09 Septembre 2022.

 

La Réunion , Piton de la Fournaise :

Communiqué , 08 septembre 2022 – 15h00 (heure locale) – 11h00 (heure UTC)

Suite à la crise sismique du 7 septembre, une sismicité est toujours enregistrée sous la zone sommitale du Piton de La Fournaise. Néanmoins depuis 9h (heure locale) ce jour le taux de sismicité a fortement diminué avec 1 séisme de faible magnitude (< 0.5) par heure.

Parallèlement, l’inflation (gonflement) du volcan, observée depuis la fin de la dernière éruption le 17 janvier 2022 se poursuit. Ceci témoigne de la poursuite de la ré-alimentation du réservoir superficiel (localisé à 1,5-2 km de profondeur) par du magma plus profond. Mais depuis l’arrêt de la crise sismique hier, et l’arrêt de l’intrusion de magma, aucun mouvement de magma depuis ce réservoir vers la surface n’est à noter.
Le processus de recharge depuis les profondeurs vers le réservoir superficiel peut durer plusieurs jours à plusieurs semaines avant que le toit du réservoir ne se fragilise de nouveau et ne se rompe, donnant ainsi lieu à une nouvelle injection de magma vers la surface, mais peut également s’arrêter sans donner lieu à une éruption à brève échéance.

Niveau d’alerte recommandé : Vigilance

Source : direction de l’OVPF-IPGP

Photo : OVPF.

 

Equateur , Sangay :

RAPPORT QUOTIDIEN DE L’ETAT DU VOLCAN SANGAY , Jeudi 08 Septembre 2022.
Information Geophysical Institute – EPN.

Niveau d’activité Superficiel: Haut , Tendance de surface : Descendante .
Niveau d’activité interne: Haut , Tendance interne : Pas de changement

Sismicité : Du 07 Septembre 2022 , 11:00h au 08 Septembre 2022 , 11:00h : 

Explosion (EXP) 687
Tremors d’émissions (TREMI ) 51.

 

Pluies / Lahars :
Pas de pluie enregistrée. **En cas de fortes pluies, celles-ci pourraient remobiliser les matériaux accumulés, générant des coulées de boue et de débris qui descendraient sur les flancs du volcan et se déverseraient dans les rivières adjacentes.**

 

Émission / colonne de cendres :
Hier après-midi le volcan s’est dégagé et une émission de gaz et de cendres a été observée à une hauteur de 1000 mètres vers l’Ouest. Le Washington VAAC 4 indique des émissions de cendres avec une hauteur de 1770 mètres au-dessus du sommet vers l’Ouest et le Sud.

Gaz:
Le système MOUNTS a rapporté 324,8 tonnes de SO2, mesuré le 09/07/2022 à 14h07 TL.

Autres paramètres de surveillance.
Le système FIRMS enregistre 17 alertes thermiques et MIROVA enregistre 1 alerte haute (354 MW) au cours des dernières 24 heures.

Observation:
Ce matin le volcan s’est réveillé clair et une émission de gaz et de cendres a été observée, pour le moment le volcan est nuageux.

Niveau d’alerte: Orange.

Source : IGEPN.

Photo : Eqphos_fotografía

 

Italie , Vulcano :

BULLETIN HEBDOMADAIRE, du 29 Aout 2022 au 04 Septembre 2022. (date d’émission 06 Septembre 2022)

SOMMAIRE DE L’ÉTAT DE L’ACTIVITÉ

À la lumière des données de surveillance, il est mis en évidence :
1) Température des fumerolles du cratère : Le long du bord supérieur, les températures restent stables à des valeurs élevées.
2) Flux de CO2 dans la zone du cratère : Le flux de CO2 dans la zone du cratère montre une légère diminution, restant toujours sur des valeurs moyennes-élevées.
3) Flux de SO2 dans la zone du cratère : flux de SO2 à un niveau modérément moyen-élevé
4) Géochimie des gaz fumeroliens : Aucune mise à jour n’est disponible.
5) Flux de CO2 à la base du cône de La Fossa et dans la zone de Vulcano Porto : Valeurs de flux de CO2 stables et supérieures au bruit de fond du site Rimessa. Sur le site du Camping Sicilia et P4max (Palizzi) on note une légère tendance à la baisse avec des valeurs qui restent élevées. Dans le site de Faraglione, des valeurs stables proches du niveau de fond.
6) Géochimie des aquifères thermaux : Dans les eaux du puits du Camping Sicilia, il y a toujours des valeurs de température élevées et des valeurs de conductivité moyennes-basses ; dans le puits Bambara, les valeurs de niveau montrent une nouvelle diminution, tandis que les valeurs de conductivité montrent une légère tendance à la hausse.

7) Sismicité locale : faible taux d’occurrence d’événements locaux.
8) Sismicité régionale : Aucun événement régional n’a été enregistré.
9) Déformations – GNSS : Le réseau de stations GNSS permanentes n’a pas enregistré de changements significatifs.
10) Déformations – Inclinométrie : Il n’y a pas de variations significatives du réseau inclinométrique
11) Gravimétrie : Aucune variation significative à moyen-long terme n’a été enregistrée.
12) Autres remarques : GNSS mobile. Le réseau mobile GNSS acquiert et transmet les mouvements en temps réel à une fréquence de 1 Hz. Les séries historiques acquises jusqu’à présent ne montrent pas de variations significatives autour de la zone de Porto di Levante.

TEMPÉRATURE DES FUMEROLES DU CRATERE :
Le long du bord supérieur, la température maximale d’émission a des valeurs très stables avec une moyenne hebdomadaire de 373°C (fourchette de valeurs relevées sur une base horaire : 357-375°C). Le champ fumerolien a des températures d’émission équivalentes le long de toute la ligne de fracture sommitale, confirmant une anomalie thermique toujours entretenue par un flux de vapeur constant. Le capteur situé sur le côté interne nécessite une maintenance. La mise à jour des données de la station sommitale VSCS concernant le flux de chaleur diffusé, montre des valeurs de rendement en surface décroissantes, cependant perturbées par les pluies récentes.

FLUX DE CO2 À LA BASE DU CÔNE DE LA FOSSA ET DANS LA RÉGION DE VULCANO PORTO.
Le flux de CO2 du sol du site de C. Sicilia enregistre une tendance à la baisse par rapport à la semaine précédente ; sur le site Rimessa, le flux de CO2 reste stable à des niveaux plus élevés que le niveau de fond ; sur le site de Palizzi (P4max) au cours de la dernière semaine, il y a eu une tendance à la hausse du débit bien qu’il soit resté à des valeurs très élevées ; sur le site de Faraglione, des valeurs stables proches du niveau de fond continuent d’être enregistrées.

Source : INGV.

Lire l’article https://www.ct.ingv.it/index.php/monitoraggio-e-sorveglianza/prodotti-del-monitoraggio/bollettini-settimanali-multidisciplinari/687-bollettino-Settimanale-sul-monitoraggio-vulcanico-geochimico-e-sismico-del-vulcano-Vulcano-del-2022-09-06/file

Photo : Viaggi e Vulcani

 

Colombie , Chiles / Cerro Negro :

Bulletin d’activité hebdomadaire des volcans Chiles et Cerro Negro
L’activité des volcans se poursuit au NIVEAU JAUNE ■ (III) : CHANGEMENTS DANS LE COMPORTEMENT DE L’ACTIVITÉ VOLCANIQUE.

D’après le suivi de l’activité des VOLCANS CHILES ET CERRO NEGRO, le SERVICE GÉOLOGIQUE COLOMBIEN (SGC) rapporte que :

Pour la période évaluée entre le 30 août et le 5 septembre 2022 et par rapport aux semaines précédentes, les fluctuations du comportement de l’activité volcanique se sont poursuivies, avec une diminution à la fois de l’occurrence et de l’énergie des séismes. La sismicité volcanique était principalement associée à la fracture du matériau crustal. Sur le total des tremblements de terre de cette semaine, 515 ont été localisés, dont la grande majorité étaient situés vers le flanc Sud du volcan Chiles, à des distances épicentrales ne dépassant pas 4 km et des profondeurs allant jusqu’à 6 km par rapport au sommet volcanique (4700 m ).

 

Certains tremblements de terre ont été localisés de manière dispersée vers le secteur Sud-Est du Chiles, à des distances et des profondeurs allant jusqu’à 14 et 12 km, respectivement. Deux événements enregistrés le 30 août se distinguent, tous deux à 9 h 56, avec des magnitudes de 3,5 et 3,2, signalés comme ressentis par les habitants de Resguardo de Chiles, municipalité de Cumbal (Colombie) et du secteur de Tufiño (Équateur) ; Il convient également de noter les tremblements de terre enregistrés aux premières heures d’aujourd’hui, le 6 septembre, avec des magnitudes de 2,3 et 2,5, à 1h40 du matin et 3 h 11, respectivement.
Toutes ces manifestations sismiques font partie d’un processus de déformation du sol (observé instrumentalement) qui a débuté fin mars 2022 et se poursuit à ce jour.
Sur la base du comportement actuel de cette sismicité et de ce qui a été historiquement enregistré dans cette région volcanique active, la possibilité de la survenue de plus de tremblements de terre à haut niveau d’énergie, pouvant être ressentis par les habitants de la zone d’influence volcanique, n’est pas exclue.  

Le SERVICE GÉOLOGIQUE COLOMBIEN et l’INSTITUT GÉOPHYSIQUE DE L’ÉCOLE NATIONALE POLYTECHNIQUE d’ÉQUATEUR continueront à suivre l’évolution du phénomène volcanique et informeront en temps opportun sur les changements qui peuvent survenir

Source : SGC.

Photo : igepn

 

Russie / Iles Kouriles , Ebeko :

AVIS D’OBSERVATION DU VOLCAN POUR L’AVIATION (VONA)

Émis : 09 septembre 2022
Volcan : Ebeko (CAVW #290380)
Code couleur aviation actuel : ORANGE
Code couleur aviation précédent : orange
Source : KVERT
Numéro d’avis : 2022-111
Emplacement du volcan : N 50 deg 41 min E 156 deg 0 min
Région : Kouriles du Nord, Russie
Altitude du sommet : 1156 m (3791,68 pi).

Résumé de l’activité volcanique :
Une activité éruptive modérée du volcan se poursuit. Selon les données visuelles des volcanologues de Severo-Kurilsk, des explosions ont envoyé des cendres jusqu’à 2,6 km d’altitude, un panache de cendres dérive vers le Nord-Nord-Est du volcan.
Cette activité continue. Des explosions de cendres jusqu’à 6 km (19 700 pieds) au-dessus du niveau de la mer pourrait survenir à tout moment. L’activité en cours pourrait affecter les avions volant à basse altitude et l’aéroport de Severo-Kurilsk.

Hauteur des nuages ​​volcaniques :
2600 m (8528 ft) AMSL Heure et méthode de détermination de la hauteur du panache de cendres/nuages : 20220909/0032Z – Données visuelles

Autres informations sur les nuages ​​volcaniques :
Distance du panache de cendres/nuage du volcan : 5 km (3 mi)
Direction de dérive du panache de cendres/nuage du volcan : ENE / azimut 70 deg
Heure et méthode de détermination du panache de cendres/nuage : 20220909/0032Z – Données visuelles

Source : Kvert.

Photo : Yuri Demyanchuk

 

Chili , Laguna del Maule :

Sismologie
L’activité sismologique de la période a été caractérisée par l’enregistrement de :
485 Événements sismiques de type VT associés à la fracturation des roches (Volcano-Tectonique). Le séisme le plus énergétique a présenté une valeur de Magnitude Locale (ML) égale à 2,2, situé à 3,6 km à l’Est-Sud-Est du centre de la lagune, à une profondeur de 7,8 km en référence à la hauteur moyenne de la lagune.
35 Événements sismiques de type LP, associés à la dynamique des fluides au sein du système volcanique (Longue Période). Le tremblement de terre le plus énergétique a présenté une valeur de déplacement réduit (RD) de 207 cm2.
1 Evénement sismique de type TR, associé à une dynamique soutenue dans le temps des fluides à l’intérieur du système volcanique (TRemor). La taille du tremblement de terre évaluée à partir du paramètre de déplacement réduit (RD) était égale à 4,2 cm2.
3 événements sismiques de type HB, associés à la fois à la fracturation des roches et à la dynamique des fluides au sein du système volcanique (Hybride). Le tremblement de terre le plus énergétique a présenté une valeur de déplacement réduit (DR) de 8,5 cm2 et une valeur de magnitude locale (ML) égale à 2,1, situé à 13,4 km au Sud-Sud-Est du centre de la lagune, à une profondeur de 1,4 km en référence au hauteur moyenne du lagon.

Géochimie des fluides
Aucune anomalie n’a été signalée dans les émissions de dioxyde de soufre (SO2) dans l’atmosphère dans la zone proche du complexe volcanique, selon les données publiées par le Tropospheric Monitoring Instrument (TROPOMI) et le Ozone Monitoring Instrument (OMI) Sulfur Dioxide Group .

Anomalies thermiques satellitaires
Au cours de la période, aucune alerte thermique n’a été enregistrée dans la zone associée au système volcanique, selon le traitement analytique des images satellitaires Sentinel 2-L2A, en combinaison de bandes de fausses couleurs.

Géodésie
Selon les données fournies par 4 stations GNSS et 2 stations inclinométriques, qui permettent de mesurer la déformation dans le complexe, on observe que le processus inflationniste historiquement enregistré se maintient. Le taux de soulèvement maximal continue d’être enregistré à la station GNSS MAU2, au centre du réseau géodésique et au Sud-Ouest de la lagune, estimant des déplacements d’une magnitude maximale de 2,05 cm/mois dans la composante verticale.

Caméras de surveillance
Les images fournies par la caméra fixe, installée à proximité du complexe, n’ont pas enregistré de colonnes de dégazage ni de variations liées à l’activité de surface.

L’activité est restée à des niveaux considérés comme faibles, suggérant une stabilité du système volcanique. L’alerte technique volcanique est maintenue à :
ALERTE TECHNIQUE VERTE : Volcan actif au comportement stable – Il n’y a pas de risque immédiat

Observation:
Est considérée comme zone affectée celle contenue dans un rayon de 1 km autour du centre de dégazage passif de CO2.

Source : Sernageomin.

Photo : Dr Katie Keranen.

 

Recommended Posts

No comment yet, add your voice below!


Add a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *