10 Octobre 2018. FR. Chili : Villarica , La Réunion : Piton de la Fournaise , Pérou : Sabancaya , Iles Kouriles : Sarychev Peak , Mexique : Popocatepetl .

Home / blog georges Vitton / 10 Octobre 2018. FR. Chili : Villarica , La Réunion : Piton de la Fournaise , Pérou : Sabancaya , Iles Kouriles : Sarychev Peak , Mexique : Popocatepetl .

10 Octobre 2018. FR. Chili : Villarica , La Réunion : Piton de la Fournaise , Pérou : Sabancaya , Iles Kouriles : Sarychev Peak , Mexique : Popocatepetl .

10 Octobre 2018.

 

 

Chili , Villarica :

Il a été enregistré un total de 1519 évènements sismiques dont 1503 ont été classés comme séismes de type longue période (LP) , en relation avec la dynamique des fluides à l’intérieur du volcan , avec des valeurs de déplacement réduits maximales de 6,7 cm2. De plus , il a été enregistré 16 évènements sismiques de type volcano-tectonique ( VT) , associés à la fracturation des roches . L’évènement qui a présenté la plus grande énergie présentait une magnitude locale de M 3,2 , et a été localisé à 4,4 km à l’Est – Sud – Est du cratère actif et a une profondeur de 4,1 km.

Le signal de tremor volcanique , signal sismique également associée à la dynamique des fluides à l’intérieur du volcan au cours de la période considérée s’est maintenue avec des valeurs de déplacement réduits maximales de 3 cm2 . D’autre part, les fréquences dominantes sont maintenues entre 1,0 et 2,1 Hz , avec parfois la présence de fréquences autour de 5 Hz.

Les images enregistrées avec les caméras IP installées à proximité du volcan, lorsque les conditions météorologiques le permettaient, présentaient un dégazage de couleur majoritairement blanchâtre; celui-ci ne dépassaient pas 300 m de hauteur. De plus, une incandescence nocturne est enregistrée, quand les conditions météorologiques permettaient de l’observer.
Le capteur d’infrasons a enregistré des explosions associées à l’activité de surface du lac de lave logé dans le cratère principal, avec des pressions supérieures à 4 pascal réduits (valeur considérée comme basse ).
Selon les données fournies par 4 stations GNSS et deux (2) inclinomètres électroniques, on observe que certaines variations existent tant dans le déplacement des stations comme dans les longueurs des lignes de contrôle qui traversent le cratère actif , ce qui en principe ne suggère pas une association avec une activité volcanique .Les inclinomètres n’ont montré aucun changement significatif n’a été détecté attribuable aux changements dans l’activité interne du volcan au cours de la période.

Aucune émissions de dioxyde de soufre (S02) dans l’atmosphère dans le secteur du volcan n’a été signalée , selon les données publiées par l’instrument de surveillance de l’ozone (OMI) Groupe de dioxyde de soufre (http://so2.gsfc.nasa.gov/ ) et le Service national d’information et de données par satellite sur l’environnement (NESDIS) (http://satepsanoine.nesdis.noaa.gov).

Au cours de la période il a été rapporté 4 alertes thermiques sur le volcan , avec un maximum de Puissance radiative volcanique (VRP) observée de 32MW en date du 25 Septembre, ce qui est considéré comme modéré, selon les données traitées par Observation de l’activité volcanique (Mirova) (http://www.mirovaweb.it/) .

L’augmentation de l’activité rapportée dans le précédent bulletin d’information, en relation avec la dynamique du lac de lave situé dans le cratère principal du volcan à diminué progressivement durant cette dernière période suggérant une plus faible activité du lac de lave , ce qui se reflète dans la faible énergie des paramètres sismiques et anomalies thermiques. Il est noté que la dynamique du lac de lave est fluctuante et qu’il continue d’être situé près de la surface, donc, la survenue d’explosions mineures affectant l’environnement du cratère n’est pas exclue.

Par conséquent, le niveau d’alerte se maintient au niveau :
NIVEAU VERT: Volcan actif avec comportement stable – Pas de risque immédiat – Temps pour une éruption éventuelle: MOIS / ANNÉES.

Observation: Il est recommandé d’appliquer préventivement des restrictions d’accès à une zone proche du cratère avec un rayon de 500 m.

Source : Sernageomin.

 

La Réunion , Piton de la Fournaise :

Bulletin d’activité du mardi 9 octobre 2018 à 16h00 (Heure locale).

L’éruption débutée le 15 septembre à 04h25 heure locale se poursuit. L’intensité du trémor volcanique (indicateur de l’intensité éruptive en surface), après avoir nettement augmenté depuis le 3 octobre 22h heure locale (18h UTC) – du fait d’une fermeture progressive de l’ensemble du système d’alimentation, allant du dike (« conduit d’alimentation » de l’éruption) au cône éruptif, favorisant un phénomène de « résonnance » plus important) – est en baisse progressive depuis quatre jours (Figure 1).
Des gaz pistons (« bouffées de gaz » ou « bouffées de trémor ») au niveau du site éruptif sont toujours enregistrés par les sismomètres de l’OVPF.


Figure 1 : Evolution du RSAM (indicateur du trémor volcanique et de l’intensité de l’éruption) entre 04h00 (00h UTC) le 15 septembre et 16h00 (12h00 UTC) le 9 octobre sur la station sismique FOR, localisée à proximité du cratère Château Fort (2000 m d’altitude sur le flanc sud-est du cône terminal). (© OVPF/IPGP)

– Aucun séisme volcano-tectonique n’a été enregistré au cours de la journée du 8 octobre, ni au cours de la journée actuelle.

– Une inflation (gonflement) de l’édifice est toujours perceptible (Figure 2). Cette inflation s’accompagne d’une augmentation des concentrations de CO2 dans le sol dans le secteur du Gîte du volcan. Cette inflation témoigne de la mise en pression d’une source localisée sous les cratères sommitaux à 1-1,5 km de profondeur liée à la réalimentation du réservoir superficiel par du magma plus profond (augmentation des concentrations en CO2 dans le sol à l’extérieur de l’Enclos).


Figure 2 : Carte des déplacements horizontaux du sol enregistrés par le réseau GPS permanent de l’OVPF au cours des deux dernières semaines. (© OVPF/IPGP)

– Aucune reconnaissance de terrain n’a pu être réalisée ce jour compte tenu des mauvaises conditions météorologiques sur le volcan ce jour.

– Les débits en surface n’ont pas pu être estimés ce jour du fait de flux laviques trop faibles en surface et de mauvaises conditions météorologiques sur le site.

Niveau d’alerte : Alerte 2-2 – Eruption dans l’Enclos.

Source : OVPF , www.ipgp.fr/fr/ovpf/bulletin-dactivite-mardi-9-octobre-2018-a-16h00-heure-locale 

 

Pérou , Sabancaya :

Une moyenne de 24 explosions / jour a été enregistrée. Les tremblements de terre associés à la remontée du magma (types hybrides) restent très peu nombreux et peu énergétiques. 
Les colonnes de gaz et de cendres éruptives ont atteint une hauteur maximale d’environ 3 000 m au-dessus du cratère. La dispersion de ces matériaux s’est produite dans un rayon d’environ 50 km, principalement dans les directions Sud-Ouest, Sud et Sud-Est. Une chute de cendres a été signalée dans la région de Huanca. 


Le flux de gaz volcanique (SO2) a enregistré le 1er octobre une valeur maximale de 5027 tonnes / jour, une valeur considérée comme importante. 
La déformation dans le bâtiment volcanique a présenté une légère déflation. 
Cinq anomalies thermiques ont été enregistrées selon le système MIROVA, avec des valeurs comprises entre 5 et 28 MW de VRP (Energie Volcanique Rayonnée).

En général, l’activité éruptive maintient des niveaux modérés. Aucun changement significatif n’est attendu dans les prochains jours.

Source : IGP

Photo : Ingemmet.

 

Iles Kouriles, Sarychev Peak :

AVIS D’OBSERVATION DU VOLCAN POUR L’AVIATION (VONA).

