24 Janvier 2020 , FR . Alaska : Takawangha , Philippines : Taal , Pérou : Ubinas , Indonésie : Kerinci , Italie : Stromboli .

Home / Alaska / 24 Janvier 2020 , FR . Alaska : Takawangha , Philippines : Taal , Pérou : Ubinas , Indonésie : Kerinci , Italie : Stromboli .

24 Janvier 2020 , FR . Alaska : Takawangha , Philippines : Taal , Pérou : Ubinas , Indonésie : Kerinci , Italie : Stromboli .

24 Janvier 2020 . 

 

 

Alaska , Takawangha :

51 ° 52’1 « N 178 ° 1’37 » O,
Élévation du sommet : 4754 pi (1449 m)
Niveau d’alerte volcanique actuel: NORMAL
Code couleur actuel de l’aviation: VERT

Le Centre national d’information sur les tremblements de terre (NEIC) de l’USGS a détecté un séisme de grande magnitude , M 6,2 à 14 km à l’Est du volcan Takawangha et à 22 km à l’Est du volcan Tanaga, au Nord de l’île de Tanaga. Le tremblement de terre peu profond (10 km de profondeur) s’est produit à 5 h 53 UTC le 23 janvier et a suivi une série de tremblements de terre de magnitude 2 à 3 dans la même région plus tôt dans la journée. Il n’y a aucune preuve claire pour le moment que le tremblement de terre de M6.2 ou des tremblements de terre antérieurs soient de nature volcanique, et rien n’indique que cette activité sismique ait des implications directes pour la future activité éruptive des volcans Takawangha ou Tanaga. De nombreuses répliques ont été enregistrées, et d’autres sont attendues pour un tremblement de terre peu profond de cette ampleur. L’ AVO continuera de surveiller de près les données sismiques de l’île de Tanaga à la recherche de signes de troubles volcaniques.

Les cratères au sommet du Takawangha, en regardant vers l’Ouest.

Le Takawangha est un stratovolcan éloigné de 1 449 m (4 754 pi) de hauteur situé dans la partie Nord de l’île de Tanaga, à environ 95 km (59 miles) à l’Ouest d’Adak dans les îles Andreanof. Le sommet du Takawangha est principalement couvert de glace, à l’exception de quatre jeunes cratères qui ont émis des cendres et des coulées de lave au cours des derniers milliers d’années. Certaines parties de l’édifice du Takawangha subissent des modifications hydrothermales et peuvent être instables, ce qui peut entraîner des avalanches de débris localisés à partir de ses flancs. Le Takawangha se trouve en face du volcan Tanaga historiquement actif à l’Ouest. Aucune éruption historique n’est connue du Takawangha; cependant, le travail sur le terrain montre que des éruptions récentes se sont produites et il est possible que des éruptions historiques attribuées au Tanaga aient pu provenir du Takawangha.

Source : AVO.

Photo : Coombs, M. L.

 

Philippines , Taal :

BULLETIN D’ACTIVITE DU VOLCAN TAAL , 24 janvier 2020,  8:00 A.M.

L’activité dans le cratère principal au cours des dernières 24 heures a été caractérisée par une émission faible à modérée de panaches blancs chargés de vapeur à 50 à 500 mètres de hauteur au dessus du cratère principal qui ont dérivé vers le Sud-Ouest. Les émissions de dioxyde de soufre (SO2) ont été mesurées à une moyenne de 224 tonnes / jour.

Le Philippine Seismic Network (PSN) a enregistré un total de sept cent trente-huit (738) tremblements de terre volcaniques depuis 13h00, le 12 janvier 2020. Cent soixante-seize (176) d’entre eux enregistrés aux magnitudes M1.2 à M4 .1 ont été ressentis à l’intensités IV. Depuis 05h00 le 23 janvier 2020 jusqu’à 05h00 aujourd’hui, il y a eu sept (7) tremblements de terre volcaniques enregistrés  aux magnitudes M1.2 à M2.7 sans événement ressenti.

Au cours des dernières 24 heures, le réseau de capteurs du volcan Taal, qui peut enregistrer de petits tremblements de terre indétectables par le PSN, a noté quatre cent quatre-vingt-six (486) tremblements de terre volcaniques, dont quatre (4) tremblements de terre à basse fréquence. Une telle activité intense signifie probablement qu’une intrusion magmatique continue sous l’édifice du Taal, ce qui peut conduire à une activité éruptive supplémentaire.

Le cratère principal après l’explosion du 12 janvier 2020. De nouveaux dépôts volcaniques de cendres et de lave de l’éruption sont maintenant visibles dans la partie inférieure du cratère principal. Il y a des évents d’éruption nouvellement formés d’où la vapeur sort constamment . L’îlot principal de Crater Lake (Vulcan Point) a survécu à l’explosion. La poursuite de l’activité volcanique entraînera une apparence volcanique en constante évolution.

