06 Avril 2022. FR. Italie : Vulcano , Colombie : Puracé , Italie : Stromboli , Indonésie : Semeru , Islande : Péninsule de Reykjanes , Açores : São Jorge .

Home / Açores / 06 Avril 2022. FR. Italie : Vulcano , Colombie : Puracé , Italie : Stromboli , Indonésie : Semeru , Islande : Péninsule de Reykjanes , Açores : São Jorge .

06 Avril 2022. FR. Italie : Vulcano , Colombie : Puracé , Italie : Stromboli , Indonésie : Semeru , Islande : Péninsule de Reykjanes , Açores : São Jorge .

06 Avril 2022.

 

 

Italie , Vulcano :

BULLETIN HEBDOMADAIRE, du 28 Mars 2022 au 03 Avril 2022. (date d’émission 05 Avril 2022)

SOMMAIRE DE L’ÉTAT DE L’ACTIVITÉ
À la lumière des données de surveillance, il est mis en évidence :
1) Température des fumerolles du cratère : Les données des températures enregistrées sur le rebord du cratère montrent des valeurs stables sur des niveaux élevés.
2) Flux de CO2 dans la zone du cratère : Il n’y a pas de mises à jour disponibles pour le flux de CO2 dans la zone du cratère. Les dernières mesures disponibles (26.03.2022) se situaient à des valeurs élevées (autour de 14000 g/m2/jour).
3) Flux de SO2 dans la zone du cratère : flux de SO2 à un niveau moyen-élevé
4) Géochimie des gaz fumeroliens : aucune mise à jour n’est disponible
5) Flux de CO2 à la base du cône de La Fossa et dans la zone de Vulcano Porto : Les flux de CO2 enregistrés dans les sites C. Sicilia et P4max montrent une légère tendance à la baisse, mais restent à des valeurs moyennes-élevées ; dans le site de Faraglione, il y a des valeurs proches de l’arrière-plan.
6) Géochimie des aquifères thermiques : La température mesurée dans le puits Camping Sicilia se situe à des valeurs élevées et stables. La conductivité électrique affiche des valeurs faibles.
Les valeurs de niveau mesurées dans le puits Bambara montrent une petite fluctuation. Les valeurs de conductivité restent constantes à des niveaux moyens-élevés.
7) Sismicité locale : faible taux d’occurrence d’événements locaux.
8) Sismicité régionale : Sismicité de fracturation modeste associée aux séismes avec Ml > = 1,0.
9) Déformations – GNSS : Le réseau de stations GNSS permanentes n’a pas enregistré de changements significatifs.
10) Déformations – Inclinométrie : Le réseau inclinométrique n’a pas enregistré de changements significatifs.
11) Autres remarques : Mobile GNSS : Aucune variation significative n’est visible durant la période considérée.
Gravimétrie : Au cours de la période considérée, aucun changement significatif n’a été enregistré.

 

TEMPÉRATURE DES FUMÉES DU CRATERE.
Le capteur de référence pour la température maximale a des valeurs stables (T3 : 382-387°C), avec une moyenne hebdomadaire de 385°C. Le capteur situé à proximité (T2) la semaine dernière a montré une légère augmentation des températures d’émission, la moyenne hebdomadaire est passée de 368 ° C (23-30 mars) à 374 ° C (30 mars – 5 avril). Localement, le capteur placé dans la fumerolle du côté interne a montré des oscillations entre 111 et 26°C, mais l’instabilité des mesures suggère la nécessité d’un entretien.

SISMICITÉ RÉGIONALE
Dans la semaine comprise entre le 28 mars et le 3 avril, 6 événements de magnitudes locales supérieures ou égales à 1 ont été enregistrés dans la zone de l’île de Vulcano. En particulier, l’événement survenu le 31 Mars 2022 à 06:21 UTC, de ML = 1,1, est situé à environ 5,6 km au Nord-Ouest du Porto di Ponente di Vulcano à une profondeur d’environ 3 km . Les 5 autres événements (ML entre 1,1 et 1,9) sont tous situés au Sud-Est du Porto di Ponente di Vulcano à une profondeur comprise entre 6 et 9 km  .

