04 Novembre 2021. FR. Italie / Sicile : Etna , Espagne / La Palma : Cumbre Vieja , Italie : Stromboli , Italie : Vulcano , Papouasie Nouvelle Guinée : Ulawun , Japon : Fukutoku-OkanoBa .

Home / blog georges Vitton / 04 Novembre 2021. FR. Italie / Sicile : Etna , Espagne / La Palma : Cumbre Vieja , Italie : Stromboli , Italie : Vulcano , Papouasie Nouvelle Guinée : Ulawun , Japon : Fukutoku-OkanoBa .

04 Novembre 2021. FR. Italie / Sicile : Etna , Espagne / La Palma : Cumbre Vieja , Italie : Stromboli , Italie : Vulcano , Papouasie Nouvelle Guinée : Ulawun , Japon : Fukutoku-OkanoBa .

04 Novembre 2021.

 

 

Italie / Sicile , Etna :

Bulletin hebdomadaire du 25 Octobre 2021 au 31 Octobre 2021. (date d’émission 02 Novembre 2021)

ÉTAT RÉSUMÉ DE L’ACTIVITÉ

Au vu des données de suivi, il est mis en évidence :
1) OBSERVATIONS VOLCANOLOGIQUES : Activité de dégazage des cratères sommitaux ; émissions de cendres sporadiques et modestes du Cratère Sud-Est
2) SISMOLOGIE : Faible activité sismique de fracturation ; l’amplitude du tremor volcanique est restée principalement à des niveaux moyens-bas.
3) INFRASONS : Activité infrasonore modérée.
4) DEFORMATIONS : Au cours de la dernière semaine, les réseaux GNSS et inclinométriques n’ont pas montré de changements significatifs.

5) GEOCHIMIE : Le flux de SO2 est à un niveau moyen
Le flux de CO2 émis par les sols est caractérisé au cours de la dernière semaine par des valeurs qui fluctuent d’élevé à très élevé, avec un pic à 01 m.c.
La pression partielle de CO2 dissous dans l’eau ne présente pas de variations significatives.
Le rapport isotopique de l’hélium apparaît sur des valeurs moyennes à élevées (dernières données du 20/10/2021) avec une légère diminution.
Il n’y a pas de mises à jour pour le rapport C/S.
6) OBSERVATIONS SATELLITES : L’activité thermique dans la zone sommitale était à un niveau bas.

OBSERVATIONS VOLCANOLOGIQUES
Au cours de la semaine, le suivi de l’activité volcanique de l’Etna a été réalisé en analysant les images du réseau de caméras de surveillance de la section INGV de Catane, Osservatorio Etneo  (INGV-OE). Hormis quelques rares et brefs moments d’ouverture des nuages, les conditions météorologiques prohibitives ont rendu les observations pratiquement impossibles.
Cependant, il est évident que l’activité habituelle de dégazage des cratères sommitaux s’est poursuivie.

Fig. 3.2 – Émissions de cendres du SEC, 27-28 octobre 2021. (a) 27 octobre, image de la caméra de surveillance visuelle sur la Montagnola (EMOV, haut versant Sud de l’Etna). (b) 28 octobre. Zoom sur le SEC extrait de l’image de la caméra de surveillance thermique sur le Monte Cagliato (EMCT, versant Est de l’Etna). Les flèches jaunes indiquent deux anomalies thermiques, correspondant à des points d’émission de cendres. (c) 28 octobre, vu de Tremestieri Etneo (côté Sud de l’Etna).

Dans certains des rares et brefs moments de visibilité, au cours de l’après-midi du 27 et du matin du 28 octobre, de petites émissions de cendres ont été observées depuis le Cratère Sud-Est (SEC ; Figure 3.2). En particulier, deux points d’émission ont été observés, comme l’indiquent les flèches jaunes sur la figure 3.2b. Cependant, dans l’après-midi du 28 octobre, ces émissions ont cessé et aucune autre n’a été observée ou signalée au cours des jours suivants. Ces moments de visibilité ont également permis d’observer le dégazage caractéristique de tous les cratères sommitaux, accentué par les conditions d’humidité atmosphérique.

