 » et « L6 » montre des différences de texture, de vitesse et de distribution, c’est pourquoi ils ont jusqu’à présent été classés comme des éléments séparés.

Concernant les données sismiques, la production élevée de sismicité de fluides se poursuit, liée à l’extrusion de matériaux magmatiques vers la surface et / ou aux explosions intermittentes, accompagnée par l’émission de matières particulaires de hauteurs faibles à modérées. De plus, ces dernières semaines, des événements volcano-tectoniques de haute énergie ont été enregistrés, avec des magnitudes locales (ML) supérieures ou égales à 3,0.

Source : Sernageomin.

Photo et video : Josefauna.

 

Japon , Suwanosejima :

29,638 ° N, 129,714 ° E
Élévation 796 m.

Le JMA a signalé qu’une incandescence nocturne dans le cratère  Onake du Suwanosejima était parfois visible du 3 au 10 juillet. Un événement éruptif le 5 juillet a généré un panache blanc grisâtre qui s’est élevé à 800 m au-dessus du bord du cratère et a éjecté du matériau à 300 m du cratère. Le VAAC de Tokyo a noté qu’un panache de cendres s’est élevé à 2,1 km (7 000 pi) d’altitude et a dérivé vers le Nord-Est le 12 juillet sur la base d’images satellites et d’informations du JMA. Le niveau d’alerte est resté à 2 (sur une échelle de 5 niveaux).

Sources: GVP , Agence météorologique japonaise (JMA), Centre consultatif des cendres volcaniques de Tokyo (VAAC).

Photo :  H.Seo

Recommended Posts

Leave a Comment

Nous contacter

Nous ne sommes pas disponibles pour le moment. Mais vous pouvez nous envoyer un email a l'aide du formulaire ci-dessous.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search