01 Février 2022. FR. Italie / Sicile : Etna , Etats- Unis / Centre de l’Oregon : Three Sisters , Pérou : Sabancaya , Archipel du Vanuatu : Ambrym , Guatemala : Santiaguito .

Home / Ambrym / 01 Février 2022. FR. Italie / Sicile : Etna , Etats- Unis / Centre de l’Oregon : Three Sisters , Pérou : Sabancaya , Archipel du Vanuatu : Ambrym , Guatemala : Santiaguito .

01 Février 2022. FR. Italie / Sicile : Etna , Etats- Unis / Centre de l’Oregon : Three Sisters , Pérou : Sabancaya , Archipel du Vanuatu : Ambrym , Guatemala : Santiaguito .

01 Février 2022.

 

Italie / Sicile , Etna :

COMMUNICATION SUR L’ACTIVITE DE L’ETNA , 31 Janvier 2022 , 12:59 (11:59 UTC) .

L’Institut National de Géophysique et de Volcanologie, Osservatorio Etneo annonce que la faible activité strombolienne du Cratère Sud-Est continue . Cette activité produit des émissions de cendres légères et discontinues qui se dispersent rapidement dans l’atmosphère.
L’amplitude du tremor est presque stationnaire et atteint des valeurs moyennes. Les sources sont situées au Sud-Est du Cratère Sud-Est à un niveau d’environ 3000 m d’altitude

L’activité infrasonore est globalement faible.
Les stations des réseaux de surveillance de la déformation du sol (GPS et inclinaison) opérant sur le volcan ne montrent pas de variations significatives.

D’autres mises à jour seront communiquées rapidement.

Source et photo : INGV.

 

Etats- Unis / Centre de l’ Oregon , Three Sisters :

44°6’11 » N 121°46’5″ O,
Altitude du sommet 10358 pieds (3157 m)
Niveau d’alerte volcan actuel : NORMAL
Code couleur actuel de l’aviation : VERT

Les scientifiques de l’USGS ont détecté une augmentation du taux de soulèvement de la surface du sol dans la région volcanique des Three Sisters , dans la chaîne centrale des Cascades de l’Oregon. L’état des volcans reste normal/vert et il n’y a aucun signe d’éruption imminente. Des épisodes de soulèvement accru ont déjà été observés dans cette zone et sont attribués à de petites impulsions de magma se déplaçant profondément dans la région volcanique.

Les images radar satellitaires ont détecté une augmentation du taux de soulèvement d’une zone de 12 milles (20 km) de diamètre centrée à environ 3 milles (5 km) à l’Ouest du volcan South Sister. Les données indiquent un soulèvement allant jusqu’à 0,9 pouce (2,2 cm) entre juin 2020 et août 2021. Les données GPS d’une station d’enregistrement en continu à proximité montrent que la déformation s’est poursuivie jusqu’à présent. De plus, les sismologues ont observé de brèves rafales de petits tremblements de terre en octobre 2021, décembre 2021 et janvier 2022. La plupart de ces tremblements de terre peu profonds sont trop petits pour être localisés ; ceux localisés sont à l’intérieur de la zone surélevée.

Volcans des Three Sisters (de gauche à droite – Sud, Milieu et Nord) vus du Sud, Oregon. La coulée de Newberry (rhyolite) , au premier plan est l’une des unités éruptives les plus récentes (2 200 ans).

La zone de soulèvement actuelle se trouve au même endroit général où le soulèvement a été observé pour la première fois au milieu des années 1990 et s’est poursuivi à un rythme généralement ralenti jusqu’en 2020. Cette augmentation de l’inflation semble être la continuation d’une longue période de soulèvement qui est attribuée à de petites des impulsions de magma s’accumulant à environ 4 miles (7 kilomètres) sous la surface du sol. De 1995 à 2020, la zone a augmenté d’environ 12 pouces (30 centimètres) en son centre. Bien que le taux de soulèvement actuel soit plus lent que le taux maximal d’environ 2 pouces par an (5 cm par an) mesuré en 1999-2000, il est nettement plus rapide que le taux observé pendant plusieurs années avant 2020.

