08 Octobre 2021. FR. Hawaii : Kilauea , Espagne / La Palma : Cumbre Vieja , Philippines : Taal , Alaska : Semisopochnoi , Indonésie : Ili Lewotolok .

Home / Alaska / 08 Octobre 2021. FR. Hawaii : Kilauea , Espagne / La Palma : Cumbre Vieja , Philippines : Taal , Alaska : Semisopochnoi , Indonésie : Ili Lewotolok .

08 Octobre 2021. FR. Hawaii : Kilauea , Espagne / La Palma : Cumbre Vieja , Philippines : Taal , Alaska : Semisopochnoi , Indonésie : Ili Lewotolok .

08 Octobre 2021.

 

Hawaii , Kilauea :

19° 25’16 « N 155° 17’13 » O,
Altitude du sommet :4091 pi (1247 m)
Niveau d’alerte volcan actuel : ATTENTION
Code couleur aviation actuel : ORANGE

Résumé de l’activité :
Le volcan Kīlauea est en éruption. Depuis le matin du 7 octobre 2021, de la lave continue d’émerger de deux évents ; un le long du sol et un dans le mur Ouest du cratère Halema’uma’u. Toute activité de lave est confinée dans le cratère Halemaʻumaʻu dans le parc national des volcans d’Hawai`i. La sismicité et les taux d’émission de gaz volcaniques restent élevés.

Observations du Sommet :
Les taux d’émission de dioxyde de soufre (SO2) restent élevés, avec un taux d’émission mesuré d’environ 7 000 tonnes par jour le 6 octobre 2021. La sismicité reste élevée mais stable. Les inclinomètres du sommet continuent d’enregistrer une inclinaison déflationniste.

Observations du lac de lave du cratère Halema’uma’u :
La lave continue d’émerger de deux évents dans le cratère Halema’uma’u. Au cours des dernières 24 heures, le niveau du lac de lave a augmenté d’environ 1 mètre (3 pieds) avec une élévation totale d’environ 32 mètres (105 pieds) depuis que la lave a émergé le 29 septembre. L’épaisseur totale de la lave remplissant le cratère Halema’uma’u est maintenant de 258 mètres (846 ft) avec une élévation de la surface du lac d’environ 775 mètres (2543 ft) au-dessus du niveau de la mer. L’évent Ouest continue d’avoir la fontaine la plus vigoureuse avec des hauteurs de fontaine de lave soutenues d’environ 12 mètres (39 pieds). Le lac de lave est maintenant au-dessus de la base de l’évent et la fontaine a construit un rempart d’éclaboussures autour de la majeure partie. Un autre évent continue d’être actif dans la partie Sud du lac avec des hauteurs de fontaine de lave d’une moyenne de 1 mètre (3 pi) au-dessus de la surface du lac.

Un grand événement de submersion de la croûte dans l’éruption du cratère Halema’uma’u en cours s’est produit en fin d’après-midi le 6 octobre 2021. Cette photo a été prise depuis le bord Nord-Ouest du cratère en regardant vers l’Est  .

En raison de l’emplacement des évents, le lac de lave n’est pas de niveau sur toute sa surface. Les zones plus proches de l’évent dans la partie Ouest ont une altitude d’environ 2 m (7 pi) plus élevée que les parties Nord et Sud du lac et 4 m (7 pi) plus haute que l’extrémité Est du lac de lave. La submersion de la croûte, un processus par lequel la croûte de lave refroidie à la surface du lac s’enfonce dans la lave sous-jacente chaude du lac, est observé sur la surface active du lac de lave. La surface active du lac de lave est perchée à 1 à 2 mètres (3 à 7 pieds) au-dessus d’un rebord de 20 mètres de large (66 pieds) qui s’étend vers l’extérieur jusqu’à la paroi du cratère Halema’uma’u. L’île centrale et plusieurs des plus petits îlots orientaux du lac de lave 2020 sont maintenant visibles à la surface du lac. Tous les petits îlots ont été submergés au début de l’éruption, mais ont progressivement émergé depuis. L’île centrale montre une marque d’anneau sombre de lave refroidie provenant d’une submersion partielle au début de l’éruption.

