08 Juillet 2020. FR . Italie / Sicile : Etna , Italie : Stromboli .

Home / blog georges Vitton / 08 Juillet 2020. FR . Italie / Sicile : Etna , Italie : Stromboli .

08 Juillet 2020. FR . Italie / Sicile : Etna , Italie : Stromboli .

08 Juillet 2020.

 

Italie / Sicile , Etna :

Bulletin hebdomadaire du 29 Juin 2020 au 05 Juillet 2020 . (date d’émission 07 Juillet 2020)

RÉSUMÉ DU STATUT D’ACTIVITÉ

À la lumière des données de surveillance, il est souligné:
1) OBSERVATIONS VOLCANOLOGIQUES: Activité strombolienne intra-cratère profonde modeste et dégazage du Nouveau Cratère Sud-Est. Activité de dégazage du cratère de la Bocca Nuova, du cratère de la Voragine et du cratère Nord-Est.
2) SISMOLOGIE: Faible activité de fracturation sismique; stationnarité des paramètres du tremor volcanique sur des valeurs élevées.
3) INFRASONS: Activité infrasonore modeste.

4) DÉFORMATIONS: Les réseaux de surveillance des déformations du sol de l’Etna n’ont pas montré de changements significatifs la semaine dernière.
5) GÉOCHIMIE: le flux de SO2 est à un niveau moyen-bas.
Le débit de CO2 des sols reste à des valeurs moyennes, la pression partielle de CO2 dissous ne présente pas de variations significatives.
Les valeurs C / S sont moyennées (dernière mesure du 19/06/2020) Les valeurs isotopiques He confirment la tendance à la baisse (dernière mise à jour du 12/06/2020).
6) OBSERVATIONS SATELLITES: L’activité thermique dans la zone du sommet est faible.

OBSERVATIONS VOLCANOLOGIQUES
Au cours de la semaine, le suivi de l’activité volcanique dans les cratères sommitaux de l’Etna  a été réalisé en analysant les images du réseau de caméras de surveillance de la section INGV Catania, Observatoire Etneo (INGV-OE ) et au moyen d’une inspection effectuée par le personnel d’INGV-OE le 3 juillet.

Au cours de la période considérée, les cratères supérieurs se sont principalement caractérisés par des activités de dégazage. Une activité strombolienne profonde intra-cratère modeste persiste dans le Nouveau Cratère du Sud-Est (NSEC) . En particulier, les observations faites lors de l’inspection du 3 juillet ont montré que le pit cratère formé au centre de la dépression du cratère de la Bocca Nuova est affecté par un léger dégazage depuis le bas. Des systèmes de fumerolles se sont également développés dans le secteur Sud du fond du cratère et également le long des écoulements qui se sont déversés depuis le cratère de la Voragine (VOR) dans la Bocca Nuova  jusqu’à fin avril.

Le cratère de la Voragine est affecté par un dégazage modeste du cône principal de cendre. Le cratère nord-est  présente un dégazage depuis le bas qui, parfois (le 2 juillet), était accompagné d’une faible activité strombolienne intra-cratère.
Enfin, au cours de la semaine, une modeste activité strombolienne intra-cratère s’est poursuivie depuis les embouchures du «cône de selle» du Nouveau Cratère Sud-Est. Cette activité ne produit pas de matière chaude visible en surface, mais produit une incandescence la nuit , qui est associée à un dégazage pulsé intense.

 

Tremors volcaniques:
La tendance temporelle de l’amplitude moyenne du tremor volcanique est restée à un niveau élevé tout au long de la semaine. La source du tremor était constamment localisée dans la zone du Nouveau Cratère du Sud-Est, à une profondeur d’environ 2900-3000 mètres au-dessus du niveau moyen de la mer.

Source : INGV .

Lire l’article en entierhttp://www.ct.ingv.it/index.php/monitoraggio-e-sorveglianza/prodotti-del-monitoraggio/bollettini-settimanali-multidisciplinari/349-bollettino-settimanale-sul-monitoraggio-vulcanico-geochimico-e-sismico-del-vulcano-etna20200707/file

Photos : INGV. / Alessandro Bonforte et Emanuela De Beni .

 

Italie , Stromboli :

Bulletin hebdomadaire du 29 Juin 2020 au 05 Juillet 2020 . (date d’émission 07 Juillet 2020)

RÉSUMÉ DU STATUT D’ACTIVITÉ

À la lumière des données de surveillance, il est souligné:
1) OBSERVATIONS VOLCANOLOGIQUES: Au cours de cette période, une activité explosive normale de type strombolienne a été observée accompagnée d’activités de dégazage et d’éclaboussures. La fréquence horaire totale des explosions a oscillé entre des valeurs moyennes (10 événements / h le 3 juillet) et des valeurs élevées (21 événements / h le 29 juin). L’intensité des explosions était variable de faible à élevée à la fois dans la zone du cratère Nord et dans la zone du cratère Centre-Sud.
2) SISMOLOGIE: Les paramètres sismologiques ne montrent pas de variations significatives.
4) DÉFORMATIONS: Les réseaux de surveillance des déformations du sol de l’île n’ont montré aucune variation significative à signaler pour la période considérée.
5) GÉOCHIMIE: le flux de SO2 est à un niveau moyen-bas
Il n’y a pas de valeurs actualisées du rapport CO2 / SO2 dans le panache. La dernière mesure relative au 28/06/2020 était de faible valeur.
Les valeurs isotopiques du He de la dernière mise à jour (9/06/2020) sont dans la moyenne.
6) OBSERVATIONS SATELLITES: L’activité thermique dans la zone du sommet est à un niveau modéré .

