11 Octobre 2021. FR . Espagne / La Palma : Cumbre Vieja , Hawaii : Kilauea , Indonésie : Semeru , La Martinique : Montagne Pelée , Islande : Péninsule de Reykjanes .

Home / blog georges Vitton / 11 Octobre 2021. FR . Espagne / La Palma : Cumbre Vieja , Hawaii : Kilauea , Indonésie : Semeru , La Martinique : Montagne Pelée , Islande : Péninsule de Reykjanes .

11 Octobre 2021. FR . Espagne / La Palma : Cumbre Vieja , Hawaii : Kilauea , Indonésie : Semeru , La Martinique : Montagne Pelée , Islande : Péninsule de Reykjanes .

11 Octobre 2021.

 

 

Espagne / La Palma , Cumbre Vieja :

10 Octobre 2021 12:00 UTC, L’activité éruptive continue sur La Palma.
Depuis la dernière déclaration, 214 tremblements de terre ont été localisés dans la zone touchée par la réactivation volcanique de Cumbre Vieja, 19 de ces tremblements de terre ont été ressentis par la population, l’intensité maximale étant dans la zone épicentrale IV (EMS98), avec un tremblement de terre survenu à 20h54 UTC le 9, avec une magnitude de 3,6 (mbLg) à 11 km de profondeur.

Le séisme de magnitude la plus élevée a eu lieu à 23h55 le 8, avec une valeur de 4,2 mbLg à une profondeur de 38 km
Parmi les tremblements de terre localisés depuis le dernier rapport, 39 se trouvent à des profondeurs supérieures à 30 km, le reste des hypocentres sont situés à une profondeur moindre, environ 12 km.

L’amplitude moyenne du tremor volcanique reste stable dans une fourchette de valeurs moyenne par rapport aux observations mesurées lors de cette éruption. Aucune impulsion d’intensification n’a été enregistrée depuis le dernier rapport.
La hauteur de la colonne mesurée à 6h30 UTC est de 3 500 m, montrant une légère diminution du nuage éruptif.

Le réseau de stations GNSS permanentes de l’île montre une stabilité dans les déformations des stations proches des centres éruptifs.

La rupture du cône élargit la puissance de destruction du volcan de La Palma

Le volcan de La Palma montre à nouveau sa puissance destructrice. La rupture du cône dans sa partie Nord, qui s’est produite ce samedi, a provoqué une « augmentation notable » des coulées expulsées, accompagné de « grands blocs », ont annoncé dimanche les porte-parole du comité directeur et scientifique du Plan d’urgence volcanique des Canaries (Pevolca), Miguel Angel Morcuende et Maria José Banco. En conséquence principale, l’éruption a repris devant les habitations , avançant sur la zone industrielle d’El Callejón de la Gata (Los Llanos de Aridane) et détruisant les quelques bâtiments qui restaient au Nord de Todoque, l’une des localités qui a presque complètement disparu, comme l’a rapporté dimanche l’Institut volcanologique des Canaries (Involcan).

La coulée qui préoccupe le plus les scientifiques en ce moment est celle située au Sud du cône, s’étant proche de la principale, car il s’agit d’une masse importante de lave, explique le département de la Sécurité intérieure dans sa dernière mise à jour. L’effondrement du flanc Nord du volcan de Cumbre Vieja a provoqué la sortie de grands blocs de matériel et l’apparition de nouvelles coulées qui passent par des zones déjà évacuées. La lave a atteint la zone industrielle Camino de la Gata et a atteint de nouveaux bâtiments, affectant une superficie de 497 hectares, soit 20,9 de plus qu’hier. Le delta de lave est toujours en expansion en direction Nord-Sud et couvre déjà une superficie de 34 hectares. La qualité de l’air s’améliore par rapport aux jours précédents et devrait se poursuivre ce dimanche. 

Sources : IGN , El Pais.

Photos : TV Canarias , Rainer Tietel .