Source : INGV.

Lire l’articlehttps://www.ct.ingv.it/index.php/monitoraggio-e-sorveglianza/prodotti-del-monitoraggio/bollettini-settimanali-multidisciplinari/623-bollettino-settimanale-sul-monitoraggio-vulcanico-geochimico-e-sismico-del-vulcano-Vulcano-del-2022-04-05/file

Photo : INGV-Roma1

 

Colombie , Puracé :

Bulletin hebdomadaire de l’activité du volcan Puracé – Chaîne volcanique Los Coconucos
Le niveau d’activité du volcan continue au niveau d’activité jaune ou (III) : changements dans le comportement de l’activité volcanique.

À partir de l’analyse et de l’évaluation des informations obtenues grâce au réseau de surveillance du volcan Puracé – chaîne volcanique Los Coconucos, au cours de la semaine du 29 mars au 4 avril 2022, le SERVICE GÉOLOGIQUE COLOMBIEN – Observatoire volcanologique et sismologique de Popayán informe que :

• Au cours de la période évaluée, les niveaux d’activité sismique associés à la fracturation des roches (type VT) et à la dynamique des fluides (type LP – Longue Période et TR – Tremor Volcanique) sont restés élevé en permanence. La sismicité de type VT a continué à se produire principalement à 800 m au Sud-Est du cratère du volcan Puracé. D’autres centres éruptifs de la chaîne volcanique Los Coconucos se trouvent également sur ce site, mettant en évidence l’activité du volcan Curiquinga (Figure 1) ; Il est à noter que cette activité a été caractérisée par la présentation de tremblements de terre de faible magnitude et avec des profondeurs de 2 km en moyenne.

• Il est souligné que depuis le début d’aujourd’hui jusqu’au moment de la publication de cette communication, la sismicité des fluides a montré une augmentation progressive de sa récurrence.
• Le réseau géodésique GNSS (Global Navigation Satellite System) et le traitement DInSAR (Differential Interferometry by Synthetic Aperture Radar) utilisés pour suivre la déformation du sol volcanique ont enregistré deux processus importants : l’un associé à un processus inflationniste d’ordre millimétrique, et l’autre avec un processus de déformation co-sismique à la suite de l’événement VT de magnitude 3,3 ML du 29 mars 2022 à 12h14 (heure locale). Ces processus continuent d’être enregistrés à compter de la date de publication de ce bulletin.

• Une augmentation des émissions de gaz de dioxyde de soufre et de dioxyde de carbone (SO2, CO2) a été détectée, à la fois instrumentalement et par échantillonnage direct. De même, la fumerolle située sur le flanc Nord du volcan Puracé a montré des changements dans sa dynamique externe (augmentation de la pression du gaz expulsé et fortes odeurs de soufre). En revanche, l’émission de SO2 a été corroborée par le traitement des images satellitaires, ainsi que la formation de deux fissures d’environ 40 m de long, à travers lesquelles une émission de cendres volcaniques s’est produite le 29 mars. Cela a été confirmé par des techniciens dans la zone d’influence du volcan, qui menaient des activités de contrôle territorial dans la chaîne volcanique.

Figure 1. Localisation des événements de fracture dans la chaîne volcanique de Los Coconucos, entre les volcans Puracé et Curiquinga.

Par conséquent, il est conclu qu’une augmentation significative de l’activité volcanique continue d’être enregistrée, conformément au comportement attendu au niveau d’activité III (niveau jaune), qui pourrait évoluer vers des états d’activité plus importante. Le Service géologique colombien continue de surveiller l’évolution du phénomène volcanique et signalera tout changement qui pourrait survenir en temps opportun.

Source et photos : SERVICE GEOLOGIQUE COLOMBIEN .
 

 

Italie , Stromboli :

BULLETIN HEBDOMADAIRE, du 28 Mars 2022 au 03 Avril 2022. (date d’émission 05 Avril 2022)

SOMMAIRE DE L’ÉTAT DE L’ACTIVITÉ.