Source : HVO.

Photos : USGS webcam , USGS/ K. Lynn

 

Espagne / La Palma , Cumbre Vieja : 

Une nouvelle langue de lave atteint la mer à travers les plages de Los Guirres et El Charcón.

Le directeur technique du Plan d’urgence volcanique des îles Canaries (Pevolca), Miguel Ángel Morcuende, a rapporté ce mercredi après la réunion du comité d’experts du Pevolca qu’une nouvelle langue de lave a été créée et a atteint la mer. « Au bout de la coulée existante, à environ 350 mètres de la côte, il y a eu une bifurcation et le flux a fini par couler entre la plage de Los Guirres et El Charcón. Cette situation a commencé à être remarquée hier à 5h00 pm et a rasé d’autres plantations de bananes et détruit plusieurs hangars et quelques bâtiments », a-t-il expliqué. Compte tenu de cela, la volcanologue de l’Institut géographique national, María José Blanco, a ajouté qu’il s’agit « d’une branche du flux principal qui coulait plus au Sud », qui a atteint le delta qui s’est formé lors de l’éruption du volcan San Juan. en 1949 entre la plage de Los Guirres et la plage d’El Charcón. Cela a forcé l’évacuation de la population ainsi que des scientifiques et des techniciens en urgence dans la région de La Bombilla.

 

La nouvelle langue de lave qui s’est séparée du flux principal et qui a atteint Las Hoyas et El Charcon, a détruit près de 10 nouveaux hectares d’espaces verts, qui comprennent des maisons, des réservoirs d’eau et d’autres constructions, ainsi que des bananiers. Au total, les coulées de lave du volcan ont déjà touché 431 hectares.

L’activité est devenue plus explosive ces dernières heures.  La directrice de l’Institut géographique national des Canaries, Maria Jose Blanco, a indiqué qu’il y avait eu une détérioration de la qualité de l’air en raison des conditions météorologiques et du vent faible, ce qui rend difficile la dilution du nuage de cendres et de dioxyde de soufre. Cette situation, a-t-il dit, se poursuivra jusqu’au samedi 9 octobre prochain et affecte le fonctionnement de l’aéroport de La Palma, qui a fermé ses activités ce jeudi, a déclaré Aena.

Un séisme enregistré à 12h17 ce jeudi de magnitude 4,3 « a été ressenti avec une intensité III pratiquement dans toute l’île ». Blanco a expliqué qu’au cours des dernières 24 heures, le nombre de tremblements de terre a augmenté ainsi que la magnitude maximale observée, mais la sismicité enregistrée sur l’île de La Palma continue d’être située dans la zone où elle s’est produite les 11 et 12 septembre, à des profondeurs entre 10 et 15 kilomètres, et aussi à de plus grandes profondeurs. Ce sont précisément les grandes profondeurs, comme les 35 kilomètres de profondeur à laquelle ce dernier séisme de 4,3 s’est produit, qui font que les experts minimisent l’importance. « Pour l’instant, nous n’avons aucune donnée qui nous ferait penser qu’un nouveau centre d’émission pourrait apparaître », a expliqué le directeur technique de Pevolca, Miguel Ángel Morcuende, « puisqu’aucune nouvelle déformation du terrain n’est enregistrée, et c’est toujours le cas. 

Au cours de la journée de mercredi, les valeurs de dioxyde de soufre sont restées à des niveaux bas à l’exception d’un épisode ponctuel à El Paso et Los Llanos à 10 heures, a expliqué la directrice de l’Institut géographique national des Canaries, Maria José Blanco, ce jeudi à la suite de la réunion du Plan d’urgence volcanique des Canaries (Pevolca). Ce soir, a-t-elle poursuivi,  » il y a eu une augmentation de grande intensité des concentrations de dioxyde de soufre dans les stations de Tazacorte, Los Llanos et El Paso, celle ci étant plus intense dans cette augmentation, où une valeur horaire maximale de 667 microgrammes/mètre cube a été mesurée à sept heures du matin, dépassant le seuil d’alerte fixé à 500 à deux reprises consécutives.  