Tremor volcanique :
La tendance temporelle de l’amplitude moyenne du trémor volcanique est restée principalement à un niveau moyen-bas tout au long de la semaine, à l’exception de quelques fluctuations de l’amplitude, jusqu’à des valeurs élevées, enregistrées le 25 octobre.  L’emplacement de la source du tremor est situé dans la zone comprise entre le Cratère Sud-Est et la Bocca Nuova, à une profondeur d’environ 3 000 mètres au-dessus du niveau moyen de la mer.

Source : INGV.

Lire l’articlehttps://www.ct.ingv.it/index.php/monitoraggio-e-sorveglianza/prodotti-del-monitoraggio/bollettini-settimanali-multidisciplinari/552-bollettino-settimanale-sul-monitoraggio-vulcanico-geochimico-e-sismico-del-vulcano-etna20211102/file

Photos : Gio Giusa , ingv.

 

 

Espagne / La Palma , Cumbre Vieja :

03 Novembre 2021 09h00 UTC. L’activité éruptive se poursuit sur La Palma.

Depuis la dernière déclaration, 130 tremblements de terre ont été localisés dans la zone touchée par la réactivation volcanique de Cumbre Vieja, 16 de ces tremblements de terre ont été ressentis par la population, ayant atteint l’intensité maximale dans la zone épicentrale IV-V (EMS98) pour deux tremblements de terre.
Le séisme le plus important est celui qui s’est produit aujourd’hui à 7 h 27 min 39 s (UTC), avec une magnitude de 5,0 mbLg à 35 km de profondeur et ressenti dans toute l’île de La Palma et par certaines populations des îles de La Gomera et de Ténérife. . Ce tremblement de terre a été précédé d’un autre, 3 secondes auparavant, de magnitude 4,8 mblg, à une profondeur de 36 km, donc la sensation dans la perceptibilité de la population a été de plus longue durée, car les effets des deux tremblements de terre se mélangent.

Au cours de la période considérée, 5 séismes ont été localisés à des profondeurs d’environ 30 km, le reste des hypocentres de la période sont situés à une profondeur plus faible, d’environ 12 km.
L’amplitude du signal de tremor volcanique persiste a des niveaux plus faibles, sans impulsions d’intensification.

Le réseau de stations GNSS permanentes de l’île ne montre pas de tendance claire à la déformation des stations les plus proches des centres éruptifs, tandis que dans les stations plus éloignées, une légère déflation est maintenue, peut-être liée à une sismicité profonde.
Au vu de l’image calibrée, une hauteur de colonne d’émission de 2 700 m est estimée à 07h45 UTC.

Les niveaux d’activité visibles dans le cône ont été très variables tout au long de la journée, avec des impulsions occasionnelles et des taux d’émission de lave élevés.
En ce qui concerne le nuage de cendres et de dioxyde de soufre, il devrait tourner vers le Sud, et donc améliorera, à partir de cet après-midi, le scénario météorologique pour l’exploitation de l’aéroport de La Palma.
La magnitude maximale a été de 5,0 mbLg pour un événement aujourd’hui à 07h27 à une profondeur de 35 km, ressenti avec intensité maximale IV-V (EMS).
Des niveaux extrêmement défavorables de particules PM10 sont maintenus à la station Los Llanos de Aridane. Dans le reste des stations, les niveaux de qualité de l’air pour les particules PM10 sont bons ou raisonnablement bons.

Le volcan de Cumbre Vieja, sur l’île de La Palma, enregistre des signes positifs depuis plusieurs jours, avec des valeurs de dioxyde de soufre (SO₂) et de tremors à la baisse. Cependant, les scientifiques avertissent que ces indicateurs sont encore trop élevés pour pouvoir parler même de la fin de l’éruption.

Depuis hier à midi, le signal de tremor volcanique a commencé à descendre et aujourd’hui mercredi il reste encore à des niveaux bas. De même, les émissions de SO₂ associées au panache volcanique ont enregistré hier une valeur de 9 600 tonnes par jour, une tendance à la baisse qui se répète depuis plusieurs jours.

