12 Avril 2021. FR. La Réunion : Piton de la Fournaise , Saint Vincent : Soufrière Saint Vincent , Chili : Laguna del Maule , Russie / Iles Kuriles : Ebeko .

Home / blog georges Vitton / 12 Avril 2021. FR. La Réunion : Piton de la Fournaise , Saint Vincent : Soufrière Saint Vincent , Chili : Laguna del Maule , Russie / Iles Kuriles : Ebeko .

12 Avril 2021. FR. La Réunion : Piton de la Fournaise , Saint Vincent : Soufrière Saint Vincent , Chili : Laguna del Maule , Russie / Iles Kuriles : Ebeko .

12 Avril 2021.

 

 

La Réunion , Piton de la Fournaise :

Communiqué du 11/04/2021 – 15h30

L’éruption débutée le 09/04/2021 à 19h (apparition du trémor) se poursuit (Figure 1). L’intensité du trémor volcanique (indicateur de l’intensité de l’éruption), après une phase relativement stable sur la journée du 10/04/2021, est en baisse progressive depuis 9h (heure locale, 5h heure TU) ce jour .

Figure 1 : Evolution du RSAM (indicateur du trémor volcanique et de l’intensité de l’éruption) depuis le 09/04/2021 sur la station sismologique FOR située au niveau du cratère Château Fort (© OVPF/IPGP).

Sur les dernières 24 heures, 32 séismes volcano-tectoniques superficiels (entre le niveau de la mer et la surface) ont été enregistrés sous les cratères sommitaux.
Une mission de l’observatoire ce matin a permis de survoler et d’échantillonner le site éruptif.

Prise de vue du site éruptif en date du 11/04/2021 8h50 heure locale (©OVPF-IPGP).

Ce matin l’activité se concentrait sur une bouche éruptive principale et une bouche éruptive secondaire de plus petite taille en aval (Figure 2). Un cône est en cours de construction autour de ces deux bouches d’où jaillissent des fontaines de lave au régime intermittent faisant varier leur hauteur entre 30 et 60 mètres.

Figure 2 : Prise de vue du site éruptif en date du 11/04/2021 8h50 heure locale (©OVPF-IPGP).

L’activité de l’évent alimentait une coulée unique dont le front se situait ce matin (7h) à environ 700 m du cassé des Grandes Pentes aux alentours de 1750 m d’altitude  .
Les débits de surface estimés à partir des données satellites via la plateforme HOTVOLC (OPGC – université d’Auvergne), relèvent des débits pour la matinée du 11/04/2021 de l’ordre de 8 m3/s. Cette estimation peut toutefois être sous-estimée compte tenue de la couverture nuageuse sur le site éruptif.

Niveau d’alerte : Alerte 2-2.

Communiqué du 12/04/2021 – 6h30

L’éruption débutée le 09/04/2021 à 19h (apparition du trémor) se poursuit (Figure 1). L’intensité du trémor volcanique (indicateur de l’intensité de l’éruption), malgré quelques fluctuations restent relativement stable.
Sur les dernières 24 heures, 93 séismes volcano-tectoniques superficiels (entre le niveau de la mer et la surface) ont été enregistrés sous les cratères sommitaux.
Les données satellites InSAR montrent que les déformations, d’ordre décimétriques, liées à l’injection du magma vers le site éruptif sont restées confinées à l’intérieur de la caldera de l’Enclos Fouqué.

Interferogramme représentant les déformations au Piton de la Fournaise associées à l’éruption du 9 avril 2021 (© LMV-OPGC). En plus des mesures au sol, l’OVPF utilise également une technique par satellite appelée dInSAR pour surveiller les cycles d’inflation / déflation de l’édifice associés aux mouvements du magma en profondeur. Pour cela, le satellite “illumine” une zone du sol avec une onde électromagnétique et collecte le signal réfléchi depuis le sol. La comparaison de deux mesures de ce type d’une même surface prises à des moments différents permet d’imager les déformations de la surface. L’interférogramme ci-dessus montre la déformation de la surface associée à l’éruption du 9 avril 2021. Chaque cycle de couleur (du rouge vers le bleu) complet de l’interférogramme correspond à 27,8 mm de déplacement de la surface vers (positif) ou à l’opposé (négatif) du satellite Sentinel-1 (dont la direction est représentée par la flèche « LOS » en haut à droite de la figure). (©LMV-OPGC-OVPF-IPGP) 

Ces données sont en bon accord avec les données relevées sur les stations GPS permanentes de l’OVPF-IPGP qui ont enregistrées jusqu’à une quarantaine de cm de déformation dans le secteur du
cratère Château Fort.
Les données satellites ont également permis de tracer le contour précis de la coulée de lave  . Hier soir (vers 19h heure locale), la coulée avait parcouru depuis le début de l’éruption environ 3,2 km et le front de coulée se situait au niveau du cassé des Grandes Pentes (vers 1690 m d’altitude), comme cela était visible sur la webcam de l’OVPF-IPGP située à Piton des Cascades .

Les données NOVAC des stations de l’OVPF-IPGP indiquent depuis le 9 avril un taux d’émission du SO2 modéré, compris entre 2 et 4 ktonne/jour au maximum. Au regard de la composition des
émissions au Piton de la Fournaise, ceci est équivalent à débit de surface de l’ordre de 10-25 m3 /s.

