29 Décembre 2022. FR. Italie / Sicile : Etna , Alaska : Semisopochnoi , Italie : Stromboli , Chili : Villarica .

Home / Alaska / 29 Décembre 2022. FR. Italie / Sicile : Etna , Alaska : Semisopochnoi , Italie : Stromboli , Chili : Villarica .

29 Décembre 2022. FR. Italie / Sicile : Etna , Alaska : Semisopochnoi , Italie : Stromboli , Chili : Villarica .

29 Décembre 2022.

 

Italie / Sicile , Etna :

BULLETIN HEBDOMADAIRE , du 19 Décembre 2022 au 25 Décembre 2022 , (date d’émission 27 Décembre 2022)

RÉSUMÉ DE L’ÉTAT DE L’ACTIVITÉ

A la lumière des données de suivi, il est mis en évidence :
1) OBSERVATIONS VOLCANOLOGIQUES : Activité effusive avec coulées de lave dans la Vallée du Léon, dégazage à régime variable au niveau des cratères sommitaux.
2) SISMOLOGIE : Faible activité sismique due à la fracturation ; amplitude moyenne des tremors à des niveaux moyens ; emplacement des sources entre les cratères de la Bocca Nuova et du Sud-Est.
3) INFRASONS : Faible activité infrasonore ; les sources localisées étaient situées dans la zone du cratère de la Bocca Nuova
4) DÉFORMATIONS DU SOL : Les réseaux de surveillance de la déformation du sol ne détectent pas de variations significatives
5) GEOCHIMIE : flux de SO2 à un niveau moyen
Les valeurs de flux de CO2 du sol enregistrées la semaine dernière sont des valeurs moyennes.
Le CO2 de la nappe phréatique (Réseau EtnaAcque) présente des variations qui s’inscrivent dans la variabilité saisonnière du site.
Les isotopes de l’Hélium montrent une légère augmentation (15/12/2022) , Les données se situent à des valeurs élevées.
6) OBSERVATIONS SATELLITAIRES : L’activité thermique observée par satellite dans la zone sommitale était d’un niveau élevé en correspondance avec l’éruption effusive dans la zone sommitale.

OBSERVATIONS VOLCANOLOGIQUES
Au cours de la semaine d’observation, le suivi de l’activité volcanique de l’Etna a été réalisé en analysant les images du réseau de caméras de surveillance de l’INGV, Osservatorio Etneo.

Pendant la période d’observation, l’activité effusive qui a débuté le 27 novembre ca s’est poursuivie. de la bouche effusive qui s’est ouverte à la base Nord-Est du cratère Sud-Est à une altitude d’environ 2800 m a.s.l. De même que les semaines précédentes, l’activité a montré un régime effusif variable parfois impulsif, qui a déterminé le développement d’un champ de lave caractérisé par le chevauchement de différentes coulées de lave avec expansion dans la Valle del Leone et la Valle del Bove. De l’intégration des images thermiques des caméras de surveillance INGV-OE et des images satellite Sentinel-2 L2A (ESA Sentinel Hub), il a été observé que le front de lave le plus avancé le 20 décembre se situait à une altitude d’environ 2500 m.  , le 23 décembre à une altitude de 2250 m, et le 25 décembre à une altitude de 2150 m .

En ce qui concerne les cratères sommitaux, l’activité a été caractérisée par un dégazage à taux variable principalement depuis le cratère de la Bocca Nuova .

Source : INGV.

Photo : Gio Giusa , 

 

Alaska , Semisopochnoi :

Avis d’activité volcanique AVO/USGS

Niveau d’alerte volcanique actuel : SURVEILLANCE
Niveau d’alerte volcanique précédent : AVIS
Code couleur actuel de l’aviation : ORANGE
Code couleur aviation précédent : JAUNE

Émis : mercredi 28 décembre 2022, 11 h 46 AKST
Source : Observatoire du volcan d’Alaska
Numéro d’avis : 2022/A1518
Emplacement : N 51° 55 min E 179° 35 min
Altitude: 2625 pieds (800 m)
Zone : Aléoutiennes

Résumé de l’activité volcanique :
Les émissions de cendres ont repris au cours des dernières 24 heures depuis le cratère Nord actif du mont Cerberus. Des dépôts de cendres mineurs sur les flancs du mont Cerberus ont été observés sur de la neige fraîche s’étendant jusqu’à ~ 1 km (~ 1000 yards) de l’évent sur les images de la caméra Web au cours de la dernière journée. Aucun panache de cendres n’a été observé dans les caméras Web ou les images satellite, mais un panache de vapeur persistant s’élevant jusqu’à 5 000 pieds au-dessus du niveau de la mer à partir du cratère actif peut maintenant contenir des cendres volcaniques mineures. L’observation de dépôts de cendres fait suite à une sismicité accrue, y compris un tremor sismique, au cours de la semaine dernière. Cette activité est similaire à l’activité éruptive observée au cours de la dernière année sur le Semisopochnoi, mais pas depuis le 7 novembre. L’Observatoire des volcans de l’Alaska relève donc le code de couleur de l’aviation à ORANGE et le niveau d’alerte du volcan à SURVEILLANCE.

De petites éruptions produisant des dépôts de cendres mineurs à proximité du cratère Nord actif du mont Cerberus et des nuages ​​de cendres généralement à moins de 3 km au-dessus du niveau de la mer ont caractérisé l’activité récente et davantage d’événements producteurs de cendres pourraient se reproduire avec peu d’avertissement.

Le Semisopochnoi est surveillé par un réseau de capteurs sismique et infrasonore local, des caméras Web locales, des capteurs régionaux de foudre et d’infrason et des données satellitaires.

Source : AVO.

Photo : Semi CEPE webcam

 

Italie , Stromboli :

Communiqué sur l’activité de Stromboli , 27 Décembre 2022, 19:20 (18:20 UTC) .

L’Institut national de géophysique et de volcanologie, Osservatorio Etneo, communique que d’après les observations faites à travers les caméras de surveillance de l’INGV-OE, il est observé que le scénario éruptif décrit dans le communiqué de presse précédent reste presque inchangé.
L’activité effusive continue d’alimenter les coulées de lave qui s’étendent le long du canal d’érosion formé sur la Sciara del Fuoco suite à l’activité effusive du 9 octobre dernier. L’activité strombolienne et les éclaboussures se poursuivent depuis la zone du cratère Nord.
En ce qui concerne l’amplitude moyenne du tremor volcanique, une légère augmentation sur des valeurs moyennement élevées a été observée au cours de la matinée.
Les données des réseaux de surveillance des contraintes sur l’île n’ont montré aucun changement significatif au cours des dernières 24 heures.

 

Communiqué sur l’activité de Stromboli , 28 Décembre 2022, 20:08 (19:08 UTC) .

L’Institut national de géophysique et de volcanologie, Osservatorio Etneo, communique qu’à partir de l’analyse des images des caméras de surveillance, on peut observer que depuis l’ après-midi, l’alimentation de la coulée de lave décrite dans les communiqués de presse précédents a progressivement diminué et actuellement , le flux est en refroidissement. L’activité strombolienne et d’éclaboussures se poursuit dans la zone du cratère Nord et Centre-Sud avec des explosions principalement représentées par des matériaux fins (cendres).
L’amplitude moyenne du tremor volcanique est revenue à des valeurs moyennes, restant à ce niveau au cours des dernières heures.
Les données des réseaux de surveillance des contraintes sur l’île n’ont pas montré de changements significatifs depuis la dernière mise à jour.
D’autres mises à jour seront communiquées rapidement.

Source : INGV.

Photo : Stromboli stati d’animo.

 

Chili , Villarica :

Rapport spécial sur l’activité volcanique (REAV), régions de La Araucanía et Los Ríos, volcan Villarrica, 24 Décembre 2022, 08h45 heure locale (Chili continental)

Le Service national de géologie et des mines du Chili (Sernageomin) annonce les informations PRÉLIMINAIRES suivantes, obtenues grâce à l’équipement de surveillance du Réseau national de surveillance volcanique (RNVV), traitées et analysées à l’Observatoire des volcans des Andes du Sud (Ovdas) :

Le Samedi 24 Décembre , durant la matinée , les stations de surveillance installées à proximité du volcan Villarrica ont enregistré un séisme de type VT, avec une magnitude de 2,4 ML , une augmentation de l’activité strombolienne , se manifestant par l’occurrence d’explosions d’altitudes inférieures à 100 m et émissions de pyroclastes balistiques sur une distance maximale de 400 m depuis le cratère en direction Sud-Ouest.

 

Les caractéristiques du séisme, après son analyse, sont les suivantes :

HEURE D’ORIGINE : 02:23 hora local (05:23 UTC)
DEPLACEMENT RÉDUIT : 14,3 (cm*cm)
SIGNAL ACOUSTIQUE : 1,5 Pascals (Pa) réduit à 1 km

Les caractéristiques de l’activité associée à l’évènement sont les suivantes :
HAUTEUR MAXIMALE DE LA COLONNE : 80 m au dessus du point d’ émission
SENS DE DISPERSION : 400 mètres vers le versant Sud-Ouest (SW)

OBSERVATIONS :

Avec l’activité sismique continue , avec des paramètres similaires aux heures précédentes , on observe un dégazage blanc avec une altitude inférieure à 200 m et de direction de dispersion vers le Nord-Ouest .

L’alerte technique volcanique est maintenue au niveau Jaune.

Sismologie
L’activité sismologique de la période a été caractérisée par l’enregistrement de :
Un signal de tremor continu avec des valeurs d’énergie estimées à partir du RSAM entre 0,8 et 1,0 µm/s, valeurs considérées comme faibles. Ce signal de tremor avait deux gammes de fréquences dominantes, entre 1,0 et 1,2 Hz et entre 1,8 et 2,0 Hz.
9 Événements sismiques de type VT, associés à la fracturation des roches (Volcano-Tectonique). Le tremblement de terre le plus énergétique a présenté une valeur de magnitude locale (ML) égale à 1,9, situé à 4,4 km à l’Est-Sud-Est de l’édifice volcanique, à une profondeur de 4,3 km par rapport au cratère.
12853 Événements sismiques de type LP, associés à la dynamique des fluides au sein du système volcanique (Longue Période). La taille du plus grand tremblement de terre évaluée à partir du paramètre Déplacement réduit (DR) était égale à 42 cm2.
996 événements sismiques de type TR, associés à la dynamique entretenue dans le temps des fluides au sein du système volcanique (TRemor). La taille du plus grand tremblement de terre évaluée à partir du paramètre Déplacement réduit (DR) était égale à 29 cm2.

Au cours de la quinzaine évaluée, le système volcanique a initialement présenté une lente tendance à une augmentation de l’énergie sismique jusqu’au 12 décembre. Au cours de cette période, des explosions stromboliennes ont été enregistrées qui ont émis des projections balistiques dans la zone proche du cratère. Le 12 décembre, une chute brutale de l’énergie sismique du volcan a été observée, probablement associée à des changements brusques de l’état de la croûte pyroclastique et à des changements dans la géométrie du conduit de sortie. Après cela, l’énergie sismique a présenté une valeur plus stable aux valeurs rsam. proche de 1,1 um/sec et une diminution apparente de la fréquence des explosions avec des éjections balistiques à l’extérieur du cratère.
Cependant, en raison de la forte récurrence des signaux sismiques et de la présence d’incandescence constante, on estime que le volcan reste au-dessus de son seuil de base.

 Source : Sernageomin

Photos :  volcanologia en chile , Take a Way.

Recommended Posts

Leave a Comment

Nous contacter

Nous ne sommes pas disponibles pour le moment. Mais vous pouvez nous envoyer un email a l'aide du formulaire ci-dessous.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search