Un autre séisme, de magnitude 3,8, est enregistré au Sud-Ouest de Villa de Mazo
L’Institut géographique national a enregistré un séisme d’une magnitude de 3,8 au Sud-Ouest de Villa de Mazo, sur l’île de La Palma, à une profondeur de 37 kilomètres. Le mouvement a eu lieu à 15h26 aux Canaries et a été ressenti par la population, indique l’IGN dans un communiqué. Ce jeudi, il y a eu d’autres secousses dans la même zone, une sur 4,3 également au Sud-Ouest de Villa de Mazo, à 35 kilomètres de profondeur, enregistrées à 12h17, également ressenties par la population. Ce séisme, le plus important depuis le début de l’éruption le 19 septembre, a été suivi de trois autres de magnitude 3,3, 3,4 et 3,3 situés au Nord-Est de la commune de Fuencaliente et à une profondeur qui oscille entre 12 et 14 kilomètres. Jusqu’à ce jour, il y a eu plus de 60 mouvements sismiques sur l’île.

 

Sources : IGN , El Pais .

Photos : LMV Volcanology Team , aviaçào tv , La Palma Ahora.com. El Pais.

 

Philippines , Taal :

Le PHIVOLCS a rapporté que les émissions de dioxyde de soufre sur le Taal étaient en moyenne de 8 854 tonnes / jour à partir du 27 septembre et ont culminé le 5 octobre à 25 456 tonnes / jour, ce qui était le flux de dioxyde de soufre le plus élevé jamais enregistré sur le volcan. Le 27 septembre, le nombre de tremblements de terre volcaniques quotidiens a considérablement diminué. Du 27 septembre au 5 octobre, une remontée de fluides volcaniques chauds dans le lac était visible et des panaches de gaz et de vapeur se sont élevés jusqu’à 3 km au-dessus du lac. Le rapport a noté qu’une augmentation soudaine de l’inflation sous l’île du volcan Taal a été enregistrée en août. Le niveau d’alerte volcanique est resté à 2 (sur une échelle de 0 à 5). Le PHIVOLCS a rappelé au public que l’ensemble de l’île du volcan Taal est une zone de danger permanent (PDZ) et que la navigation de plaisance sur le lac Taal est interdite.

BULLETIN D’ACTIVITE DU VOLCAN TAAL , 08 octobre 2021 , 8:00 AM .

Au cours des dernières 24 heures, le réseau de capteurs du volcan Taal n’a détecté aucun tremblement de terre volcanique, mais un trémor de fond de faible niveau persiste depuis le 7 juillet 2021. L’activité du cratère principal a été dominée par la remontée de fluides volcaniques chauds dans le lac qui a généré panaches de 1 200 mètres de haut qui ont dérivé vers le Nord-Est. Les émissions de dioxyde de soufre (SO2) étaient en moyenne de 9 635 tonnes / jour le 7 octobre 2021. De plus, du vog a été observé sur le volcan Taal et ses environs. Sur la base des paramètres de déformation du sol provenant de l’inclinaison électronique, de la surveillance continue du GPS et de l’InSAR, l’île du volcan Taal a commencé à se gonfler en août 2021 tandis que la région de Taal continue de subir une extension très lente depuis 2020.

Sources :  GVP , Phivolcs.

