13 Mars 2018. FR. Champs Flégréens , Sabancaya , Mayon , Ebeko , Stromboli , Kick’ Em Jenny .

Home / blog georges Vitton / 13 Mars 2018. FR. Champs Flégréens , Sabancaya , Mayon , Ebeko , Stromboli , Kick’ Em Jenny .

13 Mars 2018. FR. Champs Flégréens , Sabancaya , Mayon , Ebeko , Stromboli , Kick’ Em Jenny .

13 Mars 2018.

 

Champs Phlégréens , Italie :

Italie – De nombreux petits tremblements de terre ont secoué la ville portuaire de Pozzuoli dans le golfe de Naples ces dernières heures. Plus de 30 séismes ont été enregistrés entre 14 heures et 16 heures. Selon l’observatoire du volcan Vésuvien, le plus fort de ces séismes a atteint la magnitude de M 2.4. Plusieurs ont atteint la magnitude de M 1,8 et M 1,4. L’évaluation est toujours en cours.
L’épicentre de ces séismes s’est concentré sur le district d’Antiniana au Nord-Est du cratère de la Solfatara.

Cependant, les secousses des séismes majeurs ont été ressentis dans toute la ville.
Puisque la profondeur des tremblements de terre causés par l’activité du volcan des Campi Flegrei était très faible (environ 1 à 2 kilomètres), de nombreux petits séismes étaient ressentis.
Il n’y a aucun rapport de dommages causés par les tremblements de terre.

A cause des activités hydrothermales et des déformations du sol autour de Pozzuoli, il y a toujours de plus petits séismes. Dans le passé, les activités étaient en partie si effrayantes que la ville a dû être évacuée par crainte d’une éruption volcanique. Rien n’est encore arrivé. La dernière éruption a eu lieu en 1538 et à cette époque , elle a formé le cône de cendres qu’est aujourd’hui le Monte Nuovo dans le district d’Arco Felice.

Source :  erdbebennews.de .

 

Sabancaya , Perou :

L’activité explosive reste similaire par rapport à la période précédente, enregistrant un taux moyen de 10 explosions / jour. Les événements associés aux mouvements des fluides (type Longue Periode) et aux émissions de cendres (type Tremor) continuent de prédominer. Les tremblements de terre associés à la remontée du magma (type Hybrides) continuent d’être faibles en nombre et en énergie.

Les colonnes éruptives de gaz et de cendres ont atteint une hauteur maximale d’environ 5350 m au-dessus du cratère. La dispersion de ces matériaux s’est produite dans un rayon d’environ 30 km, principalement vers le Nord, le Nord-Ouest, l’Ouest et le Sud-Ouest. 
La déformation volcanique enregistrée au cours de la dernière semaine est stable.
Le flux de gaz volcanique (SO2) enregistré le 9 mars a une valeur maximale de 2396 tonnes / jour, une valeur considérée comme grande. 
Aucune anomalie thermique n’a été enregistrée selon le système MIROVA.

En général, l’activité éruptive maintient des niveaux modérés.

Source : IGP

 

Mayon , Philippines :

BULLETIN D’ACTIVITE DU VOLCAN MAYON , 13 mars 2018 , 08:00 A.M.

L’activité du Mayon au cours des dernières 24 heures a été caractérisée par une quiescence générale, un dégazage faible du cratère sommital et des coulées de lave entraînées par la gravité. Des émissions faibles à modérées de panaches légers gris à blanc chargés de vapeur qui ont atteint 100 mètres avant de dériver vers le Sud-Ouest et l’Ouest-Nord-Ouest se sont produites tout au long de la journée. Des coulées de lave ont pu être observées la nuit se déplaçant dans les ravines de Miisi, Bonga et Basud à moins de 3,3 kilomètres, 4,5 kilomètres et 1,9 kilomètres du cratère, respectivement.
Au total, vingt-six (26) tremblements de terre volcaniques et cinquante trois (53) évènements de chutes de pierres ont été enregistrés par le réseau de surveillance sismique du Mayon. Les émissions de dioxyde de soufre (SO2) ont été mesurées en moyenne à 2 060 tonnes / jour le 08 mars 2018. La déflation des flancs inférieurs qui a débuté le 20 février est toujours enregistrée par inclinaison électronique, bien qu’une légère inflation ait été enregistrée par des relevés précis du 03 au 06 mars 2018. Les données globales sur la déformation du sol indiquent que l’édifice est encore gonflé par rapport aux lignes de base antérieures à l’éruption.

Le niveau d’alerte 3 prévaut actuellement sur le volcan Mayon. Cela signifie que, bien que les troubles sur le Mayon se poursuivent, il y a moins de risques d’éruption explosive dangereuse. Le PHIVOLCS-DOST rappelle au public des explosions soudaines, des effondrements de lave, des courants de densité pyroclastiques ( PDC) et des chutes de cendres peuvent encore se produire et menacer des zones sur les pentes supérieures à moyennes du Mayon. Le PHIVOLCS-DOST recommande que l’entrée dans la zone de danger permanent de six kilomètres et la zone de danger prolongée de sept kilomètres dans le secteur Sud-Sud-Ouest à Est-Nord-Est, s’étendant d’Anoling, Camalig à Sta. Misericordia, Sto. Domingo, soit strictement interdite. Les personnes résidant à proximité de ces zones dangereuses sont également invitées à observer les précautions associées aux chutes de pierres, aux PDC et aux chutes de cendres. Les canaux fluviaux actifs et ceux qui sont éternellement identifiés comme des zones sujettes aux lahars dans les secteurs méridionaux et orientaux devraient également être évités, en particulier lorsque le temps est mauvais ou lorsque les précipitations sont abondantes et prolongées. Les autorités de l’aviation civile doivent conseiller aux pilotes d’éviter de voler à proximité du sommet du volcan car les cendres en suspension dans l’air et les fragments balistiques provenant des explosions soudaines et des PDC peuvent présenter des dangers pour les aéronefs.

Le PHIVOLCS-DOST surveille de près l’activité de Mayon Volcano et tout nouveau développement important sera immédiatement communiqué à toutes les parties prenantes.

Source : Phivolcs

 

Ebeko , Iles Kouriles , Russie :

AVIS D’OBSERVATION DU VOLCAN POUR L’AVIATION (VONA).

Délivré: 13 Mars 2018.
Volcan: Ebeko (CAVW # 290380)
Code couleur actuel de l’aviation: ORANGE
Code couleur de l’aviation précédent: orange
Source: KVERT
Numéro de l’avis: 2018-28
Localisation du volcan  : N 50 deg 41 min E 156 deg 0 min
Région: Kouriles du Nord, Russie
Sommet  : 3791.68 ft (1156 m)

Résumé de l’activité volcanique:
D’après des données visuelles fournies par les volcanologues de Severo-Kurilsk, des explosions ont émis des cendres atteignant 2,7 km d’altitude ; le panache de cendres dérive vers le Nord-Est du volcan.

Une activité gaz-vapeur modérée avec une certaine quantité de cendres continue sur le volcan  . Des explosion de cendres jusqu’à 16 400 pieds (5 km) pourraient se produire à tout moment. L’activité en cours pourrait affecter les avions volant à basse altitude et l’aéroport de Severo-Kurilsk.

Hauteur des nuages ​​volcaniques:
8200-8856 ft (2500-2700 m) AMSL . Temps et méthode de détermination du panache de cendres / de la hauteur des nuages: 20180312 / 2340Z – Données visuelles

Autres informations sur les nuages ​​volcaniques:
Distance du panache de cendres / nuage du volcan: 6 mi (10 km)
Sens de la dérive du panache de cendres / nuage du volcan: NE
Temps et méthode de détermination du nuage de cendres / panache: 20180312 / 2340Z – Données visuelles

Source : Kvert.

Photo : V. Rashidov, IVS FEB RAS , 10/8/2017.

 

Stromboli , Italie :

Le 7 mars 2018, a eu lieu une violente séquence d’explosion dans l’une des bouches situées dans la partie Nord de la terrasse du cratère de Stromboli. Une première explosion, qui s’est produite à 1h48 heure locale, a émis un nuage de cendres abondantes mélangées à du matériel incandescent et des blocs de lave qui sont retombés dans la zone du sommet, en particulier le long de la Sciara del Fuoco. Les cendres atteignaient une hauteur de plus de 350 m au-dessus de la bouche et formaient un panache qui se dirigeait vers le Nord-Est et couvrait la partie Nord de la zone du cratère. Environ 35 secondes après la première, une seconde explosion de moindre intensité s’est produite, toujours à partir de la même bouche. Dans ce cas, plus de cendres grossières et de matériel (lapilli et bombes) ont été émis et ont atteint une hauteur d’environ 100 m au-dessus de la bouche. La durée de la séquence était d’environ 40 secondes.

Des séquences explosives violentes, comme celle décrite, sont survenues récemment (26 juillet, 23 octobre, 1er novembre et 1er décembre 2017). Ce sont des explosions plus violentes que celles de l’activité strombolienne ordinaire, au cours de laquelle du matériel grossier et des cendres est émis, qui retombe dans la zone du sommet.
Ces événements, occasionnels et imprévisibles, interrompent brusquement l’activité Strombolienne ordinaire. Cependant, ils font partie de la phénoménologie volcanique typique de l’activité du sommet du Stromboli caractérisée par des explosions d’énergie variable.
L’activité deu Stromboli est surveillée en permanence par l’Institut National de Géophysique et de Volcanologie (INGV) à travers ses sections de Catane, Naples et Palerme.

Source : INGV.

Photo : Nicolas Tranquillo

 

Kick Em Jenny , Grenade :

Une alerte orange a été émise pour le volcan Kick Em Jenny ( Sous marin ) ,en raison d’une activité accrue.
L’Agence nationale de gestion des catastrophes (NaDMA) de la Grenade, par l’intermédiaire du centre de recherche sismique de l’Université des Indes occidentales à Port-of-Spain, a publié mardi un avis indiquant que le niveau d’alerte a augmenté de jaune à orange.


La déclaration dit que, avec cette augmentation du niveau d’alerte, les navires et autres opérateurs maritimes sont invités à observer la zone d’exclusion de 5 km / 3.1miles.
NaDMA en collaboration avec le Centre de recherche sismique de l’Université des Indes occidentales continuera à surveiller les activités de Kick em ‘Jenny et mettra à jour le public si nécessaire, selon le communiqué.

Source : Looptt.

Recommended Posts

Leave a Comment

Nous contacter

Nous ne sommes pas disponibles pour le moment. Mais vous pouvez nous envoyer un email a l'aide du formulaire ci-dessous.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search