Le niveau d’alerte 4 reste en vigueur sur le volcan Taal. Cela signifie qu’une éruption explosive dangereuse est possible en quelques heures ou jours. Le DOST-PHIVOLCS réitère fortement l’évacuation totale de l’île du volcan Taal et des zones à haut risque identifiées dans les cartes de dangers dans le rayon de 14 km autour du cratère principal du Taal et le long de la vallée de la rivière Pansipit où une fissuration a été observée. Selon les prévisions de vent de PAGASA, si le panache d’éruption reste inférieur à cinq (5) km, les cendres dériveront vers les municipalités à l’Ouest et au Nord-Ouest du cratère principal. Cependant, si une éruption majeure se produit pendant la journée et que la colonne d’éruption dépasse 7 km, des cendres dériveront également sur les parties Ouest des provinces de Laguna et Quezon. Il est conseillé aux résidents autour du volcan de se prémunir contre les effets des chutes de cendres lourdes et prolongées. Les autorités de l’aviation civile doivent conseiller aux pilotes d’éviter l’espace aérien autour du volcan Taal, car les cendres en suspension dans l’air et les fragments balistiques de la colonne d’éruption présentent des risques pour les aéronefs.

Le DOST-PHIVOLCS surveille en permanence l’éruption et informera toutes les parties prenantes des développements futurs.

Source : Phivolcs .

Photos : Raffy Tima

 

Pérou , Ubinas :

Période d’analyse: 13-19 janvier 2020 . Arequipa, 20 janvier 2020.
Niveau d’alerte: ORANGE

L’Institut géophysique du Pérou (IGP) rapporte que l’activité éruptive du volcan Ubinas reste à de faibles niveaux. À ce jour, l’énergie des tremblements de terre associés à la remontée du magma à la surface a considérablement diminué. On note des émissions faibles et sporadiques de gaz bleuâtres (d’origine magmatique) et de vapeur d’eau, observées à travers des caméras de surveillance. Selon ce scénario, la possibilité d’apparition d’explosions volcaniques et / ou d’émissions de cendres est faible.

Au cours de la période du 13 au 19 janvier 2020, l’IGP a enregistré et analysé un total de 79 événements sismiques associés au comportement dynamique du volcan Ubinas, avec la prédominance de signaux sismiques de type Volcano-Tectonique (VT) liés à la fracturation de roches à l’intérieur du volcan qui, en moyenne, ont enregistré 7 tremblements de terre par jour, tous avec des magnitudes inférieures à M2,9. Les signaux sismiques liés à la remontée du magma (type hybride) ont diminué, tant en nombre d’événements (2 tremblements de terre quotidiens) qu’en énergie.

La surveillance visuelle, bien que limitée par la couverture nuageuse à cette période de l’année, enregistre de très légères émissions de gaz volcaniques et de vapeur d’eau qui ont atteint des hauteurs pouvant atteindre 300 m au-dessus du sommet du volcan. Le suivi de la déformation de la structure volcanique, à l’aide de données GNSS (traitées avec des orbites rapides), n’enregistre pas d’anomalies. La surveillance par satellite de MIROVA n’a pas non plus enregistré d’anomalies thermiques sur le volcan.

Source : IGP .

Photo : IGP .

 

Indonésie , Kerinci :

AVIS D’OBSERVATION DU VOLCAN POUR L’AVIATION – VONA.

Émis: 24 Janvier 2020 
Volcan: Kerinci (261170)
Code couleur actuel de l’aviation: JAUNE
Code couleur de l’aviation précédent: jaune
Source: Observatoire du volcan Kerinci
Numéro de l’avis: 2020KER03
Emplacement du volcan: S 01 deg 41 min 49 sec E 101 deg 15 min 50 sec
Région: Jambi, West Sumatra, Indonésie
Altitude du sommet: 12176 FT (3805 M).

Résumé de l’activité volcanique:
Le 24 janvier 2020, émission de cendres brunes observée à 01:06 UTC (08:06 heure locale).

Hauteur des nuages volcaniques:
La meilleure estimation du sommet du nuage de cendres est d’environ 13776 FT (4305 M) au-dessus du niveau de la mer, peut être plus élevée que ce qui peut être observé clairement. Source des données d’altitude: observateur au sol.

Autres informations sur les nuages volcaniques:
Emission de cendres se déplaçant vers le Nord-Ouest

Remarques:
L’activité sismique est dominée par l’émission de gaz et les tremors volcaniques continu d’amplitude 0,5 à 2 mm (Valeur dominante 1 mm).

Source : Magma Indonésie .