La directrice nationale de la surveillance volcanique de l’Institut géographique national (IGN) et porte-parole du Comité scientifique de Pevolca, Carmen López, a souligné lors d’une conférence de presse qu’il s’agit de « signes positifs » mais a averti que ces tendances à la baisse « doivent être accentuées » car « les valeurs sont encore très élevées ».

Source : IGN es , El Pais. 

Photos : Involcan , I love the world .

 

Italie , Stromboli :

Bulletin hebdomadaire du 25 Octobre 2021 au 31 Octobre 2021. (date d’émission 02 Novembre 2021)

ÉTAT RÉSUMÉ DE L’ACTIVITÉ.

Au vu des données de suivi, il est mis en évidence :
1) OBSERVATIONS VOLCANOLOGIQUES : Durant cette période une activité explosive normale de type strombolienne avec activité d’éclaboussure a été observée. La fréquence horaire totale des explosions a fluctué entre des valeurs moyennes-élevées et élevées (15-24 événements/h). L’intensité des explosions variait de faible à élevée dans la zone du cratère Nord et faible dans la zone Centre-Sud.
2) SISMOLOGIE : Les paramètres sismologiques suivis ne montrent pas de variations significatives, à l’exception du signal de glissement de terrain enregistré à 17:28 UTC le 25 Octobre 2021 et le séisme de magnitude ML 2.1 enregistré à 20:54 UTC le 31 Octobre 2021 et situé dans la région des îles Éoliennes (Messine).
3) DEFORMATIONS : Les réseaux de surveillance de la déformation des sols de l’île n’ont pas montré de changements significatifs à signaler pour la période sous revue.
4) GÉOCHIMIE : Le flux de SO2 à un niveau moyen-élevé
Il n’y a pas de mise à jour des valeurs du flux de CO2 émis par le sol sur le Pizzo par rapport au bulletin précédent, dans lequel les valeurs se situaient à des niveaux moyens-élevés.
Il n’y a pas de valeurs mises à jour du rapport C / S par rapport au bulletin précédent, dans lequel les valeurs se situaient à des niveaux moyens.
Il n’y a pas de mise à jour du rapport isotopique de l’Hélium dissous dans l’aquifère thermique de Stromboli, où les valeurs se situaient à des niveaux élevés.
5) OBSERVATIONS SATELLITES : L’activité thermique dans la zone sommitale est à un niveau faible.

 

OBSERVATIONS VOLCANOLOGIQUES.
Le cratère N1 situé dans la zone Nord a produit des explosions d’intensité moyenne à élevée (les produits de nombreuses explosions ont dépassé 150 m de hauteur) émettant des matériaux grossiers (lapilli et bombes). L’évent N2, avec trois points d’émission, a montré une activité explosive de faible intensité (moins de 80 m de hauteur) émettant des matériaux grossiers avec une activité de projection parfois intense les 27, 30 et 31 octobre. La fréquence moyenne des explosions variait de 8 à 14 événements/h. Dans la zone Centre-Sud, le secteur S1 a montré quelques explosions sporadiques émettant des matières grossières avec une faible intensité, tandis que les trois bouches situées dans le secteur S2 ont produit des explosions, même simultanées, de faible intensité émettant des matières grossières. Le secteur C n’a montré une activité explosive émettant des matériaux grossiers avec une faible intensité que le 26 octobre. Là la fréquence des explosions était comprise entre 5 et 12 événements/h

Source : INGV.

Lire l’articlehttps://www.ct.ingv.it/index.php/monitoraggio-e-sorveglianza/prodotti-del-monitoraggio/bollettini-settimanali-multidisciplinari/553-bollettino-settimanale-sul-monitoraggio-vulcanico-geochimico-e-sismico-del-vulcano-Stromboli20211102/file

Photos : Stromboli Adventures.

 

Italie , Vulcano :

Bulletin hebdomadaire du 25 Octobre 2021 au 31 Octobre 2021. (date d’émission 02 Novembre 2021)

ÉTAT RÉSUMÉ DE L’ACTIVITÉ.

