26 Juin 2019. FR . Italie : Stromboli , El Salvador : San Miguel ( Chaparrastique ) , La Guadeloupe : La Soufrière , Chili : Planchon Peteroa , Colombie : Nevado del Huila , Indonésie : Semeru .

Home / blog georges Vitton / 26 Juin 2019. FR . Italie : Stromboli , El Salvador : San Miguel ( Chaparrastique ) , La Guadeloupe : La Soufrière , Chili : Planchon Peteroa , Colombie : Nevado del Huila , Indonésie : Semeru .

26 Juin 2019. FR . Italie : Stromboli , El Salvador : San Miguel ( Chaparrastique ) , La Guadeloupe : La Soufrière , Chili : Planchon Peteroa , Colombie : Nevado del Huila , Indonésie : Semeru .

26 Juin 2019.

 

 

Italie , Stromboli :

COMMUNICATION sur l’activité volcanique du 26 Juin 2019, 00:17:06 (UTC) – STROMBOLI.

L’Institut national de géophysique et de volcanologie, Osservatorio Etneo, signale qu’une explosion majeure s’est produite à Stromboli.
Le 23.03.09 GMT, une explosion majeure (https://ingvvulcani.wordpress.com/…/stromboli-e-le-sue-esp…/) s’est produite, impliquant la zone centre-sud de la terrasse des cratères de Stromboli. La vidéo enregistrée par les caméras de surveillance montre que des matériaux pyroclastiques sont tombés sur la Sciara del Fuoco et sur la terrasse du cratère avec des blocs qui ont même dépassé ses limites. Le signal sismique associé à l’événement a duré environ 4 minutes.

MAJOR EXPLOSION AT STROMBOLI, 25 JUNE 2019 – ESPLOSIONE MAGGIORE A STROMBOLI, 25 GIUGNO 2019

MAJOR EXPLOSION AT STROMBOLI, 25 JUNE 2019 – ESPLOSIONE MAGGIORE A STROMBOLI, 25 GIUGNO 2019VOLCANIC ACTIVITY COMMUNICATION of 2019-06-26 00:17:06 (UTC) – STROMBOLI.The National Institute of Geophysics and Volcanology, Osservatorio Etneo, reports that a major explosion has occurred at Stromboli.At 23.03.09 GMT a major explosion (https://ingvvulcani.wordpress.com/2018/07/16/stromboli-e-le-sue-esplosioni/) occurred, involving the central-southern area of the terrace of the Stromboli craters. Video recorded by the surveillance cameras show pyroclastic material has fallen onto the Sciara del Fuoco and inside the crater terrace with blocks that have even surpassed its edge. The seismic signal associated with the event lasted about 4 minutes.After this major explosion, no further major explosive events were observed. The seismic tracing returned to the levels prior to the explosion, and a normal Strombolian activity is visible from the surveillance cameras.COMUNICATO DI ATTIVITA' VULCANICA del 2019-06-26 00:17:06(UTC) – STROMBOLI.L'Istituto Nazionale di Geofisica e Vulcanologia, Osservatorio Etneo, comunica una esplosione maggiore a Stromboli.Alle 23.03.09 GMT si è verificata una esplosione maggiore (https://ingvvulcani.wordpress.com/2018/07/16/stromboli-e-le-sue-esplosioni/) che ha coinvolto l'area centro-sud della terrazza craterica dello Stromboli. Dalle telecamere di sorveglianza si osserva che il materiale piroclastico è ricaduto lunga la sciara del fuoco e all'interno della terrazza craterica con blocchi che hanno anche superato il suo orlo. Il segnale sismico associato all'evento ha avuto una durata di circa 4 minuti.Dopo l'esplosione di forte intensità accaduta alle ore 23:03:09 GMT, non sono stati osservati ulteriori esplosioni maggiori. Il tracciato sismico è rientrato ai livelli precedenti l'esplosione, e dalle telecamere di sorveglianza è stato possibile osservare una normale attività stromboliana.

Publiée par INGVvulcani sur Mardi 25 juin 2019

Après cette explosion majeure, aucun autre événement explosif majeur n’a été observé. Le tracé sismique est revenu aux niveaux d’avant l’explosion et une activité strombolienne normale est visible à partir des caméras de surveillance.

Source : INGV Vulcani

 

 

El Salvador , San Miguel ( Chaparrastique ) :

Dossier spécial 1 Evolution de l’activité du volcan Chaparrastique .

La présence périodique de micro-séismes, combinée à une augmentation des vibrations sismiques et au dégazage du volcan Chaparrastique, montre une augmentation significative de son activité depuis le 10 juin de cette année. Les signaux obtenus par le réseau de stations sismiques qui surveillent le volcan ont enregistré plusieurs périodes de vibrations sismiques avec des amplitudes allant jusqu’à 141 unités RSAM par heure moyenne.

