02 Juin 2018 . FR. Pu’u ‘Ō’ō / Kilauea , Mérapi , Piton de la Fournaise , Fuego .

Home / blog georges Vitton / 02 Juin 2018 . FR. Pu’u ‘Ō’ō / Kilauea , Mérapi , Piton de la Fournaise , Fuego .

02 Juin 2018 . FR. Pu’u ‘Ō’ō / Kilauea , Mérapi , Piton de la Fournaise , Fuego .

02 Juin 2018 .

 

Pu’u ‘Ō’ō / Kilauea , Hawai :

Jeudi 31 mai 2018, à 22h43  (vendredi 1er juin 2018, 08:43 UTC) .

19 ° 25’16 « N 155 ° 17’13 » W,
Sommet : 4091 pi (1247 m)
Niveau d’alerte volcanique actuel: AVERTISSEMENT
Code couleur actuel de l’aviation: ROUGE

Volcan Kīlauea , Lower East Rift Zone.

L’ éruption vigoureuse de lave continue depuis le système de fissure de la zone inférieure du Rift Est (LERZ) dans la région de Leilani Estates et Lanipuna Gardens.

La fissure 8 continue à produire des fontaines persistantes qui atteignent des hauteurs allant jusqu’à 260 pieds. Un petit cône de projection se forme du côté sous le vent de la fontaine et mesure environ 100 pieds de haut. Les fontaines alimentent un important champ d’écoulement qui se dirige vers le Nord au travers des terres de Leilani, puis vers le Nord-Est le long de la route 132. Des débordements minimes provenant des marges du chenal se produisent sur toute sa longueur. Le front du flux de la Fissure 8 avançe à travers les terres agricoles et a traversé l’avenue Railroad à 19 h 30 . Des équipes au sol et des UAS sont dans la zone surveillant de près la progression du front d’écoulement de la Fissure 8. À 21 h 53 , le front d’écoulement se trouvait à environ 1,1 mille de la zone de Four Corners (intersection des routes 132 et 137).

Le débit de la Fissure 18 qui s’est avancé à moins de 0,5 mi de la route 137 a stagné. Le nouveau flux qui part du même chenal à 1,5 miles en amont semble avoir capturé la plus grande partie de la production de lave de la Fissure 18. Il descend en pente faible juste au Sud du flux précédent.

La fissure 22 est faiblement active et la lave se concentre autour de l’évent.

Les cheveux de Pelé et d’autres verres volcaniques légers provenant de la forte fontaine de la Fissure 8 tombent sous le vent de la fissure et s’accumulent sur le sol à l’intérieur de Leilani Estates. Les vents peuvent projeter des particules plus légères sur de plus grandes distances. Les résidents sont invités à minimiser l’exposition à ces particules volcaniques, qui peuvent causer une irritation de la peau et des yeux semblable à celle des cendres volcaniques.

Publiée par Noah van Barriger sur vendredi 1 juin 2018

 

Les équipes de terrain du HVO sont sur place pour suivre les fontaines, les coulées de lave et les éclaboussures provenant de multiples fissures lorsque les conditions le permettent et pour communiquer des informations à la Défense civile du comté d’Hawaii.

Les émissions de gaz volcaniques restent très élevées à cause des éruptions de fissures. Les vents d’alizé apportent le vog aux côtés Sud et Ouest de l’île d’Hawaï.
Le magma continue d’être fourni à la zone inférieure du Rift Est. Les séismes ne se sont pas déplacés plus loin ces derniers jours et le nombre de séismes localisés reste faible. La sismicité au sommet reste faible avec de nombreux séismes de faible magnitude et des tremors de fond de faible amplitude.

Des fissures au sol supplémentaires et des éruptions de lave dans la zone des fissures actives sont possibles. Les résidants de la région des fissures devraient tenir compte de tous les messages et avertissements de la défense civile du comté d’Hawaii.

 

L’USGS / HVO continue de surveiller l’activité de la zone inférieure du Rift Est 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, en coordination avec le comté d’Hawaii.

Sommet du volcan Kīlauea.

