06/05/2018. FR . Pu’u ‘Ō’ō / Kilauea , Piton de la Fournaise , Cleveland , San Miguel ( Chaparrastique ) .

Home / Alaska / 06/05/2018. FR . Pu’u ‘Ō’ō / Kilauea , Piton de la Fournaise , Cleveland , San Miguel ( Chaparrastique ) .

06/05/2018. FR . Pu’u ‘Ō’ō / Kilauea , Piton de la Fournaise , Cleveland , San Miguel ( Chaparrastique ) .

06/05/2018.

 

Pu‘u ‘Ō‘ō. / Kilauea , Hawai :

PUNA, BIG ISLAND .
Un tremblement de terre de magnitude 6,9 ​​a secoué l’île d’Hawaï vendredi après-midi, juste une heure après un autre séisme de grande ampleur, au milieu d’une éruption du Kilauea qui a déclenché des évacuations obligatoires dans les quartiers de Leilani.

Six fissures – chacune de plusieurs centaines de mètres de long – ont été confirmées dans le lotissement de Puna, selon les autorités.
L’ampleur des dommages n’est pas encore connue, mais les autorités ont indiqué qu’au moins deux structures ont été endommagées de manière significative et un certain nombre de routes ont été couvertes par la lave ou gravement fissurées.

« Tout est encore difficile », a déclaré Talmadge Magno, administrateur de la police civile du comté d’Hawaii. « Ca vous rend nerveux. »
Le séisme de magnitude 6,9, qui s’est produit vers 12 h 30, était le plus important à Hawaï depuis 1975 et a généré de petites vagues de tsunami autour de la Grande île. La défense civile du comté d’Hawaii a déclaré que les fluctuations de la mer allaient de 8 pouces à Hilo à 16 pouces à Kapoho.
Le séisme, centré sur le flanc Sud du Kilauea, a été ressenti jusqu’à Oahu et a déclenché plusieurs glissements de terrain le long de la côte Hamakua, dont un qui a fermé une voie pendant plusieurs heures.

 

Après le séisme, environ 14 000 clients ont perdu leur électricité à Kaumana, Hilo et Puna. Elle a été depuis restaurée.
Le tremblement de terre est survenu environ une heure après qu’une magnitude de 5,4 a secoué la Grande Ile vendredi matin, qui a été suivie par une cinquième éruption qui a émis de la lave dans Leilani Estates. Ce tremblement de terre était également centré près du flanc Sud du Kilauea – à environ 18 kilomètres au Sud-Ouest de Leilani Estates, a rapporté l’USGS.
Les tremblements de terre ont ajouté à une journée déjà occupée pour la grande île, qui est maintenant aux prises avec six fissures distinctes dans Leilani Estates.
Les autorités de la Défense Civile du Comté d’Hawaii ont déclaré que la situation dans le lotissement continue à devenir plus dangereuse et ont émis cet avertissement inquiétant aux ménages qui choisissent de ne pas obéir aux ordres obligatoires.
Le maire de Big Island, Harry Kim, a réitéré cet avertissement vendredi, mais a également cherché à rassurer les résidents en leur disant qu’ils pourraient retourner chez eux dès que la zone serait jugée sûre .

À 7 h 45 HST, aujourd’hui, la lave de la fissure 7 s’est lentement avancée vers le Nord-Est sur la rue Hookapu, dans la subdivision Leilani Estates, dans la partie inférieure du Rift Est du volcan Kīlauea.

 

19 ° 25’16 « N 155 ° 17’13 » W,
Sommet Altitude 4091 pi (1247 m)
Niveau d’alerte volcanique actuel: AVERTISSEMENT
Code couleur actuel de l’aviation: ORANGE

Résumé:
L’éruption active de lave et de gaz se poursuit le long de la partie inférieure du Rift Est du volcan Kīlauea dans la subdivision de Leilani Estates. Des évents de fissures supplémentaires produisant des éclaboussures et de petites coulées de lave se sont développés tôt ce matin, et d’autres éclosions dans la région sont probables. L’inclinaison déflationniste au sommet du volcan continue et le niveau du lac de lave continue de baisser. Il n’y a pas de lave active dans la région du Pu’u’Ō’ō. Les répliques du séisme M6.9 d’hier se poursuivent et d’autres devraient être attendues, avec des répliques plus importantes produisant potentiellement des éboulements et des nuages ​​de cendres associés au-dessus du Pu’u’Ō’ō et du cratère Halema’uma’u.

Les résidents du district de Puna devraient rester vigilants, examiner les plans d’urgence individuels, familiaux et d’affaires, et surveiller de plus amples informations sur l’état du volcan.

Les messages de défense civile du comté d’Hawaii concernant les conditions, les avertissements et les évacuations peuvent être consultés sur http://www.hawaiicounty.gov/active-alerts/.

