09 Décembre 2019. FR. Nouvelle Zélande : White Island , Kamchatka : Avachinsky , Mexique : Popocatepetl , Philippines : Taal .

Home / Avachinsky / 09 Décembre 2019. FR. Nouvelle Zélande : White Island , Kamchatka : Avachinsky , Mexique : Popocatepetl , Philippines : Taal .

09 Décembre 2019. FR. Nouvelle Zélande : White Island , Kamchatka : Avachinsky , Mexique : Popocatepetl , Philippines : Taal .

09 Décembre 2019.

 

 

Nouvelle Zélande , White Island : 

Bulletin d’alerte volcaniqueWI – 2019/12 , 9 déc.2019 14h30; Volcan White Island
Le niveau d’alerte volcanique passe à 4
Le code couleur de l’aviation passe à l’orange

Une éruption vient de se produire à White Island. Plus d’informations à suivre sous peu
Le niveau d’alerte volcanique est élevé au niveau 4.
Le code couleur de l’aviation passe à l’orange.

Bulletin d’alerte volcaniqueWI – 2019/13 , 9 déc.2019 16:25; Volcan White Island
Le niveau d’alerte volcanique est abaissé à 3
Le code couleur de l’aviation reste a l’ Orange

Une éruption s’est produite à ~ 14: 11 heure locale comme un événement impulsif de courte durée et a affecté le fond du cratère. L’activité semble avoir diminué depuis l’éruption.

Une éruption s’est produite sur Whakaari / White Island à ~ 14: 11 heure locale. Nous savons que des personnes se trouvaient sur l’île juste avant l’éruption et nous exprimons notre préoccupation pour leur sécurité.
Nos données de surveillance montrent qu’il y a eu une éruption de courte durée qui a généré un panache de cendres à environ 12 000 pieds au-dessus de l’évent. Des cendres ont couvert le plancher du cratère principal, comme le montrent nos images webcam. La chute des cendres semble se limiter à l’île et nous ne nous attendons pas à ce qu’une plus petite quantité de cendres atteigne le Cap oriental dans les prochaines heures.
Notre équipement de surveillance fonctionne toujours et nous constatons une baisse régulière de l’activité depuis l’éruption. Il subsiste une grande incertitude quant aux changements futurs, mais actuellement, il n’y a aucun signe d’escalade.
Le niveau d’alerte volcanique est passé au niveau 3.
Le code couleur de l’aviation reste à l’ Orange.

Le GNS Science et le National Geohazards Monitoring Centre continuent de surveiller de près Whakaari / White Island pour de nouveaux signes d’activité. L’alerte volcanique de niveau 3 indique qu’une éruption locale mineure est en cours.
Les demandes de renseignements concernant l’intervention d’urgence doivent être adressées à la National Emergency Management Authority (NEMA – www.civildefence.govt.nz)
De plus amples informations seront disponibles dans les prochaines 24 heures.

Éruption du volcan White Island: panaches de fumée, rapports de blessures dans la Bay of Plenty
Au moins une personne est décédée après l’éruption du volcan sur l’île White, dans la baie de Plenty en Nouvelle-Zélande. Potentiellement, deux douzaines de personnes sont portées disparues.
Au moins une personne est décédée et une opération d’urgence massive est en cours après l’éruption du volcan .
La police néo-zélandaise a déclaré que jusqu’à 23 personnes avaient été évacuées de l’île et il n’est « pas clair » de savoir combien sont encore là, mais cela pourrait être environ 27 personnes.
Le commissaire adjoint de la police, John Tims, a déclaré aux journalistes qu’il y avait eu un décès et qu’il y en avait « probablement plus ».
« Un certain nombre de blessés ont été transférés à l’hôpital », a-t-il déclaré. «Les services d’urgence s’efforcent d’assurer la sécurité de toutes les personnes impliquées. Nous travaillons pour confirmer les chiffres impliqués. À ce stade, il est trop dangereux pour la police et les services de secours de se rendre sur l’île… l’île est actuellement recouverte de cendres et de matériaux volcaniques. »
Il a dit que la plupart des 23 personnes secourues de l’île souffraient de brûlures.

Source : Geonet / Geoff Kilgour , Volcanologue de garde , news.com.au.

Lire l’article en entier : https://www.news.com.au/technology/environment/white-island-volcano-eruption-plumes-of-smoke-reports-of-injuries-in-bay-of-plenty/news-story/5cb1553515e0da994d4ad3587df99ff8?utm_medium=Facebook&utm_content=SocialFlow&utm_source=News.com.au&utm_campaign=EditorialSF&fbclid=IwAR3R_-_XLuMLS-4LufB1mozQWjVflyF8vFlpIXCCnbYjMmLY65xH3MnP6RQ

Photos : zurraspismo on Twitter George Novak.

 

 

Kamchatka , Avachinsky :

Aujourd’hui, le public du Kamchatka contemple une photo du volcan Avachinsky avec des fumerolles vigoureuses. Les résidents se demandent s’il vont assister à l’éruption de l’un de leurs volcans  et se souviennent des événements de 1991, quand ils sont allés avec leurs familles pour regarder les coulées de lave. Les rédacteurs de KAMCHATKA-INFORM ont demandé des éclaircissements à un expert du Kamchatka Group for Responding to Volcanic Eruptions (KVERT) de l’Institut de volcanologie et de sismologie, branche extrême-orientale de l’Académie russe des sciences.

Les «cornes» ou «couronne» de fumerolles sur le volcan Avachinsky sont un phénomène familier à l’œil  . Les habitants étaient préoccupés par la nuance gris-blanc des fumerolles dans le cadre d’un avertissement concernant l’activité accrue de l’Avachinsky.

«L’augmentation de l’activité des fumerolles sur le volcan Avachinsky est associée à un changement de pression atmosphérique», a déclaré Olga Girina, chef du Kamchatka Volcanic Eruption Response Group (KVERT).  Cela se produit souvent avant et après le blizzard. La couverture nuageuse qui surplombe maintenant le volcan avec des rayures grises déclenche des gaz de fumerolles et ils semblent gris, bien que sous un angle différent – par exemple, sur le volcan Koryaksky – ils restent blancs.

En 2001, une fissure s’est formée sur le bouchon de lave du volcan Avachinsky, formé en 1991, et depuis lors, des fumerolles ont travaillé sur ses bords, au milieu de cette fissure, où il y avait un rejet de cendres, avec des intensités différentes. Aujourd’hui, il a été possible de compter 5 fumerolles, puis 3 – rien d’inhabituel. Elles diminuent leur activité selon les changements météorologiques », a expliqué le spécialiste. « L’anomalie thermique sur l’Avachinsky est parfois fixe, mais faible, elle est associée à une différence de température entre les fumerolles (~ 400 degrés C) et l’air au niveau du cratère du volcan (-25-30 degrés C) », poursuit Olga Girina. – En conséquence, dans l’obscurité, nous voyons un petit point lumineux.

Alors que le volcan est calme, si la température de l’anomalie thermique commence à augmenter, alors il peut être clair que le volcan a commencé à se préparer à une éruption.  »
Selon les assurances des scientifiques du groupe du Kamtchatka Volcanic Eruption Response  ,les habitants de Petropavlovsk-Kamchatsky n’ont rien à craindre. L’activité du volcan Avachinsky est une activité inter-éruptive habituelle des volcans, c’est-à-dire celle qui se produit entre les éruptions.

Source : kamchatinfo.com

Lire l’article en entierhttps://kamchatinfo.com/news/elements/detail/34316/?fbclid=IwAR2LRYUfNUZ7fUeS8fnnk0xe2TTwuMYBGSltt4AzzweD-WoRMJfKLw7eCJI

Photo : Визит-центр « Музей вулканов « Вулканариум ». Камчатка via Marina Morozova .

 

Mexique , Popocatepetl :

8 décembre, 11h00 (8 décembre, 17h00 GMT)

Selon les systèmes de surveillance du volcan Popocatépetl, 143 exhalations ont été identifiées au cours des dernières 24 heures, accompagnées de vapeur d’eau, de gaz et d’une légère quantité de cendres . De plus, un tremblement de terre de type volcano-tectonique a été enregistré aujourd’hui à 01h02, avec une magnitude préliminaire de M1,6 ainsi que 182 minutes de tremor de faible amplitude.

Au moment de ce rapport, il n’y a qu’une légère émission de vapeur et de gaz dispersés vers le Sud-Ouest .

Le CENAPRED a demandé de ne pas approcher le volcan et en particulier du cratère, à cause du risque de chute de projectiles, et en cas de forte pluie de rester loin du fonds des ravins à cause du danger de coulées de boue et de débris.

Le feu de signalisation volcanique du Popocatépetl est en PHASE JAUNE 2.

Source : Cenapred.

Photo : GL Volcán Popocatépetl.

 

Philippines , Taal :

BULLETIN D’ACTIVITE DU VOLCAN TAAL: 09 décembre 2019 , 8:00 A.M.

Le réseau de surveillance sismique du volcan Taal a enregistré quarante-trois (43) tremblements de terre volcaniques au cours de la période d’observation de 24 heures. Les mesures sur le terrain le 05 décembre 2019 dans le secteur Est du Main Crater Lake ont montré une baisse de la température de l’eau de 33,6 ° C à 32,0 ° C, aucun changement du niveau de l’eau à 0,46 mètre et une augmentation de l’acidité d’un pH de 2,85 à 2.76. Les mesures de déformation du sol par des relevés de nivellement précis du 21 au 29 novembre 2019 ont indiqué un gonflement de l’édifice conforme aux résultats récents des données GPS continues.

Le niveau d’alerte 1 reste en vigueur sur le volcan Taal. Cela signifie qu’une éruption dangereuse n’est pas imminente. Il est toutefois rappelé au public que le cratère principal doit être strictement interdit, car des explosions soudaines de vapeur peuvent se produire et de fortes concentrations de gaz toxiques peuvent s’accumuler. La partie Nord du bord du cratère principal, à proximité du sentier Daang Kastila, peut également devenir dangereuse lorsque les émissions de vapeur le long des fissures existantes augmentent soudainement. En outre, il est également rappelé au public que l’ensemble de l’île du volcan est une zone de danger permanent (PDZ), et un établissement permanent sur l’île n’est fortement pas recommandé.

Source : Phivolcs.

Photo : Talisay, Batangas

 

Recommended Posts

Leave a Comment

Nous contacter

Nous ne sommes pas disponibles pour le moment. Mais vous pouvez nous envoyer un email a l'aide du formulaire ci-dessous.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search