03 Juillet 2019. FR. Italie / Sicile : Etna , Hawaii : Mauna Loa , Papouasie Nouvelle Guinée : Ulawun / Manam , Pérou : Ubinas .

Home / blog georges Vitton / 03 Juillet 2019. FR. Italie / Sicile : Etna , Hawaii : Mauna Loa , Papouasie Nouvelle Guinée : Ulawun / Manam , Pérou : Ubinas .

03 Juillet 2019. FR. Italie / Sicile : Etna , Hawaii : Mauna Loa , Papouasie Nouvelle Guinée : Ulawun / Manam , Pérou : Ubinas .

03 Juillet 2019.

 

 

Italie / Sicile , Etna :

02.07.2019 | Explosion dans le Cratère Nord-Est à 12 h 06, heure locale.

« COMMUNICATION D’ACTIVITÉ VOLCANIQUE du 02 Juillet 2019  à 10:06:33 (UTC) – ETNA.

L’Institut national de géophysique et de volcanologie, Osservatorio Etneo, annonce qu’un pulse éruptif de cendres du Cratère Nord-Est a été observé à partir de l’analyse des images des caméras du réseau de surveillance et des observations directes effectuées par le personnel de l’INGV sur le terrain, à 10:06 UTC  . Les cendres émises se sont rapidement dispersées dans la zone du sommet. Les stations au sommet ont enregistré un signal sismique à basse fréquence. L’explosion a également généré un signal transitoire dans le signal infrason « .

Etna, nouvelle phase éruptive.

Une activité strombolienne est présente depuis la Bocca Nuova , sur l’Etna, avec des explosions et des jets de lapillis incandescents retombant près du cratère, dans la zone au sommet du volcan. Une colonne de cendres de lave émerge également que le vent éloigne des centres habités.
La phase éruptive actuelle de l’Etna ne présente aucun danger, ni pour les personnes ni pour les zones résidentielles, et n’a pas d’incidence sur le fonctionnement de l’aéroport de Catane.

Source : INGV , gazzettinonline.it.

Photo : Gio Giusa .

 

Hawaii , Mauna Loa :

Avis d’activité volcanique HVO / USGS , Volcan: Mauna Loa (VNUM # 332020).

Niveau d’alerte volcanique actuel: AVIS
Niveau d’alerte volcanique précédent: NORMAL

Code couleur de l’aviation actuel : JAUNE
Code couleur d’aviation précédent: VERT

Émis: mardi 2 juillet 2019, à 07h40 HST
Source: Observatoire des volcans hawaïens
Numéro de l’avis: 2019 / H28
Lieu: N 19 deg 28 min W 155 deg 36 min
Altitude: 13681 ft (4170 m)
Région: Hawaii

Résumé de l’activité volcanique: Au cours des derniers mois, les taux de déformation du sol et des tremblements de terre sur le volcan Mauna Loa ont dépassé les niveaux de fond à long terme. Une éruption n’est pas imminente et les taux actuels ne sont pas alarmants. Cependant, ils indiquent des changements dans le système de stockage de magma peu profond sur le Mauna Loa.

Suite à un essaim de séismes important en octobre 2018, les stations sismiques du HVO ont enregistré en moyenne au moins 50 séismes de faible magnitude par semaine sous le sommet du Mauna Loa, dans la zone supérieure du rift Sud-Ouest et sous le flanc supérieur Ouest. Cela se compare à un taux de moins de 20 par semaine au premier semestre de 2018. Ces tremblements de terre peu profonds se produisent à des endroits similaires à ceux qui ont précédé les dernières éruptions du Mauna Loa en 1975 et 1984.

Au cours de cette même période, les instruments GPS et les radars satellites ont mesuré la déformation du sol, ce qui correspond à une nouvelle recharge du système de stockage magmatique peu profond du volcan. Le taux et le schéma actuels de déformation du sol sont similaires à ceux mesurés lors de l’inflation du Mauna Loa en 2005 et à nouveau de 2014 à 2018.

Ensemble, ces observations indiquent que le volcan n’est plus à un niveau d’activité de fond. En conséquence, le HVO relève le niveau d’alerte du Mauna Loa à AVIS et le code de couleur de l’aviation à JAUNE.

Cette augmentation du niveau d’alerte ne signifie pas qu’une éruption est imminente, ni que sa progression vers une éruption est certaine. Une augmentation similaire de l’activité s’est produite entre 2014 et 2018 et aucune éruption ne s’est produite.

Une vue verticale de toute la zone du Sulphur Cone, y compris un flux de soufre sortant de l’un des cônes (fond jaune de l’image). Le blanc au centre de l’image est dû à l’altération de la roche par le gaz volcanique.

 

Remarques: pronostic:

Comme cela a été le cas auparavant, il est possible que les troubles actuels à basse altitude se poursuivent et que leur intensité varie pendant plusieurs mois, voire plusieurs années, sans éruption. Il est également possible que les troubles actuels soient un précurseur précoce d’une éventuelle éruption. Pour le moment, nous ne pouvons pas déterminer laquelle de ces possibilités est la plus probable.

