07 Septembre 2021. FR. Espagne / La Palma : Cumbre Vieja , Italie : Stromboli , Islande : Péninsule de Reykjanes , Hawaii : Kilauea , Kamchatka : Sheveluch , Japon : Sakurajima .

Home / aira / 07 Septembre 2021. FR. Espagne / La Palma : Cumbre Vieja , Italie : Stromboli , Islande : Péninsule de Reykjanes , Hawaii : Kilauea , Kamchatka : Sheveluch , Japon : Sakurajima .

07 Septembre 2021. FR. Espagne / La Palma : Cumbre Vieja , Italie : Stromboli , Islande : Péninsule de Reykjanes , Hawaii : Kilauea , Kamchatka : Sheveluch , Japon : Sakurajima .

07 Septembre 2021.

 

 

Espagne / La Palma , Cumbre Vieja :

06 Octobre 2021 10:00 UTC . L’activité éruptive se poursuit sur La Palma .

Depuis la dernière déclaration, 41 tremblements de terre ont été localisés dans la zone touchée par la réactivation volcanique de Cumbre Vieja, un nombre inférieur aux deux jours précédents. Six des séismes ont été ressentis par la population, soit l’intensité maximale dans la zone épicentrale III (EMS) lors d’un séisme de magnitude 3,5 (mbLg) survenu hier à 12h14 UTC. Cinq des séismes enregistrés sont d’une magnitude supérieure à 3,5 (mbLg). La plupart des hypocentres sont situés à 10-15 km de profondeur, à l’exception de 4 des tremblements de terre avec des hypocentres à des profondeurs supérieures à 35 km.

L’amplitude moyenne du tremor volcanique reste stable dans une fourchette de valeurs moyenne par rapport aux observations mesurées lors de cette éruption. Aucune impulsion d’intensification n’a été enregistrée au cours des dernières 24h.
La hauteur de la colonne mesurée à 6h30 UTC est de 3 000 m, montrant une légère diminution du nuage éruptif.

Le réseau de stations GNSS permanentes de l’île montre une légère déflation dans la composante verticale des stations proches des centres éruptifs.

L’aéroport de La Palma a fermé jeudi son activité en raison de l’accumulation de cendres dans l’air, a rapporté Aena. Les autres aéroports des Canaries sont opérationnels. Dès mercredi après-midi, les deux principales compagnies aériennes de la région, Binter et CanaryFly, ont indiqué qu’elles annulaient temporairement les vols prévus pour jeudi avec La Palma parce que la situation des cendres dans les airs « s’est considérablement aggravée » et devrait se poursuivre au moins jeudi, empêchant les opérations avec les exigences de sécurité nécessaires de se développer.

Le directeur technique du Pevolca, Miguel Angel Morcuende, a confirmé mercredi que l’apparition d’un tunnel de lave entre le volcan et la mer est une bonne nouvelle car elle permet un contact très fluide entre le centre émetteur et la zone d’éjection en mer. « Cela garantit que la largeur de la coulée n’augmente pas .

Sources : IGN

Photos : PACO PUENTES (El PAIS). FILMMAKER .

 

Italie , Stromboli :

06 Octobre 2021 . 16:51 (14:51 UTC) . Communication sur l’activité de STROMBOLI .

L’Institut national de géophysique et de volcanologie, Osservatorio Etneo rapporte que les réseaux de surveillance ont enregistré une explosion majeure à 14h17 UTC, qui, compte tenu de la mauvaise visibilité due aux conditions météorologiques, était vraisemblablement alimentée par la zone du Cratère Nord. L’explosion a produit une émission importante de matières pyroclastiques grossières qui ont traversé la terrasse du cratère, affectant la zone du Pizzo Sopra la Fossa et la Sciara del Fuoco avec le roulement de matières chaudes jusqu’à la ligne de côte.

En conjonction avec l’explosion majeure, un événement sismique d’une amplitude nettement supérieure à la moyenne a été enregistré.
Quant à l’amplitude moyenne du tremor, elle a connu une augmentation rapide à 14:17:40 UTC et s’est déplacée vers des valeurs élevées. Par la suite, ce paramètre est revenu à des valeurs moyennes-faibles.

L’explosion a généré un nuage de cendres qui s’est rapidement dispersé dans la direction Nord-Est. En outre, pendant l’événement, un petit débordement de lave de la zone du cratère Nord a également été observé, dont le front est resté confiné à la partie supérieure de la Sciara del Fuoco à une altitude estimée à environ 750 m d’altitude. Actuellement, le débordement de lave semble se refroidir
Aucun changement significatif n’a été détecté à partir des réseaux de surveillance de la déformation des sols.