Émis: 10 Octobre 2018.
Volcan:   Sarychev Peak (CAVW # 290240)
Code couleur actuel de l’aviation: ORANGE
Code de couleur d’aviation précédent: orange
Source: KVERT
Numéro de l’avis: 2018-102
Localisation du volcan: N 48 ° C 5 min E 153 ° C 12 min
Kuriles centrales, Russie
Altitude du sommet: 4906,88 pi (1496 m)

Résumé de l’activité volcanique:
L’activité du volcan persiste. Selon les données du Tokyo VAAC et les données satellitaires du KVERT, un nuage de cendres dérive du volcan vers l’Est. Le KVERT continue de surveiller le volcan Sarychev Peak.
Cette activité éruptive du volcan continue. Des explosions de cendres jusqu’à 32-1500-49.200 ft (10-15 km)  pourraient se produire à tout moment. Les activités en cours pourraient affecter les avions internationaux et les avions volant à basse altitude.

Hauteur du nuage volcanique:
5576-6560 ft (1700-2000 m) AMSL Heure et méthode de détermination du panache de cendres / de la hauteur des nuages: 20181010 / 0230Z – Himawari-8
Autres informations sur les nuages ​​volcaniques:
Distance du panache de cendres / nuage du volcan: 70 km
Direction de la dérive du panache de cendres / nuage du volcan: E / azimut 88 degrés
Heure et méthode de détermination du panache de cendres / du nuage: 20181010 / 0230Z – Himawari-8
Heure de début de l’explosion et mode de détermination: 20181010 / 0100Z – Données satellitaires.

Le Sarychev Peak , l’un des volcans les plus actifs des îles Kouriles, occupe l’extrémité Nord-Ouest de l’île Matua, dans les Kouriles centrales. Le cône central andésitique a été construit dans une caldera large de 3 à 3,5 km, dont le bord n’est exposé que du côté Sud-Ouest. Un cratère spectaculaire de 250 m de large, aux parois très abruptes et au bord déchiqueté coiffe le volcan. Le rebord SE nettement plus haut forme le point culminant à 1496 m de l’île. Avant l’activité en 2009, des coulées de lave  étaient descendues dans toutes les directions, formant souvent des caps sur la côte. Une grande partie des flancs extérieurs d’angle moins inclinés du volcan sont recouverts de dépôts pyroclastiques. Les éruptions ont été enregistrées depuis les années 1760 et comprennent à la fois des épanchements de lave silencieux et des explosions violentes. Les grandes éruptions de 1946 et 2009 ont produit des écoulements pyroclastiques qui ont atteint la mer.

Source : Kvert , GVP.

Photo : V. Gurianov , 27/6/2017.

 

Mexique , Popocatepetl :

09 octobre, 11h15 (09 octobre, 16h15 GMT).

Au cours des dernières 24 heures, 509 exhalations ont été identifiées à l’aide des systèmes de surveillance du volcan Popocatépetl, accompagnées de vapeur d’eau, de gaz et de cendres. De plus, trois explosions ont été enregistrées hier à 17h20, 17h34 et 18h34. La première explosion a atteint une hauteur de 3 500 m  , tandis que la troisième avait une hauteur d’environ 2 400 m  . Ces explosions ont été rapportées dans la mise à jour du rapport de la veille. . Il a également enregistré 274 minutes de tremor d’amplitude faible à moyenne. Pendant la nuit, la visibilité était partielle, mais aucune incandescence n’a été observée. Au moment de la rédaction de ce rapport, la visibilité est partielle et tout événement sera dispersé dans la direction Nord-Est  .

Le CENAPRED demande instamment de NE PAS APPROCHER le volcan et surtout le cratère, en raison du risque de chute de fragments balistiques  , et en cas de fortes pluies de s’éloigner du fond des ravins en raison du risque de glissements de terrain et de coulées de boue.

Le feu de signalisation d’alerte Volcanique du volcan Popocatepetl  est situé à Amarillo Phase 2.

Source : Popocatepetl 

Photo : Rigobero Aguilar.

 

 

Recommended Posts

Leave a Comment

Nous contacter

Nous ne sommes pas disponibles pour le moment. Mais vous pouvez nous envoyer un email a l'aide du formulaire ci-dessous.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search