15 Juin 2022. FR. Italie / Sicile : Etna , Indonésie : Anak Krakatau , Italie : Stromboli , Hawaii : Kilauea , Equateur : Chiles / Cerro Negro .

Home / blog georges Vitton / 15 Juin 2022. FR. Italie / Sicile : Etna , Indonésie : Anak Krakatau , Italie : Stromboli , Hawaii : Kilauea , Equateur : Chiles / Cerro Negro .

15 Juin 2022. FR. Italie / Sicile : Etna , Indonésie : Anak Krakatau , Italie : Stromboli , Hawaii : Kilauea , Equateur : Chiles / Cerro Negro .

15 Juin 2022.

 

Italie / Sicile , Etna :

BULLETIN HEBDOMADAIRE, du 06 Juin 2022 au 12 Juin 2022, (date d’émission 14 Juin 2022)

SOMMAIRE DE L’ÉTAT DE L’ACTIVITÉ
À la lumière des données de surveillance, il est mis en évidence :
1) OBSERVATIONS VOLCANOLOGIQUES: Activité effusive avec le développement de coulées de lave dans la Valle del Bove et des émissions sporadiques et faibles de cendres volcaniques au Cratère Sud-Est.
2) SISMOLOGIE : Faible activité sismique de fracturation ; l’amplitude du tremor volcanique est restée principalement à des niveaux moyens-élevés.
3) INFRASONS : activité infrasonore modérée.
4) DEFORMATIONS DU SOL : L’analyse des déformations du sol montre une faible déflation au cours du dernier mois. En général, aucun changement significatif n’est observé.
5) GEOCHIMIE : flux de SO2 à un niveau moyen-élevé
Le flux de CO2 du sol est à des valeurs moyennes faibles.
La pression partielle de CO2 dissous dans les eaux souterraines montre des valeurs dans la variabilité saisonnière.
Les dernières données se réfèrent à la date du 01/06/2022 avec des valeurs élevées.
6) OBSERVATIONS SATELLITES : L’activité thermique dans la zone sommitale était d’un niveau élevé en correspondance avec l’activité effusive en cours dans la zone sommitale.
7) AUTRES REMARQUES : Dans les conditions actuelles, les coulées de lave restent confinées à la Valle del Bove

 

OBSERVATIONS VOLCANOLOGIQUES
Le suivi de l’activité volcanique de l’Etna au cours de la période d’observation a été réalisé à travers l’analyse des images du réseau de caméras de surveillance de l’INGV, Osservatorio Etneo   (INGV-OE) et à travers diverses inspections de sites effectuées par le personnel de l’INGV. -OE.
Au cours de la semaine, l’activité effusive produite par la fissure éruptive ouverte le 29 mai, entre 2900 et 2700 m d’altitude, dans la partie supérieure de la Valle del Bove s’est poursuivie. De plus, de nouveaux champs de lave se sont développés dans la Valle del Bove au cours de la semaine. La figure 3.1 montre la carte de l’écoulement et celle des fractures réalisée avec l’analyse conjointe des images satellitaires (Sentinel 11 et 13 juin, Planescope du 11 juin), des drones et celles des caméras de vidéosurveillance INGV-OE.
D’autres analyses seront effectuées afin de mieux caractériser le champ de fracture. La carte des coulées actives est préliminaire en raison de la couverture nuageuse qui gênait la visibilité.

 

L’activité effusive produite par la fissure éruptive s’est ouverte le 29 mai, entre 2900 et 2700 m d’altitude continue . L’analyse des images des caméras de vidéosurveillance de l’INGV-OE et diverses inspections effectuées par le personnel de l’INGV-OE ont montré que les fronts de lave actifs se situaient à une altitude comprise entre 2000 m et 2100 m. Au cours de la semaine, la coulée refroidissait visiblement . En particulier, le 12 juin , le personnel de l’INGV-OE a observé que seul l’évent effusif situé à environ 2700 m d’altitude était actif.

En fin d’après-midi du 7 juin 2022, une nouvelle fracture s’est ouverte à la base de la paroi Nord de la Valle del Bove, dans la zone de Serracozzo . Les inspections réalisées par les agents de l’INGV-OE les 7 et 8 juin ont permis d’évaluer que le point d’émission se situe à une altitude de 1979 m  . Lors de l’inspection du 8 juin, la coulée s’est avérée mal alimentée et en grande partie refroidie, atteignant une longueur maximale d’environ 170 m. Le front de lave se situait à une altitude d’environ 1938 m . Il a également été observé que cette zone était caractérisée par un large champ de fractures , également présent à environ 100 m en aval de l’évent effusif. Le samedi 11 juin, l’ouverture d’un nouvel évent effusif a eu lieu à une altitude d’environ 1900 m. La coulée émise a été mal alimentée et la coulée de lave s’est étendue sur quelques dizaines de mètres. Une inspection effectuée par le personnel de l’INGV-OE le dimanche 12 juin a révélé que trois évents effusifs étaient actifs, dont le front le plus avancé avait atteint environ 1750 m d’altitude.  

