07 Octobre 2022. FR. La Réunion : Piton de la Fournaise , Colombie : Puracé – Chaîne volcanique Los Coconucos , Italie / Sicile : Etna , Russie / Iles Kouriles : Ebeko , Japon : Nishinoshima .

Home / blog georges Vitton / 07 Octobre 2022. FR. La Réunion : Piton de la Fournaise , Colombie : Puracé – Chaîne volcanique Los Coconucos , Italie / Sicile : Etna , Russie / Iles Kouriles : Ebeko , Japon : Nishinoshima .

07 Octobre 2022. FR. La Réunion : Piton de la Fournaise , Colombie : Puracé – Chaîne volcanique Los Coconucos , Italie / Sicile : Etna , Russie / Iles Kouriles : Ebeko , Japon : Nishinoshima .

07 Octobre 2022. 

 

La Réunion , Piton de la Fournaise :

Piton de la Fournaise Éruption arrêtée mais enclos toujours fermé.

L’éruption volcanique débutée le lundi 19 septembre 2022 s’est arrêtée ce jour, mercredi 5 octobre 2022, suite à un arrêt brutal du trémor éruptif (éléments de l’OVPF).

Aucune hypothèse n’est écartée quant à l’évolution de la situation à venir (pause de l’éruption, arrêt définitif, reprise de l’activité sur le même site, reprise de l’activité sur un autre site), compte tenu de la forte sismicité qui a été enregistrée ces derniers jours.

Survol du site de l’éruption du 19/09 – 5/10 au Piton de la Fournaise par une équipe de l’OVPF-IPGP.
Le nouveau cône à droite sur l’image témoigne d’une fin d’activité bien intense avec des projections de lave qui ont atteint le fond du Piton Kalla Pélé (à gauche). ©️OVPF-IPGP


En conséquence, l’accès du public à l’ensemble de l’enclos du piton de la Fournaise, que ce soit depuis le sentier du Pas de Bellecombe ou depuis tout autre sentier reste interdit jusqu’à nouvel ordre.

Depuis 11h40 ce matin ( 6/10) , un faible trémor est de nouveau enregistré sur les réseaux de surveillance de l’OVPF-IPGP. Ce trémor correspond à un dégazage au niveau du cône de l’éruption du 19/09 au 05/10. Aucune émission de lave en surface n’est observée.

Communiqué , Institut de physique du globe de Paris , Observatoire volcanologique du Piton de la Fournaise , 06 octobre 2022 – 19h45 (heure locale) – 15h45 (heure UTC)
Activité de trémor

Suite au communiqué de 12h10 (heure locale) indiquant une reprise du trémor éruptif au Piton de la Fournaise, de faibles projections de lave ont été observées sur les webcams de l’OVPF-IPGP entre 18h32 et 19h05 (heure locale) ce qui confirme que du magma est proche de la surface.
Depuis aucune activité en dehors du dégazage n’a été observée. Mais une éruption reste probable à brève échéance.
A noter que le survol du site par une équipe de l’OVPF-IPGP avec le concours de la SAG et du PGHM entre 16h10 et 17h30 (heure locale) n’avait pas montré de projection ni d’activité d’effusion de lave

Source : Direction OVPF / IPGP.

 

Colombie , Puracé – Chaîne volcanique Los Coconucos :

Bulletin hebdomadaire de l’activité du volcan Puracé – Chaîne volcanique Los Coconucos

Le niveau d’activité du volcan continue au Niveau d’activité Jaune ou (III) : changements dans le comportement de l’activité volcanique.
À partir de l’analyse et de l’évaluation des informations obtenues grâce au réseau de surveillance du volcan Puracé – chaîne volcanique Los Coconucos, au cours de la semaine du 27 septembre au 3 octobre 2022, le SERVICE GÉOLOGIQUE COLOMBIEN – Observatoire volcanologique et sismologique de Popayán informe que :

• En ce qui concerne l’activité sismique enregistrée, il n’y a pas eu de variations notables en termes de nombre d’événements et d’énergie libérée. Sur un total de 792 événements sismiques enregistrés, 115 ont été associés à des processus de fracturation des roches (type VT) et 677 à la dynamique des fluides dans les conduits volcaniques.
• Le réseau géodésique de stations GNSS (Global Navigation Satellite System) de surveillance de la déformation du sol continue d’enregistrer un processus associé à l’inflation.
• En surveillant l’activité de surface, les images obtenues au cours de la semaine grâce aux caméras Web Anambío, Mina, Lavas Rojas, Cerro Sombrero et Curiquinga, ont mis en évidence un dégazage du système volcanique, avec une colonne blanche orientée préférentiellement vers le Nord-Ouest.

• En ce qui concerne la surveillance des gaz volcaniques, les émissions de flux de dioxyde de soufre (SO2) enregistrées par les stations télémétriques continuent de montrer des changements dans le flux, avec un maximum émis de 2401 t/jour pour la semaine évaluée. Les autres instruments de mesure du dioxyde de carbone (CO2) et du gaz radon (222Rn) dans la zone d’influence volcanique, enregistrent des variations considérables de leurs concentrations pour la période évaluée, ce qui est normal dans les systèmes volcaniques actifs.
• Le 30 septembre 2022, une mesure mobile de flux de SO2 a été réalisée sur l’axe Puracé – Termales de San Juan (Cauca), sur laquelle une mesure de 1782 t/jour a été détectée, considérée comme normale par rapport au comportement du dernières semaines.
• Les capteurs de surveillance des champs magnétiques et des ondes infrasonores n’ont pas enregistré de variations associées aux modifications de l’activité volcanique.

On conclut de ce qui précède que des variations d’activité volcanique continuent d’être enregistrées, conformes au comportement attendu au niveau d’activité III (niveau jaune), qui pourrait évoluer vers des états d’activité plus importante. Le Service géologique colombien continue de surveiller l’évolution du phénomène volcanique et signalera tout changement qui pourrait survenir en temps opportun.

Source et photo : SGC

 

Italie / Sicile , Etna :

BULLETIN MENSUEL , SEPTEMBRE 2022 , (date d’émission 04/10/2022)

SOMMAIRE DE L’ÉTAT DE L’ACTIVITÉ

À la lumière des données de surveillance, il est mis en évidence :
1) OBSERVATIONS VOLCANOLOGIQUES : Activité de dégazage à niveau variable au niveau des cratères sommitaux, grondements fréquents provenant du cratère de la Bocca Nuova.
2) SEISMOLOGIE : Faible activité sismique de fracturation ; l’amplitude du tremor volcanique est restée principalement à des niveaux moyens-élevés.
3) INFRASONS : activité infrasonore modérée.

4) DEFORMATIONS DU SOL : Les données des déformations des réseaux permanents confirment la persistance d’un état d’inflation de l’édifice volcanique.
5) GEOCHIMIE : Flux de SO2 à un niveau moyen et en augmentation modérée Le flux de CO2 du sol montre des valeurs moyennes.
La pression partielle de CO2 dissous dans les eaux souterraines montre des valeurs dans la variabilité saisonnière.
Les données sur l’hélium du dernier échantillonnage ne montrent pas de changements significatifs par rapport aux précédents, s’installant sur le niveau haut.
6) OBSERVATIONS SATELLITAIRES : L’activité thermique observée par satellite dans la zone sommitale était faible.
7) AUTRES REMARQUES : Mise à jour de la topographie des cratères sommitaux par drones.

OBSERVATIONS VOLCANOLOGIQUES
Le suivi de l’activité volcanique de l’Etna, au cours de la période d’observation en question, a été réalisé en analysant les images du réseau de caméras de surveillance de l’INGV, Osservatorio Etneo (INGV-OE) et à travers diverses inspections dans la zone sommitale effectués par le personnel de l’INGV-OE.
Au cours de la période sous revue, l’activité de l’Etna n’a pas montré de changements significatifs par rapport à celle observée le mois précédent. Elle s’est caractérisée par un dégazage à taux variable des cratères sommitaux. Le dégazage majeur est supporté par le cratère de la Bocca Nuova (BN), et dans une moindre mesure par l’activité fumerolienne du Cratère Sud-Est (SEC) .

Le Cratère Sud-Est (SEC) montre une activité fumerolienne en des points le long des bords du cratère et à l’intérieur de la brèche créée lors de l’effondrement du flanc du cône dans la soirée du 10 février 2022.

