01 Septembre 2022 .

 

Ethiopie , Erta-Ale :

Des anomalies thermiques d’intensités variables dans les cratères Nord et Sud de l’Erta Ale ont été périodiquement identifiées sur des images satellites au cours du mois d’Août. Le 1er août, il y avait deux anomalies dans le cratère Sud et aucune dans le cratère Nord. Les images étaient nuageuses les 6 et 11 août. Le 16 août, deux anomalies étaient à nouveau visibles dans le pit cratère Sud   tandis qu’une grande anomalie occupait le cratère Nord. Des nuages météorologiques translucides ont obscurci les vues le 21 août, bien que deux anomalies aient été visibles dans le pit cratère Sud . Des nuages denses ont couvert le cratère de la fosse Nord le 26 août et ont obscurci le cratère de la fosse Sud , bien qu’une anomalie soit visible.

Le volcan bouclier basaltique Erta Ale est le plus actif d’Éthiopie, avec un édifice de 50 km de large qui s’élève à plus de 600 m sous le niveau de la mer dans la dépression de Danakil. C’est l’homonyme et la caractéristique la plus importante de la chaine Erta Ale. Le volcan comprend un cratère sommital elliptique de 0,7 x 1,6 km abritant des cratères à parois abruptes. Une autre dépression plus grande de 1,8 x 3,1 km de large allongée parallèlement à l’orientation de la chaîne de l’Erta Ale est située au Sud-Est du sommet et est délimitée par des escarpements de faille curvilignes du côté Sud-Est. Des coulées de lave basaltique d’apparence fraîche provenant de ces fissures se sont déversées dans la caldeira et ont localement débordé de son bord. La caldeira sommitale contient généralement au moins un lac de lave permanent qui est actif depuis au moins 1967, ou peut-être depuis 1906. Des éruptions de fissures récentes se sont produites sur le flanc Nord.

Source : Sentinel Hub , GVP

Photo : G Vitton

 

Indonésie , Ibu :

Le mont Ibu est entré en éruption le mercredi 31 août 2022 à 11h02 WIT avec la hauteur de colonne de cendres observée à ± 800 m au-dessus du sommet (± 2125 m au-dessus du niveau de la mer). On observe que la colonne de cendres est de couleur grise avec une intensité épaisse , orientée vers le Nord-Ouest. Cette éruption a été enregistrée sur un sismographe avec une amplitude maximale de 15 mm et une durée de 70 secondes.

Observations visuelles :
Le volcan est clairement visible jusqu’à ce qu’il soit couvert par le brouillard . La fumée issue du cratère est blanche / grise avec une intensité faible, moyenne à épaisse, à environ 200-800 mètres au dessus du sommet. Temps ensoleillé à orageux, vents faibles à forts à l’Ouest et au Nord-Ouest.

Observations :
Les tremors sont dominés par une valeur d’amplitude de 2 à 3 mm. Un grondement a été entendu jusqu’au poste PGA.  Une fine pluie de cendres est tombée sur les villages de résidents au Nord-Ouest et à l’Ouest du mont Ibu.

Sismicité : 
Il a été enregistré :
71 tremblements de terre d’éruptions/explosions d’une amplitude de 15 à 30 mm et d’une durée de 16 à 70 secondes.
26 séismes d’avalanches d’une amplitude de 2 à 3 mm et d’une durée de 15 à 50 secondes.
6 tremblements de terre d’émissions d’une amplitude de 5 à 14 mm et une durée de 10 à 50 secondes.
1 tremor harmonique avec une amplitude de 11 mm, et une durée de 50 secondes.
44  tremblements de terre volcaniques peu profonds avec une amplitude de 3-8 mm et une durée de 4-7 secondes.
3 séismes volcaniques profonds avec une amplitude de 2-5 mm, S-P 1-2 secondes et une durée de 3-4 secondes.
5 tremblements de terre tectoniques lointains avec une amplitude de 4-26 mm, et une durée de 16-116 secondes.

Source : Magma Indonésie 

 

Colombie , Purace / Chaine Volcanique Los Coconucos :

Bulletin hebdomadaire de l’activité du volcan Puracé – Chaîne volcanique Los Coconucos
Le niveau d’activité du volcan continue au niveau d’activité Jaune ou (III) : changements dans le comportement de l’activité volcanique.

À partir de l’analyse et de l’évaluation des informations obtenues grâce au réseau de surveillance du volcan Puracé – chaîne volcanique Los Coconucos, au cours de la semaine du 23 au 29 août 2022, le SERVICE GÉOLOGIQUE COLOMBIEN – Observatoire volcanologique et sismologique de Popayan rapporte que :

• Au cours de la période évaluée, un total de 823 événements sismiques ont été enregistrés, qui étaient associés à la fois aux processus de fracturation des roches et à la dynamique des fluides dans les conduits volcaniques, ce dernier type de sismicité étant celui qui a prédominé tout au long de la semaine évaluée.
• Le 24 août, entre 13h43 et 17h30 (heure locale), il y a eu une augmentation significative du nombre et de l’énergie des signaux sismiques associés aux processus de fracturation des roches et à la dynamique des fluides à l’intérieur des conduits volcaniques, événements qui se trouvaient en moyenne à 1 km sous le sommet du volcan Puracé.