Photo : Rizal M

 

Alaska , Semisopochnoi :

51°55’44″N 179°35’52″E,
Élévation du sommet : 2625 pi (800 m)
Niveau d’alerte volcan actuel : ATTENTION
Code couleur aviation actuel : ORANGE

La sismicité est restée élevée avec des rafales d’activité intermittentes et au moins deux explosions qui ont été détectées dans les données infrasons au cours de la dernière journée. Aucun nouveau nuage de cendres n’a été observé dans les données satellitaires et les observations des caméras Web locales ont été obscurcies par les nuages.

De petites éruptions produisant des dépôts de cendres mineurs à proximité du cratère Nord actif du mont Cerberus et des nuages ​​​​de cendres généralement à moins de 10 000 pieds au-dessus du niveau de la mer ont caractérisé l’activité récente, qui ne montre aucun signe de ralentissement. De petites explosions peuvent continuer à se produire et pourraient être difficiles à détecter, en particulier par mauvais temps.

L’île de Semisopochnoi est surveillée par des capteurs sismiques et infrasons locaux, des données satellitaires, des caméras Web et des réseaux distants de capteurs d’infrasons et de foudre.

Source : AVO

Photo : Read, Cyrus /  Alaska Volcano Observatory / U.S. Geological Survey.

 

Indonésie , Ili Lewotolok :

AVIS D’OBSERVATION DU VOLCAN POUR L’AVIATION – VONA

Date d’émission : 07 octobre 2021
Volcan : Ili Lewotolok (264230)
Code couleur aviation actuel : ORANGE
Code couleur aviation précédent : orange
Source : Observatoire du volcan Ili Lewotolok
Numéro d’avis : 2021LEW44
Emplacement du volcan : S 08 deg 16 min 19 sec E 123 deg 30 min 18 sec
Zone : East Nusa Tenggara, Indonésie
Altitude du sommet : 4554 FT (1423 M)

Résumé de l’activité volcanique :
Eruption avec nuage de cendres volcaniques à 09h28 UTC (17h28 locale). L’éruption et l’émission de cendres ne se poursuivent pas.

Hauteur des nuages ​​volcaniques :
La meilleure estimation du sommet du nuage de cendres est d’environ 6474 FT (2023 M) au-dessus du niveau de la mer, peut être plus élevée que ce qui peut être clairement observé. Source des données de hauteur : observateur au sol.

Autres informations sur les nuages ​​volcaniques :
Nuage de cendres se déplaçant vers l’Ouest

Remarques:
L’activité sismique est caractérisée par une sismicité tectonique volcanique continu.

Niveau d’activité de Niveau III (Siaga) depuis le 29 novembre 2020 à 13h00 WITA.
La dernière éruption a eu lieu le 5 octobre 2021, entraînant une hauteur de colonne d’éruption de 500 m. On observe que la couleur de la colonne d’émission va du blanc au gris.
Le volcan était clairement visible jusqu’à ce qu’il soit recouvert de brouillard. La fumée issue du cratère est blanche / grise avec une intensité faible à modérée, à environ 100-600 mètres au dessus du sommet. Le temps est ensoleillé, le vent est faible à fort au Nord, à l’Ouest et au Nord-Ouest. La température de l’air est d’environ 23,2 à 35,1 °C. Une éruption a été observée à une hauteur de 300-500 mètres, la couleur de la fumée était blanche / grise. L’éruption s’est accompagnée d’un éclatement de lave incandescente sur environ 300 mètres au Sud-Est, grondant et d’un bruit d’explosion faible à fort.

Selon les sismographes du 7 octobre 2021, il a été enregistré :
25  tremblement  de terre d’éruptions/explosions
82 tremblements de terre d’émissions
1 tremor harmonique
84 tremors non harmonique
1 séisme tectonique lointain
Tremor continu, amplitude 0,5-1 mm (principalement 0,5 mm)

Sources : Magma Indonésie , PVMBG.

Photo : Archive PVMBG.

Recommended Posts

Leave a Comment

Nous contacter

Nous ne sommes pas disponibles pour le moment. Mais vous pouvez nous envoyer un email a l'aide du formulaire ci-dessous.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search