A 20h33 (18h33 UTC), les paramètres sont revenus à une activité normale.

D’autres mises à jour seront communiquées rapidement .

Source : INGV.

 

Islande , Péninsule de Reykjanes :

L’Institut des sciences de la Terre a signalé que l’effusion de lave dans le système volcanique de Krýsuvík-Trölladyngja, près de Fagradalsfjall sur la péninsule de Reykjanes, avait probablement cessé dans la soirée du 18 septembre. La superficie du champ d’écoulement était d’environ 4,85 kilomètres carrés et le volume total de l’éruption était de 150 millions de mètres cubes, sur la base des mesures du 30 septembre. Des parties de coulées de lave se sont épaissies dans les zones au Sud de Geldingadalur et dans la vallée de Nàtthagi, et se sont dégonflées dans les zones au Nord de Geldingadalur. Des points d’incandescence étaient visibles la nuit, au moins jusqu’au 4 octobre, probablement à cause des coulées de lave qui ont continué à avancer vers le bas de la pente.

Un essaim sismique dans une zone au Sud-Ouest de Keilir (environ 10 km au Nord-Est du cinquième évent), à l’extrémité Nord de l’intrusion du dyke, a commencé le 27 septembre. Selon des articles de presse, plus de 6 000 tremblements de terre à des profondeurs de 5 à 6 km avaient été enregistrés le 4 octobre, dont au moins 12 de plus de M 3 ; le plus grand événement était un M 3.8. Certains des événements les plus importants ont été ressentis dans la capitale. La sismicité était similaire aux modèles enregistrés avant le début de l’éruption vers le Sud-Ouest. L’OMI a déclaré que davantage d’informations étaient nécessaires pour caractériser les données comme étant soit indicatives du mouvement du magma, soit dues à un stress tectonique. Le code de couleur de l’aviation est resté à Orange en raison du manque d’émissions de cendres et de téphra, bien que l’OMI ait mis en garde contre le potentiel de retombées de lapilli et de scories dans un rayon de 650 m autour de l’évent actif. Les autorités ont également mis en garde contre les risques d’émission de gaz.

Source : GVP.

 

Hawaii , Kilauea : 

19° 25’16 « N 155° 17’13 » O,
Altitude du sommet : 4091 pi (1247 m)
Niveau d’alerte volcan actuel : ATTENTION
Code couleur aviation actuel : ORANGE

Résumé de l’activité :
Le volcan Kīlauea est en éruption. La lave continue d’être émise depuis deux évents; un le long du sol et un dans le mur Ouest du cratère Halema’uma’u. Depuis le matin du 6 octobre 2021, toute activité de lave est confinée dans le cratère Halemaʻumaʻu dans le parc national des volcans d’Hawai`i. La sismicité et les taux d’émission de gaz volcaniques restent élevés.

Observations du Sommet :
Les taux d’émission de dioxyde de soufre (SO2) restent élevés, avec un taux d’émission mesuré d’environ 6 000 tonnes par jour le 5 octobre 2021. La sismicité reste élevée mais stable. Les inclinomètres du sommet continuent d’enregistrer une inclinaison déflationniste.

Observations du lac de lave du cratère Halema’uma’u :
La lave continue d’émerger de deux évents dans le cratère Halema’uma’u. Au cours des dernières 24 heures, le niveau du lac de lave a augmenté d’environ 2 mètres (7 pieds) avec une élévation totale d’environ 31 mètres (102 pieds) depuis que la lave a émergé le 29 septembre. L’épaisseur totale de la lave remplissant le cratère  Halema’uma’u est maintenant de 256 mètres (840 ft) avec une élévation de la surface du lac d’environ 774 mètres (2539 ft) au-dessus du niveau de la mer. L’évent Ouest continue d’avoir la fontaine la plus vigoureuse avec des hauteurs de fontaine de lave soutenues d’environ 14 à 15 mètres (49 pieds). Le lac de lave s’est élevé au-dessus de la base de l’évent et la fontaine a construit un rempart d’éclaboussures autour de la majeure partie. Un autre évent continue d’être actif dans la partie Sud du lac avec des hauteurs de fontaine de lave d’une moyenne de 3 mètres (10 pieds). En raison de l’emplacement des évents, le lac de lave n’est pas de niveau sur toute sa surface. Les zones plus proches des évents dans les parties Ouest et Sud ont une altitude d’environ 1 à 2 m (3 à 7 pieds) supérieure à celle des extrémités Nord et Est du lac de lave. La submersion de la croûte, un processus par lequel la croûte de lave refroidie à la surface du lac s’enfonce dans la lave sous-jacente chaude du lac, est observé sur la surface active du lac de lave. La surface active du lac de lave est perchée à 1 mètre (3 pieds) au-dessus d’un rebord de 20 mètres de large (66 pieds) qui s’étend vers l’extérieur jusqu’au mur du cratère Halema’uma’u.