• Le réseau géodésique de stations GNSS (Global Navigation Satellite System) de surveillance de la déformation du sol continue d’enregistrer un processus associé à l’inflation.
• Dans le suivi de l’activité de surface, les images obtenues au cours de la semaine grâce aux caméras Web Anambío, Mina, Lavas Rojas, Cerro Sombrero et Curiquinga ont montré un dégazage du système volcanique, avec une colonne blanche orientée préférentiellement vers le Nord-Ouest. .
• En ce qui concerne la surveillance des gaz volcaniques, les émissions de flux de dioxyde de soufre (SO2) enregistrées par les stations télémétriques, ont montré une augmentation, atteignant des valeurs de débit dans les stations permanentes avec un maximum émis de 4600 tonnes/jour pour le 23 août. Les autres instruments d’analyse de gaz dans la zone d’influence volcanique ne montrent pas de changements pertinents pour la période évaluée.
• Les capteurs de surveillance des champs magnétiques et des ondes infrasonores n’ont pas enregistré les variations associées aux modifications de l’activité volcanique.

Sur la base de ce qui précède, il est conclu que des variations importantes de l’activité volcanique continuent d’être enregistrées, conformément au comportement attendu au niveau d’activité III (niveau jaune), qui pourrait évoluer vers des états d’activité plus importante. Le Service géologique colombien continue de surveiller l’évolution du phénomène volcanique et signalera tout changement qui pourrait survenir en temps opportun.

Source et photo : SGC .

 

Pérou , Sabancaya :

Période d’analyse: du  22 Aout 2022 au 28 Aout 2022 , Arequipa, 31 Aout 2022.
Niveau d’alerte: ORANGE

L’Institut géophysique du Pérou (IGP) rapporte que l’activité éruptive du volcan Sabancaya reste à des niveaux modérés, c’est-à-dire avec l’enregistrement d’une moyenne de 48 explosions quotidiennes , avec des colonnes de cendres et de gaz jusqu’à 2,5 km d’altitude au dessus du sommet du volcan et leur dispersion consécutives . Par conséquent, pour les jours suivants, aucun changement significatif n’est attendu concernant l’ activité éruptive.

L’IGP a enregistré et analysé l’occurrence de 340 tremblements de terre d’origine volcanique, associés à la circulation de fluides magmatiques à l’intérieur du volcan Sabancaya. Une moyenne de 48 explosions a été enregistrée quotidiennement , en plus d’enregistrement d’évènements  de type Volcano-Tectoniques (VT) associés à des fracturations rocheuses à l’intérieur du volcan Sabancaya .

 

 Le suivi de la déformation de la structure volcanique à l’aide de techniques GNSS (traitées avec des orbites rapides) ne présente pas d’anomalies significatives. Cependant, de manière générale, un processus d’inflation a été observé dans le secteur  Nord ( environs du volcan Hualca Hualca ). La surveillance visuelle a permis d’identifier des colonnes de gaz et de cendres jusqu’à 2,5  km d’altitude au dessus du sommet du volcan , qui étaient dispersées vers les secteurs Est , Sud-Est et Sud-Ouest du  Sabancaya.  Les enregistrements par satellites ont identifiés la présence de 15 anomalies thermiques , avec une valeur maximale de 25 MW , associées à la présence d’un corps de lave à la superficie du cratère du volcan.

RECOMMANDATIONS
• Garder le niveau d’alerte volcanique en orange.
• Ne pas s’ approcher dans un rayon de moins de 12 km du cratère.

Source : Cenvul

Photo :   Ingemmet.

 

Japon , Suwanosejima :

À 21h51 le 28 août, un grand événement éruptif dans le cratère Ontake du Suwanosejima a éjecté de grosses bombes à 800 m au-dessus de l’évent et a produit un panache d’éruption qui s’est élevé dans les nuages météorologiques aériens. L’incandescence du cratère était visible sur les images de la webcam pendant la nuit. Le 29 août à 09h00, trois autres explosions ont été enregistrées et ont produit des panaches de cendres qui se sont élevés jusqu’à 1,3 km au-dessus de l’évent. Le niveau d’alerte est resté à 2 et le public a été averti de rester à 1 km du cratère.

L’île de Suwanosejima, en forme de fuseau, longue de 8 km, dans le nord des îles Ryukyu, est constituée d’un stratovolcan andésitique avec deux cratères sommitaux historiquement actifs. Le sommet est tronqué par un grand cratère fracturé s’étendant jusqu’à la mer sur le flanc Est qui a été formé par l’effondrement de l’édifice. Le Suwanosejima, l’un des volcans les plus actifs du Japon, était dans un état d’activité strombolienne intermittente depuis l’Ontake, le cratère sommital Nord-Est, qui a commencé en 1949 et a duré jusqu’en 1996, après quoi les périodes d’inactivité se sont allongées. La plus grande éruption historique a eu lieu en 1813-14, lorsque d’épais dépôts de scories ont recouvert des zones résidentielles, et le cratère Sud-Ouest a produit deux coulées de lave qui ont atteint la côte Ouest. À la fin de l’éruption, le sommet de l’Ontake s’est effondré, formant une grande avalanche de débris et créant la caldeira de Sakuchi en forme de fer à cheval, qui s’étend jusqu’à la côte Est. L’île est restée inhabitée pendant environ 70 ans après l’éruption de 1813-1814. Des coulées de lave ont atteint la côte est de l’île en 1884. Seulement une cinquantaine de personnes vivent sur l’île.

Source : Agence météorologique japonaise (JMA) , GVP.

Photo : Masanori Genko

Recommended Posts

No comment yet, add your voice below!


Add a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *