28 Juillet 2019. Fr . Italie / Sicile : Etna , Indonésie : Tangkuban Parahu , Indonésie : Mérapi , Philippines : Taal .

Home / blog georges Vitton / 28 Juillet 2019. Fr . Italie / Sicile : Etna , Indonésie : Tangkuban Parahu , Indonésie : Mérapi , Philippines : Taal .

28 Juillet 2019. Fr . Italie / Sicile : Etna , Indonésie : Tangkuban Parahu , Indonésie : Mérapi , Philippines : Taal .

28 Juillet 2019.

 

 

Italie / Sicile , Etna :

COMMUNIQUE SUR L’ACTIVITE VOLCANIQUE DE L’ETNA, LE 27 JUILLET 2019, 08h19 TU (= 10: 19h heure locale).

L’Osservatorio Etneo, Instituto Nazionale di Geofisica e Vulcanologia, Osservatorio Etneo , indique qu’à 8 h 15 UTC, les caméras de surveillance de l’INGV montrent des émissions de gaz de la base du flanc Sud du nouveau cratère du sud-est (NSEC), indiquant qu’un nouvel évent éruptif s’est ouvert.


Les photos  montrent une émission de cendres du NSEC à 06:35 UTC, vue de Trecastagni, et de gaz provenant du nouvel évent situé à la base Sud du NSEC à 08:24 UTC, vu de Tremestieri Etneo.

Ce matin, une fissure éruptive s’est ouverte à la base Sud du Nouveau Cratère du Sud-Est (NCSE) de l’Etna. Le phénomène a été précédé et accompagné par l’augmentation progressive de l’amplitude moyenne du tremor volcanique. Depuis quelques dizaines de minutes, une phase explosive intense a commencé, située au sommet du NCSE, formant un panache gazeux riche en cendres poussé par le vent sur les quadrants Est du volcan. Pour le moment, le personnel de l’INGV effectue des levées de terrain afin de suivre le phénomène éruptif en pleine évolution.

 COMMUNICATION SUR L’ACTIVITE VOLCANIQUE du 27 Juillet 2019 11:51:50 (UTC) – ETNA.

L’Institut national de géophysique et de volcanologie, Osservatorio Etneo, annonce que les systèmes de surveillance et de contrôle de l’INGV-OE ont détecté à partir de 05h30 une augmentation soudaine de l’amplitude moyenne du tremor volcanique. Cette augmentation s’est poursuivie avec une progression constante jusqu’à ce que, à 08h15 UTC, les caméras de surveillance révèlent des émissions de gaz intenses en provenance de la base du côté Sud du Nouveau Cratère du Sud-Est et marquant l’ouverture d’une bouche éruptive. À partir de 09h20 UTC, on a observé une nouvelle augmentation de l’amplitude moyenne du tremor volcanique, accompagnée d’une activité explosive située sur le Nouveau Cratère du Sud-Est, qui a entraîné la formation d’un riche panache de cendres qui a été dispersé , entraîné  par le vent, sur les quadrants Est du volcan, à une altitude maximale estimée à environ 4500 mètres d’altitude.

À 11h10 UTC, le personnel de l’INGV est intervenu sur le terrain, ce qui a montré que l’activité explosive affecte toute l’extension de la fissure éruptive, qui s’étend du sommet du NSEC à sa base Sud. Les explosions se succèdent sans interruption et génèrent de fortes émissions de cendres volcaniques. De la partie Sud de la fissure éruptive émerge une coulée de lave qui s’étend vers le Sud-Ouest et le Sud. À 11 h 35 UTC, le front de lave le plus avancé avait atteint et dépassé la base Nord des monts Barbagallo, à une altitude de 2 850 m environ, s’étendant plus loin dans la région située entre le Monte Frumento Supino et les cônes pyroclastiques de 2002 -2003.

En ce qui concerne les déformations, de légères variations d’inclinaison se produisent aux stations au sommet de Crater Del Piano (environ 2 microradiens) et de Pizzi Deneri (quelques dixièmes de microradiant). Les stations GPS ne montrent pas de changements significatifs.
Vers 14 heures UTC, l’équipe INGV présente dans la zone du sommet indique que la coulée de lave est bien alimentée et se développe rapidement, avec un front qui avance rapidement vers la vallée, après avoir dépassé les cônes pyroclastiques de 2002-2003 (2 -ème photo ). 

