08 Décembre 2021. FR . Italie : Vulcano ; Espagne / La Palma : Cumbre Vieja , Indonésie : Semeru , Kilauea : Hawaii , Italie / Sicile : Etna .

Home / blog georges Vitton / 08 Décembre 2021. FR . Italie : Vulcano ; Espagne / La Palma : Cumbre Vieja , Indonésie : Semeru , Kilauea : Hawaii , Italie / Sicile : Etna .

08 Décembre 2021. FR . Italie : Vulcano ; Espagne / La Palma : Cumbre Vieja , Indonésie : Semeru , Kilauea : Hawaii , Italie / Sicile : Etna .

08 Décembre 2021.

 

 

Italie : Vulcano ;

BULLETIN HEBDOMADAIRE, SEMAINE du 29 Novembre 2021 au 05 Décembre 2021 . (date d’émission 07 Décembre 2021)

SOMMAIRE DU STATUT D’ACTIVITÉ

Au vu des données de suivi, il est mis en évidence :
1) Température des fumerolles du cratère : Valeurs de température sensiblement stables à la fois sur le bord et sur la face interne, sauf pour le site F5, où une forte diminution est observée.
2) Flux de CO2 dans la zone du cratère : Les valeurs de flux de CO2, tout en restant sur des valeurs élevées (9070 g/m2/jour), montrent une tendance à la baisse.
3) Flux de SO2 dans la zone du cratère : Le flux de SO2 apparaît à un niveau élevé
4) Géochimie des gaz fumeroliens : Il n’y a pas de mise à jour.
5) Débit de CO2 à la base du cône de La Fossa et dans la zone de Vulcano Porto : Les mesures de débit à la base du cône acquises automatiquement par le réseau VULCANOGAS restent stables à des valeurs élevées.
Sur le site de Palizzi (P4max) les valeurs de débit montrent une nette tendance à la baisse.

6) Géochimie des aquifères thermiques : Valeurs de température et de conductivité stables dans le puits du Camping Sicilia. Dans le puits Bambara, il y a une légère augmentation du niveau, tandis que les valeurs de conductivité continuent à baisser.
7) Sismicité locale : Augmentation significative des événements à basse fréquence (VLP).
8) Sismicité régionale : Activité sismique de fracturation faible.
9) Déformations – GNSS : Au cours de la dernière semaine, une légère augmentation de la dilatation de l’aire se poursuit.
10) Déformations – Clinométrie : Les données inclinométriques ne montrent pas de variations significatives
11) Autres observations : Des variations gravimétriques localisées à la station continue de VSOCR et VCARA sont enregistrées. Il n’y a pas de variations attribuables à d’importants phénomènes de redistribution des masses profondes.

TEMPÉRATURE DES FUMÉES DU CRATERE .

Pour la semaine en cours (30 novembre 6 décembre) l’émission de température maximale (fumerole F5AT) a montré des mesures dans la plage 223-353 ° C avec une tendance positive. À partir du  24 novembre, cependant, la fumerolle F5 montre un gradient négatif, perdant plus de 100°C au point d’émission (tendance linéaire calculée = -4,73°C/jour). Les températures surveillées en continu sur la pente à l’intérieur du cône montrent une plage de valeurs entre 98 et 110 ° C. Cette fumerolle (FA) a repris une tendance positive peu prononcée (environ 1°C/jour), après une période d’interruption (entre les 14 et 18 Novembre).

FLUX DE CO2 À LA BASE DU CONE DE LA FOSSA ET DANS LA ZONE DE PORTO VULCANO

Les flux de CO2 du sol (en continu) dans les sites de Rimessa, Camping Sicilia, restent stables, à des valeurs très élevées tout au long de la semaine dernière. Sur le site de Palizzi (P4max) une forte diminution des flux de CO2 a été observée. Sur le site de Faraglione, après la forte baisse de la semaine dernière, il y a une nouvelle tendance à la hausse ; les valeurs de débit enregistrées sur ce site la semaine dernière s’inscrivent cependant dans le contexte typique de ce site.

Source : INGV.