L’activité explosive au niveau du Cratère Sud-Est s’est également poursuivie, produisant des émissions de cendres sporadiques et légères qui se sont rapidement dispersées dans l’atmosphère . Le cratère de la Bocca Nuova et le cratère du Nord-Est n’ont pas montré de changements spécifiques par rapport à l’activité observée ces derniers mois avec un dégazage intra-cratère variable, alors qu’aucune activité de dégazage n’a été observée au cratère de la Voragine.

Source : INGV .

Lire l’article https://www.ct.ingv.it/index.php/monitoraggio-e-sorveglianza/prodotti-del-monitoraggio/bollettini-settimanali-multidisciplinari/650-bollettino-Settimanale-sul-monitoraggio-vulcanico-geochimico-e-sismico-del-vulcano-Etna-del-2022-06-14/file

Photos :  Guide Vulcanologiche Etna Nord , INGV , Ennio Zappalà .

 

Indonésie , Anak Krakatau :

AVIS D’OBSERVATION DU VOLCAN POUR L’AVIATION – VONA

Émis : 14 juin 2022
Volcan : Anak Krakatau (262000)
Code Couleur Aviation Actuel : ORANGE
Code Couleur Aviation précédent : orange
Source : Observatoire du volcan Anak Krakatau
Numéro d’avis : 2022KRA47
Emplacement du volcan : S 06 deg 06 min 07 sec E 105 deg 25 min 23 sec
Région : Lampung, Indonésie
Altitude du sommet : 502 FT (157 M).

Résumé de l’activité volcanique :
Éruption avec nuages ​​de cendres à 23h37 UTC (06h37 heure locale). L’éruption a duré 76 secondes.

Hauteur des nuages ​​volcaniques :
La meilleure estimation du sommet du nuage de cendres est d’environ 2102 FT (657 M) au-dessus du niveau de la mer, peut être plus élevée que ce qui peut être observé clairement. Source des données de hauteur : observateur au sol.

Autres informations sur les nuages ​​volcaniques :
Des visuels directement de la vidéosurveillance ont observé l’éruption avec une épaisse fumée d’éruption de couleur grise-noire à 500 m au dessus du sommet du volcan, la direction du vent faible est orientée vers le Nord.

Remarques :
Eruption enregistrée sur sismogramme avec une amplitude maximale de 58 mm et une durée maximale de 76 secondes.

Source : Magma Indonésie.

Photo : krakatau_ca_cal

 

Italie , Stromboli :

BULLETIN HEBDOMADAIRE, du 06 Juin 2022 au 12 Juin 2022, (date d’émission 14 Juin 2022)

SOMMAIRE DE L’ÉTAT DE L’ACTIVITÉ
À la lumière des données de surveillance, il est mis en évidence :

1) OBSERVATIONS VOLCANOLOGIQUES : Dans cette période une activité explosive normale de type strombolienne a été observée. La fréquence horaire totale des explosions a fluctué entre des valeurs basses (1 événement/h) et des valeurs moyennes-basses (8 événements/h). L’intensité des explosions était faible et moyenne dans la zone du cratère Nord et faible dans la zone du cratère Centre-Sud.
2) SISMOLOGIE : Les paramètres sismologiques suivis ne présentent pas de variations significatives.
3) DÉFORMATIONS DU SOL : Les réseaux de surveillance de la déformation du sol de l’île n’ont pas montré de changements significatifs au cours de la semaine.
4) GEOCHIMIE : Flux de SO2 à un niveau moyen
Rapport C/S dans le panache sur des valeurs moyennes (C/S = 7,71).
Flux de CO2 sur le sol du cratère (Pizzo) sur des valeurs moyennes (environ 7000 g/m2*g).
Rapport isotopique de l’Hélium dissous dans la nappe thermale sur des valeurs élevées (dernier prélèvement du 30/05/2022, R/Ra 4,37).
5) OBSERVATIONS SATELLITAIRES : L’activité thermique observée par satellite dans la zone sommitale était à un niveau bas.

OBSERVATIONS VOLCANOLOGIQUES
Au cours de la période d’observation, l’activité éruptive du Stromboli a été caractérisée grâce à l’analyse des images enregistrées par les caméras de surveillance de l’INGV-OE (altitude 190m, Punta Corvi, altitude 400m et Pizzo). L’activité explosive a été principalement produite par 4 (quatre) évents éruptifs situés dans la zone du cratère Nord et 2 (deux) évents éruptifs situés dans la zone du cratère Centre-Sud. Toutes les bouches sont placées à l’intérieur de la dépression qui occupe la terrasse du cratère.
En raison de conditions météorologiques défavorables, la visibilité de la terrasse du cratère était insuffisante le 10 juin pour une description correcte de l’activité éruptive.

Observations de l’activité explosive captées par des caméras de surveillance.
Le secteur N1 situé dans la zone du cratère Nord a produit des explosions de faible intensité (moins de 80 m de haut) à moyenne (moins de 150 m de haut) émettant des matières fine (cendres) parfois mélangée à des matières grossières (lapilli et bombes). Le secteur N2, avec trois points d’émission, a montré un dégazage impulsif continu accompagné occasionnellement d’une faible activité de projection. La fréquence moyenne des explosions variait entre 1 et 4 événements/h.
Dans la zone Centre-Sud, les secteurs C et S1 n’ont pas montré d’activité explosive significative. Le secteur S2, avec deux points d’émission, a montré des explosions d’intensité majoritairement faible (moins de 80 m de hauteur) et parfois moyenne (moins de 150 m) émettant des matériaux majoritairement grossiers. La fréquence des explosions variait d’absence à 5 événements / h.

Source : INGV .

Lire l’article https://www.ct.ingv.it/index.php/monitoraggio-e-sorveglianza/prodotti-del-monitoraggio/bollettini-settimanali-multidisciplinari/651-bollettino-Settimanale-sul-monitoraggio-vulcanico-geochimico-e-sismico-del-vulcano-Stromboli-del-2022-06-14/file

Photos : Stromboli stati d’animo.

 

Hawaii , Kilauea :

19°25’16 » N 155°17’13 » O,
Altitude du sommet 4091 pieds (1247 m)
Niveau d’alerte volcanique actuel : ATTENTION
Code couleur actuel de l’aviation : ORANGE

Résumé de l’activité :
L’éruption au sommet du volcan Kīlauea, dans le cratère Halema’uma’u, s’est poursuivie au cours des dernières 24 heures. Toute l’activité de lave récente a été confinée au cratère, et les données actuelles indiquent que ce scénario est susceptible de se poursuivre. Aucun changement significatif n’a été noté au sommet ou dans la zone de Rift Est.

Observations du lac de lave du cratère Halemaʻumaʻu :
L’éruption de lave de l’évent Ouest du cratère Halema’uma’u dans le lac de lave actif et les suintements sur le fond du cratère se sont poursuivis au cours des dernières 24 heures. Le lac de lave actif a montré une activité de surface continue avec des niveaux de lac de lave stables au cours des dernières 24 heures, restant en dessous du débordement. L’activité de suintement de lave s’est poursuivie le long des bords Nord et Sud-Ouest du fond du cratère. Les mesures de survol du 10 mai 2022 ont indiqué que le fond du cratère avait connu une élévation totale d’environ 106 mètres (348 pieds).

Observations du sommet :
Les inclinomètres du sommet ont enregistré une déflation au cours des dernières 24 heures. Un taux d’émission de dioxyde de soufre (SO2) d’environ 1 350 tonnes par jour (t/j) a été mesuré le 10 juin 2022.

Source : HVO

Photo : Bruce Omori / Paradise Helicopters.( Archive).

 

Equateur , Chiles / Cerro Negro :

Activité sismique dans la région du complexe volcanique Chiles – Cerro Negro et dans la région de Potrerillos.

Le complexe volcanique Chiles – Cerro Negro (CVCCN) et la région de Potrerillos, à la frontière avec la Colombie, ont actuellement une activité sismique modérée. Le suivi conjoint des réseaux instrumentaux de l’Observatoire volcanologique et sismologique de Pasto (OVSP) et de l’Institut géophysique (IG-EPN), ainsi que les campagnes de terrain menées par les deux institutions, ont permis le suivi et la caractérisation de cette sismicité au cours de cette période et des années précédentes comme détaillé ci-dessous.

Sismicité
Les tremblements de terre ressentis dans la zone frontalière avec la Colombie, entre le matin du dimanche 12 juin et aujourd’hui, le 14 juin, ont des épicentres situés à environ 9 km au sud-est du complexe volcanique Chiles-Cerro Negro (CVCCN) (Figure 1).

Graphique 1. Carte avec les tremblements de terre situés dans la zone frontalière avec la Colombie, du 12 juin à 02h05 (TL) jusqu’à aujourd’hui 14 juin à 08h32 (260 événements). Les épicentres sont concentrés dans deux zones: dans le sud du complexe volcanique Chiles – Cerro Negro et dans la région de Potrerillos. Les tremblements de terre de plus grande magnitude sont situés dans ce dernier secteur.

Cette zone, qui correspond à la zone de Potrerillos (source sismique El Ángel), présente une activité sismique par intermittence depuis 2014. Cette activité, parfois, a été en relation temporelle étroite avec la sismicité dans le CVCCN, se produisant en réaction aux augmentations de la sismicité dans le complexe volcanique ou les précédant. L’inter-relation entre ces deux sources avait déjà été rapportée dans les rapports sismiques annuels pour les années 2018 et 2019 .

Déformation Déplacement observé avec les mesures cGPS
Cette activité sismique a également été caractérisée par un schéma d’inflation, observé depuis le début de la surveillance géodésique avec l’installation de la base CHLS en 2014. La figure 2 présente les séries de données correspondant au déplacement enregistré dans une direction verticale par la base de l’CHLS entre juin 2016 et juin 2022. Il y a une tendance à la hausse (inflation) depuis sa création, jusqu’à ce qu’elle se stabilise à la fin de 2020. Une tendance plus stable est observée entre 2021 et 2022. Cependant, à partir de mars 2022, les bases géodésiques du complexe volcanique présentent à nouveau un changement dans leur tendance, montrant à nouveau des déplacements dans une direction verticale.

Conclusions
• Depuis 2014, il y a eu un grand nombre de tremblements de terre dans la région, dont beaucoup ont été ressentis. Cela inclut le tremblement de terre du 20 octobre de la même année qui a atteint une magnitude de 5,7 Mlv qui, bien qu’il s’agisse d’un tremblement de terre relativement important, n’a pas causé de dommages importants. Au cours des années suivantes, il y a eu quelques tremblements de terre, certains avec des magnitudes supérieures à 3 et qui ont été clairement ressentis par les habitants du secteur. Compte tenu de l’interaction complexe entre le CVCCN et les failles tectoniques (telles que le système de faille El Angel), la survenue d’événements d’une ampleur significative est très probable. Être capable d’enregistrer les deux séquences de tremblements de terre principaux avec des répliques ou des essaims sismiques (tremblements de terre de magnitudes similaires sur de courtes périodes de temps). Les épicentres de ces tremblements de terre pourraient se produire à la fois dans le CVCCN et dans la Caldera de Potrerillos avec des magnitudes similaires à celles déjà observées jusqu’à présent.
• Les données de géodésie enregistrent les décalages verticaux qui correspondent à un modèle d’inflation. Cette inflation est observée après avoir présenté une relative stabilité pendant un peu plus de 2 ans. La déformation observée pourrait montrer une altération du système volcanique.

• Les données recueillies à la surface ne montrent aucun signe d’éruption imminente ou pouvant survenir à court terme. On sait qu’il existe une corrélation entre le taux élevé de sismicité dans la région et les changements observés dans ses manifestations hydrothermales de surface. Quoi qu’il en soit, de tels changements dans les émissions gazeuses ou les températures élevées de l’eau constituent un danger potentiel. Par conséquent, il est recommandé à la population de rester à l’écart des surtensions d’eau et de gaz, telles que Aguas Hediondas, Lagunas Verdes, El Hondón et Aguas Negras. Dans un cas extrême, des explosions phréatiques de magnitude faible ou modérée pourraient même se produire dans les zones de manifestations hydrothermales.
• Enfin, jusqu’à la publication du présent rapport, les tremblements de terre continuent d’être enregistrés dans la zone cvccn. L’augmentation des tremblements de terre  catalogue l’ activité comme modérée avec une tendance à la hausse.

Source : IGEPN.

Lire l’article en entierhttps://www.igepn.edu.ec/servicios/noticias/1940-informe-especial-complejo-volcanico-chiles-cerro-negro-no-2022-002

Photo : Travelgrafía

 

Recommended Posts

Leave a Comment

Nous contacter

Nous ne sommes pas disponibles pour le moment. Mais vous pouvez nous envoyer un email a l'aide du formulaire ci-dessous.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search