 

Fig. 3.1 – La terrasse du cratère vue par la caméra thermique située sur le Pizzo au-dessus de la Fossa avec la délimitation des zones de cratère de la zone Centre-Sud et Nord (respectivement ZONE N, ZONE C-S).
Les abréviations et les flèches indiquent les noms et les emplacements des bouches actives, la zone au-dessus de la terrasse du cratère est divisée en trois plages de hauteurs liées à l’intensité des explosions.

OBSERVATIONS VOLCANOLOGIQUES
Pendant la période sous observation, l’activité éruptive de Stromboli a été caractérisée par l’analyse des images enregistrées par les caméras de surveillance INGV-OE (190 m, Punta del Corvi, 400 m et Pizzo). L’activité explosive a été principalement produite par 3 (trois) évents éruptifs situés dans la zone du cratère Nord et par 3 (trois) évents éruptifs situés dans la zone du cratère Centre-Sud. Toutes les bouches sont placées à l’intérieur de la dépression qui occupe la terrasse du cratère  . En raison des conditions de visibilité défavorables du 5 juillet, l’observation de l’activité explosive n’était pas suffisante pour une description correcte de l’activité explosive.

Fig. 3.2 – Photographie prise le matin du 1er juillet 2020 depuis le Pizzo par D. Andronico. Les abréviations en blanc indiquent la dénomination des cratères actifs.

Les 1er et 2 juillet, une inspection a été effectuée dans la zone du sommet par des chercheurs de l’INGV-OE de Catane pour faire des observations depuis le Pizzo Sopra la Fossa sur l’activité explosive et la morphologie des cratères. Dans la zone du cratère Nord ,  le cratère N1 a produit une activité à partir de 2 bouches, l’une située sur le fond du cratère et l’autre consistant en un petit hornito au bord du cratère surplombant la Sciara del Fuoco. L’activité consistait en des explosions stromboliennes depuis le hornito , durant quelques dizaines de secondes, parfois accompagnées d’émissions de cendres du fond du cratère. Le cratère N2 se caractérisait principalement par des émissions de gaz prolongées associées à de fortes explosions et parfois avec de modestes expulsions de lambeaux de magma. De gros jets verticaux de cendres légères accompagnés de blocs lithiques, atteignant plus de 150 m de haut, ont été générés au cratère S1.
Le cratère central C était caractérisé par un dégazage abondant et une activité d’éclaboussure modeste. Enfin, le cratère S2 était composé d’une grande et profonde dépression, dans laquelle
au moins 2 évents adjacents étaient présents, avec une activité explosive variant avec de fortes explosions stromboliennes avec le lancement de blocs lithiques ainsi que des émissions de cendres et de violentes émissions de gaz.

Le cratère N1 situé dans la zone Nord, avec deux points d’émission, a produit des explosions principalement d’intensité moyenne et parfois élevée (les produits de certaines explosions ont dépassé 200 m de hauteur) émettant des matériaux grossiers (lapilli et bombes) qui sont retombés abondamment avec une distribution radiale. La bouche N2 a montré une activité explosive de faible intensité (moins de 80 m de hauteur) émettant des matériaux fin (cendres) parfois mélangé à des gros. La fréquence moyenne des explosions était comprise entre 5 et 12 événements / h.
Dans la zone Centre-Sud, l’embouchure S1, située sur le cône surplombant la Sciara, a produit des explosions d’intensité faible et moyenne de matière grossière tandis que l’embouchure située dans le cratère S2 a produit des explosions d’intensité variable de faible à élevée émettant des matière grossière mélangées avec des fines.
Les évents situés dans la zone C ont produit en continu une intense activité d’éclaboussures parfois interrompue par des explosions de matériaux grossiers de faible intensité. La fréquence de
les explosions oscillaient entre 5 et 9 événements / h.

Source : INGV.

Lire l’article en entier : http://www.ct.ingv.it/index.php/monitoraggio-e-sorveglianza/prodotti-del-monitoraggio/bollettini-settimanali-multidisciplinari/348-bollettino-settimanale-sul-monitoraggio-vulcanico-geochimico-e-sismico-del-vulcano-Stromboli20200707/file

Photo : stromboli adventures

 

Retour LUNDI…

 

Recommended Posts

Leave a Comment

Nous contacter

Nous ne sommes pas disponibles pour le moment. Mais vous pouvez nous envoyer un email a l'aide du formulaire ci-dessous.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search