Lire l’article :  https://www.ct.ingv.it/index.php/monitoraggio-e-sorveglianza/prodotti-del-monitoraggio/bollettini-settimanali-multidisciplinari/570-bollettino-settimanale-sul-monitoraggio-vulcanico-geochimico-e-sismico-del-vulcano-Vulcano-del-2021-12-07/file

Photo : G. De Astis (INGV-Rome1) , Boris Behncke .

 

Espagne / La Palma , Cumbre Vieja :

07 Décembre 2021 10:00 UTC. L’activité éruptive se poursuit sur La Palma

Depuis la dernière déclaration, un total de 35 tremblements de terre ont été localisés sur l’île de La Palma, dont un seul ressenti par la population.
La magnitude maximale enregistrée est de 3,5 (mbLg) correspondant au séisme d’hier à 11:41 UTC, avec une profondeur de 10 km.
La sismicité se poursuit sous la zone centrale de la Cumbre Vieja dans les mêmes zones des jours précédents, la plupart des séismes (28) se situent à des profondeurs comprises entre 10 et 15 km. Deux séismes de surface ont également été enregistrés dans la zone proche du bâtiment volcanique (secteur Ouest).
L’amplitude du signal de tremor reste à des niveaux faibles et est tout aussi stable que les jours précédents.

Comme les jours précédents, le réseau de stations GNSS permanentes de l’île ne montre pas de tendance claire dans la déformation des stations les plus proches des centres éruptifs.
Dans le reste des stations, la légère déflation possiblement liée à la sismicité profonde s’est stabilisée, sauf dans LP01 qui continue de l’enregistrer.
Au vu de l’image calibrée à 08h00 UTC, une hauteur de nuage de cendres de 3 000 m est estimée en direction Nord-Est.

La hauteur du cône est mesurée en obtenant une valeur de 1 123 m sur le niveau de la mer.

La coulée de lave qui a émergé à l’Ouest de Montaña Cogote, qui tombe à travers la falaise dans la région de Las Hoyas et déborde sur la partie inférieure du delta de lave, a dévasté 60 bâtiments en 36 heures, ont avancé aux médias le directeur de Pevolca, Miguel Ángel Morcuende, et le volcanologue de l’Institut géographique national (IGN), Carmen Lopez. Dans la conférence de presse quotidienne, López a détaillé que l’éruption continue activement à l’Ouest du cône principal, avec la lave coulant à travers un tube volcanique et plusieurs ramifications et se déplace vers l’Ouest sur les flux précédents , avec un front qui a débordé vers le Sud-Est sur des zones non touchées auparavant, jusqu’à atteindre celui de la Montaña Cogote. López a souligné qu’il s’agit de coulées éphémères associées au système d’alimentation de surface, très fluides, à haute température et qui avancent rapidement , dégazées, mais durent à peine « quelques heures ».

Sources : IGN es , El Pais .

Carte : Volcanes y Ciencia Hoy

Photo : Involcan.

 

Indonésie , Semeru : 

AVIS D’OBSERVATION DES VOLCANS POUR L’AVIATION – VONA.

Émis : 07 décembre 2021
Volcan : Semeru (263300)
Code Couleur Aviation Actuel : ORANGE
Code Couleur Aviation précédent : orange
Source : Observatoire du volcan Semeru
Numéro d’avis : 2021SMR82
Emplacement du volcan : S 08 deg 06 min 29 sec E 112 deg 55 min 12 sec
Région : Java oriental, Indonésie
Élévation du sommet : 11763 FT (3676 M)

Résumé de l’activité volcanique :
Une coulée pyroclastique s’est produite depuis le bord du dépôt de lave à 17h01 UTC ( 00h01 locale )

Hauteur des nuages volcaniques :
La meilleure estimation du sommet du nuage de cendres est d’environ 13363 FT (4176 M) au-dessus du niveau de la mer, peut être plus élevée que ce qui peut être observé clairement. Source des données de hauteur : observateur au sol.

Autres informations sur les nuages volcaniques :
Nuage de cendres se déplaçant vers le Nord

Remarques :
Une coulée de lave est observée dans la direction Nord depuis le cratère sommital du Semeru.

Le volcan était clair à brumeux. Des avalanches de lave ont été observées avec une distance de glissement de 500 m depuis la pointe de la langue de lave (lk 700 m du cratère) vers Curah Kobokan.