Les cendres ont continué à être émises par intermittence de l’évent dans le cratère Halema’uma’u au sommet du Kīlauea. Des explosions supplémentaires pouvant produire des quantités mineures de cendres tombant sous le vent sont possibles à tout moment. L’activité sismique est élevée au sommet, avec de nombreux petits événements. Les émissions de gaz volcaniques au sommet restent élevées.

Vendredi 1er juin 2018, 9 h 21 HST (vendredi 1er juin 2018, 19:21 UTC)

Volcan Kīlauea ,  Lower East Rift Zone :

L’ éruption vigoureuse de lave continue depuis le système de fissure de la zone inférieure du Rift Est (LERZ) dans la région de Leilani Estates et Lanipuna Gardens.

Cette nuit , la fontaine de la Fissure 8 a continué à alimenter une coulée de lave canalisée vers le Nord-Est le long de la route 132. De petits débordements du chenal se produisent sur sa longueur, y compris dans quelques endroits près de l’intersection des routes 132 et Pohoiki. Les taux d’avance de la partie distale du flux durant la nuit étaient faibles car la lave avançait dans une zone plate. Au cours des dernières heures, les taux d’avance ont atteint environ 100 yardss / heure. À 6 h 30  , le front de coulée de lave se trouvait à 0,84 milles au-dessus de Four Corners (l’intersection des routes 132 et 137). Des avancées mineures sont apparues sur d’autres branches de la coulée de la Fissure 8.

La fissure 18 et son écoulement associé sont faiblement actifs avec des éruptions de lave largement dispersées. La fissure 22 est inactive.

Kilauea – 01 Juin 2018 , 19:18:51 .
Le survol à 6 h 30  a montré que la coulée de la fissure 8 était de 0,84 miles au-dessus de Four Corners. Au cours des deux dernières heures, elle a progressé à un rythme de 100 yards par heure. Présence d’un panache de vapeur blanche au sommet; l’activité sismique reste élevée.

 

01 Juin 2018 9:00 am Défense civile du comté d’Hawaii, évacuation de  la zone de Kapoho:
Un message de COMTÉ D’HAWAII
Ceci est un message de défense civile pour le vendredi 1er juin à 9h00 du matin.
L’observatoire du volcan hawaïen signale que des éruptions de lave vigoureuses continuent sur le rift est du Kilauea. La fissure 8 est très active et produit un flux important et rapide. Le front d’écoulement est un demi-mile au-dessus de la zone de Four Corners, et se déplace rapidement. Au rythme actuel, il est possible que la coulée de lave traverse Government Beach Road près de Four Corners dans un délai de 7 à 10 heures.
En raison de la coulée de lave rapide, les politiques suivantes sont en vigueur pour la zone Four Corners:
Les résidents de Vacationland, Kapoho Beach Lots et dans les zones près de l’autoroute 137 sont invités à évacuer maintenant.
Le trafic circule dans les deux sens pour permettre l’évacuation.
Les résidents doivent terminer l’évacuation avant 2 heures cet après-midi, sinon ils risquent d’être isolés.

Source : HVO.

Photos : Bruce Omori , Andrew Hara , Martin Rietze.

Carte : USGS

Vidéo : Noah Van Barriger

 

Mérapi , Indonésie :

AVIS D’OBSERVATION DU VOLCAN POUR L’AVIATION – VONA.

Délivré: 01 Juin 2018.
Volcan: Merapi (263250)
Code couleur actuel de l’aviation: ORANGE
Code couleur aviation précédent: orange
Source: Observatoire du volcan Merapi
Numéro de l’avis: 2018MER12
Localisation du volcan Lieu: S 07 deg 32 min 31 sec E 110 deg 26 min 31 sec
Région: Région spéciale de Yogyakarta, Indonésie
Altitude du sommet: 9498 FT (2968 M)

Résumé de l’activité volcanique:
Éruption avec nuage de cendres volcaniques à 14h00 UTC (21h00 locales). Eruption est terminée

Hauteur du nuage volcanique:
La meilleure estimation du sommet de nuages de cendres est d’environ 12698 FT (3968 M) au-dessus du niveau de la mer, peut être plus élevé que ce qui peut être observé clairement. Source de données de hauteur: observateur au sol.

