18 Décembre 2021 . FR . Guatemala : Santiaguito , Chili : Planchon Peteroa , Espagne / La Palma : Cumbre Vieja , Indonésie : Merapi , Alaska : Pavlof .

Home / Alaska / 18 Décembre 2021 . FR . Guatemala : Santiaguito , Chili : Planchon Peteroa , Espagne / La Palma : Cumbre Vieja , Indonésie : Merapi , Alaska : Pavlof .

18 Décembre 2021 . FR . Guatemala : Santiaguito , Chili : Planchon Peteroa , Espagne / La Palma : Cumbre Vieja , Indonésie : Merapi , Alaska : Pavlof .

18 Décembre 2021 .

 

 

Guatemala , Santiaguito :

BULLETIN SPÉCIAL VOLCANOLOGIQUE . AUGMENTATION DE L’ACTIVITÉ .

Le complexe volcanique Santa María-Santiaguito est dans une période d’activité extrusive élevée qui, ces derniers mois, a construit un dôme de lave dans le cratère du Dôme Caliente et une coulée de lave en blocs sur le flanc Ouest de celui-ci. Cette activité a produit des avalanches faibles et modérées sur une base fréquente, ainsi que des explosions et des avalanches de caractéristiques modérées à fortes sur une base occasionnelle. Depuis le 11 décembre, les stations sismiques STG8, STG3 et STG2 ont enregistré un plus grand nombre de séismes de types volcano-tectoniques dans la zone des dômes du Santiaguito. Cette augmentation de l’activité sismique, qui n’a pas été signalée comme ressentie par les résidents des communautés voisines, s’est également accompagnée d’une augmentation de l’activité de surface du dôme Caliente.

Dès le 16 décembre, une augmentation de l’extrusion de lave a été observée dans la bordure Ouest-Sud-Ouest du cratère du Dôme Caliente, provoquant une intense incandescence dans le dôme, un dégazage abondant accompagné de sons similaires à une turbine d’avion, et la descente de nombreuses avalanches avec des caractéristiques modérées à fortes sur les flancs Ouest, Sud et Est. Au cours des dernières heures, des explosions modérées à fortes avec des colonnes de cendres (Figure 1) ont été enregistrées , dont les cendres se sont dispersées vers l’Ouest, atteignant des hauteurs allant jusqu’à 4 500 mètres (14 763 pieds) et une distance de dispersion allant jusqu’à 30 kilomètres.

L’augmentation de cette activité se reflète également dans les paramètres mesurés grâce aux données satellitaires, comme la luminance ou l’énergie thermique (Figure 2). Cette activité peut continuer à générer des explosions et des avalanches de caractéristiques modérées à fortes, par conséquent, celles-ci génèrent des effondrements de la matière accumulée dans le dôme du cratère et dans la coulée de lave du flanc Ouest, ce qui entraînerait la descente de coulées pyroclastiques sur les flancs du dôme, notamment dans une direction Sud-Ouest, Sud et/ou Sud-Est. De plus, toute cette activité peut produire des cendres abondantes, qui peuvent recouvrir le complexe de dômes, limiter la visibilité et retomber sur les communautés et les fermes à proximité des dômes.

L’INSIVUMEH maintient une surveillance instrumentale et visuelle de l’activité volcanique dans le complexe Santa María-Santiaguito grâce à ses stations sismiques, ses caméras Web et ses observateurs OVSAN.

Il est recommandé de maintenir des précautions avec le trafic aérien dans la zone des volcans Fuego et Santiaguito, en raison de la présence de cendres sur les flancs Ouest, Sud-Est à une distance de 30 km. La vitesse du vent est susceptible d’augmenter et de déplacer les cendres plus loin. Il est recommandé d’être attentif aux cartes de dispersion des cendres et aux bulletins spéciaux.

Source : Insivumeh .

Photos : Soy502 , Insivumeh.

 

 

Chili , Planchon Peteroa :

Rapport spécial sur l’activité volcanique (REAV), région Del Maule, complexe volcanique Planchon Peteroa , 16 Décembre 2021, 17 h 45, heure locale (Chili continental).

Le Service National de Géologie et des Mines du Chili (Sernageomin) publie les informations PRÉLIMINAIRES suivantes, obtenues grâce à l’équipement de surveillance du Réseau National de Surveillance Volcanique (RNVV), traitées et analysées à l’Observatoire Volcanologique des Andes du Sud (Ovdas):

Le Jeudi 16 Décembre 2021, à 17h20 heure locale (20h20 UTC ), les stations de surveillance installées à proximité du complexe volcanique Planchon Peteroa ont enregistré un séisme associé à la fracturation des roches (type volcano-tectonique VT) dans le système volcanique.

Les caractéristiques des séismes après leur analyse sont les suivantes:

HEURE D’ORIGINE: 17h20 heure locale (20h20 UTC )
LATITUDE: 35.180 ° S
LONGITUDE: 70,575 ° W
PROFONDEUR: 6,1 km
MAGNITUDE LOCALE : 3,0 (Ml)

OBSERVATIONS :

Il n’a pas été observé d’activité superficielle suite à la survenue de cet évènement .

L’alerte technique volcanique reste au niveau  Vert .

Source et photo : Sernageomin

 

Espagne / La Palma , Cumbre Vieja :

17 Décembre 2021 09h00 UTC. L’activité éruptive se poursuit sur La Palma.

Depuis la dernière déclaration, un total de 96 tremblements de terre ont été localisés sur l’île de La Palma, dont deux ont été ressentis par la population.
La magnitude maximale enregistrée est de 3,5 (mbLg), correspondant au séisme d’hier à 22:29 UTC, à une profondeur de 36 km. La magnitude minimale du séisme localisé a été de 1,1 mbLg.
La sismicité localisée se poursuit sous la zone centrale de Cumbre Vieja dans les mêmes zones que les jours précédents. Les séismes se divisent principalement en deux groupes, 46 des séismes se situent entre 8 et 16km de profondeur et 47 séismes à des profondeurs supérieures à 30km. De même, 3 tremblements de terre peu profonds ont été localisés dans la zone, avec une profondeur de moins de 3 km.

Au cours des dernières 24 heures, aucun trémor volcanique n’a été observé dans les enregistrements, maintenant le bruit sismique à des niveaux proches de la période pré-éruptive.
Depuis l’arrêt du signal de tremor volcanique le 13 décembre à 22h20, des événements de type basse fréquence (LP) ont continué à être détectés en plus des séismes volcano-tectoniques localisés.
Le réseau de stations GNSS permanentes de l’île ne montre pas de déformations significatives qui pourraient être associées à l’activité volcanique.

Au vu de l’image calibrée à 08:45 UTC, aucun type d’émission n’est visible.
La hauteur du cône est mesurée en obtenant une valeur de 1 122 m sur le niveau de la mer.

Le signal de tremor a disparu à 21h00 lundi matin, lorsque les données recueillies par les réseaux sismiques de l’île ont chuté à des niveaux que les scientifiques considèrent déjà comme un « bruit de fond », après près de trois mois d’éruption sur Cumbre Vieja.

Le signal RSAM (amplitude du tremor mesuré dans une station sismique proche de l’éruption) publié par le service de surveillance volcanique de l’IGN sur son site internet, a suivi à 7h30 ce vendredi dans les mêmes valeurs que celles qu’il a présentées mardi matin.

Ce matin, le réseau sismique de l’île a détecté 23 petits tremblements de terre, dont 19 d’une magnitude inférieure à 2, et les quatre autres avec des valeurs comprises entre 2,1 et 2,4. Aucun n’a été ressenti.

Une partie de ces tremblements de terre ont été concentrés à des profondeurs relativement grandes, entre 41 et 36 kilomètres sous la surface, et l’autre à des niveaux moyens, entre 7 et 16 kilomètres. 

Afin de dire que le processus éruptif est terminé, les données enregistrées et les signes visibles doivent être maintenus aux niveaux actuels pendant huit jours supplémentaires.
L’émission de gaz volcaniques est ponctuelle et sporadique, se concentrant dans la zone des centres éruptifs et dans les ruptures des tubes volcaniques.
Les conditions météorologiques ne posent pas de problème pour le fonctionnement de l’aéroport de La Palma.
La qualité de l’air est bonne dans toutes les municipalités de l’île, sauf à Los Llanos de Aridane, qui est défavorable.

Sources : IGNes , El Pais .

Photos : I love the world , IGN.

 

Indonésie , Merapi :

Rapport d’activité du Merapi du 10 au 16 décembre 2021.

– Le temps autour du mont Merapi est généralement ensoleillé le matin et le soir, tandis qu’il est brumeux l’après-midi .
– Cette semaine 3 nuages ​​chauds d’avalanches ont été observés en amont de la rivière Bebeng avec une distance de glissement maximale de 2 000 m. Des avalanches de lave ont été observées 116 fois vers le sud-ouest, descendant dans la rivière Bebeng avec une distance de glissement maximale de 2 000 m.


– Aucun changement morphologique significatif n’a été observé ni dans le dôme Sud-Ouest ni dans le dôme central. Le volume du dôme de lave Sud-Ouest est de 1 622 000 m3 et le dôme central est de 3 007 000 m3.
– L’intensité de la sismicité de cette semaine est plus élevée que la semaine dernière. La déformation du mont Merapi, qui a été surveillée à l’aide d’EDM cette semaine, a montré un taux de raccourcissement de la distance de 0,4 cm/jour.
– L’intensité des précipitations était de 77 mm/heure pendant 180 minutes au poste de Kaliurang le 16 décembre 2021. Il n’y a eu aucun rapport de lahars ou de débit supplémentaire dans les rivières qui prennent leur source sur le mont Merapi.

 

Les séismes volcaniques sont liés à l’activité du magma ainsi qu’à l’activité tectonique. Il a été enregistré :
– 1 tremblement de terre de nuages ​​chauds d’avalanches
– 205  tremblements de terre d’avalanches
– 5  tremblements de terre d’émissions
– 5 tremblements de terre multi-phases
– 1 tremblement de terre volcanique peu profond
– 1 tremblement de terre tectonique lointain.

Conclusion:
– L’activité volcanique du mont Merapi est encore assez élevée sous la forme d’une activité d’éruption effusive. L’état de l’activité est défini dans le niveau « SIAGA ».
– Le danger potentiel actuel est constitué d’avalanches de lave et de nuages ​​chauds dans le secteur Sud-Est / Sud-Ouest sur un maximum de 3 km jusqu’à la rivière Woro et 5 km jusqu’aux rivières Gendol, Kuning, Boyong, Bedog, Krasak, Bebeng et Putih. Pendant ce temps, l’éjection de matière volcanique en cas d’éruption explosive peut atteindre un rayon de 3 km depuis le sommet.

Source : BPPTKG.

Photos : Oystein Lund Andersen.

 

Alaska , Pavlof :

55°25’2″ N 161°53’37 » O,
Altitude du sommet 8261 pi (2518 m)
Niveau d’alerte volcan actuel : ATTENTION
Code couleur de l’aviation actuel : ORANGE

L’activité éruptive du volcan Pavlof se poursuit. Une sismicité élevée, constituée de périodes de tremors soutenus et d’événements discrets de types basses fréquences, a été détectée au cours de la semaine dernière. De petites explosions ont été détectées dans les données sismiques et infrasonores sur trois jours cette semaine, produisant de faibles émissions de cendres qui ont déposé des cendres localement au Nord-Est de l’évent actif. Pendant les périodes de temps clair, les vues satellites ont montré un épanchement de lave sur le flanc Est du volcan, qui a généré un petit lahar d’eau de fonte.

Volcan Pavlof, au premier plan, et Pavlof Sister, à l’arrière-plan.

Des périodes de fontaines de lave provenant de l’évent sur le flanc Sud-Est supérieur du volcan se produisent depuis la mi-novembre. Cette activité a construit un petit cône et envoyé des écoulements sur le flanc qui font fondre la neige et la glace et peuvent produire des quantités variables d’eau de fonte. L’eau de fonte incorpore généralement des débris déposés sur le flanc du volcan et forme des lahars. Les dépôts de lahar observés jusqu’à présent semblent relativement minces (<2 m d’épaisseur) et ont probablement été mis en place par des écoulements riches en eau. Les dépôts de lahar s’étendent sur le flanc Est-Sud-Est sur plusieurs kilomètres, pas tout à fait jusqu’à la base du volcan.

Les éruptions précédentes du Pavlof indiquent que le niveau d’agitation peut changer rapidement et que la progression vers une activité éruptive plus importante peut se produire avec peu ou pas d’avertissement.

Le Pavlof est surveillé par des capteurs sismiques et infrasons locaux, des données satellitaires, des caméras Web et des réseaux distants de capteurs d’infrasons et de foudre.

Le volcan Pavlof est un stratovolcan recouvert de neige et de glace situé à l’extrémité Sud-Ouest de la péninsule d’Alaska à environ 953 km (592 mi) au Sud-Ouest d’Anchorage. Le volcan a un diamètre d’environ 7 km (4,4 mi) et a des évents actifs sur les côtés Nord et Est près du sommet. Avec plus de 40 éruptions historiques, c’est l’un des volcans les plus actifs de l’arc aléoutien. L’activité éruptive est généralement caractérisée par des fontaines de lave stromboliennes sporadiques qui se poursuivent pendant plusieurs mois. Des panaches de cendres atteignant 49 000 pieds au-dessus du niveau de la mer ont été générés par les éruptions passées du Pavlof, et lors de l’éruption de mars 2016, des panaches de cendres atteignant 40 000 pieds au-dessus du niveau de la mer ont été générés et des cendres ont été suivies dans des données satellitaires jusqu’à l’Est du Canada. La communauté la plus proche, King Cove, est située à 48 km (30 miles) au Sud-Ouest du Pavlof.

Source : AVO.

Photos : Izbekov, Pavel / Alaska Volcano Observatory / University of Alaska Fairbanks, Geophysical Institute , Waythomas, Chris Alaska Volcano Observatory / U.S. Geological Survey( 2017).

 

Recommended Posts

Leave a Comment

Nous contacter

Nous ne sommes pas disponibles pour le moment. Mais vous pouvez nous envoyer un email a l'aide du formulaire ci-dessous.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search