June 06, 2024. EN. Italy : Stromboli , Hawaii : Kilauea , Colombia : Chiles / Cerro Negro , Philippines : Kanlaon , Indonesia : Ibu .

Following a site crash, the last posts since the holidays are lost. Sorry.

 

June 06 , 2024.

 

Italy , Stromboli :

WEEKLY BULLETIN, from May 27, 2024 to June 2, 2024. (issue date June 4, 2024)

SUMMARY STATEMENT OF ACTIVITY

In light of the monitoring data, it appears:
1) VOLCANOLOGICAL OBSERVATIONS: During this period, normal Strombolian activity was observed with splashing activity and lava overflow. The total hourly frequency of explosions fluctuated between medium values ​​(13 events/h) and high values ​​(20 events/h). The intensity of the explosions was mainly low and medium, both in the North Crater area and in the South Central Crater area.
2) SISMOLOGY: The monitored seismological parameters do not show significant variations.
3) GROUND DEFORMATIONS: Continuous signals from ground deformation monitoring networks did not show significant variations
4) GEOCHEMISTRY: The flow of SO2 at an average level
The CO2 flux in the summit zone is at average values.
The C/S ratio in the plume shows high values.
The isotopic ratio of Helium dissolved in thermal wells shows high values.
CO2 flow in Mofeta in the San Bartolo area: increasing, on average.
CO2 flux in Scari: stable values ​​at average levels.

VOLCANOLOGICAL OBSERVATIONS
During the observed period, the eruptive activity of Stromboli was characterized through the analysis of images recorded by the INGV-OE surveillance cameras located at Pizzo (SPT), at altitude 190 m (SCT-SCV) and at Point dei Corvi (SPCT). . The explosive activity was mainly produced by 2 (two) eruptive vents located in the North area of ​​the crater and by 2 (two) vents located in the South Central area. A lava overflow was observed on May 27 from the northern zone.

Observations of explosive activity captured by surveillance cameras
In the area of ​​the North crater (N), with a vent located in sector N1 and one in sector N2, explosive activity was observed mainly of low intensity (less than 80 m in height) and medium intensity (less 150 m high). Furthermore, almost continuous and sometimes intense projection activity was observed in sector N1. The products emitted in the eruption were mainly coarse materials (bombs and lapilli). The average frequency of explosions fluctuated between 11 and 15 events/h.
In the Central-South zone (CS), sectors C and S1 showed no activity while in sector S2, with two emission points, the explosions were of varying intensity from low (less than 80 m from height) to medium (less than 150 m height) emitting fine materials. The average frequency of explosions varied from 1 to 6 events/h.

Lava overflow of May 27, 2027
On May 27, from 10:35 UTC, intense projection activity at the vent located on the hornito in sector N1 produced a modest lava flow which stopped after a few dozen meters. in the upper part of the Sciara del Fuoco. At 17:00 UTC, the lava flow appeared unfed and cooling.

Fig. 3.4 A) and B) Shaded terrain models of May 24 and 27, C) and D) visible and thermal orthomosaics of May 27. Active vents are red, crater rims are black.

Morpho-structural characterization of the crater terrace using drones
As part of the activities of the DPC-INGV execution agreement and the UN project, drone surveys were carried out on May 27. Image processing made it possible to create the digital terrain model, the orthomosaic and the thermal orthomosaic of the summit area of ​​Stromboli up to an altitude of 590 m above sea level (fig. 3.4 A, B ,C,D).
The thermal orthomosaic highlights the presence of 6 active vents, the thermal anomaly remains at an altitude of 650 m above sea level (Fig. 3.4 D), already reported in the Rep bulletin. N. 14/2024 STROMBOLI.
From the difference in DTM between May 27 and 24, 2024, we can see the accumulation of volcanic material produced by projection activity near active vents. The lack of material due to the partial collapse of hornito N1 on May 26 is also evident (Fig. 3.5 A, B and C).

Source : INGV

Photos : Stromboli stati d’animo / Sebastiano Cannavo , INGV.

 

Hawaii , Kilauea :

Wednesday, June 5, 2024, 12:03 PM HST (Wednesday, June 5, 2024, 22:03 UTC)

19°25’16 » N 155°17’13 » W,
Summit Elevation 4091 ft (1247 m)
Current Volcano Alert Level: ADVISORY
Current Aviation Color Code: YELLOW

Activity Summary:
Kīlauea volcano is not erupting. The eruption that began at approximately 12:30 a.m. HST on Monday, June 3, about 4 km (2.5 miles) southwest of Kaluapele (Kīlauea caldera) within Hawai’i Volcanoes National Park has been paused for 48 hours and is unlikely to restart. Tremor, degassing, and incandescence associated with the fissure vents have decreased substantially over the past 48 hours, making it unlikely that the eruption will resume. While decreasing, volcanic gas emissions at the eruption site remain well above background levels. Overall seismicity in the summit region including the eruption area remains low. Rates of inflationary ground deformation in the summit region increased over the past day. The USGS Hawaiian Volcano Observatory (HVO) lowered the Volcano Alert Level for ground-based hazards from WATCH to ADVISORY and the Aviation Color Code from ORANGE to YELLOW at 10:07 a.m HST this morning.

Note that none of the lava flow is as tall as the geologist; similar to the December 1974 eruption from the same area on Kīlauea, the eruption of June 3 produced extremely thin Pāhoehoe flows. This contrasts with other recent eruptions like that at Pu‘u‘ō‘ō on Kīlauea’s East Rift Zone between 1983 and 2018, where Pāhoehoe flows sometimes inflated to tens of meters in thickness.

Eruption Site Observations:
Lava stopped erupting from the fissure vents at approximately 9:00 a.m. HST on June 3 and lava flows stagnated by noon that day. Lava from the fissure system covered approximately 90 acres (350,000 square meters), a relatively small area. Glow was observed in webcam imagery overnight at the site of the fissures. Volcanic gas emissions at the eruption site remain well above background levels (100 tonnes per day or less), with a sulfur dioxide emission rate of 5,500 tonnes per day (t/d) measured yesterday, June 4, down from 12,000-15,000 t/d on June 3. The lack of trade wind conditions this morning may increase the potential for higher vog concentrations around the summit of Kīlauea.

Numerous large ground cracks have formed in the vicinity of the eruption extending westward to within 540 yards (500 meters) of Maunaiki. Earthquake activity remains low in the eruption site area.

Summit and Upper Rift Zone Observations:
Rates of seismicity beneath the summit, upper East Rift Zone, and upper Southwest Rift Zone remained low over the past day. Tremor related to the eruptive vents continues to decrease across the summit region. Less than 30 earthquakes have occurred over the past 24 hours. Earthquakes were located beneath the south caldera and the upper East Rift Zone, at depths of 1.5-3 km (1–1.8 miles), with magnitudes under M2.0. Ground deformation beneath Halemaʻumaʻu and the south caldera region transitioned to inflation over the past 24 hours. The Uēkahuna tiltmeter northwest of the summit recorded a deflationary signal yesterday morning that transitioned to inflation around noon yesterday, with approximately 3 microradians of inflation since then. The Sand Hill tiltmeter southwest of the summit recorded approximately 6 microradians of inflation since 4:00 p.m. yesterday.

Lower Rift Zone Observations:
Rates of seismicity and ground deformation beneath the middle and lower East Rift Zone and lower Southwest Rift Zone are low. Eruptive activity and unrest is restricted to the summit and upper rift zone regions. Measurements from continuous gas monitoring stations downwind of Puʻuʻōʻō in the middle East Rift Zone remain below detection limits for SO2, indicating that SO2 emissions from Puʻuʻōʻō are negligible.

Source : HVO

Photo : USGS / M. Zoeller (HVO).

 

Colombia , Chiles / Cerro Negro :

Weekly activity bulletin: Chiles Volcanic Complex and Cerro Negro (CVCCN).

Regarding the monitoring of the activity of the CHILES AND CERRO NEGRO VOLCANOES, the COLOMBIAN GEOLOGICAL SERVICE (SGC), an entity attached to the MINISTRY OF MINES AND ENERGY, reports that:

Similar to what was recorded in previous weeks, a fluctuation in the levels of occurrence and seismic energy was observed for the week evaluated between May 28 and June 3, 2024, with a decrease in occurrence and an increase in the energy released. The predominance of seismicity associated with rock fracture has continued, but the recording of a few earthquakes associated with fluid movement continues, some of them at very low frequency.
The fracture earthquakes were located scatteredly in the region of the two volcanoes, at distances of up to 12 km, with depths between 2 and 11 km from the summit of Chiles (4,700 m above sea level). altitude) and a maximum local magnitude of 2.1. of earthquake felt.

Volcanic deformation processes recorded by sensors installed on the ground and by remote satellite sensors continue. The evolution of activity in the CVCCN is the result of internal processes derived from the complex interaction between the magmatic system, the hydrothermal system and the geological faults of the area. Therefore, the probability of the occurrence of energetic earthquakes that can be felt by residents in the region of influence of the CVCCN persists.

Volcanic activity remains in a YELLOW ALERT state: active volcano with changes in the behavior of the base level of monitored parameters and other manifestations.

Source et photo : SGC

 

Philippines , Kanlaon :

KANLAON VOLCANO LAHAR ADVISORY , 06 June 2024 , 12:00 AM

Based on the Philippine Atmospheric Geophysical and Astronomical Services Administration (PAGASA) Thunderstorm Advisory #7 and #9, localized thunderstorms were expected to bring moderate to heavy rains over Kanlaon Volcano and Negros Island. Thunderstorms in the early afternoon today generated volcanic sediment flows or lahars on the southern slopes that were detected by three seismic stations of the Kanlaon Volcano Network (KVN). These lahars began approximately around 1:00 PM and lasted 25 minutes based on the seismic record. A total of 23.75 mm of rain over a two-hour period was also recorded by the All-Weather Station of the Manghumay, Mailum, Bago City Observation Station (VKMH) of the KVN. Higher rainfall volumes may have likely occurred around the summit area of the volcano.

Lahars have been reported by netizens in various social media posts and verified by PHIVOLCS’ Quick Response Team (QRT) on the field. Grey cohesive mud, plant debris and gravel have been deposited by lahars in at least four (4) waterways: Tamburong Creek, which courses through Biak-na-bato and Calapnagan, La Castellana; Intiguiwan River in Guinpanaan and upstream Baji-Baji Falls in Cabacungan, La Castellana; Padudusan Falls, Masulog, Canlaon City; and the Binalbagan River, which drains the southern flank of Kanlaon Volcano. The lahars were generally channel-confined, but flows along Tamburong Creek overflowed and dumped a few centimeters of deposit on a stretch of the main road in Biak-na-Bato, rendering this impassable to motorists.

PAGASA forecasts thunderstorms on 6 June 2024 that can bring heavy rains over Negros Island. These rains could generate lahars, muddy streamflows or muddy run-off in the above-mentioned and other rivers draining the southern Kanlaon edifice. Lahars can threaten communities along the middle and lower slopes with inundation, burial and wash out. PHIVOLCS thus strongly recommends increased vigilance and readiness of communities along rivers draining southern Kanlaon. These communities and local government units are advised to continually monitor weather conditions and take pre-emptive response measures for their safety from potential lahars.

Source : Phivolcs

Photo : Caroline Sarrazin , Rés-EAUx .

 

Indonesia , Ibu :

An eruption of Mount Ibu occurred on Thursday, June 6, 2024 at 07:46 WIT with the height of the ash column observed at ±1,200 m above the summit (±2,525 m above sea level) . The ash column was gray in color with moderate to thick intensity, oriented to the West and Northwest. This eruption was recorded on a seismograph with a maximum amplitude of 4 mm and a duration of 160 seconds.

SEISMICITY OBSERVATIONS:
2 eruption earthquakes with an amplitude of 4 mm and a seismic duration of 130 to 160 seconds.
16 emission earthquakes with an amplitude of 2 to 12.5 mm and earthquake duration of 20 to 67 seconds.
62 Shallow volcanic earthquakes with an amplitude of 2 to 8 mm and an earthquake duration of 6 to 20 seconds.
3 local tectonic earthquakes with an amplitude of 3.5 to 6.5 mm, and an earthquake duration of 26 to 120 seconds.
2 distant tectonic earthquakes with an amplitude of 4-12.5 mm and earthquake duration 64-212 seconds.

RECOMMENDATION
1. Communities around Mount Ibu and visitors/tourists should not carry out activities within a radius of 4 km and a sectoral extension of 7 km towards the crater opening in the northern part of the active Mount Ibu crater.
2. In the event of ash falling, people who carry out activities outside the house are advised to protect their nose, mouth (mask) and eyes (glasses).

Source et photo : Magma Indonésie .

 

 

06 Juin 2024. FR. Italie : Stromboli , Hawaii : Kilauea , Colombie : Chiles / Cerro Negro , Philippines : Kanlaon , Indonésie : Ibu .

Suite à un plantage du site , les derniers posts depuis les vacances sont perdus . Désolé.

 

06 Juin 2024.

 

Italie , Stromboli :

BULLETIN HEBDOMADAIRE, du 27 mai 2024 au 02 juin 2024. (date d’émission le 4 juin 2024)

ÉTAT RÉSUMÉ DE L’ACTIVITÉ

A la lumière des données de suivi, il ressort :
1) OBSERVATIONS VOLCANOLOGIQUES : Au cours de cette période, une activité strombolienne normale a été observée avec une activité d’éclaboussures et un débordement de lave. La fréquence horaire totale des explosions a fluctué entre des valeurs moyennes (13 événements/h) et des valeurs élevées (20 événements/h). L’intensité des explosions était principalement faible et moyenne, tant dans la zone du cratère Nord que dans la zone du cratère Centre-Sud.
2) SISMOLOGIE : Les paramètres sismologiques surveillés ne montrent pas de variations significatives.
3) DÉFORMATIONS DU SOL : Les signaux continus des réseaux de surveillance des déformations du sol n’ont pas montré de variations significatives
4) GÉOCHIMIE : Le flux de SO2 à un niveau moyen
Le flux de CO2 dans la zone sommitale se situe à des valeurs moyennes.
Le rapport C/S dans le panache montre des valeurs élevées.
Le rapport isotopique de l’Hélium dissous dans les puits thermiques présente des valeurs élevées.
Flux de CO2 à Mofeta dans la zone de San Bartolo : en augmentation, en moyenne.
Flux de CO2 à Scari : valeurs stables à des niveaux moyens.

OBSERVATIONS VOLCANOLOGIQUES
Dans la période observée, l’activité éruptive du Stromboli a été caractérisée à travers l’analyse des images enregistrées par les caméras de surveillance INGV-OE situées au Pizzo (SPT), à l’altitude 190 m (SCT-SCV) et à Punta dei Corvi (SPCT). . L’activité explosive a été principalement produite par 2 (deux) évents éruptifs situés dans la zone Nord du cratère et par 2 (deux) évents situés dans la zone Centre Sud  . Un débordement de lave a été observé le 27 mai depuis la zone Nord.

Observations de l’activité explosive captées par les caméras de surveillance
Dans la zone du cratère Nord (N), avec une bouche située dans le secteur N1 et une dans le secteur N2, une activité explosive a été observée principalement de faible intensité (moins de 80 m de hauteur) et d’intensité moyenne (moins de 150 m de hauteur). Par ailleurs, une activité de projections quasi continue et parfois intense a été observée dans le secteur N1. Les produits émis en éruption étaient majoritairement des matériaux grossiers (bombes et lapilli). La fréquence moyenne des explosions oscillait entre 11 et 15 événements/h.
Dans la zone Centre-Sud (CS), les secteurs C et S1 n’ont montré aucune activité tandis que dans le secteur S2, avec deux points d’émission, les explosions étaient d’intensité variable de faible (moins de 80 m de hauteur) à moyenne (moins de 150 m de hauteur) émettant des matières fines. La fréquence moyenne des explosions variait de 1 à 6 événements/h.

Débordement de lave du 27 mai 2027
Le 27 mai, à partir de 10h35 UTC, une intense activité de projections au niveau de l’évent situé sur le hornito dans le secteur N1 a produit une modeste coulée de lave qui s’est arrêtée après quelques dizaines de mètres. dans la partie supérieure de la Sciara del Fuoco. À 17h00 UTC, la coulée de lave semblait non alimentée et en train de se refroidir.

Fig. 3.4 A) et B) Modèles de terrain ombrés des 24 et 27 mai, C) et D) orthomosaïques visibles et thermiques du 27 mai. Les évents actifs sont en rouge, les bords du cratère sont en noir.

Caractérisation morpho-structurale de la terrasse du cratère à l’aide de drones
Dans le cadre des activités de la convention d’exécution DPC-INGV et du projet ONU, des prospections par drone ont été réalisées le 27 mai. Le traitement des images a permis de créer le modèle numérique de terrain, l’orthomosaïque et l’orthomosaïque thermique de la zone sommitale du Stromboli jusqu’à une altitude de 590 m au dessus du niveau de la mer (fig. 3.4 A, B, C, D ).
L’orthomosaïque thermique met en évidence la présence de 6 évents actifs, l’anomalie thermique reste à une altitude de 650 m au dessus du niveau de la mer (Fig. 3.4 D), déjà signalée dans le bulletin Rep. N. 14/2024 STROMBOLI.
De la différence de DTM entre le 27 et le 24 mai 2024, nous pouvons voir l’accumulation de matière volcanique produite par l’activité de projection à proximité des évents actifs. Le manque de matériel dû à l’effondrement partiel du hornito N1 survenu le 26 mai est également évident (Fig. 3.5 A, B et C).

Source : INGV

Photos : Stromboli stati d’animo / Sebastiano Cannavo , INGV.

 

Hawaii , Kilauea :

Mercredi 5 juin 2024, 12h03 HST (mercredi 5 juin 2024, 22h03 UTC)

19°25’16 » N 155°17’13 » O,
Altitude du sommet :4091 pieds (1247 m)
Niveau d’alerte volcanique actuel : AVIS
Code couleur aviation actuel : JAUNE

Résumé de l’activité :
Le volcan Kīlauea n’est pas en éruption. L’éruption qui a commencé vers 0 h 30 HST le lundi 3 juin, à environ 4 km (2,5 miles) au Sud-Ouest de Kaluapele (caldeira du Kīlauea) dans le parc national des volcans d’Hawaï, a été interrompue pendant 48 heures et il est peu probable qu’elle reprenne. Les tremors, le dégazage et l’incandescence associés aux évents de fissures ont considérablement diminué au cours des dernières 48 heures, ce qui rend peu probable la reprise de l’éruption. Bien qu’elles diminuent, les émissions de gaz volcaniques sur le site de l’éruption restent bien supérieures aux niveaux de fond. La sismicité globale dans la région du sommet, y compris la zone d’éruption, reste faible. Les taux de déformation inflationniste du sol dans la région du sommet ont augmenté au cours de la dernière journée. L’Observatoire des volcans hawaïens de l’USGS (HVO) a abaissé le niveau d’alerte volcanique pour les dangers au sol de ATTENTION à AVIS et le code couleur aviation d’ORANGE à JAUNE à 10 h 07 HST ce matin.

Notez qu’aucune coulée de lave n’est aussi haute que le géologue ; Semblable à l’éruption de décembre 1974 dans la même zone du Kīlauea, l’éruption du 3 juin a produit des coulées de Pāhoehoe extrêmement minces. Cela contraste avec d’autres éruptions récentes comme celle du Pu’u’ō’ō dans la zone du rift Est du Kīlauea entre 1983 et 2018, où les coulées de Pāhoehoe ont parfois gonflé jusqu’à atteindre des dizaines de mètres d’épaisseur.

Observations sur le site de l’éruption :
La lave a cessé de jaillir des évents des fissures vers 9h00 HST le 3 juin et les coulées de lave ont stagné à midi ce jour-là. La lave du système de fissures couvrait environ 90 acres (350 000 mètres carrés), une superficie relativement petite. Une lueur a été observée sur les images webcam pendant la nuit sur le site des fissures. Les émissions de gaz volcaniques sur le site de l’éruption restent bien supérieures aux niveaux de fond (100 tonnes par jour ou moins), avec un taux d’émission de dioxyde de soufre de 5 500 tonnes par jour (t/j) mesuré hier 4 juin, en baisse de 12 000 à 15 000 t/j. d le 3 juin. L’absence d’alizés ce matin pourrait augmenter le potentiel de concentrations de vog plus élevées autour du sommet du Kīlauea.

De nombreuses grandes fissures au sol se sont formées à proximité de l’éruption, s’étendant vers l’Ouest jusqu’à 540 mètres (500 mètres) de Maunaiki. L’activité sismique reste faible dans la zone du site de l’éruption.

Observations du sommet et de la zone supérieure du rift :
Les taux de sismicité sous le sommet, la zone supérieure du Rift Est et la zone supérieure du Rift Sud-Ouest sont restés faibles au cours de la dernière journée. Les tremors liés aux cheminées éruptives continuent de diminuer dans la région sommitale. Moins de 30 tremblements de terre ont eu lieu au cours des dernières 24 heures. Les tremblements de terre ont été localisés sous la caldeira Sud et la zone supérieure du Rift Est, à des profondeurs de 1,5 à 3 km (1 à 1,8 miles), avec des magnitudes inférieures à M2,0. La déformation du sol sous le cratère Halema’uma’u et la région Sud de la caldeira s’est transformée en inflation au cours des dernières 24 heures. L’inclinomètre d’Uēkahuna au Nord-Ouest du sommet a enregistré hier matin un signal déflationniste qui s’est transformé en inflation vers midi hier, avec environ 3 microradians d’inflation depuis lors. L’inclinomètre Sand Hill au Sud-Ouest du sommet a enregistré environ 6 microradians d’inflation depuis 16h00. hier.

Observations de la zone du rift inférieur :
Les taux de sismicité et de déformation du sol sous la zone moyenne et inférieure du Rift Est et la zone inférieure du Rift Sud-Ouest sont faibles. L’activité éruptive et les troubles sont limités aux régions du sommet et de la zone supérieure du rift. Les mesures des stations de surveillance continue des gaz sous le vent de Pu’u’ō’ō, dans la zone du Rift du Sud-Est, restent inférieures aux limites de détection du SO2, ce qui indique que les émissions de SO2 de Pu’u’ō’ō sont négligeables.

Source : HVO

Photo : USGS / M. Zoeller (HVO).

 

Colombie , Chiles / Cerro Negro :

Bulletin d’activités hebdomadaire : Complexe Volcanique Chiles et Cerro Negro (CVCCN).

Concernant le suivi de l’activité des VOLCANS CHILES ET CERRO NEGRO, le SERVICE GÉOLOGIQUE COLOMBIEN (SGC), une entité rattachée au MINISTERE DES MINES ET DE L’ÉNERGIE, rapporte que :

De manière similaire à ce qui a été enregistré les semaines précédentes, une fluctuation des niveaux d’occurrence et d’énergie sismique a été observée pour la semaine évaluée entre le 28 mai et le 3 juin 2024, avec une diminution de l’occurrence et une augmentation de l’énergie libérée . La prédominance de la sismicité associée à la fracture des roches s’est maintenue, mais l’enregistrement de quelques tremblements de terre associés au mouvement des fluides se poursuit, certains d’entre eux à très basse fréquence.
Les tremblements de terre de fracture ont été localisés de manière dispersée dans la région des deux volcans, à des distances allant jusqu’à 12 km, avec des profondeurs comprises entre 2 et 11 km par rapport au sommet du Chiles (4 700 m d’altitude) et une magnitude locale maximale de 2,1. de tremblement de terre ressenti.

Les processus de déformation volcanique enregistrés par les capteurs installés sur le terrain et par les capteurs satellites distants se poursuivent. L’évolution de l’activité dans le CVCCN est le résultat de processus internes dérivés de l’interaction complexe entre le système magmatique, le système hydrothermal et les failles géologiques de la zone. Par conséquent, la probabilité d’apparition de séismes énergétiques pouvant être ressentis par les habitants de la région d’influence du CVCCN persiste.

L’activité volcanique reste en état d’ALERTE JAUNE : volcan actif avec des changements dans le comportement du niveau de base des paramètres surveillés et d’autres manifestations.

Source et photo : SGC

 

Philippines , Kanlaon :

AVIS D’ACTIVITE DE LAHARS DU VOLCAN KANLAON , 06 juin 2024, 00h00

Sur la base des avis d’orages n°7 et n°9 de l’Administration des services géophysiques et astronomiques atmosphériques des Philippines (PAGASA), des orages localisés devraient apporter des pluies modérées à fortes sur le volcan Kanlaon et l’île Negros. Les orages en début d’après-midi ont généré aujourd’hui des coulées de sédiments volcaniques ou lahars sur les versants Sud qui ont été détectés par trois stations sismiques du réseau de capteurs du volcan Kanlaon (KVN). Ces lahars ont commencé vers 13 heures et ont duré 25 minutes d’après l’enregistrement sismique. Un total de 23,75 mm de pluie sur une période de deux heures a également été enregistré par la station tous temps de Manghumay, Mailum, station d’observation de la ville de Bago (VKMH) du KVN. Des volumes de précipitations plus élevés pourraient probablement s’être produits autour de la zone sommitale du volcan.

Les Lahars ont été signalés par les internautes dans diverses publications sur les réseaux sociaux et vérifiés par l’équipe de réponse rapide (QRT) du PHIVOLCS sur le terrain. De la boue grise cohésive, des débris végétaux et du gravier ont été déposés par les lahars dans au moins quatre (4) cours d’eau : le ruisseau Tamburong, qui traverse Biak-na-bato et Calapnagan, La Castellana ; Rivière Intiguiwan à Guinpanaan et en amont des chutes Baji-Baji à Cabacungan, La Castellana ; Chutes Padudusan, Masulog, ville de Canlaon ; et la rivière Binalbagan, qui draine le flanc Sud du volcan Kanlaon. Les lahars étaient généralement confinés au canal, mais les écoulements le long du ruisseau Tamburong ont débordé et déversé quelques centimètres de dépôt sur un tronçon de la route principale de Biak-na-Bato, la rendant impraticable aux automobilistes.

PAGASA prévoit des orages le 6 juin 2024 pouvant entraîner de fortes pluies sur l’île Negros. Ces pluies pourraient générer des lahars, des écoulements boueux ou des écoulements boueux dans les rivières mentionnées ci-dessus et dans d’autres rivières drainant l’édifice Sud du Kanlaon. Les lahars peuvent menacer les communautés situées le long des pentes moyennes et inférieures avec des inondations, des enterrements et des emportements. Le PHIVOLCS recommande donc fortement une vigilance et une préparation accrues des communautés situées le long des rivières drainant le Sud dU Kanlaon. Il est conseillé à ces communautés et unités gouvernementales locales de surveiller en permanence les conditions météorologiques et de prendre des mesures préventives pour assurer leur sécurité face aux lahars potentiels.

Source : Phivolcs

Photo : Caroline Sarrazin , Rés-EAUx .

 

Indonésie , Ibu :

Une éruption du mont Ibu s’est produite le jeudi 6 juin 2024 à 07h46 WIT avec la hauteur de la colonne de cendres observée à ± 1 200 m au-dessus du sommet (± 2 525 m au-dessus du niveau de la mer). La colonne de cendres était de couleur grise avec une intensité modérée à épaisse , orientée à l’Ouest et au Nord-Ouest. Cette éruption a été enregistrée sur un sismographe avec une amplitude maximale de 4 mm et une durée de 160 secondes.

OBSERVATIONS DE LA SISMICITE:
2 séismes d’éruption d’une amplitude de 4 mm et d’une durée sismique de 130 à 160 secondes.
16 tremblements de terre d’émissions d’une amplitude de 2 à 12,5 mm et durée du séisme de 20 à 67 secondes.
62 Séismes volcaniques peu profonds d’une amplitude de 2 à 8 mm et d’une durée de séisme de 6 à 20 secondes.
3 tremblements de terre tectoniques locaux d’une amplitude de 3,5 à 6,5 mm,  et une durée de séisme de 26 à 120 secondes.
2 tremblements de terre tectoniques lointains d’une amplitude de 4-12,5 mm et durée du séisme 64-212 secondes.

RECOMMANDATION
1. Les communautés autour du mont Ibu et les visiteurs/touristes ne doivent pas mener d’activités dans un rayon de 4 km et une extension sectorielle de 7 km vers l’ouverture du cratère dans la partie Nord du cratère actif du mont Ibu.
2. En cas de chute de cendres, il est conseillé aux personnes qui effectuent des activités à l’extérieur de la maison de se protéger le nez, la bouche (masque) et les yeux (lunettes).

Source et photo : Magma Indonésie .