June 10, 2024. EN. Indonesia : Lewotobi Laki-laki , Iceland : Reykjanes Peninsula , Hawaii : Kilauea , Ecuador : Reventador , Nicaragua : San Cristobal .

June 10 , 2024.

 

Indonesia , Lewotobi Laki-laki :

Increased activity level of G. Lewotobi Laki-laki from level II (WASPADA) to level III (SIAGA).
The results of the evaluation of the activities of G. Lewotobi Laki-laki for the period from May 26 to June 9, 2024 are presented below:

I. Visual observation
The volcano is clearly visible until it is covered in fog. The smoke observed from the main crater is white, gray and brown with thin, medium to thick intensity at a height of approximately 100-1000 meters above the summit. An eruption occurred 100-1000 meters above the summit, the ash column from the eruption was white to gray in color. An avalanche occurred, but visually the distance and direction of the slide were not observed. Incandescence was observed on June 9 at 6:43 p.m. WITA when the eruption occurred.

Northeastward lava flows were observed up to approximately 4,340 meters from the main crater of Mount Lewotobi Laki-laki on April 9, 2024 and no significant changes have been observed since February 29, 2024.

II. Instrumental observation
The types of earthquakes recorded during the period from May 26 to June 9, 2024 are:
51 eruption earthquakes,
6 avalanche earthquakes
21 emissions earthquakes,
6 harmonic tremors,
15 low frequency earthquakes,
1 hybrid earthquake,
270 superficial volcanic earthquakes,
146 deep volcanic earthquakes,
14 local tectonic earthquakes,
53 distant tectonic earthquakes.

III. Assessment and recommendations
Visual observations for the period May 26, 2024 to June 9, 2024 of the volcanic activity of Lewotobi Laki-laki show a marked increase in eruptions almost every day, as indicated by the height of the eruptive column averaging 100 to 900 meters above the summit. A Strombolian eruption occurred on June 9, 2024 and incandescence could be observed during the eruption.

Lava avalanches have been recorded during the current period, but visually the lava flow in the northeast direction tends to be stable, without significant movement. Drone measurements on April 9, 2024 showed that the distance of the flow was approximately 4,340 meters from the center of the crater, compared to the previous measurement on February 29, 2024 which reached 4,320 meters showing the movement of the flow was quite slow, this can also be seen in satellite images which show almost no significant change in the lava flows at the northeastern tip. The influence of the slope and the still high temperature of the lava still allow the lava to move, although very slowly.
Earthquakes during this period resulted in a significant increase in the number of eruption earthquakes and volcanic tremors as well as avalanche earthquakes recorded. From the seismic data it can be seen that there is a very significant increase in volcanic tremors, besides the volcanic activity, this is also due to the change of reference station, which previously used the KLT reference station, located at a lower altitude on the slope than the WLR station which now serves as a reference station. Repairs to the WLR station were carried out on April 27, 2024 and the seismicity at the WLR station has a better performance in recording the seismicity of the volcano. Volcanic tremors and surface earthquakes that were not previously recorded at the KLT station can now be recorded using the WLR station, resulting in a significant increase in volcanic tremors at the volcano

Based on the results of visual and instrumental monitoring, it is found that there has been an increase in volcanic activity on Mt. Lewotobi Laki-laki, so the activity level was raised from level II (WASPADA) to level III (SIAGA). ), from June 10, 2024 at 09:00 WITA:

The community around Mount Lewotobi Laki-laki and visitors/tourists do not carry out any activities within a radius of 3 km from the center of the volcano eruption and in the sector of 4 km in the North-North-East direction and from 5 km in the North-East sector.

Source et photos : PVMBG

 

Iceland , Reykjanes Peninsula:

Lava has now flowed onto the road to Grindavík  just north of the Bláalón dykes. In recent days, lava has flowed slowly north and along Sýlingarfell towards Grindavík. This morning the progress accelerated and the lava reached the road at 10:40 a.m.
Work had been underway to fill the breach in the fortification since early this morning and this work was completed before the lava reached the road.

