08 Avril 2020. FR. Italie / Sicile : Etna , Pérou : Ubinas , Italie : Stromboli , El Salvador : San Miguel ( Chaparrastique ) , Colombie : Nevado del Ruiz .

Home / blog georges Vitton / 08 Avril 2020. FR. Italie / Sicile : Etna , Pérou : Ubinas , Italie : Stromboli , El Salvador : San Miguel ( Chaparrastique ) , Colombie : Nevado del Ruiz .

08 Avril 2020. FR. Italie / Sicile : Etna , Pérou : Ubinas , Italie : Stromboli , El Salvador : San Miguel ( Chaparrastique ) , Colombie : Nevado del Ruiz .

08 Avril 2020.

 

 

Italie / Sicile , Etna :

Bulletin hebdomadaire du 30/03/2020 au 05/04/2020. (date d’émission 07/04/2020).

RÉSUMÉ DU STATUT D’ACTIVITÉ

À la lumière des données de surveillance, il est mis en évidence:
1) OBSERVATIONS VOLCANOLOGIQUES: Activité intra-cratère strombolienne et effusive du cratère de la Voragine. Dégazage du Nouveau Cratère Sud-Est et du Cratère Nord-Est.
2) SISMOLOGIE: Faible activité de fracturation sismique; Tremor volcanique stable sur des valeurs élevées
3) INFRASONS: Activité infrasonore modérée.
4) DÉFORMATIONS: Les réseaux de surveillance des déformations du sol de l’Etna n’ont montré aucune variation significative à signaler la semaine dernière
5) GÉOCHIMIE: le flux de SO2 est à un niveau moyen-bas. Les valeurs de débit de CO2 du sol sont faibles à moyennes. La pression partielle de CO2 dissous ne présente pas de variations importantes. Le rapport isotopique de l’hélium est fixé sur des valeurs moyennes-élevées (dernière mise à jour du 14/02/2020). Aucune mise à jour n’est disponible pour le rapport C / S
6) OBSERVATIONS SATELLITES: L’activité thermique dans la zone supérieure est de niveau moyen-bas.

OBSERVATIONS VOLCANOLOGIQUES.
Au cours de la semaine, le suivi de l’activité de l’Etna a été réalisé à l’aide des caméras de surveillance de la section INGV – Catane. En raison des conditions météorologiques défavorables pendant toute la semaine, il n’y a pas d’observations complètes des caméras, en particulier pour le jeudi 2 avril, où il n’a pas été possible de faire des observations.

Dans les fenêtres temporelles de visibilité des caméras, il a été possible d’observer que l’activité éruptive intra-cratère se poursuit dans le cratère de la Voragine (VOR ) comme rapporté dans le bulletin précédent (Bulletin Rep. N ° 14 / 2020 du 31 mars 2020). L’activité explosive de type strombolienne a produit des émissions de cendres rares et légères.
Le nouveau cratère du Sud-Est (NSEC ) a alimenté un dégazage intense avec des à coups pulsés de la bouche placée entre le NSEC et le cratère du Sud-Est (SEC ), tandis que le cratère du Nord-Est était caractérisé par un dégazage ordinaire.

Tremor volcanique: Au cours de la semaine, les valeurs moyennes d’amplitude du tremor volcanique se situent dans le niveau élevé sans montrer de grandes variations . Les sources du tremor étaient situées sous les cratères sommitaux, dans une plage d’altitude comprise entre 2500 et 2700 m au-dessus du niveau moyen de la mer  .

Source : INGV.

Lire l’article en entierfile:///C:/Users/Utilisateur/AppData/Local/Packages/Microsoft.MicrosoftEdge_8wekyb3d8bbwe/TempState/Downloads/BollettinoEtna20200407%20(1).pdf

Photos :  Gio Giusa

 

Pérou , Ubinas :

Période d’analyse: 30 mars au 5 avril 2020 .Arequipa, 6 avril 2020.
Niveau d’alerte: ORANGE

L’Institut géophysique du Pérou (IGP) rapporte que l’activité éruptive du volcan Ubinas reste à de faibles niveaux. À ce jour, l’enregistrement de tremblements de terre associés à la remontée du magma vers la surface est rare.Il y a des émissions légères et sporadiques de gaz magmatiques blanchâtres et de vapeur d’eau. Selon ce scénario, la possibilité d’explosions volcaniques et / ou d’émissions de cendres est faible.