Autres informations sur le nuage volcanique:
Nuage de cendres se déplaçant vers le Nord-Ouest.

INFORMATIONS sur l’éruption du G.MERAPI .

Le Merapi est entré en éruption le 1er Juin, 2018 à 20:20 , avec une hauteur de la colonne de cendres qui a été observée ± 6,000 m au-dessus des sommets (± 8968 m au-dessus du niveau de la mer). Les colonnes de couleur grises ont été observées avec une forte intensité , inclinées vers l’Ouest. Cette éruption est enregistrée dans le sismogramme avec une amplitude maximale de 77 mm et une durée de ± 2 minutes.
Puisque la hauteur de la colonne d’éruption dépasse 6000 m au-dessus du niveau de la mer, le code VONA a reçu le code couleur ROUGE. Le code couleur VONA peut changer en fonction des conditions actuelles.

Sleman – Gunung Merapi kembali erupsi pagi ini. Bahwa letusan terjadi pada pukul 08.20 WIB.

Publiée par Ratu Setya Mangkunegara sur jeudi 31 mai 2018

 

Actuellement, le G. Merapi est au niveau d’alerte II (Waspada) avec les recommandations:
Les activités d’escalade ne sont temporairement pas recommandé, sauf pour l’intérêt de l’enquête et de la recherche liée aux efforts d’atténuation des catastrophes.
Un rayon de 3 km autour du pic du G.Merapi doit etre interdit d’activités.
Les personnes vivant autour du volcan doivent etre sensibilisées sur les activités du G.Merapi.
S’il y a un changement significatif dans l’activité du G.Merapi, le statut de l’activité du Mont Merapi sera examiné.

Source : Magma Indonesie . PVMBG Centre de Recherche et de Développement de la Technologie des Catastrophes Géologiques

Photo : Kasan Kurdi.

Vidéo : Ratu Setya Mangkunegara

 

Piton de la Fournaise , La Réunion :

Bulletin mensuel du vendredi 1 juin 2018 :

Sismicité:
Au mois de mai 2018, l’OVPF a enregistré au total :
• 7 séismes volcano-tectoniques superficiels (0 à 2 km de profondeur) sous les cratères sommitaux ;
• un séisme profond (> à 2 km de profondeur) ;
• 190 effondrements (dans le Cratère Dolomieu et au niveau des remparts de l’Enclos Fouqué) ;
• 22 séismes locaux (sous l’île, côté Piton des Neiges) ;
• 44 séismes régionaux (dans la zone océan indien).
Le mois de mai 2018 aura été marqué par une activité éruptive (toujours en cours à la date d’écriture de ce bulletin), débutée le 27 avril (flanc sud du cône terminal) et présentant une faible activité sismique (7 séismes volcano-tectoniques).
Les 44 séismes régionaux enregistrés sont liés à la crise sismique de Mayotte débutée le 10 mai 2018 (à environ 50 km au large, à l’est de l’île), dont les séismes les plus intenses ont été enregistrés à La Réunion par le réseau sismologique de l’OVPF.

Déformation:
Suite à une phase de déflation (dégonflement) de l’édifice associée à l’injection du magma depuis le réservoir vers le site éruptif (éruption débutée le 27 avril 2018), l’inflation (gonflement) de l’édifice a repris depuis le 15 mai environ, signifiant que le système magmatique en profondeur continue à se pressuriser.

Géochimie des gaz :
– Concentrations en CO2 dans le sol : Sur les stations distales de la région des Plaines, les concentrations en CO2 dans le sol ont atteint les valeurs les plus élevées en début d’éruption (le 27 Avril), pour ensuite diminuer progressivement jusqu’au 18 mai avant d’augmenter faiblement entre le 18 et le 26 mai. Depuis le 26 mai, les valeurs diminuent progressivement (Figure 1). Les mêmes tendances sont observées sur les points de mesures au niveau du Gîte du volcan.


Figure 1 : Concentrations en CO2 dans le sol mesurées sur la station PCRN, localisée à la Plaine des Cafres. Les éruptions sont indiquées en rouge. (©OVPF/IPGP)

L’augmentation des concentrations en CO2 dans le sol observée entre le 18 et le 26 mai correspond à la phase de ré-augmentation du trémor  et à la reprise de l’inflation de l’édifice aux alentours du 15 mai.