Au cours des dernières heures, la vibration sismique du volcan San Miguel a fluctué entre 71 et 141 unités horaires moyennes RSAM . Ce sont des signaux sismiques prolongés liés aux changements de pression de fluide dans le bâtiment volcanique , indicateurs d’un canal bouché et d’une plus grande activité du volcan Chaparrastique.

Evolution de la pression interne du volcan depuis le lundi 10 juin 2019

Analyse des résultats obtenus:
D’après l’analyse des données, on peut en conclure que le réservoir magmatique du volcan San Miguel subit souvent des injections de nouveau magma, qui contribuent à la formation de gaz dans le système, générant une augmentation de la sismicité et un dégazage.
Par conséquent, le volcan peut présenter des périodes d’activité plus intense avec des émissions de gaz et de cendres. Si cet épisode se produit, le matériel sera transporté vers les flancs Sud et Ouest du cratère.

Le ministère de l’Environnement et des Ressources naturelles (MARN) poursuit le suivi systématique du volcan et maintient une communication étroite avec la Direction générale de la protection civile et les observateurs locaux.
De plus, il appelle la population en général à rester à l’écart de la partie haute du volcan, car des changements soudains de comportement se produisent souvent.
Si l’activité n’évolue pas, le prochain rapport sera publié le mercredi 26 juin 2019.

Source : Marn .

Photo : volcanohotspot .

 

La Guadeloupe , La Soufrière :

Lundi 24 juin 2019 à 09h50.

Séquence de séismes dans la zone de La Soufrière de Guadeloupe – Basse Terre

Une séquence de séismes volcaniques a débuté le samedi 22 juin 2019 à 20h, heure locale (dimanche 23 juin 00h00 temps universel TU*) dans la zone du volcan de La Soufrière. En date du 24 juin 2019 à 09h50 locale, les réseaux de l’OVSG-IPGP ont enregistré 109 séismes de très faible magnitude (M < 1). Aucun séisme n’a été signalé ressenti. Les événements se localisent à une profondeur de < 2.5 km sous le sommet du dôme de La Soufrière.

Le niveau d’alerte reste : jaune, vigilance.

Source : Direction de l’OVSG-IPGP .

Photo : pp.aircaraibes.com.

 

Chili , Planchon Peteroa :

Durant cette période , il a été enregistré 17 évènements sismiques qui ont été classés comme étant de type volcano-tectoniques ( VT) associés à des processus de fracturation de roches. L’évènement de plus grande énergie avait une magnitude locale de M 1,6 , localisé à 3,7 km au Nord du cratère actif et à une profondeur de 6,8 km.
De plus, 119 tremblements de terre de type longue période (LP), liés à la dynamique des fluides à l’intérieur du système volcanique ont été enregistrés . Le plus grand d’entre eux avait une valeur de déplacement réduit(RDC) de 8,7 cm2 . Les localisations se concentraient à proximité de la zone des cratères , à des profondeur variables inférieures à 3 Km.


La fréquence du signal sismique de type tremor maintient son plus fort potentiel autour de 3,0 à 4,0 Hz , avec des valeurs de déplacements réduits ( DRc) approximatives à 1, 0 cm2.

Les images fournies par la caméra IP montrent un dégazage constant durant toute la période évaluée. Il se détache l’occurrence d’un petit pulse de matériaux particulaires enregistré le 3 Juin avec une hauteur maximale de 600m au dessus du cratère actif. Autrement , le dégazage se caractérise par une coloration prédominante blanche  , atteignant des hauteurs pas supérieures à 600 m au dessus du cratère actif .
A partir des données obtenues par trois (3) stations GNSS, qui mesurent la déformation dans le complexe volcanique, on observe pour cette période des valeurs de déformation minimales des stations installées sur le complexe volcanique . Pour autant on n’observe pas de déformation de l’édifice volcanique.
Il n’a pas été rapporté d’anomalies dans les mesure des émissions de dioxyde de soufre ( SO2) , selon les données obtenues par l’Ozone Monitoring Instrument ( OMI) .

Il n’a pas été rapporté d’alertes thermiques dans la zone associée au complexe volcanique , selon les données publiées par Middle Observation InfraRed de l’activité volcanique (Mirova) sur son site Internet (Http://www.mirovaweb.it/).

 

Les paramètres de surveillance suggère une tendance à la stabilité de l’ activité volcanique superficielle , avec un dégazage constant avec un discret apport de matériaux particulaires fins , maintenant ainsi les caractéristiques d’une éruption faible de caractère phréato-magmatique . L’activité volcanique suggère la présence d’un corps magmatique qui entre en contact avec le système hydrothermal . Considérant les caractéristiques présentes sur le complexe volcanique , on ne peut pas écarter la génération de nouvelles émissions de cendres de plus forte ou égale intensité telle qu’enregistrées auparavant..

En conséquence , l’alerte volcanique est maintenue au niveau:
NIVEAU JAUNE: Changements dans le comportement de l’activité volcanique – Temps probable pour une éruption: SEMAINES / MOIS.

Observations: On considère que la zone d’affectation actuelle est celle contenue dans un rayon de 1000 mètres autour de la zone des cratères actifs.

