08 Juin 2018. FR. Hawai : Pu’u ‘Ō’ō / Kilauea , Chili : Parinacota , Guatemala : Fuego , Colombie : Galeras .

Home / blog georges Vitton / 08 Juin 2018. FR. Hawai : Pu’u ‘Ō’ō / Kilauea , Chili : Parinacota , Guatemala : Fuego , Colombie : Galeras .

08 Juin 2018. FR. Hawai : Pu’u ‘Ō’ō / Kilauea , Chili : Parinacota , Guatemala : Fuego , Colombie : Galeras .

08 Juin 2018.

 

Hawai ; Pu’u ‘Ō’ō / Kilauea :

Mercredi 6 juin 2018, 22 h 41 HST (jeudi 7 juin 2018, 08:41 UTC).

19 ° 25’16 « N 155 ° 17’13 » W,
Sommet : 4091 pi (1247 m)
Niveau d’alerte volcanique actuel: AVERTISSEMENT
Code couleur actuel de l’aviation: ROUGE

Volcan Kīlauea , Lower East Rift Zone :

L’ éruption vigoureuse d lave continue depuis le système de fissure de la zone inférieure du Rift Est (LERZ) dans la région de Leilani Estates.

La fontaine de lave de la Fissure 8 continue, avec des altitudes de fontaine atteignant des hauteurs de 130 à 210 pieds. Cette activité alimente une coulée de lave qui coule vers l’Est jusqu’à la région de Kapoho Bay. La lave continue d’entrer dans l’océan dans la zone de la subdivision de Vacationland. Un survol en fin d’après-midi a montré que l’entrée dans l’océan crée un panache de vapeur vigoureux qui est émis vers l’intérieur des terres au Sud-Ouest. Le delta qui s’est formé à Kapoho Bay s’est légèrement prolongé tout au long de la journée, et un lobe latéral de coulée avance lentement vers le Nord à travers ce qui reste de la subdivision de Kapaho Beach Lots.

Mercredi 6 juin 2018, 5h45 – Survol de la zone du rift Est du Kilauea: Ce petit groupe de maisons est la seule chose qui reste de Kapoho Beach Lots, alors que chaque structure de Vacationland était engloutie.

 

Le lobe septentrional du flux de la Fissure 8 semble avoir calé avec seulement des traces de fumée au front d’écoulement, bien qu’il y ait une certaine incandescence dans le doigt de ce lobe qui a avancé le long d’un graben bas il y a quelques nuits. Aucune autre fissure n’est active.

Les cheveux de Pelé et d’autres verres volcaniques légers provenant des fortes fontaines de la Fissure 8 retombent sous le vent de la fissure et s’accumulent sur le sol à l’intérieur de Leilani Estates. Les vents peuvent projeter des particules plus légères sur de plus grandes distances. Les résidents sont invités à minimiser l’exposition à ces particules volcaniques, qui peuvent causer une irritation de la peau et des yeux semblable à celle des cendres volcaniques.

Les équipes de terrain du HVO sont sur place pour suivre les fontaines, les coulées de lave et les éclaboussures provenant de multiples fissures lorsque les conditions le permettent et signalent ces informations à la police civile du comté d’Hawaii.

Les émissions de gaz volcaniques restent très élevées à cause des éruptions de fissures. Pour les prochains jours, les conditions de vent peuvent apporter du vog non seulement aux côtés Sud et Ouest de l’île d’Hawaï, mais aussi à l’intérieur de l’île.

Le magma continue d’être fourni à la zone inférieure du Rift Est. Les séismes ne se sont pas déplacés plus loin ces derniers jours et le nombre de séismes localisés reste faible. La sismicité reste relativement faible avec de nombreux séismes de faible magnitude et des tremors de fond de faible amplitude.

Des fissures au sol supplémentaires et des éruptions de lave dans la zone des fissures actives sont possibles. Les résidants  de la région des fissures devraient tenir compte de tous les messages et avertissements de la défense civile du comté d’Hawaii.

L’USGS / HVO continue de surveiller l’activité de la zone inférieure du Rift Est 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, en coordination avec le service de protection civile du comté d’Hawaii.

Sommet du volcan Kīlauea

Une petite explosion, d’une magnitude de M5,6 équivalente à celle d’un séisme, s’est produite à 4h07 PM  , générant un panache de cendres s’élevant à environ 10 000 pieds. Depuis cette petite explosion, la sismicité du sommet a considérablement diminué, suivant le modèle des événements précédents. L’effondrement vers l’intérieur du bord et des parois du cratère Halema`uma`u persiste en réponse à l’affaissement continu du sommet.

