09 Février 2021 . FR . Alaska : Semisopochnoi , Pérou : Sabancaya , Saint Vincent : Soufrière Saint Vincent , Guatemala : Pacaya .

Home / Alaska / 09 Février 2021 . FR . Alaska : Semisopochnoi , Pérou : Sabancaya , Saint Vincent : Soufrière Saint Vincent , Guatemala : Pacaya .

09 Février 2021 . FR . Alaska : Semisopochnoi , Pérou : Sabancaya , Saint Vincent : Soufrière Saint Vincent , Guatemala : Pacaya .

09 Février 2021 .

 

 

Alaska , Semisopochnoi :

Avis d’activité volcanique AVO / USGS

Niveau d’alerte volcanique actuel: ATTENTION
Niveau d’alerte volcan précédent: AVIS
Code couleur de l’aviation actuel: ORANGE
Code couleur de l’aviation précédent: JAUNE

Émis: lundi 8 février 2021, 14 h 11 AKST
Source: Observatoire du volcan Alaska
Numéro de l’avis: 2021 / A13
Localisation: N 51 deg 55 min E 179 deg 35 min
Altitude: 800 m (2625 pi)
Région: Aléoutiennes

Résumé de l’activité volcanique:
L’imagerie satellitaire haute résolution du 7 février montre un deuxième petit dépôt de cendres s’étendant sur au moins 3 km au Nord-Est du cratère North Cerberus sur l’île de Semisopochnoi, similaire au premier observé le 6 février sur le volcan. Les nuages ​​de cendres associés à ces dépôts n’ont pas été observés et sont probablement de faible niveau (<10 000 pieds) et de courte durée. En raison des preuves de la poursuite des émissions de cendres à faible niveau, l’Observatoire des volcans de l’Alaska relève le code de couleur de l’aviation à ORANGE et le niveau d’alerte du volcan à ATTENTION.

Vue aérienne, le Nord-Nord-Est en haut, de la caldeira du Semisopochnoi. Le grand lac au loin est le lac Fenner. Des sources thermiques faibles se trouvent en aval le long de la sortie du lac. Au premier plan se trouve le Sugarloaf Peak, l’emplacement probable de l’éruption de 1987 signalée sur le Semisopochnoi. Les détails de cette éruption sont rares. Dans la marge gauche de la photo se trouvent les trois sommets des cônes qui composent le mont Cerberus, un autre jeune complexe d’évents post-caldera.

De petites éruptions produisant des dépôts mineurs de cendres à proximité du volcan sont typiques de l’activité pendant les troubles sur le Semisopochnoi depuis septembre 2018. Les stations sismiques locales sont hors ligne depuis le 11 novembre 2020. De nouvelles explosions pourraient se produire à tout moment sans avertissement.

Observations récentes:
[Hauteur des nuages ​​volcaniques] n / a
[Autres informations sur les nuages ​​volcaniques] n / a

Remarques:
Le Semisopochnoi est surveillé à distance par des satellites et des capteurs de foudre. Un réseau de capteurs d’infrasons sur l’île d’Adak pourrait détecter les émissions explosives du Semisopochnoi avec un retard de 13 minutes si les conditions atmosphériques le permettent.

Source : AVO.

 

Pérou , Sabancaya :

Période d’analyse: du 01 Février 2021 au 07 Février 2021 , Arequipa, 08 Février 2021.
Niveau d’alerte: ORANGE

L’Institut géophysique du Pérou (IGP) rapporte que l’activité éruptive du volcan Sabancaya reste à des niveaux modérés, c’est-à-dire avec l’enregistrement d’une moyenne de 45 explosions quotidiennes , avec des colonnes de cendres et de gaz jusqu’à 3,0 km d’altitude au dessus du sommet du volcan et leur dispersion consécutives . Par conséquent, pour les jours suivants, aucun changement significatif n’est attendu concernant l’ activité éruptive.

L’IGP a enregistré et analysé l’occurrence de 1548 tremblements de terre d’origine volcanique, associés à la circulation de fluides magmatiques à l’intérieur du volcan Sabancaya. Une moyenne de 45 explosions a été enregistrée quotidiennement d’intensité faible à moyenne. Au cours de cette période, les tremblements de terre de type Volcano-Tectoniques (VT) associés à des fracturations rocheuses ont été localisés principalement dans le Nord-Est du Sabancaya et ont présenté des magnitudes comprises entre M2,2 et M2,7 . 

 

Le suivi de la déformation de la structure volcanique à l’aide de techniques GNSS (traitées avec des orbites rapides) ne présente pas d’anomalies significatives. Cependant, de manière générale, un processus d’inflation a été observé dans le secteur Sud-Est du Sabancaya et du secteur Nord ( environs du volcan Hualca Hualca ). La surveillance visuelle a permis d’identifier des colonnes de gaz et de cendres jusqu’à 3, 0 km d’altitude au dessus du sommet du volcan , qui étaient dispersées vers les secteurs Sud , Sud-Ouest , Est , Nord-Ouest et Nord- Est du Sabancaya. Le suivi par satellite a permis d’identifier le présence de deux alertes thermiques , avec des valeurs comprises entre 1 et 2 MW qui sont associées à la présence d’un dôme Févrieir ,  de lave à la superficie du cratère du volcan . Le 04 Février ,  il a été rapporté par le COE Caylloma la descente de lahares dans le secteur Sud-Est du volcan Sabancaya ( Secteur de Sallalli ) . Le signal sismique à été enregistré à partir de 11h15 .