SISMOLOGIE
Au cours du mois en question, six séismes ont été enregistrés qui ont dépassé le seuil de magnitude 2,0 . La sismicité n’a affecté que le secteur moyen-inférieur Ouest de l’édifice volcanique . La plus grande libération d’énergie est attribuable à un tremblement de terre, d’une magnitude locale de 3,6, situé à environ 3,5 km à l’Est de la ville de Paternò dans le bas du versant Ouest du volcan, à une profondeur hypocentrale d’environ 2 km.

La tendance temporelle de l’amplitude moyenne du tremor volcanique est restée principalement à un niveau moyen-élevé tout au long du mois ; on constate qu’à partir de la mi-septembre, l’amplitude moyenne s’est établie exclusivement sur une valeur moyenne. L’emplacement de la source du tremor est situé dans la zone située entre le Cratère Sud-Est et le cratère de la Bocca Nuova, dans une plage de profondeur comprise entre 2400 et 2900 mètres au-dessus du niveau moyen de la mer .

DÉFORMATIONS DU SOL
L’état d’inflation du bâtiment volcanique continue . Depuis 2h00 GMT le 25 septembre en raison du passage aux satellites GPS, 13 des stations GNSS permanentes ont cessé de fonctionner. Des travaux sont en cours pour rétablir leur fonctionnement en changeant le récepteur.

Source : INGV.

Photos : Giuseppe Distefano / Etna Walk.

 

Russie / Iles Kouriles , Ebeko :

AVIS D’OBSERVATION DU VOLCAN POUR L’AVIATION (VONA).

Publié : 10 octobre 2022.
Volcan : Ebeko (CAVW #290380)
Code couleur aviation actuel : ORANGE
Code couleur aviation précédent : orange
Source : KVERT
Numéro d’avis : 2022-127
Emplacement du volcan : N 50 deg 41 min E 156 deg 0 min
Région : Kouriles du Nord, Russie
Altitude du sommet : 1156 m (3791,68 pi).

Résumé de l’activité volcanique :
Une activité éruptive modérée du volcan se poursuit. Selon les données visuelles des volcanologues de Severo-Kurilsk, des explosions ont envoyé des cendres jusqu’à 3 km d’altitude, un nuage de cendres dérive vers l’Est du volcan ; une chute de cendres est observée à Severo-Kurilsk.
Cette activité continue. Des explosions de cendres jusqu’à 6 km (19 700 pieds) au-dessus du niveau de la mer pourraient survenir à tout moment. L’activité en cours pourrait affecter les avions volant à basse altitude et l’aéroport de Severo-Kurilsk.

Hauteur des nuages ​​volcaniques :
2800-3000 m (9184-9840 ft) AMSL Heure et méthode de détermination de la hauteur du panache de cendres/nuages : 20221007/0108Z – Données visuelles

Autres informations sur les nuages ​​volcaniques :
Distance du panache de cendres/nuage du volcan : 5 km (3 mi)
Direction de dérive du panache de cendres/nuage du volcan : E
Heure et méthode de détermination du panache de cendres/nuage : 20221007/0108Z – Données visuelles.

Source : Kvert

Photo: D. Ermolaev.

 

Japon , Nishinoshima :

Selon le JMA et le VAAC de Tokyo, une éruption sur Nishinoshima a produit des panaches de cendres qui ont atteint 1,8 à 2,6 km (6 000 à 8 500 pieds) au-dessus du niveau de la mer qui ont dérivé vers l’Est et l’Ouest du 1er au 4 octobre.

La petite île de Nishinoshima a été agrandie lorsque plusieurs nouvelles îles ont fusionné lors d’une éruption en 1973-74. Une autre éruption qui a commencé au large en 2013 a complètement recouvert la surface exposée précédente et agrandi à nouveau l’île. La décoloration de l’eau a été observée à plusieurs reprises depuis. L’île est le sommet d’un volcan sous-marin massif qui a des pics satellites proéminents au Sud, Ouest et Nord-Est. Le sommet du cône Sud s’élève à moins de 214 m de la surface de la mer à 9 km au Sud-Sud-Est.

Source : GVP , JMA.

Photo : Gardes cotes Japonais

 

 

 

Recommended Posts

Leave a Comment

Nous contacter

Nous ne sommes pas disponibles pour le moment. Mais vous pouvez nous envoyer un email a l'aide du formulaire ci-dessous.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search