14 Janvier 2019. FR. Indonésie : Anak Krakatau , Chili : Nevados de Chillan , Nicaragua : San Cristobal , Papouasie Nouvelle Guinée : Manam , Mexique : Popocatepetl .

Home / blog georges Vitton / 14 Janvier 2019. FR. Indonésie : Anak Krakatau , Chili : Nevados de Chillan , Nicaragua : San Cristobal , Papouasie Nouvelle Guinée : Manam , Mexique : Popocatepetl .

14 Janvier 2019. FR. Indonésie : Anak Krakatau , Chili : Nevados de Chillan , Nicaragua : San Cristobal , Papouasie Nouvelle Guinée : Manam , Mexique : Popocatepetl .

14 Janvier 2019. 

 

 

Indonésie , Anak Krakatau :

Les éruptions sutseyennes marquent pour le moment le pas ; l’activité hydrothermale se manifeste par un intense dégazage sur le pourtour du volcan, et une coloration des eaux brune vers l’île Sertung, due aux particules d’hydroxyde de fer, et verdâtre vers l’Est, en raison de différences de densité.

La vidéo montre les changements dramatiques qu’a subi l’Anak Krakatau .

 

Dernier suivi de situation du Gunung Anak Krakatau pris sur des hélicoptères du BNPB, dimanche (13/01/2019) à 10h30, montrant un certain nombre de changements.

Sur l’Anak-Krakatau, les changements après l’effondrement et les éruptions de décembre sont étonnants. L’île volcanique a perdu peut-être jusqu’à 200 m d’altitude ainsi que toutes ses zones forestières. Un tsunami a été déclenché par un effondrement partiel. Les vagues produites au départ, dont la hauteur était initialement supérieure à 20 m, ont causé des dommages importants aux îles environnantes, aux plages et aux rivages qui ont été détruits et / ou rendus méconnaissables. Les vagues de tsunami étaient nettement plus faibles quand elles sont arrivées sur la côte de Java et à Sumatra 30 à 50 minutes après . Mais toujours dangereuses (1,5 à 4 m de hauteur) et elles ont malheureusement causé beaucoup de destruction et de pertes en vies humaines.

Niveau d’activité de niveau III (SIAGA) depuis le 27 décembre 2018. Le volcan Anak Krakatau (110 m d’altitude) a augmenté son activité volcanique depuis le 18 juin 2018.
Depuis hier et jusqu’à ce matin, le volcan était clairement visible puis recouvert de brouillard. La fumée issue du cratère était de couleur blanche avec une intensité épaisse , s’élevant à environ 100 mètres au dessus du sommet. Le vent souffle faiblement à l’Est et au Sud-Ouest.

Les sismographes du 12 janvier 2019, on enregistré:
9 séismes tectoniques locaux
2 tremblements de terre tectoniques lointains
Recommandation: Les personnes / touristes ne sont pas autorisés à s’approcher du cratère dans un rayon de 5 km .

VONA: Le dernier code de couleur ORANGE VONA a été publié le 8 janvier 2019 à 18 h 11 ,  relatif à une éruption avec une hauteur de la colonne de cendres à environ 1110 m au dessus du niveau de la mer ou environ 1000 m au dessus du sommet. La colonne de cendres se déplaçait vers l’Est.

Sources : Bernard Duyck , PVMBG , BNPB , Øystein Lund Andersen .

Photo : James Reynolds / EarthUncut Tv

 

Chili , Nevados de Chillan :

Région De Nuble , Volcan Nevados de Chillan ,13 Janvier 2019, 06h00 Heure locale (Chili continental)

Le Service national de géologie et des mines du Chili (Sernageomin) publie les informations PRELIMINAIRES suivantes, obtenues grâce au matériel de surveillance du Réseau national de surveillance volcanique (RNVV), traitées et analysées à l’Observatoire volcanologique des Andes du Sud (OVDAS):

Hier , Dimanche 13 Janvier 2019 à 03h00 Heure locale (06h00 UTC le 13 Janvier), les stations de surveillance installées à proximité du volcan Nevados de Chillan ont enregistré un évènement explosif , associé à l’occurrence d’un séisme de type longue période (LP ), lequel était associé à la dynamique des fluides à l’intérieur du système volcanique .

Les caractéristiques du séisme après son analyse sont les suivantes:
TEMPS D’ ORIGINE : 03h00 Heure locale (06h00 UTC)
LATITUDE: 36,866° S
LONGITUDE : 71,379° O
PROFONDEUR: 1,0 KM
DEPLACEMENT REDUIT : 599 cm2
SIGNAL ACOUSTIQUE : 16,4 Pa réduits à 1 KM

OBSERVATIONS:
L’ explosion a été associée avec l’enregistrement d’un signal sismique ayant une valeur de déplacement réduit ( énergie sismique) de 599 cm2 considérée comme haute . Depuis la camera IP installée par l’OVDAS , il a été possible d’observer une incandescence associée aux émissions de gaz et de matériaux particulaires à hautes températures , retombant sur les alentours du cratère actif . Les évènements précédents permettent d’envisager une destruction partielle du dôme localisé dans le cratère. Au moment de ce rapport , il n’a pas été enregistré d’autres signaux anormaux.