 

Au cours de la dernière semaine, les émissions de dioxyde de soufre provenant du sommet du volcan ont diminué, mais les taux d’émission restent suffisamment élevés pour affecter la qualité de l’air dans les régions sous le vent. Des rafales additionnelles de gaz libérées avec une activité explosive intermittente sont également transportées sous le vent et peuvent également affecter temporairement la qualité de l’air.

Jeudi 7 juin 2018, 8 h 50  (jeudi 7 juin 2018, 18:50 UTC)

Volcan Kīlauea Lower East Rift Zone :

L’ éruption vigoureuse de  lave continue depuis le système de fissure de la zone inférieure du Rift Est (LERZ) dans la région de Leilani Estates.

Cette nuit , la fontaine de lave de la Fissure 8 a fluctué, atteignant des hauteurs de 230 pieds. Cette activité alimente une coulée de lave coulant vers l’Est jusqu’à la région de Kapoho Bay. Les observations des géologues du HVO et de l’équipe de l’Université d’Hawaï à Hilo , durant la nuit , indiquent que le lobe septentrional de la Fissure 8 ne reçoit pas de lave de façon importante, et que le lobe actif sur le côté Ouest du cône de cendre  de Four Corners est inactif . Le survol du matin a confirmé ces observations et a révélé des débordements mineurs du chenal. La lave pénètre dans l’océan le long d’un large front dans la région de Kapoho Bay et Vacationland. La lave continue également à se déplacer vers le Nord à travers ce qui reste du lotissement de Kapoho Beach.

Vue de la fontaine de lave de la fissure 8 et du canal de lave qui se déplace vers l’océan, à une distance d’environ 12,5 km (7,8 mi). Photo prise pendant le survol de ce matin vers 6 h 30 HST.

 

Aucune autre fissure n’est active.

Sommet du volcan Kīlauea

L’activité sismique au sommet s’est atténuée durant la nuit – une conséquence naturelle de la petite explosion d’hier après-midi. Cependant, l’activité sismique est en hausse, et nous prévoyons une petite explosion supplémentaire probablement dans environ 24 heures. L’effondrement vers l’intérieur du bord et des parois du cratère Halema`uma`u continue en réponse à l’affaissement continu du sommet.

Jeudi 7 juin 2018, à 16h24   (vendredi 8 juin 2018, 02:24 UTC) .

Volcan Kīlauea , Lower East Rift Zone

L’ éruption vigoureuse de la lave continue depuis le système de fissure de la zone inférieure du Rift Est (LERZ) dans la région de Leilani Estates.

La fontaine de lave à la Fissure 8 a fluctué avec des hauteurs variant entre 190 et 215 pieds. Cette activité alimente une coulée de lave coulant vers l’Est jusqu’à l’entrée dans l’océan dans la région de Kapoho Bay. Le survol de midi a permis de constater que le delta est d’environ 1,2 km de largeur dans la zone de Vacationland / Waopae et il a été observé que le débit augmentait vers le Nord à travers les plages de Kapoho. Une grande zone de remontée de gaz  proche du littoral suggère la présence de lave coulant sur le fond de l’océan dans cette zone.

Aucune autre fissure n’est active.

Sommet du volcan Kīlauea

L’activité sismique au sommet augmentait lentement après la petite explosion d’hier après-midi. Nous prévoyons une petite explosion supplémentaire probablement dans environ 24 heures. L’effondrement vers l’intérieur du bord et des parois du cratère Halema`uma`u continue en réponse à l’affaissement continu du sommet.

 

Source : HVO

 

Chili , Parinacota :

Rapport spécial sur l’activité volcanique (REAV) , Région d’Arica et Parinacota, volcan Parinacota
06 juin 2018.17: 03 Heure locale (continent Chili)

Le Service national de géologie et d’exploitation minière du Chili (Sernageomin) publie les informations PRÉLIMINAIRES suivantes, obtenues grâce à l’équipement de surveillance du Réseau national de surveillance volcanique (RNVV), traitées et analysées à l’Observatoire volcanologique des Andes. Sud (OVDAS):

Hier , Mercredi 6 Juin , à 17h03 heure locale ( 21h03 GMT) , les stations de surveillance installées dans les environs du volcan Parinacota ont enregistré un essaim sismique d’évènements de type volcano-tectoniques ( VT) en relation avec un processus de fracturation de roches , comprenant 90 séismes classés en une période de 85 minutes . L’évènement de plus forte énergie présentait une magnitude locale égale à M 2,3 et était localisé au Sud-Ouest du volcan , à une profondeur de 1,6 km .

Observations :
Il n’y a pas de rapports provenant des autorités ou des communautés en général sur une perception de cet évènements dans la zone.

Le niveau d’alerte technique se maintient au niveau : VERT.

Le Sernageomin effectue une surveillance en ligne et informera en temps opportun des changements éventuels dans l’activité volcanique .