On enregistre des séismes volcaniques liés aux éruptions, des nuages ​​chauds d’avalanches , avalanches de lave, émissions de fumées depuis le cratère, activité magmatique et tremors d’inondations.
– 3  tremblements de terre d’éruptions/explosions
– 4 tremblements de terre d’avalanches de nuages ​​chauds  
– 9 tremblements de terre d’avalanches
– 15 tremblements de terre d’émissions
– 8 tremors harmoniques
– 2 tremblements de terre volcaniques profonds
– Vibrations d’inondations

Le public/visiteurs/touristes ne doivent pas avoir d’activités dans un rayon de 1 Km autour du cratère/pic du Mont Semeru et à une distance de 5 Km vers l’ouverture du cratère dans le secteur Sud-Sud-Est. Attention aux avalanches de nuages ​​chauds, avalanches de lave , et  lahars le long des rivières/vallées qui prennent leur origine au sommet du mont Semeru.

Sources : Magma Indonésie , PVMBG.

Photo : Flash Ouragans Météo Antilles via Marc Szeglat.

 

Hawaii , Kilauea :

19°25’16 » N 155°17’13 » O,
Altitude du sommet 4 091 pi (1 247 m)
Niveau d’alerte volcan actuel : ATTENTION
Code couleur de l’aviation actuel : ORANGE

Résumé de l’activité :
Le volcan Kīlauea est en éruption à partir d’un seul évent dans la paroi Ouest du cratère Halema’uma’u . La lave est ressortie de l’évent et a repris son éruption entre 17h30 et 18h00 HST la nuit dernière, mettant fin à la pause qui a commencé dans l’après-midi du vendredi 3 décembre. Toutes les récentes activités de lave restent confinées dans le cratère Halema’uma’u dans le parc national des volcans d’Hawai’i.

Observations du Sommet :
L’éruption de lave a redémarré à partir de l’évent Ouest du cratère Halema’uma’u dans la soirée du lundi 6 décembre, vers 17h30. À 18 heures, de la lave s’écoulait de l’évent. L’inflation du sol et le tremor ( signal sismique associé au mouvement du magma) ont culminé vers 21 heures la nuit dernière. Les inclinomètres du sommet ont montré une déflation depuis lors et l’activité sismique reste inférieure au bruit de fond.
La mesure la plus récente des taux d’émission de dioxyde de soufre (SO2) le 29 novembre 2021 était d’environ 1 200 tonnes par jour. Aucune nouvelle mesure n’a été effectuée en raison des récentes conditions météorologiques.

Observations du lac de lave du cratère Halema’uma’u :
La lave a repris son éruption à partir d’un seul évent dans la paroi Ouest du cratère Halema’uma’u après une pause de 3 jours dans l’activité. Vendredi après-midi, le taux d’éruption de lave de l’évent ouest avait fortement diminué avec une réduction spectaculaire des tremors et le début d’une inclinaison déflationniste. La lave est réapparue de l’évent vers 18 heures la nuit dernière et avait couvert l’étendue antérieure du lac de lave actif vers 3 heures du matin  le 7 décembre 2021. Le bord Est du lac qui avançait sur les blocs effondrés dans la caldeira reste stagnant . Il s’agit de la quatrième et plus importante diminution de la vigueur ou de pause d’une éruption depuis le début de l’éruption le 29 septembre et aucun des événements précédents n’a duré plus de 24 heures avant la reprise de l’activité éruptive. L’extrémité Ouest du lac a montré peu de changement d’altitude maximale au cours des derniers jours, le télémètre laser permanent du HVO affichant une altitude d’environ 809 mètres (2654 pieds) avant que l’instrument ne soit mis hors ligne le 3 décembre en raison des conditions météorologiques.  Le lac a connu une augmentation totale d’environ 65 mètres (213 pieds) depuis que la lave a émergé le 29 septembre. Les webcams ont montré des éclaboussures et des flaques de lave dans l’évent Ouest, une zone de lave active à la surface du lac de lave et des suintements sporadiques de lave le long des marges extérieures plus froides du lac. Le volume total de l’éruption depuis le début de l’éruption a été estimé à environ 30 millions de mètres cubes (7,8 milliards de gallons) le 16 novembre.

Source : HVO.

Photo : Bruce Omori .