Entre le 30 mars et le 5 avril, l’IGP a enregistré et analysé un total de 42 événements sismiques associés au comportement dynamique du volcan Ubinas, avec la prédominance de signaux sismiques de type Volcano-Tectoniques (VT), liés à la fracturation de roches à l’intérieur du volcan. En moyenne, 6 tremblements de terre ont été enregistrés par jour avec des magnitudes inférieures à M1,1. L’activité sismique liée à la remontée du magma (type hybride) a diminué en termes de nombre d’événements; 1 seul tremblement de terre a été enregistré sur toute la période

Les caméras de surveillance ont enregistré des émissions légères et sporadiques de gaz d’origine volcanique et de vapeur d’eau, avec des hauteurs inférieures à 100 m au-dessus du sommet du volcan. Le suivi de la déformation de la structure volcanique n’enregistre pas d’anomalies significatives. La surveillance par satellite MIROVA n’a enregistré aucune anomalie thermique.

Source : IGP.

Photo : Auteur Inconnu .

 

 

Italie , Stromboli : 

Bulletin hebdomadaire du 30/03/2020 au 05/04/2020 . (date d’émission 07/04/2020).

RÉSUMÉ DU STATUT D’ACTIVITÉ

À la lumière des données de surveillance, il est mis en évidence:
1) OBSERVATIONS VOLCANOLOGIQUES: Pendant cette période, une activité explosive normale de type strombolienne a été observée, accompagnée de dégazage et d’un débordement de lave. La fréquence horaire des explosions a oscillé entre des valeurs moyennes-élevées (20 événements / h le 30 mars) et des valeurs moyennes-basses (07 événements / h le 05 avril). L’intensité des explosions était principalement moyenne-faible dans la zone du cratère Nord et moyenne-élevée dans la zone du cratère Centre-Sud.
2) SISMOLOGIE: Les paramètres sismologiques ne montrent pas de variations significatives.
4) DÉFORMATIONS: Les réseaux de surveillance de la déformation des sols de Stromboli n’ont pas montré de changements significatifs pour la période considérée.
5) GÉOCHIMIE: le flux de SO2 est à un niveau moyen-élevé. La dernière mesure du rapport CO2 / SO2 se situe à une valeur moyenne (dernière mise à jour le 09/02/2020). Le rapport isotopique de l’hélium reste sur les valeurs moyennes (dernière mise à jour du 09/03/2020). Il n’y a pas de mise à jour concernant le CO2 diffusé par les sols.
6) OBSERVATIONS SATELLITES: Augmentation de l’activité thermique dans la zone du sommet qui atteint un niveau moyen-élevé.

OBSERVATIONS VOLCANOLOGIQUES
L’analyse des images enregistrées par les caméras placées à une altitude de 400m, à une altitude de 190m et à Punta dei Corvi a permis de caractériser l’activité éruptive de Stromboli. Au cours de la période considérée, l’activité explosive a été principalement produite par au moins 3 (trois) évents éruptifs situés dans la zone du cratère Nord et par au moins 3 (trois) évents éruptifs situés dans la zone du cratère Centre-Sud. Toutes les bouches sont placées à l’intérieur de la dépression qui occupe la terrasse du cratère.

En raison des conditions météorologiques défavorables pendant la journée du 31 mars, la visibilité de la terrasse du cratère était insuffisante pour une description correcte de l’activité éruptive.

Débordement de lave du 30 mars 2020 :
Le 30 mars à partir de 23:31 UTC a commencé à partir de l’embouchure nord située sur le bord de la zone du cratère Nord, surplombant la Sciara del fuoco, un débordement de lave qui a produit un écoulement qui s’est étendu sur la Sciara jusqu’à ce qu’il atteigne la ligne de côte à 01:17 UTC le 31 mars. La durée de l’événement n’est pas exactement définissable en raison de mauvaises conditions de visibilité mais elle est estimée s’être terminée vers 02h30 UTC le 01 avril 2020.

Dans la zone Nord, les explosions étaient principalement d’intensité variable, de faible (moins de 80 m de hauteur) à haute (plus de 150 m de hauteur) émettant des matières grossières (lapilli et bombes). Lors de nombreuses explosions, les abondantes retombées ont couvert les pentes extérieures de la zone surplombant la Sciara del fuoco et les blocs ont roulé jusqu’à ce qu’ils atteignent la côte. La fréquence moyenne des explosions dans la zone Nord était variable entre 7 et 13 événements / h. L’activité explosive de la zone Centre-Sud a produit des explosions de matières principalement fines (cendres) mélangées à des matériaux grossiers d’intensité moyenne (moins de 150 m de hauteur) parfois élevés (les produits dépassaient 250 m de hauteur). La fréquence des explosions de la zone Centre-Sud était variable entre moins de 1 et 10 événements / h.

Source : INGV.