 

Observations du Sommet:
L’inclinaison déflationniste au sommet continue. En concert, le lac de lave sommet tombe. L’amplitude des tremors fluctue avec les éclaboussures de lave. Il n’y a pas eu de gros éboulements ni de panaches de cendres liés aux chutes de pierres dans le lac de lave, comme ce fut le cas hier lors de la grande séquence sismique. Les taux élevés d’émission de dioxyde de soufre au sommet persistent. Les émissions de gaz restent élevées.  

Observations sur Pu’u’Ō’ō :
La sismicité reste élevée sur le Pu’u’Ō’ō mais les inclinomètres près du cône ne montrent aucune déformation significative pendant la nuit. Aucune lave n’est active dans la région et la coulée de lave 61g n’est plus alimentée. Le cratère sommital du cône continuera probablement à s’effondrer par intermittence, produisant de petites panaches de cendres. Hier, il y a eu plusieurs épisodes vigoureux d’émission de cendres en réponse à l’effondrement, y compris immédiatement après le tremblement de terre M6.9 à proximité.

Survol de Pu’u’O’o et du Kilauea à l’est de la zone du rift: Ce qui était autrefois un étang rempli de magma, est maintenant une fosse vide de plusieurs centaines de mètres de profondeur. L’entaille sur la droite, couverte de gaz blanc, est l’endroit où se trouvait la fosse ouest et son lac de lave. Maintenant, il n’y a pas de lave en fusion visible … C’est incroyable de comprendre ce vaste volume qui passe quelque part en si peu de temps!

 

Analyse de risque:
Des foyers de fissures supplémentaires produisant des éclaboussures et des coulées de lave sont probables. Les emplacements ne peuvent pas être prévus avec certitude, mais de nouveaux foyers ont été précédés jusqu’ici par des fissurations au sol, puis de forts rejets de vapeur et de gaz volcaniques. Les zones situées en amont et en aval de la zone de fissure actuelle sont les plus susceptibles de voir de nouveaux développements.

Les zones situées en aval d’une fissure ou d’un évent en éruption risquent de subir une inondation de lave. Actuellement, les coulées de lave provenant des fissures actives sont lentes et ne bougent pas très rapidement ou très loin. La zone générale de la subdivision de Leilani reste la plus menacée. Cependant, au fur et à mesure que l’éruption progresse, d’autres zones de la zone inférieure du Rift oriental peuvent également être en péril.
Des niveaux élevés de gaz volcanique, y compris le dioxyde de soufre, sont émis par les évents des fissures. De plus, la fumée des maisons en feu et de l’asphalte brûlant est un problème de santé et devrait être évité.

Au fur et à mesure que le niveau du lac de lave à l’intérieur du cratère Halema’uma’u chute, les chutes de pierres des murs d’enceinte peuvent augmenter leur fréquence d’effondrement , provoquant des explosions d’éclaboussures du lac sur le rebord du cratère et des panaches de cendres. Les poussières de cendres provenant de ces événements peuvent se produire sous le vent. Les forts tremblements de terre d’hier étaient responsables de certains de ces panaches et des chutes de cendres associées, à la fois du lac de lave du volcan Kīlauea et de l’évent du Pu’u’Ō’ō.

Des répliques supplémentaires du tremblement de terre M6.9 d’hier sont attendues et certaines peuvent être fortes.

Source :  HawaiiNewsNow ,  HVO.

Photo :  Mick Kalber/Tropical Visions Video, Bruce Omori , 

 

Piton de la Fournaise , La Réunion :

Bulletin d’activité du samedi 5 mai 2018 à 15h00 (Heure locale) .

L’éruption débutée le 27 avril 2018 à 23h50 heure locale se poursuit. L’intensité du trémor volcanique (indicateur de l’intensité éruptive en surface) est en très légère baisse depuis 24 heures (Figure 1).


Figure 1 : Evolution du RSAM (indicateur du trémor volcanique et de l’intensité de l’éruption) entre 20h00 (16h UTC) le 27 avril et 15h00 (11h00 UTC) le 5 mai sur la station sismique de BOR (située au sommet). (© OVPF/IPGP)

Un survol du site éruptif réalisé ce matin par l’OVPF indiquait à 10h30 (heure locale) une activité majoritairement en tunnel de lave. Seuls deux bras de coulées étaient visibles en aval du tunnel principal prenant racine au niveau de l’évent central (Figure 2), qui est le seul désormais à projeter de manière régulière des projections de lave.
Le front de coulée n’a pas progressé ces derniers jours.


