12 Fevrier 2019. FR. Costa Rica : Poas , Pérou : Sabancaya / Ubinas , Equateur : Reventador , Indonésie : Karangetang .

Home / blog georges Vitton / 12 Fevrier 2019. FR. Costa Rica : Poas , Pérou : Sabancaya / Ubinas , Equateur : Reventador , Indonésie : Karangetang .

12 Fevrier 2019. FR. Costa Rica : Poas , Pérou : Sabancaya / Ubinas , Equateur : Reventador , Indonésie : Karangetang .

12 Février 2019.

 

Costa Rica , Poas : 

Rapport d’activité du volcan Poas , 11 Février 2019.
 
Le 11 Février 2019 à 01h50 heure locale, une éruption est enregistrée sur le volcan Poas, avec une colonne qui s’élève à 200 mètres au-dessus de la hauteur du cratère et à 2908 m.s.n.m. (mètres au dessus du niveau de la mer, 9538.24 ft).
Durée de l’activité: en cours.

Chute de cendre est rapportée dans: Aucune chute de cendre
Odeur de soufre signalée dans: Aucune odeur de soufre signalée.

Commentaires: Eruption passive du volcan Poás vers 01h50 ce matin. L’éruption persiste jusqu’à ce moment. Le panache est faible et est dispersé vers le Sud-Ouest.

L’activité sismique est similaire à celle d’hier.

L’incandescence dans le Poás a commencé à 1 h 51 du matin. L’émanation de cendres se poursuit alors, le vent transporte des matériaux et des gaz dans des zones situées au Sud-Ouest du volcan, notamment vers Grecia et dans les villes proches telles que Cajón et San Luis.

11 février 2019. La direction du vent se maintient vers le Sud-Ouest, donc l’influence des gaz et des cendres émis par le volcan Poás est principalement orientée vers Grecia et ses environs. Il est recommandé de prendre des précautions , en particulier pour ceux qui ont une prédisposition à l’asthme et / ou à des allergies. Ne pas quitter la maison ou utiliser la protection comme des masques sur les voies respiratoires.

Source : Ovsicori

 

Pérou , Sabancaya / Ubinas :

Volcan Sabancaya :

Une moyenne de 26 Explosions / jour a été enregistrée. L’activité associée aux mouvements des fluides (séismes de type longue période) continue de prédominer. Par contre, les séismes associés à la remontée du magma (types hybrides) restent très peu nombreux et peu énergétiques. 
Les colonnes de gaz et de cendres éruptives ont atteint une hauteur maximale de 3000 m au-dessus du cratère; Hauteur estimée avec peu de visibilité en raison de la nébulosité dans la région du volcan. La dispersion de ces matériaux s’est produite dans un rayon d’environ 30 km, principalement vers le Sud et Sud-Ouest. 


Aucune déformation significative n’a été observée (enregistrée dans la station la plus proche du cône volcanique: station SBSE). 
Une anomalie thermique a été enregistrée selon le système MIROVA, avec une valeur de 10 MW de VRP (Puissance Volcanique Rayonnée ) .

En général, l’activité éruptive maintient des niveaux modérés. Aucun changement significatif n’est attendu dans les prochains jours.

Volcan Ubinas :

Le jeudi 7 février, la présence de lahars sur le volcan Ubinas a été à nouveau enregistrée. Elle a été identifiée par le réseau de surveillance géophysique installé par l’IGP sur ce massif. Ces flux sont descendus dans les gorges de Volcanmayo et de Chiflón, situées sur le flanc Sud-Est du volcan, provoquant l’interruption du trafic sur la route d’entrée et de sortie menant à la ville d’Ubinas.
Les stations UBI5 et UBI6, installées de manière stratégique par l’IGP pour la détection des lahars, ont enregistré une variation du signal sismique à 18h53.  (heure locale), qui a augmenté son amplitude vers 19h20. m. Ce changement indiquait que les flux passaient par les gorges de Volcanmayo et de Chiflón à l’altitude desdites stations, en direction de la rivière Ubinas, la même qui s’écoule à 1 km de la ville d’Ubinas et à proximité de Tonohaya.

Immédiatement et après confirmation des événements, une notification a été émise via l’application mobile « Volcanes Perú », informant le bureau de la défense civile d’Ubinas et du COER Moquegua. « C’est le troisième lahar que nous avons enregistré la semaine dernière. La communication via l’application mobile développée par l’IGP et les coordinations effectuées par le Centre national de surveillance volcanique d’Arequipa permettent aux autorités d’agir sur la base d’informations en temps réel « , a déclaré le président Hernando Tavera, président Exécutif de l’IGP.
En raison du fait que les conditions de pluie dans la région de Moquegua seront maintenues, comme indiqué par le SENAMHI dans son dernier avertissement météorologique, l’IGP recommande que la population de la vallée d’Ubinas soit attentive à l’apparition de nouveaux lahars, qui descendent par les ruisseaux du flanc Sud et Sud-Est du volcan Ubinas.

Source : IGP PERU

Photo : Martin Rietze , Auteur Inconnu.

 

Equateur , Reventador :

RAPPORT QUOTIDIEN DE L’ÉTAT DU VOLCAN REVENTADOR, LUNDI 11 FÉVRIER 2019

Information du Geophysical Institute – EPN

Niveau d’activité de surface: Elevé , Tendance de la surface: pas de changement
Niveau d’activité Interne: Elevé , Tendance interne: Pas de changement

Sismicité: Il n’y a pas de données sur la sismicité.

Pluies / Lahars: La surveillance du volcan Reventador rapporte que tôt ce matin , il y a eu de légères pluies dans le secteur, sans générer de lahars.
Colonne d’émission / cendres: Aucune émission observée.
Autres paramètres de surveillance: À l’heure actuelle, il y a des problèmes techniques dans la station de référence; pour cette raison, il n’y a pas de données sur la sismicité.
Observations: Le volcan est resté nuageux au cours des dernières 24 heures.

Niveau d’alerte: orange

Source : IGEPN

Photo : Martin Rietze

 

Indonésie , Karangetang :

Niveau d’activité de niveau III (SIAGA). Le G. Karangetang (2460 m d’altitude) est réintégré dans une période d’éruption depuis le 25 novembre 2018.
Depuis hier et jusqu’à ce matin, le volcan était clairement visible puis recouvert de brouillard. Il a été observé que la fumée issue du cratère principal était épaisse, blanche et atteignait 150 m. Le panache de fumée émis du cratère II a été observée, colorée en blanc – gris, jusqu’à 50 m au-dessus du sommet. Le vent soufflait faiblement au Sud et à l’Ouest. Un rugissement faible à assez fort a été entendu au poste du PGA . La longueur de la coulée de lave dans la rivière est supérieure  à 3500 mètres depuis le cratère II. À l’extrémité de la coulée de lave, il y a eu évaporation ce qui a provoqué une bouffée épaisse de fumée blanche. Des avalanches sur les bords de la coulée surviennent souvent, provoquant une fumée brune, parfois grise / noirâtre , épaisse. Actuellement, la coulée de lave a atteint la mer.

À travers les sismographes, le 11 février 2019 , il a été enregistré:
42  tremblement de terre d’explosions.
1 tremblement de terre volcanique peu profond  .
Tremor continu avec une amplitude de 0,25 mm, et une valeur dominante 0,25 mm

Recommandation:
Les gens autour du Karangetang et les visiteurs / touristes ne doivent pas s’approcher,  monter et se déplacer dans la zone de danger située à 2,5 km du sommet du Kawah Dua (cratère nord) et du cratère principal (Sud) et dans la zone d’expansion sectorielle allant du Dua Crater en direction Ouest-Nord-Ouest sur 3 km et Nord-Nord-Est sur 4 km.
Les communautés autour du Karangetang dans la région Nord-Ouest du Kawah Dua, y compris le village de Niambangeng, le village de Beba et le village de Batubulan, doivent être évacuées dans un endroit à l’abri de la menace de laves ou de nuages ​​chauds .

La coulée de lave du Gunung Karangetang semblait brûler un certain nombre d’arbres  (document d’observation du volcan Karangetang).

Les personnes qui vivent autour des rivières et qui proviennent du sommet du mont Karangetang doivent mieux se préparer face à la menace potentielle de lahars et d’inondations soudaines pouvant se répandre jusqu’à la côte.
Il est recommandé à la communauté située autour du mont Karangetang de préparer un masque pour le nez et la bouche afin de prévenir les risques de perturbation des voies respiratoires en cas de pluie de cendres
VONA:
Le dernier code de couleur JAUNE, a été publié le 25 novembre 2018 à 13 h 32 . Ce code concernait l’émission de cendres volcaniques à une altitude d’environ 2284 m au dessus du niveau de la mer ou d’environ 500 m au dessus du sommet, le vent soufflant à l’Est.

 » …/… L’activité volcanique provoque des dégâts matériels, comme la route d’accès au village de Batubulan, recouverte de matériaux volcaniques jusqu’à 50 mètres d’épaisseur sur une superficie de 300 mètres carrés. L’Agence régionale de gestion des catastrophes du district de Sitaro (Sulawesi du Nord) a également signalé que les deux ponts du village avaient été gravement endommagés . Plusieurs rivières pourraient devenir des lignes de coulées de lave et d’ avalanches chaudes du Crater Dua:  la rivière Melebuhe, la rivière Batuare, la rivière Batukole, la rivière Saboang, la rivière Niambangeng, la rivière Sumpihi, la rivière Kiawang, la rivière Kinal et la rivière Kawahang. En raison de l’activité volcanique, 33 familles (122 personnes) ont trouvé refuge à Paseng Shelter, 11 familles (39 personnes) ont cherché refuge à l’école GMIST Batubulan et 9 familles (29 personnes) ont trouvé refuge chez des proches…/… »  Cet article a été diffusé sur Kompas.com

Source : PVMBG. KOMPASS

Photos : Borneo bulletin , PVMBG/ Kompass .

 

Recommended Posts

Leave a Comment

Nous contacter

Nous ne sommes pas disponibles pour le moment. Mais vous pouvez nous envoyer un email a l'aide du formulaire ci-dessous.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search