17 Mai 2018 . FR. Pu’u ‘Ō’ō / Kilauea , Stromboli , Fuego , Piton de la Fournaise .

Home / blog georges Vitton / 17 Mai 2018 . FR. Pu’u ‘Ō’ō / Kilauea , Stromboli , Fuego , Piton de la Fournaise .

17 Mai 2018 . FR. Pu’u ‘Ō’ō / Kilauea , Stromboli , Fuego , Piton de la Fournaise .

17 Mai 2018.

 

Pu’u ‘Ō’ō / Kilauea , Hawai :

« Des cendres sont remonté presque continuellement de l’évent et dérivent vers le Sud-Ouest », écrit l’USGS Hawaiian Volcano Observatory. Des chutes de cendres et des brouillards (pollution de l’air volcanique) ont été signalés à Pahala, à environ 18 miles sous le vent. Les rapports de radar et de pilotes du NWS indiquent que le sommet du nuage de cendres atteint 10 000 à 12 000 pieds au-dessus du niveau de la mer, mais cela peut varier selon la vigueur de l’activité et les conditions de vent.
Le service météorologique national s’est impliqué, en émettant un avis de chute de cendres pour Ka’ū et en disant que « les cendres volcaniques devraient atteindre la région au Sud-Ouest du volcan Kilauea (cratère Halemaumau), incluant les villes de Wood Valley, Pahala, Punaluu et Naalehu. Hawaiian Oceanview Estates.  »

À 13h38 HST, des cendres tombent du panache vers le Sud-Ouest du cratère Halema’uma’u , vers le désert de Kau. Les alizés du Nord-Est étaient persistants aujourd’hui au sommet du volcan Kīlauea, de sorte que les cendres ont été soufflées seulement au Sud-Ouest.

Les prévisionnistes ont rapporté que les chutes de cendres peuvent agir comme un «irritant oculaire et respiratoire, avec des impacts de faible niveau pour la plupart des gens».
Le Service météorologique national a ajouté:
En raison de la nature soutenue mais faible de la production de cendres du cratère  Halemaumau, on s’attend à ce que l’accumulation de cendres atteigne un quart de pouce dans la zone  concernée . Les personnes souffrant de maladies respiratoires doivent rester à l’intérieur pour éviter d’inhaler les particules de cendres et toutes les personnes à l’extérieur doivent se couvrir la bouche et le nez avec un masque ou un tissu.

Mercredi 16 mai 2018, à 8 h 52 HNT (le mercredi 16 mai 2018, 18:52 UTC).

Résumé:

ZONE DE RIFT EAST EAST

L’éruption de lave continue à partir de plusieurs points le long de l’extrémité Nord-Est du système de fissures actives. Les résidents du bas Puna devraient rester informés et tenir compte des fermetures, des avertissements et des messages de la défense civile du comté d’Hawaii (http://www.hawaiicounty.gov/active-alerts)

Les coulées de lave provenant de la fissure 17 ont peu progressé au cours de la dernière journée. Les estimations de l’équipe de terrain sont une avance de seulement 100 yards.

Les équipes de terrain du HVO sont sur place pour suivre la coulée de lave et les éclaboussures provenant de multiples fissures lorsque les conditions le permettent et pour rapporter des informations à la Défense Civile du Comté d’Hawaii.

Les émissions de gaz volcaniques demeurent élevées dans toute la zone située sous le vent des évents. Une interruption des alizés signifie que d’autres zones de l’île d’Hawaï peuvent connaître des niveaux variables de vog.
Cette éruption est toujours en cours d’évolution et d’autres poussées de lave sont possibles. La déformation du sol continue et la sismicité reste élevée dans la région.
De futures fractures pourraient se produire à la fois en amont (sud-ouest) et en aval (nord-est) des fissures existantes, ou les fissures existantes peuvent être réactivées. Les communautés situées en aval de ces fissures pourraient être menacées par l’inondation de lave. L’activité peut changer rapidement.

SOMMET DU KILAUEA

Hier, les émissions de cendres provenant de l’évent Overlook à l’intérieur du cratère Halemaumau ont varié considérablement en intensité avec des augmentations brusques probablement associées à de grandes chutes de pierres profondes dans l’évent. Un certain nombre de ces périodes d’émission accrue de cendres ont envoyé des panaches s’élevant jusqu’à 10 000 pieds au-dessus du niveau de la mer, les nuages ​​dérivant sous le vent et poussant les cendres vers les communautés de Pahala à Discovery Harbour . Les nuages ​​de cendres d’hier étaient visibles depuis de nombreux points de vue dans l’est d’Hawaï. En raison de l’augmentation des émissions de cendres et des altitudes plus élevées des cendres, le HVO a attribué un code de couleur rouge RED à des émissions de cendres significatives qui constituent un danger pour les aéronefs. Nous restons au niveau ROUGE ce matin anticipant d’autres événements de cendres qui pourraient se poursuivre dans un avenir prévisible. Les communautés au vent devraient s’attendre à des chutes de cendres intermittentes.

Ce matin, des blocs balistiques denses atteignant 60 cm (2 pieds) ont été trouvés dans le parking à quelques centaines de mètres du cratère Halemaumau. Ceux-ci reflètent les explosions les plus énergiques observées à ce jour et pourraient refléter l’apparition d’une activité explosive phréatique. D’autres observations sont nécessaires pour évaluer cette interprétation. De telles explosions supplémentaires sont attendues et pourraient être plus puissantes.

La sismicité et la déformation se poursuivent au sommet du Kilauea. La déflation est en cours. Plusieurs tremblements de terre fortement ressentis se sont produits au cours de la dernière journée, probablement causés par la déflation en cours de la zone du sommet. Ceux-ci devraient continuer.

 

Mercredi 16 mai 2018, 14 h 35 HST (jeudi 17 mai 2018, 00:35 UTC).

DÉCLARATION D’INFORMATION KĪLAUEA

Les forts tremblements de terre sous le sommet du volcan Kīlauea continuent en réponse à la déflation en cours et à la chute des colonnes de lave. Dans l’après-midi du 16 mai, le sol de la caldeira du Kīlauea a chuté d’environ 3 pieds (90 cm). Ce mouvement accentue les failles autour de la caldeira du Kilauea, les amenant à se déplacer et résultant en de forts tremblements de terre jusqu’à la magnitude M 4.4 jusqu’à présent.

Les employés de l’observatoire du volcan hawaïen, du parc national des volcans d’Hawai`i et des résidents voisins signalent des secousses fréquentes au sol et des dommages aux routes et aux bâtiments. La police du comté d’Hawaï signale des fissures sur la route 11 entre les bornes kilométriques 28 et 29. Bien que celles-ci soient praticables, les automobilistes sont invités à faire preuve de prudence.

Alors que la déflation se poursuit, de forts tremblements de terre dans la région autour du sommet du volcan Kilauea devraient se poursuivre et pourraient devenir plus fréquents. Les zones plus éloignées de ces tremblements de terre peuvent également ressentir des mouvements du sol, mais beaucoup moins graves.

Les faibles profondeurs de ces tremblements de terre les rendent plus dommageables dans le voisinage immédiat de l’épicentre, et les individus doivent prendre des précautions pour minimiser les dommages causés par les secousses, y compris le retrait des éléments instables des murs et des étagères. Les pentes raides doivent être évitées car elles peuvent devenir déstabilisées lors de forts séismes.

Mercredi 16 mai 2018, 16 h 47 HST (jeudi 17 mai 2018, 02:47 UTC).

 Sommet du Volcan Kīlauea

L’émission de cendres de l’évent  Overlook dans le cratère de l’Halema`uma`u a généralement diminué depuis hier. Bien que d’intensité variable, le panache contient parfois suffisamment de cendres pour être de couleur grise. Le nuage s’élève à environ 3 à 4 000 pieds au-dessus du sol, mais les altitudes varient avec les impulsions d’émission. Le nuage de cendres se déplace lentement vers le Nord depuis le sommet du Kilauea et des chutes de cendres peuvent se produire dans le parc national des volcans d’Hawaï et dans le village volcanique. Les communautés sous le vent peuvent recevoir des cendres et devraient prendre les précautions nécessaires.

 

Plusieurs séismes de magnitude 3 ou plus forts se sont produits sous le sommet aujourd’hui. Les tremblements de terre étaient à faible profondeur et ont entraîné des fissures dans la route 11 près de l’entrée du parc national des Volcans d’Hawai`i. Certaines installations du parc national ont également été endommagées. L’éruption explosive de 1924 au sommet du Kilauea fut également marquée par des centaines de tremblements de terre ressentis quand le magma a été drainé hors de la caldeira.

Kīlauea Lower East Rift Zone:

Cet après-midi, l’activité éruptive restait concentrée à la fissure 17 mais les éclaboussures diminuaient de vigueur. L’avance du flux a considérablement ralenti depuis hier après-midi; le flux reste près de 2,5 km (1,5 mi) de longueur.

Les émissions de gaz volcaniques demeurent élevées dans toute la zone située sous le vent des fissures.

Le magma continue d’être approvisionné dans la zone inférieure de la Rift Est, comme l’indique le déplacement continu vers le Nord-Ouest d’une station de surveillance GPS. L’activité de tremblement de terre élevée continue, mais les emplacements de tremblement de terre n’ont pas déplacé plus loin la dérive au cours des deux derniers jours.

L’USGS / HVO continue de surveiller l’activité de la zone est du Rift 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, en coordination avec Hawaii County Civil Defence, avec des géologues sur place pour suivre l’activité des fissures et l’avancée des coulées de lave.

Source : BigIsland vidéo news , HVO.

Photos : USGS , Shane Turpin , Bruce Omori .

Vidéos : BigIsland vidéo news , usgs .

 

Fuego , Guatemala :

BULLETIN VULCANOLOGIQUE SPÉCIAL
BEFGO # 24-2018 Guatemala 16 mai 2018, 15:50 (Heure locale)

Les fortes pluies sur la partie supérieure de la zone volcanique du volcan Fuego génèrent un lahar modéré , avec des probabilités de devenir un fort lahar, dans le Barranca Seca. En passant à coté de la station OVFGO2, il avait une largeur de 20 mètres et une hauteur de 2 mètres. Ce lahar prend force lorsqu’il atteint la confluence avec la rivière Pantaleón, avec une largeur de 25 à 30 mètres, traînant des troncs et des branches d’arbres, ainsi que des blocs de 1 à 2 mètres de diamètre, avec des vibrations dans leur chemin et une odeur de soufre. Ce lahar est fort et peut causer des problèmes de débordement et d’inondation dans la partie inférieure, ainsi que de l’érosion et abimer les routes entre Yepocapa et les communautés de Morelia et Santa Sofia pour les laisser sans communication.

 

Pour ce qui précède, l’INSIVUMEH recommande: A SE-CONRED: Prendre des précautions, en particulier pour les véhicules et de ne pas rester près des rivières, car ils peuvent déborder. Avec la saison des pluies, ces événements lahariques continueront à être générés principalement dans l’après-midi et le soir dans les ravins autour du volcan Fuego.

Source : Insivumeh

 

 

Stromboli , Îles Éoliennes , Italie :

38,789 ° N, 15,213 ° E
Altitude 924 m

L’INGV a signalé une activité typique sur Stromboli du 7 au 13 mai, avec des explosions de faible intensité de 2 à 4 heures à des altitudes inférieures à 80 m au-dessus du cratère, dans la zone du cratère Nord.

Des cendres fines ainsi que des lapilli et des bombes ont été éjectés. Les évents de la zone du cratère sud-central ont produit entre 5 et 12 explosions horaires de faible intensité, également à des altitudes inférieures à 80 m au-dessus du cratère. Un dégazage continu a également été observé à partir de ces évents. Le 13 mai, il y a eu une augmentation de la fréquence des explosions, avec 16 événements / heure. Aucune variation significative n’a été signalée dans les paramètres sismologiques, de déformation ou géochimiques.

Source: Sezione di Catania – Osservatorio Etneo (INGV)

Photo : Nicolas Tranquillo

 

 

Piton de la Fournaise , La Réunion :

Bulletin d’activité du mercredi 16 mai 2018 à 16h00 (Heure locale) .

L’éruption débutée le 27 avril 2018 à 23h50 heure locale se poursuit. L’intensité du trémor volcanique (indicateur de l’intensité éruptive en surface) est restée relativement stable ces dernières 24 heures sur des valeurs deux fois supérieures à celles enregistrées la semaine dernière .

L’activité d’écoulement se déroule toujours majoritairement en tunnels de lave mais les résurgences sont plus nombreuses ces deux derniers jours, notamment au pied du cône secondaire . Ce cône secondaire (le plus en amont, au pied du cratère Rivals) est désormais le plus actif des deux avec des projections de 20-30m de haut reportées ces dernières 24 heures. Sur le cône le plus en aval, seules de faibles projections persistent (photo).



Prise de vue du site éruptif le 16 mai à 6h31 (2h31 UTC) (webcam IRT/OVPF)

– Les débits de surface estimés à partir des données satellites, via la plateforme MIROVA (Université de Turin), relevés ces dernières 24h étaient compris entre 1 et 2 m3/s. Les concentrations en CO2 dans l’air au sommet, et les concentrations en CO2 dans le sol dans la région des Plaines et au niveau du Gîte du volcan restent élevées.
– L’inflation (gonflement) de l’édifice se poursuit.
– Aucun séisme volcano-tectonique n’a été enregistré au cours de ces dernières 24 heures sous l’édifice du Piton de la Fournaise.

Niveau d’alerte : Alerte 2-2 – Eruption dans l’Enclos.

Source : OVPF

Photos : Wilfried Prigent/fournaise info , OVPF.

Recommended Posts

Leave a Comment

Nous contacter

Nous ne sommes pas disponibles pour le moment. Mais vous pouvez nous envoyer un email a l'aide du formulaire ci-dessous.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search