Source : Sernageomin

Photos : REAL THINGTV CH2 ( 02 / 2019), Sernageomin.

 

Colombie , Nevado del Huila :

Bulletin hebdomadaire d’activité du volcan Nevado del Huila
Le niveau d’activité du volcan se poursuit au niveau : niveau d’activité jaune ou (III): changements dans le comportement de l’activité volcanique.

D’après l’analyse et l’évaluation des informations obtenues par l’intermédiaire du réseau de surveillance du volcan Nevado del Huila, du 18 au 24 juin 2019, le SERVICE GÉOLOGIQUE COLOMBIEN – Observatoire volcanologique et sismologique de Popayán indique que :

 Au cours de la période évaluée, 102 événements sismiques ont été enregistrés, dont 63 étaient liés à des processus de fracturation de roche (type VT) et 39 à la dynamique des fluides dans les canaux volcaniques. Parmi ces derniers, 35 ont été classés comme événements de type longue période (type LP), un (1) de type hybride (type HB) et trois (3) comme impulsions de tremor de faible énergie (type TR).
 La plupart des séismes localisés, associés aux processus de fracture, continuent d’être situés au Nord-Est du bâtiment volcanique, à une distance du pic central comprise entre 13 et 19 km, avec des profondeurs comprises entre 7 et 13 km.

 Les images obtenues au cours de la semaine par les caméras Web de Caloto, Tafxnú, Maravillas et La Palma montraient un faible dégazage du système volcanique.
 Le 18 juin, une mesure mobile des émissions de SO2 a été réalisée entre les villes de Tunia (Cauca) et Jamundí (Valle del Cauca). Le débit calculé était de 1298 t / jour, avec une dispersion vers le côté Nord-Ouest du volcan Nevado del Huila.
 Les capteurs permettant de surveiller la déformation du sol, les champs magnétiques et les ondes infrasons, n’ont pas enregistré de variations associées à des changements dans l’activité volcanique.

Il est répété que, bien que la sismicité VT située au Nord-Est du volcan Nevado del Huila soit dans sa zone d’influences, ces événements sont générés dans une zone tectoniquement active et n’ont jusqu’à présent pas affecté d’autres paramètres de surveillance volcanique, par conséquent, le niveau d’activité du volcan n’a pas été modifié, ce qui se poursuit à Amarillo ou au niveau III.

Source : SGC.

Photo : SGC

 

Indonésie , Semeru :

Une éruption du mont Semeru, à l’Est de Java, a eu lieu le 26 juin 2019 à 8 h 30, avec une hauteur de colonne de cendres observée à ± 600 m au dessus du sommet (± 4 276 m au dessus du niveau de la mer). On observe que la colonne de cendres est de couleur grise et qu’elle s’incline vers le Sud-Ouest. Cette éruption est enregistrée sur un sismogramme d’amplitude maximale de 24 mm et d’une durée de ± 1 minute.


 

 

Actuellement, le G. Semeru est au niveau II (WASPADA) avec des recommandations:
1. La communauté ne doit pas exercer d’activités dans un rayon de 1 km et vers la zone de pente au Sud-Sud-Est du cratère actif, jusqu’à 4 km, potentiellement dangereuse à cause des avalanches sous forme de nuages chauds depuis le cratère actif du G. Semeru (Jongring Seloko) .
2. La communauté doit être consciente du danger de l’effondrement du dôme de lave depuis le cratère Jongring Seloko.

AVIS D’OBSERVATION DU VOLCAN POUR L’AVIATION – VONA.

Émis: 26 Juin 2019 
Volcan: Semeru (263300)
Code couleur de l’aviation actuel : ORANGE
Code couleur d’aviation précédent: non attribué
Source: Observatoire du volcan Semeru
Numéro de l’avis: 2019SMR01
Localisation du volcan : S 08 deg 06 min 29 sec E 112 deg 55 min 12 sec
Région: Java oriental, Indonésie
Élévation du sommet: 11763 pi (3676 m)

Résumé de l’activité volcanique:
Eruption avec nuage de cendres volcaniques à 01h30 UTC (08h30 locale)

Hauteur du nuage volcanique:
La meilleure estimation de la surface des nuages de cendres est d’environ 4276 M (13683 FT) au-dessus du niveau de la mer, ce qui peut être supérieur à ce qui peut être observé clairement. Source des données de hauteur: observateur au sol.

Autres informations sur les nuages volcaniques:
Nuage de cendres se déplaçant vers le Sud-Ouest.

Remarques:
Eruption enregistrée sur un sismogramme d’amplitude maximale de 24 mm et d’une durée de 60 secondes.

Source : PVMBG , Magma Indonésie .

Photos : PVMBG , Thomas J. Casadevall, USGS — Smithsonian – Global Volcanism Program .

Recommended Posts

Leave a Comment

Nous contacter

Nous ne sommes pas disponibles pour le moment. Mais vous pouvez nous envoyer un email a l'aide du formulaire ci-dessous.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search