La cause précise du soulèvement est incertaine. Parce que la région des Three Sisters est une zone volcanique (l’éruption la plus récente a eu lieu il y a environ 2 000 ans , près de South Sister), le soulèvement peut refléter une petite quantité de magma mis en place à environ 4 miles (7 km) de profondeur. L’idée d’intrusions répétées sous Three Sisters est soutenue par une étude de l’USGS en 1990 qui a trouvé des preuves que la chaleur et les gaz du magma avaient influencé la température de l’eau et la chimie des sources situées dans la zone soulevée. Cette recherche a été publiée avant le début de la surveillance des volcans par satellite et bien avant l’épisode de soulèvement actuel. Dans ce contexte, nous considérons les périodes de soulèvement accru comme celle actuelle comme une continuation d’intrusions magmatiques profondes épisodiques qui se produisent probablement depuis des siècles ou des millénaires dans la région des Three Sisters.

Interférogramme radar satellite couvrant la période du 19 juin 2020 au 13 août 2021 et montrant le mouvement du sol dans la direction du satellite. Le soulèvement maximal, indiqué par la couleur rouge, est d’environ 2,2 centimètres (0,85 pouces) et il est situé à l’Ouest de South Sister. Le site GPS continu HUSB est marqué par le gros point noir. Les tremblements de terre qui se sont produits pendant la période couverte par l’interférogramme sont indiqués par de petits points noirs.

Bien que toute intrusion magmatique puisse éventuellement conduire à une éruption volcanique, une éruption serait probablement précédée de tremblements de terre détectables et plus vigoureux, de mouvements du sol (déformation) et de changements géochimiques. En général, lorsque le magma se déplace vers le haut lors d’une intrusion, il provoque un soulèvement continu ou accéléré, fracture la roche pour générer des essaims de tremblements de terre et libère des quantités importantes de gaz volcaniques, tels que le dioxyde de carbone. Nous ne détectons aucun de ces signes actuellement.

Source et photo : USGS

 

Pérou , Sabancaya :

Période d’analyse: du 24 Janvier 2022 au 30 Janvier 2022 , Arequipa, 31 Janvier 2022.
Niveau d’alerte: ORANGE

L’Institut géophysique du Pérou (IGP) rapporte que l’activité éruptive du volcan Sabancaya reste à des niveaux modérés, c’est-à-dire avec l’enregistrement d’une moyenne de 28 explosions quotidiennes , avec des colonnes de cendres et de gaz jusqu’à 2,5 km d’altitude au dessus du sommet du volcan et leur dispersion consécutives . Par conséquent, pour les jours suivants, aucun changement significatif n’est attendu concernant l’ activité éruptive.

L’IGP a enregistré et analysé l’occurrence de 275 tremblements de terre d’origine volcanique, associés à la circulation de fluides magmatiques à l’intérieur du volcan Sabancaya. Une moyenne de 28 explosions a été enregistrée quotidiennement . Au cours de cette période, les tremblements de terre de type Volcano-Tectoniques (VT) associés à des fracturations rocheuses ont été localisés principalement dans le Nord-Ouest et le Sud-Ouest du Sabancaya et ont présenté des magnitudes de M 2,9 . 

Le suivi de la déformation de la structure volcanique à l’aide de techniques GNSS (traitées avec des orbites rapides) ne présente pas d’anomalies significatives. Cependant, de manière générale, un processus d’inflation a été observé dans le secteur  Nord ( environs du volcan Hualca Hualca ). La surveillance visuelle a permis d’identifier des colonnes de gaz et de cendres jusqu’à 2,5  km d’altitude au dessus du sommet du volcan , qui étaient dispersées vers les secteurs Ouest , Nord-Ouest , Sud et Sud-Ouest du  Sabancaya.  Les enregistrements par satellites n’ont pas identifiés la présence d’anomalies thermiques .

RECOMMANDATIONS
• Garder le niveau d’alerte volcanique en orange.
• Ne pas s’ approcher dans un rayon de moins de 12 km du cratère.

Source : IGP

Photo : Ingemmet 2017.

 

Archipel du Vanuatu , Ambrym :

BULLETIN D’ALERTE DU VOLCAN AMBRYM , 27 janvier 2022 , 17h38 :

C’est un rappel que l’activité volcanique d’Ambrym se poursuit au plus haut niveau d’agitation. Le niveau d’alerte volcanique reste au niveau 2.
L’activité du volcan consiste en une émission de vapeur, de gaz et de lave incandescente observée la nuit dans le cratère du Benbow. De nouvelles analyses scientifiques suggèrent que l’activité du volcan Ambrym est susceptible de se poursuivre au niveau d’agitation majeur. Les lacs de lave qui apparaissaient dans les cratères du Benbow et du Marum ont émergé à nouveau, mais uniquement sur le cratère du Benbow.

Le panache du Bembow , vu depuis la caldeira.

Les habitants d’Ambrym et des îles voisines commenceront à voir la lueur volcanique la nuit. Avec cette activité volcanique actuelle, c’est un rappel utile que les éruptions peuvent se produire à n’importe quel niveau d’agitation avec peu ou pas d’avertissement.

Des risques volcaniques subsistent dans la zone des cratères sommitaux et dans la partie Sud-Est de l’île d’Ambrym (par exemple, des fissures majeures de 2018). Celles-ci sont liées à la présence de zones fissurées. La présence de fissures et de failles actives (fissuration majeure du sol) dans la zone Sud-Est d’Ambrym est également dangereuse, elles continueront d’être érodées et affectées par l’activité sismique.

Source : Geohazard.

Photo : Georges Vitton.

 

Guatemala , Santiaguito :

BULLETIN VOLCANOLOGIQUE SPÉCIAL , MISE À JOUR DE L’ACTIVITÉ DUE À LA DESCENTE DE FLUX PYROCLASTIQUES .

Suite à l’activité que le complexe volcanique du Santa María-Santiaguito a présenté , les stations sismiques et les observateurs de l’OVSAN (Observatoire du volcan Santiaguito) continuent d’enregistrer la descente d’avalanches de caractéristiques modérées à fortes, principalement sur les flancs Ouest et Sud-Ouest, et la descente de coulées pyroclastiques faibles à modérées dans la même direction. Ceci est une conséquence de l’effondrement de la coulée de lave sur le flanc Sud-Ouest et contribue à provoquer des cendres en suspension dans le périmètre volcanique.

Depuis les premières heures du dimanche 30 janvier jusqu’à 18 heures aujourd’hui (31/01/2022), 10 coulées pyroclastiques de caractéristiques modérées ont été enregistrées et prises en compte grâce à l’utilisation de capteurs sismiques et de caméras de surveillance volcaniques. Un dégazage abondant et soutenu est également observé en permanence au-dessus du cratère du dôme Caliente à une hauteur de 600 mètres, et à certaines périodes avec des bruits similaires à celui d’une turbine d’avion.

 Coulée pyroclastique générée le 31 janvier à 7h23.  

On s’attend à ce que dans les prochaines heures, le volcan Santiaguito continue avec plus d’effondrements de matériaux qui génèrent des coulées pyroclastiques modérées à fortes, même sur d’autres flancs du Dome Caliente . Il est donc recommandé de ne pas rester à proximité de ses ravins, principalement ceux situés sur les flancs Ouest et Sud-Ouest.

 

Source : Insivumeh.

Photo : Edgar Cabrera / CONRED

Recommended Posts

Leave a Comment

Nous contacter

Nous ne sommes pas disponibles pour le moment. Mais vous pouvez nous envoyer un email a l'aide du formulaire ci-dessous.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search