Ces débits de surface sont en accord avec les débits estimés à partir des données satellites via la plateforme HOTVOLC (OPGC – université Clermont Auvergne), qui relèvent des débits depuis le début de l’éruption compris entre 8 et 30 m3 /s. Ces fluctuations sont en partie dues à la couverture nuageuse sur le site éruptif qui perturbent ces estimations.

Niveau d’alerte : Alerte 2-2

 

Source : OVPF.

Lire l’article https://www.ipgp.fr/sites/default/files/ovpf_20210411_15h30_communique_eruption.pdf

Photos : OVPF

 

Saint Vincent , Soufrière Saint Vincent :

Mise à jour scientifique sur l’éruption de la Soufrière , 11 Avril 2021 , 9h .

– L’activité sismique à La Soufrière St Vincent a poursuivi le schéma amorcé hier.
– Le réseau sismique a enregistré de courts épisodes de tremor sismique de grande amplitude, chacun d’une durée d’environ 20 minutes et avec des intervalles entre eux de une à six heures.
– Les épisodes semblaient coïncider avec des périodes de ventilation accrue ou d’activité explosive. Le niveau de fond de tremor sismique entre les épisodes augmente lentement depuis environ 10h30.
– De la vapeur dans les parties supérieures de la vallée de Rabacca a été observée vers midi. Une enquête sur la cause de ce phénomène est actuellement à l’étude.
– Le volcan continue à exploser avec la production de grandes quantités de cendres.

-Le tonnerre et la foudre ont été ressentis pendant ces périodes.
– De fortes chutes de cendres ont été observées à l’Observatoire de Belmont tout au long de la nuit.
Des chutes de cendres se seraient également produites dans la plupart des régions de l’île pendant la nuit et dans les îles voisines: les Grenadines, la Barbade et Sainte-Lucie.
– Des explosions et les chutes de cendres qui les accompagnent, d’une ampleur similaire ou supérieure, continueront probablement de se produire au cours des prochains jours.

Source et photo : UWI

 

Chili , Laguna del Maule :

Pour la période évaluée, l’activité sismique associée uniquement à la fracturation rocheuse (VT) a montré une diminution de l’énergie et du nombre d’événements par rapport à la quinzaine précédente.
L’événement avec l’énergie la plus élevée enregistrée avait une magnitude locale (ML) de 1,6 et était situé à 5,5 km à l’Ouest-Sud-Ouest (WSW) du centre de la lagune avec une profondeur de 5,0 km.
Au cours de cette période, des événements associés à la dynamique des fluides (types LP et une impulsion de tremor) ainsi qu’à l’activité associée aux processus mixtes, au bris de roches et à la circulation des fluides (type HB) ont été enregistrés.

Les événements hybrides (HB) avec l’énergie la plus élevée étaient situés à 12,3 km et 12,4 km au Sud-Sud-Est du centre de la lagune avec des profondeurs de 7,4 km et 7,6 km respectivement, les deux avec une magnitude locale (ML) de 2,4.
Les données des stations GNSS ont permis d’observer que le processus de déformation se poursuit avec des taux de soulèvement supérieurs à la moyenne enregistrée depuis 2012. Le taux de soulèvement le plus élevé des 30 derniers jours est de 2,6 cm / mois dans la station la plus proche du centre de déformation. . Les déplacements horizontaux ont montré un taux maximum de 0,9 cm / mois. Les données analysées avec des capteurs à distance montrent une cohérence avec les informations fournies par le réseau GNSS plus quelques signaux supplémentaires éventuellement associés à des processus locaux en réponse au principal processus inflationniste.
Les images des caméras de surveillance n’ont pas rapporté d’activité de surface associée au complexe volcanique.

Source : Segemar.

Photo : Franco Vera.

 

Russie / Iles Kuriles , Ebeko :

AVIS D’OBSERVATION DU VOLCAN POUR L’AVIATION (VONA).

Émis: 12 avril 2021 
Volcan: Ebeko (CAVW # 290380)
Code couleur actuel de l’aviation: ORANGE
Code couleur de l’aviation précédent: orange
Source: KVERT
Numéro de l’avis: 2021-51
Emplacement du volcan: N 50 ° 41 min E 156 ° 0 min
Zone: Kuriles du Nord, Russie
Altitude du sommet: 1156 m (3791,68 pi).

Résumé de l’activité volcanique:
Une activité éruptive modérée du volcan se poursuit. Selon les données visuelles des volcanologues de Severo-Kurilsk, une explosion a envoyé des cendres jusqu’à 2 km d’altitude, un nuage de cendres dérive vers l’Est du volcan.
Cette activité se poursuit. Des explosions de cendres jusqu’à 6 km (19 700 pieds) d’altitude pourraient survenir à tout moment. L’activité en cours pourrait affecter les avions volant à basse altitude et l’aéroport de Severo-Kurilsk.

Hauteur des nuages ​​volcaniques:
2000 m (6560 ft) AMSL Heure et méthode de détermination du panache de cendres / hauteur des nuages: 20210412 / 0224Z – Données visuelles

Autres informations sur les nuages ​​volcaniques:
Distance du panache de cendres / nuage du volcan: 5 km (3 mi)
Direction de la dérive du panache de cendres / nuage du volcan: E
Heure et méthode de détermination du panache de cendres / nuage: 20210412 / 0224Z – Données visuelles.

Source : Kvert.

Photo : L. Kotenko. IVS FEB RAS

 

 

Recommended Posts

Leave a Comment

Nous contacter

Nous ne sommes pas disponibles pour le moment. Mais vous pouvez nous envoyer un email a l'aide du formulaire ci-dessous.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search