 

Hawaii , Kilauea :

19° 25’16 « N 155° 17’13 » O,
Altitude du sommet : 4091 pi (1247 m)
Niveau d’alerte volcan actuel : ATTENTION
Code couleur aviation actuel : ORANGE

Résumé de l’activité :
Le volcan Kīlauea est en éruption. Le matin du 10 octobre 2021, de la lave continue d’être émise d’un seul évent dans la paroi Ouest du cratère Halema’uma’u. Toute activité de lave est confinée dans le cratère Halemaʻumaʻu dans le parc national des volcans d’Hawai`i. La sismicité et les taux d’émission de gaz volcaniques restent élevés.

Observations du Sommet :
Les taux d’émission de dioxyde de soufre (SO2) restent élevés, avec un taux d’émission mesuré d’environ 5 300 tonnes par jour le 8 octobre 2021, similaire aux mesures des derniers jours. La sismicité reste élevée mais stable. Les inclinomètres du sommet continuent d’enregistrer une inclinaison déflationniste.

Sur cette photo de survol du lac de lave du cratère Halema’uma’u, prise le 8 octobre 2021 et vue du Nord-Est, deux fissures occidentales sont visibles : une inactive depuis l’éruption du sommet du Kīlauea de décembre 2020 à mai 2021 (au centre), et une autre alimentant activement la lave dans le lac à ce moment (en haut à droite). L’ancienne fissure est partiellement recouverte par de courtes coulées de lave, mais elle n’a pas été complètement noyée car les mesures sur le terrain montrent qu’elle flotte dans le lac. La fissure actuellement en éruption a formé un cône d’éclaboussures en forme de fer à cheval autour de sa source.

Observations du lac de lave du cratère Halema’uma’u :
La lave continue d’émerger d’un seul évent dans le mur Ouest du cratère Halema’uma’u. L’extrémité Ouest du lac montre une élévation maximale d’environ 780 mètres (2559 pieds) au-dessus du niveau de la mer telle que mesurée par les équipes de terrain le 9 octobre, ce qui représente une augmentation de 1 mètre (3 pieds) au cours de la dernière journée et une augmentation totale d’environ 37 mètres (121 pieds) depuis que la lave a émergé le 29 septembre. Le volume total en éruption est estimé à environ 15,9 millions de mètres cubes depuis le début de l’éruption. L’évent Ouest continue d’avoir des hauteurs de fontaine de lave soutenues d’environ 15 mètres (49 pieds) et la fontaine a construit un cône d’éclaboussures avec une ouverture d’environ 10 mètres (33 pieds) de large faisant face à l’Est vers le lac.

 

La lave alimente le lac à partir d’un écoulement provenant de l’ouverture du cône d’éclaboussures. L’île centrale et plusieurs des plus petits îlots orientaux du lac de lave 2020 se trouvent toujours au-dessus de la surface du lac, ainsi qu’une île du rempart Ouest de 2020 dans la partie Nord-Ouest du lac. Le lac de lave n’est pas de niveau sur toute sa surface en raison de l’emplacement de l’évent à l’extrémité Ouest. Les zones plus proches de l’évent sont environ 1 à 2 mètres (3 à 7 pieds) plus élevées que les parties Nord et Sud du lac et 8 mètres (26 pieds) plus hautes que l’extrémité Est du lac de lave. La submersion de la croûte se concentre principalement sur la partie Ouest du lac de lave, la lave s’écoulant vers le Nord et le Sud autour de l’île centrale à travers des cascades étroites pour atteindre des parties de l’extrémité Est du lac.

Source : HVO

Photo : USGS

 

Indonésie , Semeru :

AVIS D’OBSERVATION DU VOLCAN POUR L’AVIATION – VONA

Date d’émission : 10 octobre 2021
Volcan : Semeru (263300)
Code couleur aviation actuel : ORANGE
Code couleur aviation précédent : orange
Source : Observatoire du volcan Semeru
Numéro d’avis : 2021SMR58
Emplacement du volcan : S 08 deg 06 min 29 sec E 112 deg 55 min 12 sec
Zone : Java oriental, Indonésie
Élévation du sommet : 11763 FT (3676 M)

Résumé de l’activité volcanique :
Éruption avec nuage de cendres volcaniques à 23h02 UTC (06h02 locale). L’éruption et l’émission de cendres se poursuivent.