Au vu des données de suivi, il est mis en évidence :
1) Température des fumerolles du cratère : Les températures enregistrées à la fois sur le bord du cratère et sur la face interne sont en légère augmentation.
2) Flux de CO2 dans la zone du cratère : Il n’y a pas de mise à jour du flux de CO2 dans le site VCS ; les dernières données (datées du 20.10.202) indiquaient des valeurs très élevées.
3) Flux de SO2 dans la zone du cratère : Le flux de SO2 se produit à un niveau élevé de dégazage
4) Géochimie des gaz fumeroliens : aucune mise à jour n’est disponible
5) Flux de CO2 à la base du cône de La Fossa et dans la zone de Vulcano Porto : valeurs de flux de CO2 très élevées dans les sites de Rimessa, C. Sicilia et Palizzi (P4max) ; des valeurs en ligne avec celles de la semaine dernière sur le site de Faraglione.
6) Géochimie des aquifères thermiques : valeurs de température et de conductivité en légère augmentation dans le puits C. Sicilia ; les températures enregistrées sont de toute façon sur des valeurs très élevées tandis que la conductivité sur des valeurs très basses ; dans le puits Bambara, le niveau reste constant, tandis que la conductivité continue d’augmenter.
7) Sismicité locale : Légère diminution pour les tremors de fréquence plus élevée et légère augmentation pour les événements de type VLP.
8) Sismicité régionale : Sismicité de fracturation modeste avec Ml> = 1,0. Un groupe de séismes de faible énergie (maximum Ml égal à 2,2) s’est produit dans un volume focal situé à environ 3 km à l’Est de Porto di Ponente.

9) Déformations – GNSS : Les données GNSS montrent qu’après les fortes variations enregistrées entre mi-septembre et mi-octobre, au cours de la dernière semaine il n’y a pas eu de déformations significatives
10) Déformations – Inclinométrie : Le réseau inclinométrique montre qu’après les variations enregistrées entre le 13 septembre et le 10 octobre, il n’y a pas de variations significatives.
11) Autres observations : Gravimétrie : Il existe 3 légères variations d’amplitude, de nature locale, visibles uniquement à la station VSOCR.

TEMPÉRATURE DES FUMEROLLES DU CRATERE.
Les signaux acquis par la station Vulcra (signaux T_2 et T_3 sur la figure) ont été caractérisés au cours de la dernière semaine par un fort bruit causé par les pluies répétées ; ceci rendait la validation des données discontinue ; le canal de température maximale (T_2) a enregistré des valeurs maximales de 376°C ; le pourcentage de données validées étant faible (24%), les valeurs moyennes et minimales ne sont pas considérées comme représentatives des conditions thermiques réelles. La fumerolle F5 a un pourcentage de validation de 100%, mais montre un signal beaucoup plus perturbé (plage enregistrée 80-348°C). Les températures surveillées en continu côté interne (station Vulcra2 ) montrent une plage de valeurs comprises entre 108 et 112°C ; la tendance positive se poursuit peu prononcée mais continue ; sur ce site de mesure, les pluies hebdomadaires n’ont pas perturbé la température d’émission.

FLUX DE CO2 À LA BASE DU CONE DE LA FOSSA ET DANS LA ZONE DE VULCANO PORTO .
Les flux de CO2 acquis automatiquement sur les sites de Rimessa et de C. Sicilia affichent une modeste augmentation les derniers jours de la semaine et restent à des valeurs très élevées. Toujours sur le site de Palizzi (P4max) les débits restent constamment à des valeurs très élevées. Dans le site de faraglione aucune variation significative n’est observée et les valeurs de débit enregistrées sont en ligne avec celles de la semaine dernière.

Source : INGV.

Lire l’article :  https://www.ct.ingv.it/index.php/monitoraggio-e-sorveglianza/prodotti-del-monitoraggio/bollettini-settimanali-multidisciplinari/554-bollettino-settimanale-sul-monitoraggio-vulcanico-geochimico-e-sismico-del-vulcano-Vulcano-del-2021-11-02/file

Photos : INGV.

