11 Novembre 2022. FR . Chili : Laguna del Maule , Italie : Vulcano , Colombie : Purace / Chaîne volcanique Los Coconucos , Indonésie : Anak Krakatau , Hawaii : Mauna Loa .

Home / blog georges Vitton / 11 Novembre 2022. FR . Chili : Laguna del Maule , Italie : Vulcano , Colombie : Purace / Chaîne volcanique Los Coconucos , Indonésie : Anak Krakatau , Hawaii : Mauna Loa .

11 Novembre 2022. FR . Chili : Laguna del Maule , Italie : Vulcano , Colombie : Purace / Chaîne volcanique Los Coconucos , Indonésie : Anak Krakatau , Hawaii : Mauna Loa .

11 Novembre 2022.

 

Chili , Laguna del Maule :

Sismologie
L’activité sismologique de la période a été caractérisée par l’enregistrement de :
1649 Événements sismiques de type VT, associés à la fracturation des roches (Volcano-Tectonique). Le tremblement de terre le plus énergétique a présenté une valeur de magnitude locale (ML) égale à 2,1, situé à 13,8 km au Sud-Sud-Est de l’édifice volcanique, avec une profondeur de 1,0 km par rapport au cratère.
27 événements sismiques de type LP, associés à la dynamique des fluides au sein du système volcanique (Longue Période). La taille du plus grand tremblement de terre évaluée à partir du paramètre de déplacement réduit (RD) était égale à 2 cm2.
2 événements sismiques de type TR, associés à une dynamique soutenue dans le temps des fluides à l’intérieur du système volcanique (TRemor).
2 événements sismiques de type HB, associés à la fois à la fracturation des roches et à la dynamique des fluides au sein du système volcanique (HyBrid). Le tremblement de terre le plus énergétique a présenté une valeur de déplacement réduit (RD) de 532 cm2 et une valeur de magnitude locale (ML) égale à 3,1, situé à 16,7 km au Sud-Sud-Est de l’édifice volcanique, avec une profondeur de 7,3 km en référence au cratère.

Géochimie des fluides
Aucune anomalie n’a été signalée dans les émissions de dioxyde de soufre (SO2) dans l’atmosphère dans la zone proche du complexe volcanique, selon les données publiées par le Tropospheric Monitoring Instrument (TROPOMI) et le Ozone Monitoring Instrument (OMI) Sulfur Dioxide Group .

Anomalies thermiques satellitaires
Au cours de la période, aucune alerte thermique n’a été enregistrée dans la zone associée au complexe volcanique, selon le traitement analytique des images satellitaires Sentinel 2-L2A, en combinaison avec bandes de fausses couleurs.

Géodésie
Selon les données fournies par 4 stations GNSS et 2 stations inclinométriques, qui permettent de mesurer la déformation du complexe, on observe que le processus inflationniste enregistré historiquement se maintient, mais avec une légère diminution des taux de déformation. Le taux de soulèvement maximal continue d’être enregistré à la station GNSS MAU2, au centre du réseau géodésique et au Sud-Ouest de la lagune, estimant des déplacements d’une amplitude maximale de 1,5 cm/mois dans la composante verticale.

Sur la base de ce qui précède, il est conclu que le complexe volcanique Laguna del Maule poursuit le processus inflationniste enregistré depuis 2012, avec de légers changements dans l’accélération et la décélération des taux de déformation, mais avec une tendance à la hausse soutenue.

L’activité est restée à des niveaux considérés comme faibles, suggérant une stabilité du système volcanique. L’alerte technique volcanique est maintenue à :
ALERTE TECHNIQUE VERTE : Volcan actif au comportement stable – Il n’y a pas de risque immédiat.

Source : Sernageomin.

Photo : Neuqueninforma.gob.ar

 

Italie , Vulcano :

BULLETIN HEBDOMADAIRE, du 31 Octobre 2022 au 06 Novembre 2022. (date d’émission 08 Novembre 2022)

SOMMAIRE DE L’ÉTAT DE L’ACTIVITÉ

À la lumière des données de surveillance, il est mis en évidence :
1) Température des fumerolles du cratère : Le long du bord supérieur la température maximale d’émission persiste avec des valeurs stables et élevées, autour de 373°C.
2) Flux de CO2 dans la zone du cratère : Le flux de CO2 dans la zone du cratère reste sur des valeurs moyennes-élevées.
3) Flux de SO2 dans la zone du cratère : stable à un niveau modérément moyen-élevé
4) Géochimie des gaz fumeroliens : Il n’y a pas de mises à jour.
5) Flux de CO2 à la base du cône de La Fossa et dans la zone de Vulcano Porto : Les flux de CO2 enregistrés dans les sites de Rimessa, C. Sicilia affichent toujours des valeurs supérieures aux niveaux de fond. Une légère augmentation est observée sur le site de C. Sicilia. Le site P4max affiche des valeurs moyennes, tandis que sur le site Faraglione, il y a des valeurs proches du niveau de fond.
6) Géochimie des aquifères thermiques : dans le puits Camping Sicilia, des valeurs de température encore élevées et des valeurs de conductivité à des niveaux moyens-bas sont enregistrées.
Il n’y a pas de mises à jour sur les valeurs de niveau et de conductivité mesurées dans les eaux du puits Bambara.
7) Sismicité locale : Faible taux d’occurrence de micro-sismicité locale.
8) Sismicité régionale : Aucune activité sismique régionale
9) Déformations – GNSS : Les données du réseau GNSS ne montrent pas de variations significatives.
10) Déformations – Inclinométrie : Le réseau de capteurs d’inclinaison ne montre pas de variations significatives.
11) Gravimétrie : Il n’y a pas de variations significatives.
12) Autres remarques : GNSS mobile. Le réseau mobile GNSS acquiert et transmet les mouvements en temps réel à une fréquence de 1 Hz. Les séries historiques acquises jusqu’à présent ne montrent pas de variations significatives autour de la zone de Porto di Levante.

FLUX DE CO2 DANS LA ZONE DU CRATÈRE
Les valeurs de flux de CO2 au sol dans la zone haute de la station VSCS restent élevées autour de 8000 g m-2 j-1. Aucun changement significatif n’est observé par rapport à la semaine précédente, et les valeurs restent anormales par rapport à celles de fond évaluées au cours de la dernière décennie de mesures.

FLUX DE CO2 À LA BASE DU CÔNE DE LA FOSSA ET DANS LA RÉGION DE VULCANO PORTO
Les flux de CO2 à la base du cratère sur le site de Rimessa montrent des valeurs stables par rapport à la semaine dernière, mais toujours supérieures à celles du niveau de fond. Dans les sites de C. Sicilia et Palizzi (P4max) au cours de la dernière semaine, le débit montre une tendance à légèrement augmenter toujours sur des valeurs moyennes ; dans le site de Faraglione, il y a des valeurs proches du niveau de fond.

Source : INGV.

Lire l’articlehttps://www.ct.ingv.it/index.php/monitoraggio-e-sorveglianza/prodotti-del-monitoraggio/bollettini-settimanali-multidisciplinari/707-bollettino-Settimanale-sul-monitoraggio-vulcanico-geochimico-e-sismico-del-vulcano-Vulcano-del-2022-11-08/file

Photo : Emanuel Raffaele Photography

 

Colombie , Purace / Chaîne volcanique Los Coconucos :

Bulletin hebdomadaire de l’activité du volcan Puracé – Chaîne volcanique Los Coconucos

Le niveau d’activité du volcan continue au Niveau d’activité jaune ou (III) : changements dans le comportement de l’activité volcanique.

À partir de l’analyse et de l’évaluation des informations obtenues grâce au réseau de surveillance du volcan Puracé – chaîne volcanique Los Coconucos, au cours de la semaine du 1er au 7 novembre 2022, le SERVICE GÉOLOGIQUE COLOMBIEN – Observatoire volcanologique et sismologique de Popayan rapporte que :

En ce qui concerne l’activité sismique enregistrée, il n’y a pas eu de variations notables en termes de nombre d’événements et d’énergie libérée. Au cours de la semaine, 840 événements sismiques ont été enregistrés, dont 74 étaient associés à des processus de fracturation des roches (type VT) et 766 à la dynamique des fluides dans des conduits volcaniques.
Le réseau géodésique de stations GNSS (Global Navigation Satellite System) de surveillance de la déformation du sol continue d’enregistrer un processus lié à l’inflation.

En surveillant l’activité de surface avec les images obtenues au cours de la semaine grâce aux caméras Web Mina, Lavas Rojas, Cerro Sombrero et Curiquinga, un dégazage du système volcanique a été mis en évidence, avec une colonne blanche orientée préférentiellement vers le Nord-Ouest.
Concernant le suivi des gaz volcaniques, les mesures de dioxyde de soufre (SO2) continuent de montrer des évolutions, avec un débit maximum de 622 t/jour pour la semaine évaluée. Les autres instruments de mesure de la concentration de dioxyde de carbone (CO2) et de gaz radon (222Rn) dans la zone d’influence volcanique ont enregistré des augmentations pour la période évaluée, ce qui est normal dans les systèmes volcaniques actifs.
Les capteurs de surveillance des champs électromagnétiques et des ondes infrasonores n’ont pas enregistré les variations associées aux changements de l’activité volcanique.

On conclut de ce qui précède que des variations d’activité volcanique continuent d’être enregistrées, conformes au comportement attendu au niveau d’activité III (niveau jaune), qui pourrait évoluer vers des états d’activité plus importante.

Source : Ingeominas.

Photo : colparques.net 

 

Indonésie , Anak Krakatau :

Le mont Anak Krakatau a présenté une en éruption le vendredi 11 novembre 2022 à 10h47 WIB avec une hauteur de la colonne de cendres observée à ± 200 m au-dessus du pic (± 357 m au-dessus du niveau de la mer). On observe que la colonne de cendres est grise à noire avec une intensité épaisse , orientée vers le Nord-Est. Cette éruption a été enregistrée sur un sismographe avec une amplitude maximale de 49 mm et une durée de 96 secondes.

OBSERVATION DE LA SISMICITE
1 tremblement de terre d’éruption/explosion d’une amplitude de 49 mm, et d’une durée de 96 secondes.
1 tremblement de terre de basse fréquence avec une amplitude de 16 mm et une durée de 5 secondes.
Tremor continu avec une amplitude de 1-2 mm, valeur dominante 1 mm.

RECOMMANDATION
Les communautés/visiteurs/touristes/grimpeurs ne doivent pas s’approcher du mont Anak Krakatau ou ne s’engagent pas dans des activités dans un rayon de 5 km autour du cratère actif.

Source et photo : Magma Indonésie .

 

Hawaii , Mauna Loa :

19°28’30 » N 155°36’29 » O,
Altitude du sommet : 13681 pieds (4170 m)
Niveau d’alerte volcanique actuel : AVIS
Code couleur actuel de l’aviation : JAUNE

Résumé de l’activité :
Le Mauna Loa n’est pas en éruption et il n’y a aucun signe d’une éruption imminente pour le moment. Les données de surveillance ne montrent aucun changement significatif au cours des dernières 24 heures. Le Mauna Loa continue d’être dans un état de troubles accrus, comme l’indique l’augmentation de l’activité sismique et l’inflation du sommet. Les troubles actuels sont très probablement dus à un nouvel apport de magma de 3 à 8 km sous le sommet du Mauna Loa.

Observations :
Au cours des dernières 24 heures, le HVO a détecté 44 tremblements de terre de faible magnitude (inférieur à M3.0) 2 à 3 miles (2 à 5 km) sous la caldeira de Mokuʻāweoweo et 4 à 5 miles (6 à 8 km) sous le flanc Nord-Ouest , en haute altitude , du Mauna Loa. Ces deux régions ont été historiquement actives sur le plan sismique pendant les périodes de troubles sur le Mauna Loa. Un tremblement de terre de M3,6 s’est également produit au Nord-Ouest du sommet hier à 18h21.

Lua Poholo, un cratère situé sur le côté Nord de Moku’āweoweo, la caldeira sommitale du Mauna Loa, près de l’endroit où la zone du Rift Nord-Est rencontre la caldeira sommitale. Une partie du plancher pré-effondrement du cratère de la fosse est restée intacte lors de la formation du cratère de la fosse et est visible sous la forme de la dalle inclinée à la base. Des coulées de lave plus jeunes qui recouvrent le bord du cratère de la fosse sont visibles sur le côté droit de l’image, et des évents de fissure plus anciens sont visibles dans la partie supérieure gauche de l’image.

Les instruments du système de positionnement global (GPS) au sommet et sur les flancs du Mauna Loa continuent de mesurer l’inflation à des taux élevés depuis la mi-septembre. Cependant, les inclinomètres au sommet ne montrent pas de déformation de surface significative au cours de la semaine dernière.

Les concentrations de dioxyde de soufre (SO2), de sulfure d’hydrogène (H2S) et de dioxyde de carbone (CO2), ainsi que les températures des fumerolles, restent stables au sommet et à Sulphur Cone dans la partie supérieure du Rift Sud-Ouest. Les vues de la webcam et de la caméra thermique n’ont montré aucun changement dans le paysage volcanique du Mauna Loa au cours de la semaine dernière.

Source : HVO.

Photo : USGS /  K. Mulliken. 

Recommended Posts

Leave a Comment

Nous contacter

Nous ne sommes pas disponibles pour le moment. Mais vous pouvez nous envoyer un email a l'aide du formulaire ci-dessous.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search