14 Aout 2019. FR . La Réunion : Piton de la Fournaise , Kamchatka : Karymsky , Colombie : Chiles / Cerro Negro , Pérou : Sabancaya , Hawaii : Kilauea .

Home / blog georges Vitton / 14 Aout 2019. FR . La Réunion : Piton de la Fournaise , Kamchatka : Karymsky , Colombie : Chiles / Cerro Negro , Pérou : Sabancaya , Hawaii : Kilauea .

14 Aout 2019. FR . La Réunion : Piton de la Fournaise , Kamchatka : Karymsky , Colombie : Chiles / Cerro Negro , Pérou : Sabancaya , Hawaii : Kilauea .

14 Aout 2019.

 

 

La Réunion , Piton de la Fournaise :

La route des Laves a été prise d’assaut, mardi soir, par les volcanologues amateurs. L’éruption débutée, dimanche vers 16 h 20, poursuit sa lente descente vers la RN 2. La coulée se trouvait, hier, à 2 km.

La lave incandescente transperce la nuit. Son lent écoulement rougeoyant est hypnotique. Malgré les bouchons, le temps maussade et la fraîcheur de la nuit, la foule se rue vers l’événement.

Survol de la fissure active – 13/08/2019 – 09h30

Survol de la fissure active ce matin à 9h30 avec le concours de la SAG et du PGHM. © OVPF-IPGP

Publiée par Observatoire Volcanologique du Piton de la Fournaise sur Lundi 12 août 2019

Survol de la fissure active ce matin du 13 Aout à 9h30 avec le concours de la SAG et du PGHM. © OVPF-IPGP

Sismologie:
– Nombre d’éboulements du 13-08-2019 : 5
Zone concernée par les éboulements : Cone sommital

– Nombre de séismes volcano-tectoniques (VT) du 13-08-2019 : 5
Zone concernée par les VT :Cone sommital

– Séisme volcano-tectonique de plus grande magnitude du 13-08-2019 :
Durée : 3.84 s
Magnitude de durée : 0.30

Source : la1ere.francetvinfo.fr, OVPF.

Lire l’article : https://la1ere.francetvinfo.fr/reunion/ocean-indien/reunion/piton-fournaise-eruption-attire-foule-rn-2-738792.html?fbclid=IwAR2TqI6YjlUwhPRCmIe5knveIG6-ll-J2a7vBZXMlqN4B-C1NnsMTXLhCQ4

 

Kamchatka , Karymsky :

AVIS D’OBSERVATION DU VOLCAN POUR L’AVIATION (VONA).

Émis: 14 Aout 2019 
Volcan: Karymsky (CAVW # 300130)
Code couleur actuel de l’aviation: ORANGE
Code couleur de l’aviation précédent: orange
Source: KVERT
Numéro de l’avis: 2019-116
Localisation du volcan : N 54 ° C 2 min E 159 ° C 26 min
région : Kamtchatka, Russie
Altitude du sommet: 4874,08 pi (1486 m).

Résumé de l’activité volcanique:
Selon des données visuelles de volcanologues travaillant à proximité du volcan, des explosions envoient des cendres jusqu’à une altitude de 4,0 à 4,5 km . Des nuages ​​de cendres dérivent vers l’Est du volcan.
Une activité éruptive modérée du volcan continue. Des explosions de cendres jusqu’à 19 700 ft (6 km) d’ altitude pourraient se produire à tout moment. L’activité en cours pourrait affecter les aéronefs volant à basse altitude.

Hauteur des nuages ​​volcaniques:
13120-14760 ft (4000-4500 m) AMSL Heure et méthode de détermination du panache de cendres / de la hauteur des nuages: 20190814 / 0445Z – Données visuelles

Autres informations sur les nuages ​​volcaniques:
Distance du panache de cendres / nuage du volcan: 5 km
Direction de la dérive du panache de cendres / nuage du volcan: E
Heure et méthode de détermination du panache de cendres / du nuage: 20190814 / 0445Z – Données visuelles

Source : Kvert.

Photo : A. Belousov, IVS FEB RAS.

 

Colombie , Chiles / Cerro Negro :

Bulletin d’activité hebdomadaire des volcans Chiles et Cerro Negro
Le niveau d’activité des volcans se poursuit comme au niveau : NIVEAU JAUNE ■ (III): CHANGEMENTS DANS LE COMPORTEMENT DE L’ACTIVITÉ VOLCANIQUE.

À la suite des activités des VOLCANS CHILES ET CERRO NEGRO, le SERVICE GÉOLOGIQUE COLOMBIEN (SGC) signale que:

Entre le 6 et le 12 août 2019, l’activité sismique dans la région des volcans Chiles – Cerro Negro a augmenté, passant de 137 à 392 événements. L’énergie sismique libérée cette semaine a également enregistré une augmentation par rapport à la semaine précédente. La plupart des séismes localisés étaient situés au Sud-Sud-Ouest du volcan Chiles, à une distance maximale de 2,5 km et à une profondeur inférieure à 6 km en dessous du sommet du volcan (à 4 700 mètres d’altitude). La magnitude locale maximale calculée pour cette semaine était de 2,8 sur l’échelle de Richter. Aucun des tremblements de terre enregistrés pendant la période évaluée n’a été signalé comme étant ressenti dans la zone d’influence du complexe volcanique Chiles-Cerro Negro.

Selon le rapport spécial établi par le Service géologique de Colombie et l’Institut de géophysique de l’École polytechnique nationale de l’Équateur, publié le 1er août 2019, les fluctuations de la sismicité, associées à d’autres paramètres physicochimiques enregistrent des changements lents mais qui sont maintenus dans le temps, nous permettant d’envisager comme l’un des scénarios la probabilité que des séismes de magnitude importante puissent être ressentis par les habitants de la zone d’influence des volcans Chiles – Cerró Negro.

Le service géologique colombien et l’Institut de géophysique de l’École polytechnique nationale de l’Equateur sont attentifs à l’évolution du phénomène volcanique et informent en temps utile sur les changements observés. En raison du développement fluctuant et permanent de l’activité sismique dans la région de ces volcans, la possibilité d’apparition de séismes de niveaux d’énergie supérieurs à ceux rapportés ne peut pas être exclue.

Source : SGC.

Photo : SGC.

 

Pérou , Sabancaya :

Période d’analyse: du 5 au 11 août 2019 . Arequipa, le 12 août 2019
Niveau d’alerte: ORANGE

L’Institut géophysique du Pérou (IGP) rapporte que l’activité éruptive du volcan Sabancaya s’est maintenue à des niveaux modérés; c’est-à-dire avec l’enregistrement d’ explosions continues et de l’émission de cendres qui en résulte. Par conséquent, pour les jours suivants, aucun changement significatif n’est attendu.

L’analyse des enregistrements obtenus à partir du réseau sismique du volcan Sabancaya pour la période du 5 au 11 août 2019 a permis d’identifier l’apparition d’environ 2227 tremblements de terre d’origine volcanique, dont le pourcentage le plus élevé est associé au mouvement de fluides magmatiques. Au cours de cette semaine, il y a eu en moyenne 30 explosions par jour d’intensité moyenne à faible.

Le suivi de la déformation de la structure volcanique, à l’aide de données GNSS (traitées avec des orbites rapides), ne présente pas d’anomalies significatives. La surveillance visuelle, à l’aide de caméras de surveillance, a permis d’identifier l’apparition de colonnes de gaz et de cendres atteignant 4 km de haut au dessus du sommet du volcan, qui se sont dispersées dans les secteurs SO, NE et SE du Sabancaya. La surveillance par satellite a permis d’identifier, sur le volcan, la présence de 9 anomalies thermiques d’une valeur comprise entre 3 et 49 MW, associées à la présence d’un corps chaud près de la surface et à la persistance d’explosions.

RECOMMANDATIONS
• Ne vous approchez pas dans un rayon de moins de 12 km autour du cratère. En cas de chute de cendres, couvrez-vous le nez et la bouche avec des chiffons humides ou des masques. Gardez les portes et les fenêtres des maisons fermées.
• Mettre en œuvre des actions de prévention et d’atténuation face à une augmentation de l’activité volcanique.

PERSPECTIVES
• Aucun changement significatif dans le processus éruptif actuel du volcan Sabancaya n’est prévu dans la semaine suivante.
• En cas d’explosion volcanique, les cendres seraient dispersées, de préférence vers les secteurs Sud-Est et Sud du volcan, avec des vents modérés à forts dépassant 30 km / h. Du 15 au 17 août, la dispersion se produirait vers les secteurs Nord et Nord-Est, conditionnant la dispersion sur des distances supérieures à 30 km.

Source : IGP Peru .

Photo : Auteur inconnu.

 

Hawaii , Kilauea :

19 ° 25’16 « N 155 ° 17’13 » W,
Sommet : 4091 ft (1247 m)
Niveau d’alerte volcanique actuel: NORMAL
Code couleur de l’aviation actuel : VERT

Résumé d’activité:
Le volcan Kīlauea n’est pas en éruption. Les données de surveillance continuent de montrer des taux constants de sismicité et de déformation du sol, de faibles taux d’émission de dioxyde de soufre et seulement des changements géologiques mineurs depuis la fin de l’activité éruptive en septembre 2018. L’eau a commencé à s’accumuler dans les plus basses excavations du cratère au sommet. Il y a actuellement deux petites flaques qui ont commencé à se former le 25 juillet 2019 et le 1er août 2019. Ces flaques continuent à se dilater et à se creuser.

L’eau accumulée au fond du cratère Halema’uma ’u a continué à augmenter lentement. Cette vue large montre une grande partie de l’Halema‘uma‘u et des fumerolles sur les murs supérieurs de la fosse. Photo USGS par M. Patrick du 08-11-2019.

 

Observations:
Les données de surveillance n’ont montré aucun changement significatif de l’activité volcanique au cours de la semaine écoulée. Les taux d’activité sismique ou de sismicité à travers le volcan restent faibles. Les taux d’émission de dioxyde de soufre sont bas au sommet et sont inférieurs aux limites de détection sur Puʻu ʻŌʻō et dans la Lower East Rift Zone.

Bien que les fissures éruptives de la zone inférieure du Rift Est de 2018 ne soient pas en éruption, il y a des zones de températures au sol constamment élevées et des dégagements mineurs de gaz. Ceux-ci comprennent de la vapeur (eau), de très petites quantités d’hydrogène sulfuré et du dioxyde de carbone. Ces conditions devraient être à long terme. Des conditions similaires à la suite de l’éruption de 1955 ont persisté pendant des années, voire des décennies, après la fin de l’activité.

Cette comparaison entre le samedi 10 août et le dimanche 11 août montre une légère hausse du niveau de l’eau. L’augmentation quotidienne du niveau de l’eau est inférieure à la précision de notre télémètre laser (environ 1 mètre) sur cette longue distance, aussi des comparaisons de photos et une inspection minutieuse du niveau de l’eau par rapport aux rochers sont le meilleur outil pour voir ces petits changements. Comparez le niveau d’eau sur le petit rocher au bord de l’étang (marqué d’une flèche sur chaque photo) pour noter son augmentation. Photos USGS de M. Patrick.

 

Depuis début mars 2019, les stations GPS et les inclinomètres situés au sommet du Kīlauea ont enregistré une déformation correspondant à une lente accumulation de magma dans la partie peu profonde du système magmatique du sommet du Kīlauea (1 à 2 km ou environ 1 mile sous le niveau du sol). Cependant, les mesures de gaz doivent encore indiquer une concentration significative du magma. Le HVO continue de surveiller attentivement tous les flux de données lors du sommet de Kīlauea afin de détecter des modifications importantes.

Plus à l’est, les stations GPS et les inclinomètres continuent d’afficher des mouvements compatibles avec le remplissage lent du réservoir magmatique de la zone du Rift Est dans la vaste région située entre le Puʻu ʻŌʻō et la route 130. Bien que l’importance de ce modèle soit floue, les données de surveillance ne laissent présager aucune imminence. changement de risque volcanique pour cette région. En plus du mouvement le long de la zone de rift Est, le flanc Sud du Kīlauea continue de se déplacer vers  la mer après le tremblement de terre de M6.9 du 4 mai 2018 près de Kalapana. Le HVO continue de surveiller attentivement tous les flux de données le long de la zone du Rift Est et du flanc Sud afin de détecter des modifications importantes.

Source : HVO.

 

Recommended Posts

Leave a Comment

Nous contacter

Nous ne sommes pas disponibles pour le moment. Mais vous pouvez nous envoyer un email a l'aide du formulaire ci-dessous.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search