Le HVO s’attend à ce que les instruments de contrôle détectent, quelques jours ou semaines avant l’éruption, un potentiel accroissement des signes d’éruption. Ces signes pourraient inclure une nouvelle augmentation des taux de séismes et de déformations du sol, une augmentation de la taille des séismes, une augmentation des températures de surface ou une augmentation des panaches de vapeur visibles ou des émissions de dioxyde de soufre.

Cependant, il est également possible que le délai d’éruption soit plus court, de quelques heures à plusieurs jours. Toutes les communautés situées sur les flancs du volcan doivent être préparées.

Le HVO continue de surveiller le volcan de près et signalera tout changement important. Le HVO est en contact étroit avec la défense civile du comté d’Hawaï et d’autres agences responsables de la sécurité publique.

L’Agence de défense civile du comté d’Hawaï est en communication constante avec le HVO. Si quelque chose qui pourrait affecter votre sécurité se développe, vous en serez informé.

Source : USGS.

Photos : USGS

 

Papouasie Nouvelle Guinée , Ulawun / Manam :

Dernières nouvelles sur les volcans de PNG : Ulawun et Manam, Lundi 01 juillet 2019  .

L’éruption volcanique au mont. Ulawun est considéré comme terminée par l’observatoire des volcans de Rabaul.

Selon le bulletin d’information sur les volcans publié par le département de la politique minérale et de la gestion des risques géographiques de GeoHazards, le volcan est resté silencieux pendant des jours.

Cependant, l’observatoire du volcan Rabaul continuera à surveiller l’activité volcanique et informera de tout changement éventuel.

Les informations du Bulletin montrent que l’éruption a déposé une quantité importante de cendres sur les pentes supérieures du volcan et, dans une moindre mesure, dans les zones sous le vent.

Lors de fortes pluies, le dépôt de cendres pourrait devenir un flux de boue qui pourrait devenir dangereux dans les zones basses et les gens doivent en être conscients.

Entre-temps, selon le dernier bulletin d’information sur les volcans du RVO sur le volcan Manam dans la province de Madang, la sismicité de fond supérieure à la normale suggère que le système de Manam est toujours dynamique et instable et qu’il est donc possible de poursuivre l’activité éruptive à l’avenir.

Depuis l’éruption du 28, l’activité du cratère principal a été faible, marquée par des émissions variables de vapeur blanche, mais des émissions épaisses de couleur gris foncé sont parfois émises.

Le RVO a conseillé aux personnes d’éviter de s’aventurer ou de se livrer à des activités dans les quatre vallées principales et la probabilité de formation de coulées de boue à partir des dépôts de cendres et de scories provoquées par de fortes pluies est élevée, de sorte que les personnes doivent rester vigilantes pendant ces périodes.

Le RVO continuera à surveiller l’activité et à fournir des mises à jour.

Source : news.pngfacts.com

Photo : NAUFM.

 

Pérou , Ubinas :

Période d’analyse: du 24 au 30 juin 2019 . Arequipa, le 1er juillet 2019
Niveau d’alerte: JAUNE

L’Institut géophysique du Pérou (IGP) rapporte que le volcan Ubinas poursuit dans un processus éruptif. Actuellement, des émissions de cendres et une augmentation de l’activité sismique liée à la remontée des fluides magmatiques ont été enregistrées. En conséquence, il est conseillé aux autorités de maintenir le niveau d’alerte volcanique en jaune.

L’IGP a analysé l’activité sismique enregistrée entre le 24 et le 30 juin 2019. On continue d’enregistrer une sismicité qui serait liée au mouvement des fluides volcaniques (vapeur d’eau, gaz et magma) avec une moyenne de 38 événements par jour . De même, les événements associés aux processus de rupture de roches à l’intérieur du volcan restent élevés (types VT), à raison de 200 tremblements de terre par jour. Depuis le 24 juin, les caméras de surveillance ont enregistré des émissions de cendres, de gaz et de vapeur d’eau dispersées vers le Nord et le Nord-Est du cratère. Le suivi de la déformation de la structure volcanique, à l’aide de données GNSS (traitées avec des orbites rapides), ne présente pas d’anomalies. La surveillance par satellite, utilisant les informations du système SENTINEL, corrobore le sens de dispersion des cendres enregistrées par les caméras de surveillance. Les données obtenues à partir de TROPOMI (SO2) et MIROVA (anomalies thermiques) ne présentent pas de changements importants dans la période d’analyse.

Source : IGP.

Photo : Auteur Inconnu.

 

Recommended Posts

Leave a Comment

Nous contacter

Nous ne sommes pas disponibles pour le moment. Mais vous pouvez nous envoyer un email a l'aide du formulaire ci-dessous.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search