Ecco il fronte lavico che avanza a quota 3050 circa…27 Luglio 2019Foto: Giovanni Signorello

Publiée par Etna Web sur Samedi 27 juillet 2019

 

À 12 h 21 UTC (14 h 21 heure locale), une séquence d’explosions puissantes s’est produite au NSEC (New Southeast Crater), produisant un nuage de cendres s’élevant à 8 km au-dessus du niveau de la mer. Dans le même temps, l’activité éruptive s’est poursuivie sans variations notables dans la zone voisine de la  « selle du cône   » (active en janvier-avril 2017) et sur le flanc Sud du NSEC. Les images ci-dessus montrent le nuage de cendres généré par l’explosion vue de Tremestieri Etneo (flanc Sud de l’Etna).
L’activité éruptive de la « selle du cône  » et sur le flanc Sud du NSEC se poursuit au moment de ce post .

Voici à quoi ressemblait le théâtre éruptif d’hier soir, vu de la région de Milia en amont de Ragalna. Activité explosive à partir de deux bouches situées immédiatement en dessous de ce qu’on appelle « le cône de la selle » (actif entre janvier et avril 2017), et activités de « projection » et d’émission de lave de deux fractures sur les flanc Sud et Sud-Ouest du nouveau cratère du Sud-Est. Cette activité est similaire à certains des épisodes éruptifs de la période mars-avril 2017, mais la coulée de lave la plus avancée s’est développée beaucoup plus rapidement entre le cône 2002-2003 (Monte Barbagallo) et l’ancien cône du Monte Frumento Supino , au centre sur la photo).

Sources : INGV Vulcani , Marco Neri , Boris Behncke.S. Branca, INGV_OE).

Video : Giovanni Signorello.

Photos : INGV Vulcani.

 

Indonésie , Tangkuban Parahu :

Niveau d’activité de niveau I (Normal) . Le G. Tangkuban Parahu (2084 m d’altitude) est entré en éruption le 26 juillet 2019 à 15:48:18, avec une hauteur de colonne de cendres observée à ± 200 m au-dessus du sommet (± 2284 m au dessus du niveau de la mer) . La colonne de cendres a été observée épaisse , de couleur gris noirâtre , penchée au Nord-Est et au Sud. Cette éruption est enregistrée sur un sismogramme d’amplitude maximale de 50 mm (hors échelle) et d’une durée de ± 5 minutes 30 secondes.
Depuis hier et jusqu’à ce matin, le volcan était clairement visible. Il a été observé que la fumée issue du cratère était blanche à grise avec une intensité faible à modérée et une altitude de 50 mètres au dessus du sommet.

À travers les sismographes, le 27 juillet 2019 , il a été enregistré:
33 rafales de tremblement de terre
Tremor continu d’amplitude de 0,5-22 mm (dominante 12 mm).

Recommandation:
Les communautés autour du G. Tangkuban Parahu, les commerçants, les touristes et les alpinistes ne sont pas autorisés à s’approcher des cratères Ratu et Upas dans un rayon de 500 mètres et ne sont pas autorisés à rester dans la zone du cratère actif à l’intérieur du complexe volcanique.
Les communautés autour du G. Tangkuban Parahu, les commerçants, touristes, alpinistes et responsables touristiques doivent prendre conscience de la concentration croissante de gaz volcanique et de ne pas s’attarder sur les lèvres du cratère actif,  afin d’éviter une exposition au gaz qui pourrait nuire à la santé et la sécurité .
Les communautés autour du G. Tangkuban Parahu, les commerçants, les touristes, les alpinistes et les responsables du tourisme,  sont attentifs aux éruptions phréatiques soudaines et non précédées de symptômes volcaniques évidents.

VONA: Le dernier code de couleur ORANGE envoyé par VONA a été publié le 26 juillet 2019 à 16 h 35  et concernait l’observation des émissions de cendres volcaniques à 15 h 48 , avec une hauteur de la colonne de cendres à environ 2 284 m au dessus du niveau de la mer ou environ 200 m au dessus du sommet. La colonne de cendres se déplaçait au Nord-Est et au Sud.

Source : PVMBG.

Photo : Kompass.

 

Indonésie , Mérapi :

RAPPORT D’ACTIVITE DU MERAPI 19-25 juillet 2019

I. RÉSULTATS DE L’OBSERVATION
Visuel
La météo autour du mont Merapi est généralement ensoleillée le matin tandis que le soir est nuageux et brumeux. On note une fumée blanche, mince à épaisse avec une pression faible. La hauteur maximale de fumée de 70 m a été observée depuis le poste d’observation du mont Merapi à Kaliurang le 24 juillet 2019 à 06h00  .
L’analyse morphologique de la zone du cratère basée sur des photographies du secteur Sud-Est n’a révélé aucun changement morphologique significatif. Le volume du dôme de lave est basé sur une analyse de photographies aériennes avec des drones du 4 juillet 2019 totalisant 475 000 m3. Depuis janvier 2019, le volume du dôme de lave est relativement constant en raison du fait que la plupart des extrusions de magma s’effondrent directement dans les parties supérieures de la Kali Gendol sous forme d’avalanches et de nuages chauds.
Au cours de cette semaine, il y a eu 4 nuages ​​d’avalanches avec une distance de glissement maximale de 1 100 mètres menant au cours supérieur de la Kali Gendol.

Séismicité:
Cette semaine la sismicité du mont Merapi à montré:
4  séisme d’Avalanches chaudes (AP),
1  séisme d’émission (DG),
1 séisme volcanique peu profond (VTB),
5 tremblements de terre  de phases multiples (MP),
152 tremblements de terre d’avalanche (RF),
2 séisme Basse Fréquence (BF)
8 séismes tectoniques (TT).

L’intensité sismique de cette semaine était inférieure à celle de la semaine dernière.

Déformation:
La déformation du mont Merapi, surveillée par EDM et GPS cette semaine, n’a pas montré de changement significatif.  

Pluie et lahars :
Cette semaine, il n’y a pas eu de rapports de pluie et de lahars ni d’augmentation de débit dans les ruisseaux et les rivières en aval du Merapi.

II. CONCLUSION :
Sur la base des résultats des observations visuelles et instrumentales, il a été conclu que:
1. Le dôme de lave est actuellement dans un état stable avec un taux de croissance relativement faible.
2. L’activité volcanique du mont Merapi est encore assez élevée et se situe au niveau d’activité « WASPADA ».

Source : BPPTKG

Photo : Antaranews.

 

Philippines , Taal 

BULLETIN D’ ACTIVITE DU VOLCAN  TAAL 28 juillet 2019 , 8h00 .

Le réseau de surveillance sismique du volcan Taal a enregistré dix (10) tremblements de terre volcaniques au cours de la période d’observation de 24 heures. Les mesures de terrain effectuées le 25 juillet 2019 dans le secteur Ouest du Main Crater Lake ont montré une diminution de la température de l’eau de 33,4 ° C à 33,0 ° C, une augmentation du niveau de l’eau de 0,08 mètre à 0,30 mètre et une augmentation de l’acidité du pH de 2,90 à 2,88. Les mesures de déformation du sol effectuées au moyen d’enquêtes de nivellement précises effectuées du 15 au 24 juin 2019 ont révélé un léger gonflement de l’édifice, conformément aux résultats récents obtenus à l’aide de données GPS continues.

Le niveau d’alerte 1 reste en vigueur sur le volcan Taal. Cela signifie qu’une éruption dangereuse n’est pas imminente. Il est toutefois rappelé au public que l’accès au cratère principal doit être strictement interdit, car de soudaines explosions de vapeur peuvent se produire et de fortes concentrations de gaz toxiques peuvent s’accumuler. La partie Nord du bord du cratère principal, à proximité du sentier Daang Kastila, peut également devenir dangereuse lorsque les émissions de vapeur le long des fissures existantes augmentent soudainement. En outre, il est également rappelé au public que l’ensemble de l’île du volcan est une zone de danger permanent (PDZ) et qu’un peuplement permanent sur l’île est fortement déconseillé.

Source : Phivolcs.

Photo : 27 juillet 2013 , Jhong Dizon

Recommended Posts

Leave a Comment

Nous contacter

Nous ne sommes pas disponibles pour le moment. Mais vous pouvez nous envoyer un email a l'aide du formulaire ci-dessous.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search