Le niveau d’alerte technique volcanique reste au niveau : ORANGE .
Le Sernageomin poursuit la surveillance en ligne et informera de manière opportune sur les changements éventuels observés.

Source : Sernageomin

Photo : GVP

 

Nicaragua , San Cristobal :

BULLETIN D’INFORMATION D’ACTIVITÉ VOLCANIQUE, 10 janvier 2019

VOLCAN DE SAN CRISTÓBAL

Le volcan San Cristobal a enregistré une seconde explosion de gaz et de cendres volcaniques à 4h43 hier après-midi, qui a atteint une hauteur de 200 mètres au-dessus du bord du cratère, qui s’est ensuite dirigée vers l’Ouest.

À ce stade, l’amplitude sismique en temps réel (RSAM) oscille entre des valeurs moyennes de 100 à 350 unités. Ces niveaux actuels suggèrent qu’il est peu probable que ce volcan présente une activité plus importante. Cependant, l’ INETER continue de surveiller de très près le San Cristóbal.

Source : Ineter

Photo : Oscar Cantarero

 

Papouasie Nouvelle Guinée , Manam :

14 Janvier  2019
L’observatoire du volcan de Rabaul (RVO) a enregistré de petites éruptions continues et encore en cours dans le cratère principal du volcan de Manam à la suite de l’éruption de la semaine dernière.
Le RVO indique que le volcan de Manam est toujours dynamique et instable, de sorte que le potentiel d’activité éruptive à l’avenir est encore élevé avec un niveau de risque de phase deux.
L’organisme a déclaré que la probabilité que des coulées de boue se forment à partir des dépôts de cendres et de scories , car le temps  est actuellement pluvieux , sont élevés, de sorte que les gens doivent rester vigilants en cas de pluie.
Il s’agit de la quatrième série d’éruptions depuis que le volcan de Manam a obligé à déplacer la population le 25 août de l’année dernière, les 1er octobre et 8 décembre 2018 et le 8 janvier de cette année.

Le RVO a déclaré avoir reçu des informations selon lesquelles l’éruption aurait produit une coulée de lave qui aurait été canalisée dans la vallée du Nord-Est. L’éruption a également entraîné de courtes périodes intermittentes de chutes de scories entre les villages de Warisi et d’Abaria plus tôt dans la semaine, du côté Sud-Est de l’île.
Le RVO a déclaré que les problèmes de communication avec l’île de Manam avaient empêché de nouvelles informations. Des vents modérés à forts du Nord-Ouest ainsi que des chutes de cendres affectaient la région. La partie Sud-Est de l’île est principalement touchée par la chute des scories, les plus grande ayant le diamètre d’une pièce de monnaie.
Le niveau d’exposition aux cendres est faible à modéré selon le RVO.
Il n’y avait pas de déformation du sol au moment de l’enregistrement des éruptions récentes et aucune victime n’a été rapportée.
Il est également conseillé aux personnes d’éviter de s’aventurer ou de mener des activités dans les quatre vallées principales pendant des périodes prolongées.

Le RVO continuera à surveiller l’activité et à fournir des mises à jour.

Source : Postcourrier.com / FRANKIY KAPIN

 

Mexique , Popocatépetl :

13 janvier à 11h00 (le 13 janvier à 17h00 GMT)

Au cours des dernières 24 heures, grâce aux systèmes de surveillance du volcan Popocatépetl, 225 exhalations ont été identifiées, les plus importantes ont été enregistrées aujourd’hui à 07h42  , d’une hauteur approximative de 800 m , qui ont été dispersées en direction Nord-Est. De plus, deux événements de type volcano-tectoniques ont été enregistrés aujourd’hui à 07h09 et à 07h49, avec une magnitude préliminaire de M2,0 et M1,7 respectivement. De plus, 9 minutes de tremor harmonique de faible amplitude ont été enregistrées. Pendant la nuit, il n’y a pas été noté d’incandescence.

Au moment de la rédaction de ce rapport, la visibilité est partielle et toute émission sera dispersée dans la direction Nord-Est  .

Le CENAPRED demande instamment de NE PAS APPROCHER le volcan et surtout le cratère, en raison du risque de chute de fragments balistiques, et en cas de fortes pluies, de s’éloigner du fond des ravins en raison du risque de glissements de terrain et de coulées de boue.

Le feu de signalisation d’alerte du Popocatepetl est situé à Amarillo Phase 2.

Source : Cenapred.

Photo : Erik Gomez Tochimani.

Recommended Posts

Leave a Comment

Nous contacter

Nous ne sommes pas disponibles pour le moment. Mais vous pouvez nous envoyer un email a l'aide du formulaire ci-dessous.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search