– Emissions de gaz au niveau des fumerolles du sommet :
Suite à l’augmentation observée entre le 23 et le 27 avril, les concentrations en CO2 dans l’atmosphère ont diminué progressivement entre début mai et le 18 mai. Depuis, une faible augmentation est observée.
Le flux de SO2 a diminué de façon exponentielle pendant tout le mois de mai (d’un maximum de 2 kt/jour le 28 avril à moins de 0.3 kt/jour depuis le 7 mai). Cette évolution est en accord avec la diminution progressive du flux de lave en surface.

– Emissions de SO2 dans l’air dans l’Enclos Fouqué : des variations d’émissions de SO2 dans l’air ont été observées au cours du mois de mai en relation avec l’activité éruptive. Ainsi, la diminution de hauteur du panache de gaz au niveau du site éruptif après le 7 mai s’est traduite par une concentration accrue en SO2 dans l’atmosphère au sol au sein de l’Enclos Fouqué. Au sommet une augmentation progressive des concentrations en SO2 a été enregistrée jusqu’au 10 mai (maximum de 10.5 ppmv) pour décroitre par la suite.

Bilan mai 2018 :
Le mois de mai 2018 aura été marqué par la poursuite de l’éruption débutée le 27 avril 2018. Les données géophysiques (déformation, trémor éruptif), géochimiques et les observations préliminaires sur les produits éruptifs suggèrent que l’éruption ait débuté par l’émission de laves et pyroclastes dégazés, suivie par une phase de remontée de magma moins dégazé depuis le 15 mai environ.
Ce nouvel apport magmatique pourrait avoir contribué à maintenir l’activité éruptive sur une durée de plusieurs semaines, malgré les très faibles débits éruptifs mesurés en surface depuis le 7 mai.

Bulletin exceptionnel du vendredi 1 juin 2018 à 15h00 (Heure locale)

L’éruption débutée le 27 avril 2018 à 23h50 heure locale s’est arrêté ce jour à 14h30, après plus de 18h30 de phase de gaz piston  .


Figure 1 : Evolution du RSAM (indicateur du trémor volcanique et de l’intensité de l’éruption) entre 20h00 (16h UTC) le 27 avril et 14h30 (10h30 UTC) le 1 juin sur la station sismique de BOR (située au sommet). (©OVPF/IPGP)

Source : OVPF

 

Fuego , Guatemala :

Type d’activité: Vulcanienne
Morphologie: Stratovolcan composite
Situation géographique: 14 ° 28’54˝ Latitude N; 90 ° 52’54˝ Longitude W.
Hauteur: 3,763msnm.
Conditions météo: Partiellement nuageux
Vent: Nord à 3 km / h
Précipitations: 4.6 mm

Activité:
Présence de fumerolles de dégazage , faibles , de couleur blanche ,  qui montent à 4500 m  et en propagation vers le sud . Tôt le matin il a été observé 5 à 8 faibles à modérées explosions par heure qui ont expulsé des colonnes de cendres grises à 4600-4800 mètres au-dessus du niveau de la mer, celles-ci sont dispersées sur 8 à14 kilomètres vers le Sud. Des grondements faibles, modérés et forts sont rapportés avec des onde de choc perceptible à 15 – 20 km qui provoquent des vibrations dans les toits des maisons qui sont situées sur le flanc Sud. Des impulsions incandescentes à 100 / 200 m au-dessus du cratère génèrent des avalanches modérées avec retombées de matériaux dans les canyons Seca, Ceniza et Lajas avec des trajectoires jusqu’au bord de la végétation, des sons faibles et modérés comme un moteur à réaction avec des périodes de 5 à 8 minutes, ainsi que des chutes de fines particules de cendres dans Panimache I.

Source : Insivumeh

Photo : Martin Rietze.

Recommended Posts

Leave a Comment

Nous contacter

Nous ne sommes pas disponibles pour le moment. Mais vous pouvez nous envoyer un email a l'aide du formulaire ci-dessous.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search