 

Lava flowed into Grindavíkurveg shortly before 11 a.m. this morning, after the flow from the Sundhnúks crater series suddenly increased. Civil Protection Information Officer Hjördís Guðmundsdóttir says that it was possible to close the gap in the Grindavíkurveg defenses in time this morning.

“Before eight o’clock it became clear that a pond to the north of the crater had collapsed and therefore lava had been emitted north of Sýlingarfell. So it was clear that we had to act and close the defense,” explains Hjördis.

There was no need to evacuate the city, but it was decided to close the Blue Lagoon. Hjördís says firefighters are on site and will be available if chunks of lava breach the defensive wall and ignite vegetation. That’s why efforts are being made to prevent wildfires from becoming more frequent than they have been.

Sources : Vedur , RUV.

Photo : RUV – Ragnar Visage.

 

Hawaii , Kilauea :

Sunday, June 9, 2024, 8:47 AM HST (Sunday, June 9, 2024, 18:47 UTC)

19°25’16 » N 155°17’13 » W,
Summit Elevation 4091 ft (1247 m)
Current Volcano Alert Level: ADVISORY
Current Aviation Color Code: YELLOW

Activity Summary:
Kīlauea volcano is not erupting. The eruption that began on Monday, June 3, southwest of Kaluapele (Kīlauea caldera) within Hawai’i Volcanoes National Park has ended. Weak incandescence from the fissure vents was barely visible overnight in webcam images. Volcanic gas emissions at the eruption site have decreased significantly and are approaching background levels. Earthquake counts in the summit region remain elevated, while tremor has dropped to background levels. Inflationary ground deformation of the summit continues. Although the eruption has ended, renewed pulses of seismicity and deformation could result in new eruptive episodes within the area or elsewhere within the summit region.

Eruption Site Observations:
No lava is erupting. Very weak glow from fissures vents continued to be visible in webcam imagery overnight but glow intensity was significantly lower than the previous night. Volcanic gas emissions at the eruption site are approaching background levels (100 tonnes per day or less). Total SO2 emission rates for the summit and eruption site of approximately 400 t/d were measured on June 6. Seismic activity remains low at the eruption site.

Aerial view of Fissures 3 and 4 of the now-interrupted Kīlauea Southwest Rift Zone eruption that began on June 3, 2024. During a flyby around 8:15 a.m. HST on June 6, 2024, scientists from the The USGS Hawaiian Volcano Observatory observed persistent gas emissions and no active lava.

Summit and Upper Rift Zone Observations:
Rates of seismicity beneath the summit, upper East Rift Zone, and upper Southwest Rift Zone were elevated over the past day. About 60 earthquakes occurred over the past 24 hours. Earthquakes were mostly located beneath the south caldera region and upper East Rift Zone, at depths of 1.5-3 km (1–1.8 miles), with magnitudes under M2.5. Tremor has decreased to background levels across the summit region. Inflationary ground deformation of the summit continued over the past day. The Uēkahuna tiltmeter northwest of the summit recorded overall inflation of approximately 1.5 microradian over the past 24 hours. The Sand Hill tiltmeter southwest of the summit recorded approximately 5 microradians of inflation over the past 24 hours.

Lower Rift Zone Observations:
Rates of seismicity and ground deformation beneath the middle and lower East Rift Zone and lower Southwest Rift Zone are low. Eruptive activity and unrest have been restricted to the summit and upper rift zone regions. Measurements from continuous gas monitoring stations downwind of Puʻuʻōʻō in the middle East Rift Zone remain below detection limits for SO2, indicating that SO2 emissions from Puʻuʻōʻō are negligible.

Source : HVO

Photo : USGS / A.R. Nalesnik.