À la lumière des données de surveillance, il est mis en évidence :
1) OBSERVATIONS VOLCANOLOGIQUES : Dans cette période, une activité explosive normale de type strombolienne a été observée avec une activité de projection dans la zone Nord. La fréquence horaire totale des explosions ont fluctué entre des valeurs moyennes (12 événements / h) et moyennes-élevées (18 événements / h). L’intensité des explosions était principalement moyenne et faible dans la zone du cratère Nord et faible dans la zone du cratère Centre-Sud.
2) SISMOLOGIE : Les paramètres sismologiques suivis ne présentent pas de variations significatives.


3) DÉFORMATIONS DES SOLS : Les réseaux de surveillance des déformations des sols de l’île n’ont pas montré de variation significative.
4) GEOCHIMIE : Flux de SO2 à un niveau moyen
Les flux de CO2 dans la zone du cratère restent à des valeurs moyennes-élevées.
En raison de problèmes techniques, il n’y a pas de mises à jour sur le rapport C / S dans le panache.
Il n’y a pas de mises à jour sur le rapport isotopique de l’hélium dans les eaux souterraines.
5) OBSERVATIONS SATELLITAIRES : L’activité thermique observée par satellite était à un niveau bas.

OBSERVATIONS VOLCANOLOGIQUES
Au cours de la période d’observation, l’activité éruptive du Stromboli a été caractérisée grâce à l’analyse des images enregistrées par les caméras de surveillance de l’INGV-OE (altitude 190 m, Punta Corvi, altitude 400 m et Pizzo). L’activité explosive a été principalement produite par 5 (cinq) évents éruptifs situés dans la zone du cratère Nord et 2 (deux) évents éruptifs situés dans la zone du cratère Centre-Sud. Toutes les bouches sont situées à l’intérieur de la dépression qui occupe la terrasse du cratère.
En raison des conditions météorologiques défavorables du 1er avril 2022, la visibilité de la terrasse du cratère était insuffisante pour une description correcte de l’activité éruptive.

Le secteur N1 situé dans la zone du cratère Nord a produit des explosions d’intensité variable , de faible (moins de 80 m de haut) à moyenne (moins de 150 m de haut) émettant des matériaux grossiers (lapilli et bombes). Le secteur N2, avec quatre points d’émission, a montré une activité explosive d’intensité moyenne-faible (moins de 120 m de hauteur) émettant des matériaux grossiers avec une activité de projection intense pendant de courts intervalles le 30 mars. La fréquence moyenne des explosions variait de 9 à 13 événements/h.
Dans la zone Centre-Sud, les secteurs C et S1 n’ont pas montré d’activité explosive significative. Le secteur S2, avec deux points d’émission, présentait des explosions de faible intensité (les produits des explosions ne dépassaient pas 80 m de hauteur) émettant des matériaux grossiers. La fréquence des explosions variait entre 1 et 7 événements/h.

Source : INGV.

Lire l’article https://www.ct.ingv.it/index.php/monitoraggio-e-sorveglianza/prodotti-del-monitoraggio/bollettini-settimanali-multidisciplinari/621-bollettino-settimanale-sul-monitoraggio-vulcanico-geochimico-e-sismico-del-vulcano-Stromboli-del-2022-04-05/file

Photos : INGV , Stromboli stati d’animo

 

Indonésie , Semeru :

AVIS D’OBSERVATION DU VOLCAN POUR L’AVIATION – VONA

Publié : 06 avril 2022
Volcan : Semeru (263300)
Code Couleur Aviation Actuel : ORANGE
Code Couleur Aviation précédent : orange
Source : Observatoire du volcan Semeru
Numéro d’avis : 2022SMR95
Emplacement du volcan : S 08 deg 06 min 29 sec E 112 deg 55 min 12 sec
Région : Java oriental, Indonésie
Altitude du sommet : 11763 FT (3676 M).