 

Italie / Sicile , Etna :

BULLETIN HEBDOMADAIRE, SEMAINE du 29 Novembre 2021 au 05 Décembre 2021 . (date d’émission 07 Décembre 2021)

SOMMAIRE DU STATUT D’ACTIVITÉ

Au vu des données de suivi, il est mis en évidence :
1) OBSERVATIONS VOLCANOLOGIQUES : Émission de cendres volcaniques au Cratère Nord-Est, activité strombolienne et émission de cendres volcaniques au Cratère Sud-Est, activité de dégazage aux autres cratères sommitaux.
2) SISMOLOGIE : Activité sismique de fracturation faible, amplitude du tremor à des niveaux moyens et moyens-élevés.
3) INFRASONO : Faible activité infrasonore
4) DEFORMATIONS DU SOL : Les déformations du sol mesurées par les réseaux GNSS et inclinométriques n’ont pas montré de changements significatifs au cours de la dernière semaine
5) GÉOCHIMIE : Le flux de SO2 apparaît à un niveau moyen. Le flux de CO2 émis par les sols enregistré par le réseau EtnaGAS la semaine dernière montre une tendance à la baisse, s’installant sur des valeurs moyennes.
La pression partielle de CO2 dissous dans l’eau montre une diminution même si elle se situe à des niveaux moyens.
Le rapport isotopique de l’hélium est placé sur des valeurs moyennes-élevées, (dernières données du 11/08/2021) en légère baisse par rapport aux valeurs précédentes.
Il n’y a pas de mises à jour pour le rapport C/S.
6) OBSERVATIONS SATELLITES : L’activité thermique dans la zone sommitale était modérée en correspondance avec l’activité strombolienne du Cratère Sud-Est des 4-5 novembre.

OBSERVATIONS VOLCANOLOGIQUES
Au cours de la semaine, le suivi de l’activité volcanique au niveau des cratères sommitaux de l’Etna a été réalisé en analysant les images des caméras de surveillance de l’INGV, Etneo Observatory (INGV-OE) et par les observations faites par le personnel de l’INGV-OE. .
Les mauvaises conditions météorologiques ont rendu l’observation de l’activité volcanique discontinue grâce au réseau de caméras. Au cours de la période examinée, les cratères sommitaux étaient caractérisés par des émissions légères et discontinues de cendres volcaniques au Cratère Nord-Est (NEC), une activité strombolienne et des émissions légères et discontinues de cendres volcaniques au Cratère Sud-Est (SEC) et par une faible activité de dégazage au cratère de la Voragine (VOR) et de la Bocca Nuova (BN).

Le 1er décembre, le Cratère du Nord-Est (NEC) a été caractérisé par des émissions légères et discontinues de cendres volcaniques. L’analyse des images des caméras de l’INGV-OE a montré que les cendres volcanique se sont rapidement dispersée près de la zone du cratère sommital .
Le matin du 4 décembre, des émissions légères et sporadiques de cendres volcaniques ont été observées vers le Cratère Sud-Est (SEC) , à la fois par le personnel d’INGV-OE présent dans la zone du sommet et via le réseau de caméras INGV – OE . Au cours de l’après-midi, l’analyse des images des caméras a mis en évidence la présence d’activité strombolienne au Cratère Sud-Est (SEC) . Cette activité s’est également poursuivie le 5 décembre avec des émissions légères et sporadiques de cendres volcaniques qui se sont dispersées dans l’atmosphère principalement dans la zone du sommet .
Enfin, le cratère de la Voragine et le cratère de la Bocca Nuova ont été caractérisés par une faible activité de dégazage.

Source : INGV.

Lire l’article https://www.ct.ingv.it/index.php/monitoraggio-e-sorveglianza/prodotti-del-monitoraggio/bollettini-settimanali-multidisciplinari/567-bollettino-settimanale-sul-monitoraggio-vulcanico-geochimico-e-sismico-del-vulcano-Etna-del-2021-12-07/file

Photo : Gio Giusa . ( cratère du Nord-Est ).

 

 

 

 

 

 

Recommended Posts

Leave a Comment

Nous contacter

Nous ne sommes pas disponibles pour le moment. Mais vous pouvez nous envoyer un email a l'aide du formulaire ci-dessous.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search