 

Ecuador , Reventador :

DAILY REPORT ON THE STATE OF THE REVENTADOR VOLCANO, Sunday June 9, 2024.
Information Geophysical Institute – EPN.

Surface activity level: High, Surface trend: No changes
Internal activity level: Moderate, Internal trend: No changes

Seismicity: From June 8, 2024, 11:00 a.m. to June 9, 2024, 11:00 a.m.:

Below is the count of seismic events recorded at the reference station

Explosion (EXP) 74
Long Period (LP) 15
Transmitting tremor (TREMI) 5
Harmonic Tremor (TRARM) 4

Precipitation/Lahars:

No rain was reported in the area. **In the event of heavy rains, these could remobilize the accumulated materials, generating flows of mud and debris which would flow down the sides of the volcano and flow into adjacent rivers.

Emissions/ash column:
No gas or ash emissions were observed by surveillance cameras or satellite images. No report has been published by the WashingtonVAAC agency either.

Other monitoring parameters:
The MIROVA-VIIRS satellite system recorded 1 thermal anomaly, while the FIRMS satellite system recorded 4 thermal anomalies.

Observation:
The volcano remained cloudy most of the time. At the end of this report, the volcano remains cloudy.

Alert Level: Orange

Source et photo : IGEPN.

 

Nicaragua , San Cristobal :

“The San Cristóbal volcano recorded landslides on the inner walls of the crater,” explains Ofena.

Agustín Moreira, director of the Ofena Natural Phenomena Observatory, spoke of the low-intensity explosions and the expulsion of gas and ash, which the San Cristóbal volcano recorded Friday afternoon in the Chinandega department.

Moreira considers that the recent activity is linked to landslides in the crater of the volcano, the highest in Nicaragua, at 1,745 meters above sea level.

« Because of the rain, walls collapse inside the crater which is the throat of the volcano, the crater blocks and then the pressure inside the volcano increases and suddenly, with the explosions, it releases materials such as gas and ash,” commented Agustín. Moreira.

The director of Ofena added that for this reason the emanations of gases such as sulfur respond to a normal degassing process « the combination of the quantities of water that precipitated very close to the volcano, so these types of explosions are natural, to free the crater with its processes,” said the agro-meteorologist.

Moreira urged the population not to worry « although it is true that volcanic materials fall near the volcano, but this has always been a characteristic of these volcanoes », he commented on the matter.

Source et photo : 100% Noticias.

 

 

10 Juin 2024. FR. Indonésie : Lewotobi Laki-laki , Islande : Péninsule de Reykjanes , Hawaii : Kilauea , Equateur : Reventador , Nicaragua : San Cristobal .

10 Juin 2024.

 

Indonésie , Lewotobi Laki-laki :

Augmentation du niveau d’activité du G. Lewotobi Laki-laki du niveau II (WASPADA) au niveau III (SIAGA).
Les résultats de l’évaluation des activités de G. Lewotobi Laki-laki pour la période du 26 mai au 9 juin 2024 sont présentés ci-après :

I. Observation visuelle
Le volcan est clairement visible jusqu’à ce qu’il soit recouvert de brouillard. La fumée observée depuis le cratère principal est blanche, grise et brune avec une intensité fine, moyenne à épaisse à une hauteur d’environ 100-1000 mètres au dessus du sommet. Une éruption s’est produite à 100-1000 mètres au dessus du sommet, la colonne de cendres de l’éruption était de couleur blanche à grise. Une avalanche s’est produite, mais visuellement, la distance et la direction du glissement n’ont pas été observées. Une incandescence a été observée le 9 juin à 18h43 WITA lorsque l’éruption s’est produite.

Des coulées de lave vers le Nord-Est ont été observées jusqu’à environ 4 340 mètres du cratère principal du mont Lewotobi Laki-laki le 9 avril 2024 et aucun changement significatif n’a été observé depuis le 29 février 2024.

II. Observation instrumentale
Les types de séismes enregistrés pendant la période du 26 mai au 9 juin 2024, sont :
51 séismes d’éruptions ,
6 séismes d’ avalanches
21 tremblements de terre d’émissions,
6 tremors harmoniques,
15 séismes basse fréquence,
1 séisme hybride,
270 tremblements de terre volcaniques superficiels,
146 tremblements de terre volcaniques profonds,
14 tremblements de terre tectoniques locaux,
53 tremblements de terre tectoniques lointains.

III. Évaluation et recommandations
Les observations visuelles pour la période du 26 mai 2024 au 9 juin 2024 de l’activité volcanique du Lewotobi Laki-laki montre une augmentation marquée des éruptions presque chaque jour, comme l’indique la hauteur de la colonne éruptive en moyenne de 100 à 900 mètres au dessus du sommet. Une éruption strombolienne s’est produite le 9 juin 2024 et des incandescences ont pu être observées pendant l’éruption.

Des avalanches de lave ont été enregistrées au cours de la période actuelle, mais visuellement, la coulée de lave dans la direction Nord-Est a tendance à être stable, sans mouvement significatif. Des mesures effectuées par drone le 9 avril 2024 ont montré que la distance de l’écoulement était d’environ 4340 mètres depuis le centre du cratère , par rapport à la mesure précédente du 29 février 2024 qui atteignait 4320 mètres montrant le mouvement de la coulée était assez lente, cela peut également être vu sur les images satellite qui ne montrent presque aucun changement significatif dans les coulées de lave à la pointe Nord-Est. L’influence de la pente et la température encore élevée de la lave permettent encore à la lave de se déplacer, bien que très lentement.
Les tremblements de terre au cours de cette période ont entraîné une augmentation significative du nombre de tremblements de terre d’éruptions et de tremors volcaniques ainsi que des séismes d’avalanches enregistrés. D’après les données sismiques, on peut voir qu’il y a une augmentation très significative des tremors volcaniques, outre l’activité volcanique, cela est également dû au changement de station de référence, qui utilisait auparavant la station de référence KLT, située à une altitude inférieure sur la pente que la station WLR qui sert désormais de station de référence. Les réparations à la station WLR ont été effectuées le 27 avril 2024 et la sismicité à la station WLR a un meilleur rendement en enregistrant la sismicité du volcan . Les trembors volcaniques et les tremblements de terre de surface qui n’étaient pas enregistrés auparavant à la station KLT peuvent désormais être enregistrés en utilisant la station WLR, ce qui entraîne une augmentation significative des tremors volcaniques sur le volcan

Sur la base des résultats de la surveillance visuelle et instrumentale, on constate qu’il y a eu une augmentation de l’activité volcanique sur le mont. Lewotobi Laki-laki, de sorte que le niveau d’activité a été élevé du niveau II (WASPADA) au niveau III (SIAGA). ), à partir du 10 juin 2024 à 09h00 WITA :

La communauté autour du Mont Lewotobi Laki-laki et les visiteurs/touristes n’exercent aucune activité dans un rayon de 3 km du centre de l’éruption du volcan et dans le secteur de 4 km dans le sens Nord-Nord-Est et de 5 km dans le secteur Nord-Est.

Source et photos : PVMBG

 

Islande , Péninsule de Reykjanes :

La lave a maintenant coulé sur la route de Grindavík  juste au Nord des digues de Bláalón. Ces derniers jours, la lave a coulé lentement au Nord et le long de Sýlingarfell en direction de Grindavík . Ce matin la progression s’est accélérée et la lave a atteint la route à 10h40.
Des travaux étaient en cours pour combler la brèche dans la fortification depuis tôt ce matin et ces travaux ont été terminés avant que la lave n’atteigne la route.

 

La lave a coulé sur Grindavíkurveg peu avant 11 heures ce matin, après que le débit de la série de cratères Sundhnúks ait soudainement augmenté. Hjördís Guðmundsdóttir, responsable de l’information de la protection civile, affirme qu’il a été possible de combler à temps ce matin l’ouverture qui se trouvait dans les défenses de Grindavíkurveg.

« Avant huit heures, il est devenu clair qu’un étang au Nord du cratère s’était effondré et que de la lave avait donc été émise au Nord de Sýlingarfell. Il était donc clair que nous devions agir et fermer la défense », explique Hjördís.

Il n’était pas nécessaire d’évacuer la ville, mais il fut décidé de fermer le Blue Lagoon. Hjördís dit que les pompiers sont sur place et seront disponibles si des morceaux de lave franchissent le mur défensif et enflamment la végétation. C’est pourquoi des efforts sont déployés pour empêcher que les incendies de forêt ne deviennent plus fréquents qu’ils ne l’ont été.

Sources : Vedur , RUV.

Photo : RUV – Ragnar Visage.

 

Hawaii , Kilauea :

Dimanche 9 juin 2024, 8h47 HST (dimanche 9 juin 2024, 18h47 UTC)

19°25’16 » N 155°17’13 » O,
Altitude du sommet : 4091 pieds (1247 m)
Niveau d’alerte volcanique actuel : AVIS
Code couleur aviation actuel : JAUNE

Résumé de l’activité :
Le volcan Kīlauea n’est pas en éruption. L’éruption qui a débuté lundi 3 juin au Sud-Ouest de Kaluapele (caldeira du Kīlauea) dans le parc national des volcans d’Hawaï a pris fin. La faible incandescence des évents des fissures était à peine visible pendant la nuit sur les images webcam. Les émissions de gaz volcaniques sur le site de l’éruption ont considérablement diminué et se rapprochent des niveaux de fond. Le nombre de tremblements de terre dans la région du sommet reste élevé, tandis que les tremors sont tombés à des niveaux de fond. La déformation inflationniste du sol du sommet se poursuit. Bien que l’éruption soit terminée, de nouvelles impulsions de sismicité et de déformation pourraient entraîner de nouveaux épisodes éruptifs dans la zone ou ailleurs dans la région du sommet.

Observations sur le site de l’éruption :
Aucune lave n’est émise. Une très faible lueur provenant des évents des fissures a continué d’être visible sur les images de la webcam pendant la nuit, mais l’intensité de la lueur était nettement inférieure à celle de la nuit précédente. Les émissions de gaz volcaniques sur le site de l’éruption approchent les niveaux de fond (100 tonnes par jour ou moins). Des taux d’émission totaux de SO2 pour le sommet et le site de l’éruption d’environ 400 t/j ont été mesurés le 6 juin. L’activité sismique reste faible sur le site de l’éruption.

Vue aérienne des fissures 3 et 4 de l’éruption désormais interrompue de la zone de rift Sud-Ouest du Kīlauea qui a commencé le 3 juin 2024. Lors d’un survol vers 8 h 15 HST le 6 juin 2024, les scientifiques de l’observatoire du volcan hawaïen de l’USGS ont observé des émissions de gaz persistantes et pas de lave active.

Observations du sommet et de la zone supérieure du rift :
Les taux de sismicité sous le sommet, la zone supérieure du Rift Est et la zone supérieure du Rift Sud-Ouest ont été élevés au cours de la dernière journée. Une soixantaine de tremblements de terre se sont produits au cours des dernières 24 heures. Les tremblements de terre étaient principalement situés sous la région Sud de la caldeira et dans la zone supérieure du Rift Est, à des profondeurs de 1,5 à 3 km (1 à 1,8 miles), avec des magnitudes inférieures à M2,5. Les tremors sont tombés à des niveaux de fond dans toute la région du sommet. La déformation inflationniste du sommet s’est poursuivie au cours de la dernière journée. L’inclinomètre d’Uēkahuna au Nord-Ouest du sommet a enregistré une inflation globale d’environ 1,5 microradian au cours des dernières 24 heures. L’inclinomètre de Sand Hill au Sud-Ouest du sommet a enregistré environ 5 microradians d’inflation au cours des dernières 24 heures.

Observations de la zone du rift inférieur :
Les taux de sismicité et de déformation du sol sous la zone moyenne et inférieure du Rift Est et la zone inférieure du Rift Sud-Ouest sont faibles. L’activité éruptive et les troubles ont été limités aux régions du sommet et de la zone supérieure du rift. Les mesures des stations de surveillance continue des gaz sous le vent de Pu’u’ō’ō, dans la zone du Rift du Sud-Est, restent inférieures aux limites de détection du SO2, ce qui indique que les émissions de SO2 de Pu’u’ō’ō sont négligeables.

Source : HVO

Photo : USGS / A.R. Nalesnik.

 

Equateur , Reventador :

RAPPORT QUOTIDIEN DE L’ETAT DU VOLCAN REVENTADOR , Dimanche 9 Juin 2024.
Information Geophysical Institute – EPN.

Niveau d’activité Superficiel: Haute , Tendance de surface : Sans changements
Niveau d’activité interne: Modéré , Tendance interne : Sans changements

Sismicité : Du 8 Juin 2024 , 11:00h au 9 Juin 2024 , 11:00h : 

Sismicité :

Ci-dessous le décompte des événements sismiques enregistrés à la station de référence

Explosion (EXP) 74
Longue Période (LP) 15
Tremor d’émission (TREMI) 5
Tremor harmonique (TRARM) 4

 

Précipitations/Lahars :
Aucune pluie n’a été signalée dans la région. **En cas de fortes pluies, celles-ci pourraient remobiliser les matériaux accumulés, générant des flux de boue et des débris qui descendraient les flancs du volcan et se déverseraient dans les rivières adjacentes.

Colonne émissions/cendres :
Aucune émission de gaz ou de cendres n’a été observée par les caméras de surveillance ou les images satellite. Aucun rapport n’a non plus été publié par l’agence WashingtonVAAC.

Autres paramètres de surveillance :
Le système satellite MIROVA-VIIRS a enregistré 1 anomalie thermique, tandis que le système satellite FIRMS a enregistré 4 anomalies thermiques.

Observation:
Le volcan est resté nuageux la plupart du temps. A la fin de ce rapport , le volcan reste nuageux.

Niveau d’alerte: Orange

Source et photo : IGEPN.

 

Nicaragua , San Cristobal :

« Le volcan San Cristóbal a enregistré des glissements de terrain sur les parois internes du cratère », explique Ofena.

Agustín Moreira, directeur de l’Observatoire des phénomènes naturels d’Ofena, a évoqué les explosions de faible intensité et l’expulsion de gaz et de cendres, que le volcan San Cristóbal a enregistrées vendredi après-midi dans le département de Chinandega.

Moreira considère que l’activité récente est liée aux glissements de terrain dans le cratère du volcan, le plus haut du Nicaragua, à 1 745 mètres d’altitude.

« À cause de la pluie, des murs s’effondrent à l’intérieur du cratère qui est la gorge du volcan, le cratère se bloque et ensuite la pression à l’intérieur du volcan augmente et tout à coup, avec les explosions, il libère des matériaux tels que du gaz et des cendres », a commenté Agustín. Moreira.

Le directeur d’Ofena a ajouté que pour cette raison les émanations de gaz comme le soufre répondent à un processus de dégazage normal « la combinaison des quantités d’eau qui ont précipité très près du volcan, donc ces types d’explosions sont naturelles, pour libérer le cratère avec ses processus”, a déclaré l’agro-météorologue.

Moreira a exhorté la population à ne pas s’inquiéter « même s’il est vrai que des matériaux volcaniques tombent près du volcan, mais cela a toujours été une caractéristique de ces volcans », a-t-il commenté à ce sujet.

Source et photo : 100% Noticias.