Hauteur des nuages ​​volcaniques :
La meilleure estimation du sommet du nuage de cendres est d’environ 12723 FT (3976 M) au-dessus du niveau de la mer, peut être plus élevée que ce qui peut être clairement observé. Source des données de hauteur : observateur au sol.

Autres informations sur les nuages ​​volcaniques :
Nuage de cendres se déplaçant vers le Sud-Ouest.

Niveau d’activité de niveau II (WASPADA) depuis le 2 mai 2012. Le volcan Semeru (3676 m d’altitude) entre en éruption par intermittence. On note des éruptions explosives et effusives, produisant des coulées de lave vers les pentes Sud et Sud-Est, ainsi que des projections de roches incandescentes autour du cratère sommital.
Le volcan est couvert de brouillard. Aucune fumée issue du cratère n’a été observée. Le temps est nuageux , le vent est faible à l’Ouest. La température de l’air est d’environ 20-27°C. L’éruption se produit toujours sans que la colonne d’éruption ne soit observée.

Selon les sismographes du 10 octobre 2021, il a été enregistré :
61 tremblements de terre d’éruption/explosions
15 tremblements de terre d’émissions

Sources : Magma Indonésie , PVMBG.

Photo : Oystein lund Andersen .

 

La Martinique , Montagne Pelée :

Bilan hebdomadaire de l’activité de la Montagne Pelée pour la période du 01 au 08 Octobre 2021 .

Entre le 01 Octobre 2021 à 16 heures (UTC) et le 08 Octobre 2021 à 16 heures (UTC), l’OVSM a enregistré au moins 7 séismes de type volcano-tectonique de magnitude inférieure ou égale à 0,1. Ces séismes ont été localisés à l’intérieur de l’édifice volcanique entre 0,1 et 0,9 km sous le niveau de la mer. Aucun de ces séismes n’a été ressenti par la population. Cette sismicité superficielle de type volcano-tectonique est associée à la formation de micro-fractures dans l’édifice volcanique.

Une zone de dégazage en mer a été détectée à faible profondeur ( entre St Pierre et le Prêcheur). L’IGP procède actuellement au montage d’expériences pour cartographier cette zone d’émanation de gaz, réaliser des mesures physico-chimiques des fluides et des prélèvements de ces fluides afin de comprendre l’origine de ce dégazage et d’évaluer sa relation éventuelle avec le système hydrothermal de la Montagne Pelée. Ce genre de manifestations est fréquent sur des sites volcaniques sous marins actifs ou pas . Les analyses en cours par l’OVSM-IPGP permettront de déterminer la relation éventuelle de ce dégazage sous marin avec l’activité de la Montagne Pelée enregistrée par l’OVSM depuis 2019.

 

Une zone principale de végétation fortement dégradée est toujours observée sur le flanc Sud-Ouest de la Montagne Pelée, entre la haute rivière Claire et la rivière Chaude. 

Le niveau d’alerte reste JAUNE : vigilance.

Source : Direction de l’OVSM IPGP.

Photo : Jmp48 / Wikipedia

 

Islande , Péninsule de Reykjanes :

Environ 200 tremblements de terre au cours des dernières 24 heures

Environ 200 tremblements de terre ont été détectés depuis minuit au Sud-Ouest de Keilir. C’est un processus similaire à celui de ces derniers jours. Aucun séisme important n’a été détecté près d’Askja depuis hier. Dans les nouvelles d’hier, il a été dit que le tremblement de terre, qui  mesurait M3, était le plus important sur l’ Askja au moins depuis le début du siècle. La vérité est que de tels tremblements de terre n’ont pas été détectés au Nord-Ouest de l’Askja pour le moment. C’est à l’Est et au Sud de l’Askja, que de tels tremblements de terre ont été détectés.

Hier , un séisme de magnitude 3 avait été mesuré à environ 7 kilomètres au Nord-Ouest d’Öskjuvatn à 8h23 le matin. Le séisme s’est produit à une profondeur d’environ 2,6 kilomètres.

Sources : RUV , IMO

Recommended Posts

Leave a Comment

Nous contacter

Nous ne sommes pas disponibles pour le moment. Mais vous pouvez nous envoyer un email a l'aide du formulaire ci-dessous.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search