Lire l’article en entier file:///C:/Users/Utilisateur/AppData/Local/Packages/Microsoft.MicrosoftEdge_8wekyb3d8bbwe/TempState/Downloads/BollettinoStromboli20200407%20(1).pdf

Photos : Renzo-Zaia , webcam.

 

El Salvador , San Miguel ( Chaparrastique ) 

La sismicité du volcan San Miguel n’évolue pas.

Depuis l’aube du dimanche 5 avril 2020, il a été observé que la sismicité du volcan a changé de schéma, présentant de petites fluctuations qui ne dépassent pas le comportement normal. L’amplitude des signaux sismiques mesurés en RSAM est maintenue dans le seuil acceptable de 150 unités (voir figure 1), variant entre 50 et 150 unités. Les pics au-dessus du seuil sont dus à des tremblements de terre de subduction.

Figure 2. Comportement de la vibration sismique du volcan en unités RSAM, au cours des cinq derniers jours. Notez le changement dans le schéma sismique, sans dépasser le seuil établi de 150 unités.
Source: MARN

Jusqu’au moment de la publication de ce rapport, le volcan est calme, n’a présenté ni impulsions de gaz, ni cendres; Il n’y a également aucun rapport de bruit souterrain (voir figure 2).

Figure 2. Le volcan est observé calmement, sans émission de gaz.
Source: MARN

Notre analyse indique que le volcan est dans une phase d’activité stable présentant de légères fluctuations de sismicité, sans dépasser la normale établie.
Le ministère de l’Environnement et des Ressources naturelles (MARN) assure une surveillance 24h / 24 et 7j / 7 du volcan et une communication étroite avec la Direction générale de la protection civile et les observateurs locaux.
Ce rapport conclut la phase d’avertissement. En cas de changement significatif dans l’activité du volcan, un rapport préalable spécial sera émis.

Source : Marn.

 

Colombie , Nevado del Ruiz :

Bulletin d’activité hebdomadaire du volcan Nevado del Ruiz
Le niveau d’activité se poursuit au niveau d’activité jaune ou (III): changements dans le comportement de l’activité volcanique.

En ce qui concerne la surveillance de l’activité du volcan Nevado del Ruiz, le COLOMBIAN GEOLOGICAL SERVICE signale que:

La sismicité liée à la dynamique des fluides, à l’intérieur des conduits volcaniques, a présenté des niveaux similaires en termes de nombre d’événements et d’énergie sismique libérée par rapport à ceux enregistrés la semaine précédente. Cette activité sismique a été caractérisée par la survenue de tremors volcaniques continus, d’impulsions de tremor, de tremblements de terre de type longue période et de type très longue période. Ces tremblements de terre ont présenté des niveaux d’énergie et un contenu spectral variables. Certains de ces signes étaient associés à de petites émissions de gaz et de cendres, qui ont été confirmées par des caméras installées dans la zone du volcan, par des rapports des responsables du parc naturel national de Los Nevados dans la région et par des notifications de la VAAC (Current Volcanic Ash Advisories).

La sismicité générée par la fracturation des roches a augmenté en nombre de tremblements de terre et diminué en énergie sismique libérée, par rapport à la semaine précédente. Ce type de sismicité était principalement localisé dans les secteurs Sud-Est, Sud-Sud-Ouest et Nord-Est du volcan , ainsi que dans le cratère Arenas, à des profondeurs variant entre 0,7 et 5,5 km. La magnitude maximale enregistrée au cours de la semaine était de 0,6 ML (magnitude locale) correspondant au tremblement de terre enregistré le 05 avril à 18h59 (heure locale), situé à 9,3 km au Nord-Ouest du cratère Arenas, à 5,1 km de profondeur.

L’occurrence de plusieurs épisodes sismiques de type  » drumbeat  » , tremblements de terre associés à la fracturation des roches les 31 mars et 04 avril est mise en évidence. Ces épisodes ont été caractérisés par un faible niveau d’énergie. Ce type de sismicité est lié aux processus d’ascension et d’évolution de dômes à la surface d’un volcan.

La déformation de la surface volcanique, mesurée à partir des stations GNSS (Global Navigation Satellite System), n’a montré aucun changement significatif ni processus de déformation au cours de la semaine.

En surveillant les informations fournies sur les portails Web Mirova et NASA FIRMS,  des anomalies thermiques de faible énergie ont été notées sur le volcan au cours de la dernière semaine.

Source : SGC.

Photo : Milton H Arias.

Recommended Posts

Leave a Comment

Nous contacter

Nous ne sommes pas disponibles pour le moment. Mais vous pouvez nous envoyer un email a l'aide du formulaire ci-dessous.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search