Résumé de l’activité volcanique :
Eruption avec nuage de cendres volcaniques à 00h38 UTC (07h38 locale)

Hauteur des nuages volcaniques :
La meilleure estimation du sommet du nuage de cendres est d’environ 14003 FT (4376 M) au-dessus du niveau de la mer, peut être plus élevée que ce qui peut être observé clairement. Source des données de hauteur : observateur au sol.

Autres informations sur les nuages volcaniques :
Nuage de cendres se déplaçant vers le Nord.

Source : Magma Indonésie .

Photo : Oystein Lund Andersen .

 

Islande , Péninsule de Reykjanes :

Un peu moins de 630 tremblements de terre ont été détectés par le réseau sismique SIL la semaine dernière, ce qui représente une augmentation par rapport à la semaine précédente où 430 tremblements de terre avaient été localisés. La zone la plus active était la péninsule de Reykjanes, environ 150 tremblements de terre y ont été mesurés dans un essaim sismique à court terme dans la partie orientale du mont Sýrlingafell, au Nord-Nord-Est de la ville de Grindavík.

Deux tremblements de terre supérieurs à M3.0 ont été mesurés, l’un étant le plus grand tremblement de terre de la semaine de M3.3 le 3 avril à 14h19. Cela s’est fait sentir à Grindavík. De nombreux séismes ont été mesurés autour de l’Islande cette semaine, dont un de M2,7 sur le talus du plateau continental à l’Est de l’Islande, à environ 110km de la côte.

Source et photo : Vedur is.

 

Açores , São Jorge :

São Jorge , 05 Avril 2022 , 23:00 .

Tremblements de terre ressentis sur l’île de São Jorge (Point de situation, 05 Avril 2022, 22:00)

Le Centre d’information et de surveillance sismo-volcanique des Açores (CIVISA) informe que l’activité sismique enregistrée depuis 16h05 (heure locale = UTC-1) le 19 mars dans la partie centrale de l’île de São Jorge, plus précisément le long d’une ligne en direction Ouest-Nord-Ouest/ Est-Sud-Est, dans un secteur entre Velas et Fajã do Ouvidor, reste au-dessus de la normale. Le tremblement de terre le plus énergétique s’est produit le 29 mars à 21h56 (heure locale = UTC) et avait une magnitude de 3,8 (Richter). Jusqu’à présent, environ 228 tremblements de terre ressentis par la population ont été identifiés.

De 10h00 à 22h00 le 5 avril, deux tremblements de terre ont été ressentis :

  • un évènement de M 2,2 , à 12h38 , localisé à 1 km au Nord de Santo Amaro , et ressenti dans les localités de Velas, Santo Amaro et Rosais .
  • un évènement de M 2,1 , à 21h23 , localisé à 3 km à l’Est de Beira , et ressenti dans les localités de Velas, Santo Amaro  .

Communiqué SRPCBA – État de la crise sismo-volcanique sur l’île de São Jorge
Le président du Service régional de protection civile et d’incendie des Açores (SRPCBA) a déclaré aujourd’hui que les travaux de reconnaissance et d’évaluation de divers points de São Jorge se poursuivent, suite à la crise sismo-volcanique enregistrée sur l’île depuis le 19 mars. .

« Aujourd’hui, les images recueillies hier dans le Rosais seront analysées », pour voir s’il « y a une quelconque fragilité, un quelconque risque en termes de pentes ou d’éventuels effondrements qui mettent en danger les passants », a expliqué Eduardo Faria.

Dans le cadre des travaux qui ont été menés, « d’éventuels ports utilisables pour l’évacuation [par] mer » ont également été reconnus et « nous avons également pu comprendre quels sont les temps de réaction, au cas où il serait nécessaire de renforcer les équipes qui sont dans les postes d’accueil et de triage ».

Source : CIVISA. SRPCBA

Photo : GEVolcans

Recommended Posts

Leave a Comment

Nous contacter

Nous ne sommes pas disponibles pour le moment. Mais vous pouvez nous envoyer un email a l'aide du formulaire ci-dessous.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search