Observations de la zone du Rift Est :
Aucune activité inhabituelle n’a été notée dans la zone du Rift Est du Kīlauea East Rift. Le mouvement de déformation du sol suggère que la zone supérieure du Rift Est – entre le sommet et Pu’u’ō’o – s’est régulièrement remplie de magma au cours de la dernière année. Les émissions de SO2 et de sulfure d’hydrogène (H2S) de Pu’u’ō’ō étaient inférieures aux niveaux de détection instrumentale lors de la dernière mesure le 7 janvier 2021.

Source : HVO

Photos : Bruce Omori .

 

Kamchatka , Sheveluch :

AVIS D’OBSERVATION DU VOLCAN POUR L’AVIATION (VONA)

Date d’émission : 06 octobre 2021
Volcan : Sheveluch (CAVW # 300270)
Code couleur aviation actuel : ORANGE
Code couleur aviation précédent : orange
Source : KVERT
Numéro d’avis : 2021-120
Emplacement du volcan: N 56 deg 38 min E 161 deg 18 min
Région : Kamchatka, Russie
Altitude du sommet : 3283 m (10768,24 pi), l’altitude du dôme ~ 2500 m (8200 pi)

Résumé de l’activité volcanique :
L’activité gaz-vapeur du volcan Sheveluch continue. Un vent fort soulève des cendres du flanc Sud du volcan. Les données satellite et vidéo du KVERT ont montré un panache de cendres remis en suspension s’étendant à l’Est-Sud-Est du volcan.
Des panaches de cendres remis en suspension près du volcan Sheveluch peuvent être observés à des altitudes de 4 à 6 km (13 100-19 700 pieds) d’altitude. L’activité en cours pourrait affecter les aéronefs volant à basse altitude.

Hauteur des nuages ​​volcaniques :
3500-5000 m (11480-16400 ft) AMSL Heure et méthode de détermination du panache de cendres / hauteur des nuages ​​: 20211006 / 2210Z – Himawari-8

Autres informations sur les nuages ​​volcaniques :
Distance panache de cendres / nuage du volcan : 75 km (47 mi)
Direction de dérive du panache de cendres / nuage du volcan : ESE / azimut 110 degrés
Heure et méthode de détermination du panache de cendres / nuage : 20211006 / 2210Z – Himawari-8

Source : Kvert .

Photo : Yu. Demyanchuk. IVS FEB RAS, KVERT

 

Japon , Sakurajima : 

Le JMA a signalé que l’incandescence du cratère Minamidake (sur le volcan Sakurajima dans la caldeira Aira ) était visible la nuit du 27 septembre au 4 octobre. La tendance à l’inflation détectée pour la première fois le 13 septembre s’est poursuivie. Le taux d’émission de dioxyde de soufre était de 1 500 tonnes par jour le 28 septembre. Un très petit événement éruptif s’est produit le 3 octobre. Le niveau d’alerte est resté à 3 (sur une échelle de 5 niveaux), et les résidents ont été avertis de rester à 2 km du cratère.

La caldera Aira dans la moitié Nord de la baie de Kagoshima contient le volcan Sakurajima, l’un des plus actifs au Japon, après la caldera. L’éruption du volumineux flux pyroclastique d’Ito a accompagné la formation de la caldera de 17 x 23 km il y a environ 22 000 ans. La caldera plus petite de Wakamiko a été formée au début de l’Holocène dans le coin Nord-Est de la caldera d’Aira, avec plusieurs cônes post-caldera. La construction du Sakurajima a commencé il y a environ 13 000 ans sur le rebord Sud de la caldeira d’Aira et a construit une île qui a finalement été reliée à la péninsule d’Osumi lors de la grande éruption explosive et effusive de 1914. L’activité au sommet du cône de Kitadake s’est terminée il y a environ 4850 ans après quoi des éruptions ont eu lieu depuis le Minamidake. De fréquentes éruptions historiques, enregistrées depuis le VIIIe siècle, ont déposé des cendres sur Kagoshima, l’une des plus grandes villes de Kyushu, située dans la baie de Kagoshima, à seulement 8 km du sommet. La plus grande éruption historique a eu lieu entre 1471 et 1476.

Source : GVP

Photo : Rizal M.

Recommended Posts

Leave a Comment

Nous contacter

Nous ne sommes pas disponibles pour le moment. Mais vous pouvez nous envoyer un email a l'aide du formulaire ci-dessous.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search