Figure 2 : Image thermique du site éruptif le 04 mai (16h30 heure locale). (© OVPF/IPGP)

– Les débits de surface estimés à partir des données satellites, via la plateforme HOTVOLC (OPGC – Clermont Ferrand), relevés ce jour étaient compris entre 1 et 2,5 m3/s.
– Une très légère déflation (dégonflement) du volcan est toujours enregistrée sur les capteurs de déformation de l’OVPF. Ceci signifie que le volume de magma qui sort du réservoir pour venir alimenter l’éruption est supérieur au volume de magma qui le réalimente.

– Aucun séisme volcano-tectonique n’a été enregistré ces dernières 24 heures sous l’édifice du Piton de la Fournaise.

Niveau d’alerte : Alerte 2-2 – Eruption dans l’Enclos

Source : OVPF 

Photo :  Tunnels de lave, Randonnées & Trekkings à la Réunion – Kokapat Rando

 

Cleveland , Alaska :

Avis d’activité volcanique AVO / USGS

Niveau d’alerte volcanique actuel: ATTENTION
Code  couleur actuel de l’aviation: ORANGE

Émise: vendredi 4 mai 2018, 23:12 AKDT
Source: Observatoire des volcans de l’Alaska
Lieu: N 52 deg 49 min L 169 deg 56 min
Élévation: 5676 ft (1730 m)
Zone: Aléoutiennes

Résumé de l’activité volcanique:

Les capteurs sismiques et infrasons locaux ont enregistré une petite explosion le 04 Mai au soir à 05h49 UTC (21h49 heure locale). Quelques petits tremblements de terre ont également été enregistrés sur le volcan au cours des derniers jours.
Les données satellitaires montrent que l’explosion récente du volcan Cleveland à 5h49 UTC (21h49 heure locale) a produit un petit nuage de cendres jusqu’à 22 000 ft d’altitude , se déplaçant vers le Sud-Est. Aucune autre activité significative n’a été détectée.
Les explosions sur le Cleveland produisent généralement des nuages ​​de cendres volcaniques relativement petits qui se dissipent en quelques heures; cependant, des émissions de cendres plus importantes sont possibles.

Le volcan Cleveland est surveillé avec un réseau sismique en temps réel limité, ce qui inhibe la capacité de l’AVO à détecter les troubles précurseurs pouvant mener à une éruption explosive. La détection rapide d’une éruption produisant des cendres peut être possible en utilisant une combinaison de données sismiques, d’infrasons, d’éclairs et de données satellitaires.

Observations récentes:
[Hauteur des nuages ​​volcaniques] 22 000 ft
[Autres informations sur les nuages ​​volcaniques] Cendres vues en imagerie satellite. Nuage dérivant vers le Sud-Est

Analyse de risque:
[Nuage de cendres] 22 000 pi asl

Source : AVO

Photo : Lyons, John ,  25 Juillet 2016 6:30 .

 

San Miguel ( Chapparastique ) , El Salvador :

Rapport spécial n ° 5
La vibration sismique du volcan Chaparrastique reste faible.

Date et heure de publication: 04 Mai 2018, 13:00:00

Au cours des sept derniers jours, la vibration sismique du volcan San Miguel est restée fluctuante entre 39 et 61 unités RSAM heure moyenne, lorsque la normale est 150. C’est-à-dire, faible, indiquant un relâchement du système (figure 1).

Figure 1. La vibration sismique du volcan reste inférieure à 100 unités.

La figure 2 montre l’enregistrement sismique de la station du volcan San Miguel , les quatre derniers jours a présenté une faible activité sismique.

Figure 2. Les sismogrammes de la station du volcan San Miguel indiquent qu’elle reste stable.

Le volcan a été entouré de nuages ​​météorologiques et aucune impulsion ni aucun panache de gaz n’ont été observés (figure 3). Il n’y a pas non plus de rapport sur les changements dans l’activité du volcan par le réseau des observateurs locaux. L’état actif du volcan et le type de sismicité indiquent qu’il continuera à présenter des changements soudains dans son comportement.

Figure 3. Vue du volcan avec la caméra Web située dans le volcan Pacayal, à 8h39.

Le comportement décrit ci-dessus indique que les fluides magmatiques se déplaçant dans les conduits internes du volcan sont descendus considérablement, mais il n’est pas exclu que dans les prochaines semaines ou mois il y aura des changements dans leur activité.
Le ministère de l’Environnement et des Ressources naturelles (MARN) poursuit la surveillance systématique du volcan et maintient une communication étroite avec la Direction générale de la protection civile et le Réseau des observateurs locaux.
En outre, il appelle la population à rester à l’écart de la partie supérieure du volcan, car des changements brusques de comportement se produisent souvent et peuvent causer des dommages physiques.

Source : Snet El Salvador

 

 

Recommended Posts

Leave a Comment

Nous contacter

Nous ne sommes pas disponibles pour le moment. Mais vous pouvez nous envoyer un email a l'aide du formulaire ci-dessous.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search