 

Italie , Stromboli :

Bulletin hebdomadaire du 13/01/2020 au 19/01/2020 (date d’émission 21/01/2020)

RÉSUMÉ DU STATUT D’ACTIVITÉ

À la lumière des données de surveillance, il est mis en évidence:
1) OBSERVATIONS VOLCANOLOGIQUES: Durant cette période, une activité explosive normale de type Strombolienne a été observée, accompagnée d’activités de dégazage et d’éclaboussures interrompues par un débordement de lave qui s’est arrêté en quelques heures. La fréquence horaire des explosions a oscillé entre des valeurs moyennes (13 événements / h le 19 janvier) et des valeurs élevées (23 événements / h le 16 janvier). L’intensité des explosions était principalement moyenne-faible dans la zone du cratère Nord et moyenne-élevée dans la zone du cratère Centre-Sud.
2) SISMOLOGIE: Les paramètres sismologiques ne montrent pas de variations significatives.
4) DÉFORMATIONS: Aucun changement à signaler.
5) GÉOCHIMIE: Le flux de SO2 est à un niveau moyen. Le rapport CO2 / SO2 dans le panache (données du 19/01/2020) se situe à une valeur moyenne. Les valeurs du rapport isotopique de l’hélium dissous dans l’aquifère thermique, relatives à l’échantillonnage du 14/01/2020, sont des valeurs basses-moyennes.

OBSERVATIONS VOLCANOLOGIQUES

L’analyse des images enregistrées par les caméras placées à une altitude de 400m, à une altitude de 190m et à Punta dei Corvi a permis de caractériser l’activité éruptive de Stromboli. Au cours de la période considérée, l’activité explosive a été principalement produite par au moins 3 (trois) évents éruptifs situés dans la zone du cratère Nord et par au moins 3 (trois) évents éruptifs situés dans la zone du cratère Centre-Sud. Tous les évents sont situés à l’intérieur de la dépression qui occupe la terrasse du cratère .
Le 13 janvier 2020 au matin, le personnel d’INGV-OE a effectué une inspection dans la zone du sommet au cours de laquelle il a été possible de surveiller l’activité explosive et de documenter les changements morphologiques de la terrasse du cratère. En particulier, il a été observé que dans la zone du cratère Nord, l’embouchure N1 est située à l’intérieur d’un cône évasé, légèrement ouvert du côté Nord-Est . Pendant les heures d’observation, il a produit des explosions d’intensité moyenne (moins de 150 m de haut) de matériaux grossiers (lapilli et bombes), avec des retombées abondantes sur les côtés du cône. Le cône N2 a une forme régulière et possède deux bouches, une intra-cratère et une placée du côté Sud-Est du cône. Le premier a produit une activité explosive de faible intensité (hauteur inférieure à 80 m), avec émission de matières grossières, tandis que le second a principalement produit des activités de gonflement avec émission sporadique de certains pyroclastes. Dans la zone du cratère Centre-Sud, le cratère C a un cratère à fosse qui n’a produit aucune activité. Le cratère S1, surplombant la Sciara del Fuoco, a une petite terrasse sur laquelle pousse un cône qui a produit une explosion de matériaux grossiers mélangés des fins (cendres), d’intensité moyenne à faible (moins de 120 m de hauteur). Le cratère S2 a deux bouches: l’une a produit une activité de projection intermittente et parfois intense et l’autre une activité explosive d’intensité moyenne à élevée (parfois les produits dépassent 200 m de hauteur), avec l’émission de matériaux principalement grossiers mélangés des fins .

Dans la zone Nord, les explosions ont été principalement de faible intensité (moins de 80 m de haut) et moyenne (moins de 150 m de haut), parfois élevée (supérieure à 150 m de haut), avec émission de matières grossières (lapilli et bombes). Lors de nombreuses explosions, les retombées ont recouvert la pente supérieure de la Sciara et certains blocs ont été roulés sur quelques centaines de mètres avant la mesa en place le long de la pente. Au cours de la période analysée, la fréquence moyenne des explosions dans la zone Nord a varié entre 2 et 12 événements / h  . L’activité explosive de la zone Centre-Sud a produit des explosions de matières grossières mélangées, d’intensité moyenne (moins de 150 m de haut) et élevée (les produits ont atteint 200 m de haut). Dans certaines explosions, les produits sont tombés dans la partie supérieure de la Sciara. De plus, des éclaboussures ont été observées à l’embouchure Sud de la zone CS, qui était parfois intense. La fréquence des explosions de la zone Centre-Sud variait entre 11 et 13 événements / h  .

Le 18 janvier 2020 à 21:39 UTC, un modeste débordement de lave a commencé à partir de la zone Nord de la terrasse du cratère. Le débit n’a pas dépassé la partie moyenne-haute de la Sciara del Fuoco . Des blocs incandescents ont roulé sur la pente raide du front de coulée. À 00:45 UTC, la coulée de lave n’était plus alimentée et semblait se refroidir progressivement…/…

Source : INGV.

Lire l’article : file:///C:/Users/Utilisateur/AppData/Local/Packages/Microsoft.MicrosoftEdge_8wekyb3d8bbwe/TempState/Downloads/BollettinoStromboli20200121%20(1).pdf

Recommended Posts

Leave a Comment

Nous contacter

Nous ne sommes pas disponibles pour le moment. Mais vous pouvez nous envoyer un email a l'aide du formulaire ci-dessous.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search