RECOMMANDATIONS
• Garder le niveau d’alerte volcanique en orange.
• Ne pas s’ approcher dans un rayon de moins de 12 km du cratère.

Source : IGP.

Photo : Zintia Roxana Fernández Licla.

 

Saint Vincent , Soufrière Saint Vincent :

BULLETIN D’ACTIVITE LA SOUFRIÈRE , 8 FÉVRIER 2021 , 20H00.

Une enquête a été menée dans la région des sources chaudes de Wallibou le dimanche 7 février 2021 sur la base d’un rapport faisant état de températures irrégulières et d’odeurs de gaz inhabituelles. Certains échantillons de gaz ont été effectués par le Dr Thomas Christopher, la température a été prise à différents points et certains échantillons liquides ont été prélevés pour une analyse plus approfondie.

Le réseau de capteurs de déformations est fonctionnel. Des frappes réussies de la cible de mesure électronique de distance (EDM) ont été enregistrées sur le bord du volcan à Richmond Vale, Troumaca, Rose Hall, Belmont et Cherry Hill Chateaubelair. Les données de base sont collectées. Le réseau EDM est utilisé pour aider aux mesures de déformation associées aux flancs du volcan.

Vue du côté Ouest du cratère. Le nouveau dôme s’étend le long du fond du cratère et la végétation sur la paroi du cratère a été brûlée (zones noires).

Le personnel du NEMO effectuera un drive dans les communautés de Cumberland et Coulls Hill le mardi 9 février 2021. Le but de cette rencontre est de mettre les résidents au courant de l’état du volcan La Soufrière et de fournir des informations sur les procédures d’évacuation et les préparation.

Le nouveau dôme continue de croître avec l’expansion latérale de matériaux vers le Nord et le Su. Une croissance préférentielle vers le Nord est observée.
Des dommages à la végétation, dus aux gaz acides émis par le dôme en croissance, en aval du sommet, continuent d’être observés.

L’Organisation nationale de gestion des urgences rappelle au public qu’aucun ordre ou avis d’évacuation n’a été émis.
NEMO continue d’appeler le public à s’abstenir de visiter le volcan La Soufrière, en particulier de pénétrer dans le cratère, car cela est extrêmement dangereux.

Source : Nemo .

Photo : Monique Johnson.

 

Guatemala , Pacaya :

BULLETIN VOLCANOLOGIQUE SPÉCIAL 8 février 2021, 13h53 heure locale
DISPERSION DE CENDRES

Type d’activité: strombolienne.
Morphologie: stratovolcan composite
Situation géographique: 14 ° 22’50˝ Latitude N; 90 ° 36’00˝ Longitude O
Hauteur: 2552msnm.

Le volcan Pacaya au cours des 12 dernières heures a généré d’ abondantes colonnes de cendres  , mais leur direction de dispersion a été variable. Pendant les heures du matin, les cendres ont atteint des hauteurs de 3 100 mètres d’altitude (10170 pieds) et se sont dispersées dans une direction Nord-Ouest et Ouest, se déplaçant jusqu’à 30 kilomètres. De même, une dispersion dans la direction Nord a été observée, se déplaçant jusqu’à 10 kilomètres. Il est important de se rappeler que la direction du vent à la hauteur du cratère peut changer soudainement et générer des chutes de cendres dans les communautés situées autour du bâtiment volcanique, ainsi qu’affecter les lignes de vol en direction de l’aéroport international La Aurora. Accompagnant cette activité, des projections balistiques sont observées sur les flancs du cône Mackenney à une distance allant jusqu’à 300 mètres du cratère.


L’image de gauche montre la colonne de cendres, se dispersant vers le Nord-Ouest à 9h23. Il est possible d’observer les projections balistiques se déplaçant sur le flanc Ouest. L’image de droite représente l’avis de diffusion de cendres généré par le VAAC de Washington. Le polygone de dispersion englobe une partie des flancs Nord et Nord-Ouest. La hauteur de la colonne déplacée est de 3354 mètres d’altitude (11003 pieds).

Selon les prévisions de la direction du vent pour l’après-midi, il est prévu que celui-ci se déplacera du Sud vers le Nord, augmentant la probabilité de chute de cendres vers le Nord et un déplacement sur de plus grandes distances. L’activité strombolienne sur le volcan Pacaya est caractérisée par la génération de hautes colonnes de dégazage et d’explosions qui peuvent projeter des matériaux incandescents de 25 à 250 mètres au dessus du cratère. Cette activité pourrait augmenter ou être maintenue au même niveau pendant plusieurs heures ou jours. L’INSIVUMEH, assure en permanence une surveillance visuelle et instrumentale, à travers des stations sismiques et des observateurs OVPAC.

Source : Insivumeh .

Photos : Diego Rizzo  ( @diegorizzophoto ) , Insivumeh .

 

Recommended Posts

Leave a Comment

Nous contacter

Nous ne sommes pas disponibles pour le moment. Mais vous pouvez nous envoyer un email a l'aide du formulaire ci-dessous.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search