 

Papouasie Nouvelle Guinée , Ulawun :

Le RVO a signalé une augmentation des troubles sur Ulawun. De très petits événements sismiques discrets avaient été enregistrés au cours des derniers mois par le sismomètre situé sur le flanc Sud-Ouest, à 5 km du sommet. Une petite anomalie thermique a été identifiée sur des images satellites vers 05h00 le 3 novembre. Vers 08h00, les valeurs RSAM sont passées à 100 et à 11h15, elles étaient passées à 1400. Les valeurs ont fluctué entre 100 et 1 000 unités et au moins jusqu’à 1 300 lorsque les données ont été résumées. Des tremors ont été détectés sur un sismomètre à Ulamona, à 11-12 km au Nord-Ouest du sommet, pendant les périodes avec des valeurs RSAM plus élevées. Les émissions de vapeur ont augmenté dans le cratère.

Le stratovolcan symétrique basaltique / andésitique d’Ulawun est le plus haut volcan de l’arc Bismarck et l’un des plus actifs de Papouasie-Nouvelle-Guinée. Le volcan, également connu sous le nom de Father, s’élève au-dessus de la côte Nord de l’île de Nouvelle-Bretagne à travers une selle basse au Nord-Est du volcan Bamus, le South Son. Les 1 000 m supérieurs ne sont pas végétalisés. Un escarpement Est-Ouest proéminent au Sud peut être le résultat d’un affaissement à grande échelle. Des cônes satellites occupent les flancs Nord-Ouest et Est. Une vallée aux parois abruptes coupe le côté Nord-Ouest et un complexe de coulées de lave de flanc se trouve au Sud de cette vallée. Les éruptions historiques remontent au début du XVIIIe siècle. Les éruptions du XXe siècle ont été légèrement explosives jusqu’en 1967, mais après 1970, plusieurs éruptions plus importantes ont produit des coulées de lave et des coulées pyroclastiques basaltiques, modifiant considérablement le cratère sommital.

Sources : GVP , RVO.

Photo : , Ulawun avec Bamus derrière à droite. (© dandees, via Panoramio).

 

Japon , Fukutoku-OkanoBa :

Les garde-côtes japonais ont signalé que des pierres ponces flottantes de l’éruption de la mi-août sur Fukutoku-Oka-no-Ba étaient arrivées sur des côtes à plus de 1 000 kilomètres début octobre. La pierre ponce est arrivée pour la première fois sur l’île de Kitadaito (1 035 km à l’Ouest) le 8 octobre. Fin octobre, la pierre ponce a encerclé les îles d’Okinawa et de Maejima (1 422 km à l’Ouest) et plusieurs ports de la préfecture de Kagoshima (1 322 km au Nord-Ouest). La pierre ponce a endommagé des centaines de bateaux et de navires, obstrué les ports et touché les industries de la pêche et du tourisme dans plusieurs régions. Plusieurs gouvernements locaux ont commencé le processus de retrait de la pierre ponce de l’eau.

 

Cette vue de Fukutoku-Oka-no-Ba le 3 juillet 2005 depuis le Nord-Est montre un panache de débris et une décoloration s’étendant de la flèche.  L’île en arrière-plan est Minami-Ioto.

Fukutoku-Oka-no-ba est un volcan sous-marin situé à 5 km au Nord-Est de l’île pyramidale de Minami-Ioto. La décoloration de l’eau est fréquemment observée à partir du volcan et plusieurs îles éphémères se sont formées au 20e siècle. La première d’entre elles a formé Shin-Ioto (« Nouvelle île de soufre ») en 1904, et l’île la plus récente a été formée en 1986. Le volcan fait partie d’un édifice allongé avec deux hauts sommets topographiques orientés Nord-Nord-Ouest/Sud-Sud-Est, et est un volcan de nature trachy-andésitique géochimiquement similaire à Ioto.

Source : GVP

Photo : GVP / reproduite avec l’aimable autorisation de l’Agence japonaise de sécurité et de sûreté maritimes, 2005.

Recommended Posts

Leave a Comment

Nous contacter

Nous ne sommes pas disponibles pour le moment. Mais vous pouvez nous envoyer un email a l'aide du formulaire ci-dessous.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search