Source : Service national de géologie et d’exploitation minière (Sernageomin)
Réseau National de Surveillance Volcanique (RNVV) Observatoire Volcanologique des Andes du Sud (Ovdas).

Photo : Andeshandbook.

 

Guatemala ; Fuego :

BULLETIN VULCANOLOGIQUE SPÉCIAL BEFGO # 44-2018 Guatemala 7 juin 2018, 21h40 (heure locale).

FLUX PIROCLASTIQUES DANS LE RAVIN LAS LAJAS  , VOLCAN DE FUEGO.

Type d’activité: Vulcanienne
Morphologie: Stratovolcan composite
Situation géographique: 14 ° 28’54˝ Latitude N; 90 ° 52’54˝ Longitude W.
Hauteur: 3,763msnm

La station sismique FG3 enregistre en ce moment la descente de coulées pyroclastiques par le ravin Las Lajas et El Jute. On estime que ce nouveau flux produit un rideau de cendres qui atteint 6 000 mètres au-dessus du niveau de la mer et qui sera dispersé principalement vers l’Ouest et le Sud-Ouest en fonction de la direction du vent.

Il est important de noter que les flux pyroclastiques transportent des gaz et des matériaux très chauds, il est donc recommandé de ne pas rester à l’intérieur des ravins ou dans leur voisinage. En raison du fait que les ravins sont pleins de matériaux, il est possible que ces coulées pyroclastiques parcourent une plus grande distance et descendent vers la rivière Guacalate.

Ces événements peuvent continuer à se produire au cours des heures et des jours impactant les principaux ravins.

Le CONRED a signalé que le 6 juin, à 6 h 30, un total de 12 089 personnes avaient été évacuées, avec 3 319 personnes dispersées dans 13 refuges. Un pont et deux réseaux électriques ont été détruits. Selon des sources d’information du 6 juin, l’Institut national des sciences judiciaires du Guatemala a déclaré que 75 personnes avaient été confirmées comme décédées et que 192 étaient toujours portées disparues. Beaucoup, peut-être des milliers, ont subi des brûlures et d’autres blessures. Les conditions météorologiques, l’activité continue du volcan, la mauvaise qualité de l’air, les dépôts de coulées pyroclastiques chaudes et la pluie ont rendu les efforts de sauvetage difficiles.

Source : Insivumeh, GVP.

 

Galeras , Colombie :

Objet: Bulletin hebdomadaire d’activité du volcan Galeras

Le niveau d’activité du volcan continue au niveau:
NIVEAU JAUNE ■ (III): CHANGEMENTS DANS LE COMPORTEMENT DE L’ACTIVITÉ VOLCANIQUE.

Suite à l’activité du volcan GALERAS , le SERVICE GÉOLOGIQUE COLOMBIEN informe que:

Pour la période comprise entre le 29 mai et le 4 juin 2018, il y a eu une augmentation à la fois de l’occurrence d’événements sismiques et de l’énergie libérée, la plupart d’entre eux associés à des fracturations de roches à l’intérieur du bâtiment volcanique. Les tremblements de terre étaient principalement localisés Est-Nord-Est par rapport au bâtiment volcanique avec des distances maximales de 8,8 km par rapport au cratère principal, à des profondeurs comprises entre 1,9 et 9,6 km du sommet (niveau de référence à 4200 m) et des magnitudes locales jusqu’à M4 sur l’échelle de Richter. Il est souligné que le 29 mai entre 11h21 et 22h29 , il y a eu huit tremblements de terre qui ont été signalés comme ressentis par les habitants du secteur de Briceño à Pasto, ces événements avaient des magnitudes comprises entre M0,8 et M2,1 sur l’échelle de Richter. De la même manière pour le 30 mai à 2h52. et le 2 juin à 13h45 , il y a eu des tremblements de terre avec des magnitudes de M1,4 et M3,0 respectivement, qui ont été signalés comme ressentis dans différents secteurs de la ville de Pasto.

Au cours de la période évaluée, pour les jours 29, 30, 31 mai et 1er juin et lorsque les conditions climatiques dans la région du volcan étaient adéquates, il était possible d’observer les émissions de gaz des principaux champs fumeroliens du cône volcanique, à basse pression de sortie, de couleur blanche, avec peu de hauteur et de direction de dispersion variable selon la direction prédominante des vents dans la zone du pic volcanique.

Le SERVICE GÉOLOGIQUE COLOMBIEN reste attentif à l’évolution du phénomène volcanique et continuera à informer en temps utile des changements observés.

Source : SGC

 

Recommended Posts

Leave a Comment

Nous contacter

Nous ne sommes pas disponibles pour le moment. Mais vous pouvez nous envoyer un email a l'aide du formulaire ci-dessous.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search