25 Octobre 2018. FR. Sicile / Italie : Etna , Hawai : Kilauea , Colombie : Chiles / Cerro Negro , Indonésie : Merapi .

Home / blog georges Vitton / 25 Octobre 2018. FR. Sicile / Italie : Etna , Hawai : Kilauea , Colombie : Chiles / Cerro Negro , Indonésie : Merapi .

25 Octobre 2018. FR. Sicile / Italie : Etna , Hawai : Kilauea , Colombie : Chiles / Cerro Negro , Indonésie : Merapi .

25 Octobre 2018.

 

 

Sicile /Italie , Etna :

37,748 ° N, 14,999 ° E
Altitude 3295 m

L’INGV a signalé que, du 15 au 21 octobre, l’activité sur l’ Etna était caractérisée par des émissions de gaz au niveau des cratères du sommet, avec une activité strombolienne périodique provenant des évents de la Bocca Nuova, du cratère du Nord-Est et du nouveau cratère du Sud-Est.  L’activité strombolienne au niveau de l’évent Nord dans la partie Ouest du plancher du cratère de la Bocca Nuova (BN-1) a éjecté des matériaux incandescents plus haut que le bord du cratère.

Vue d’ensemble du cratère de la Voragine , avec le cratère du Nord-Est ( sommet actuel de l’Etna) qui est visible en haut à gauche.
Cratères sommitaux de l’Etna  , 11 octobre 2018.

Des éclaboussures provenant de l’évent le plus au Sud étaient également visibles. Les émissions de gaz du cratère de la Voragine ont augmenté depuis un évent qui s’est formé le 7 août 2016 sur le rebord Est du cratère. Le cratère a continué de s’élargir et de se creuser progressivement. L’activité du NEC était caractérisée par des émissions de gaz et une activité explosive de fréquence et d’intensité variables. Des panaches fumeroliens ont émergé des parois du bord et du cratère du Nouveau Cratère du Sud-Est et du Cratère du Sud-Est. L’évent Est du Nouveau  Cratère du Sud-Est a produit des explosions stromboliennes et des émissions de cendres qui se sont rapidement dispersées.

Source: Section de Catane – Osservatorio Etneo (INGV) , GVP.

Photo : Gio Giusa.

 

Hawai , Kilauea :

19 ° 25’16 « N 155 ° 17’13 » O,
Sommet : 4091 pieds (1247 m)
Niveau d’alerte volcanique actuel: AVIS
Code couleur de l’aviation actuel : JAUNE

Résumé d’activité:
Le volcan Kīlauea n’est pas en éruption. Les taux de sismicité, de déformation et de dégagement de gaz n’ont pas beaucoup changé au cours de la semaine écoulée. Les signaux de déformation sont compatibles avec le remplissage de la middle East Rift Zone.

Observations:
La surveillance du HVO au cours de la semaine écoulée révèle des taux de sismicité faibles au sommet et dans la East Rift Zone (ERZ) . Les tremblements de terre continuent de se produire principalement au sommet du Kīlauea et sur le flanc Sud (la magnitude 3,8 était la plus grande), avec de petites répliques persistantes du séisme de magnitude 6,9 ​​le 4 mai 2018. La sismicité reste faible dans la partie inférieure de la East Rift Zone.

Le cratère Halemaʻumaʻu avant la crise.

 

Dans la zone ERZ, les inclinomètres situés près du Puʻu ʻŌʻō et plus à l’Est continuent d’enregistrer une tendance inflationniste, compatible avec le remplissage de la middle East Rift Zone. Au sommet, les inclinomètres ont enregistré une légère tendance inflationniste. Au sommet, l’inclinomètre UWE a amorcé une tendance déflationniste aux alentours du 18 Octobre 2018-, 18h 18h30 et semble avoir achevé un cycle DI depuis 3 à 4 jours.

Les émissions de dioxyde de soufre au sommet, sur Puʻu ʻŌʻō et la zone ERZ restent radicalement réduites. Les mesures les plus récentes des émissions de SO2, à partir de la fin septembre, indiquent un taux combiné inférieur à 300 tonnes / jour. Le mauvais temps a empêché de nouvelles mesures du taux d’émission de SO2. Cependant, les concentrations de SO2 sous le vent suggèrent qu’aucun changement majeur ne s’est produit au cours de la semaine dernière.

Bien que ce ne soit pas du même endroit ni de la même altitude, la direction dans laquelle sont prises ces photos est suffisamment proche pour vous donner une idée de l’ampleur du changement … Absolument hallucinant !!!

 

Des dangers sont toujours présents dans la lower East Rift Zone (LERZ) et au sommet du Kīlauea. Les résidents et les visiteurs à proximité de fissures et de coulées de lave récemment actives doivent rester informés, se conformer aux avertissements du département de la Défense civile du comté d’Hawaï et être prêts, si nécessaire, à s’auto-évacuer dans l’éventualité peu probable d’une reprise de l’activité. Veuillez noter que le comté d’Hawaï maintient la fermeture de l’intégralité du champ d’écoulement et des évents et interdit l’accès à la zone sauf autorisation de la Défense civile.

L’observatoire hawaïen des volcans (HVO) continue de surveiller de près la sismicité, la déformation et les émissions de gaz du Kīlauea pour détecter tout signe de réactivation, et maintient une surveillance visuelle du sommet et de la zone de rift Est. Le HVO continuera à publier une mise à jour hebdomadaire (tous les mardis) et des messages supplémentaires, en fonction des changements d’activité.

Source : HVO

Photos : Bruce Omori / Extreme Exposure Fine Art Gallery

 

Colombie , Chiles / Cerro Negro :

Bulletin hebdomadaire d’activité des volcans Chiles et Cerro Negro.
Le niveau d’activité des volcans est maintenu au niveau : NIVEAU JAUNE ■ (III): CHANGEMENTS DANS LE COMPORTEMENT DE L’ACTIVITÉ VOLCANIQUE

Suite à l’activité des volcans CHILES et CERRO NEGRO, le COLOMBIAN GEOLOGICAL SERVICE (SGC) signale que:

Au cours de la période évaluée, du 16 au 22 octobre 2018, l’activité sismique dans la région des volcans Chiles – Cerro Negro a diminué, passant des 2 548 tremblements de terre volcaniques qui se sont produits la semaine précédente à 2 145 séismes. cette semaine, bien que cette activité soit restée à des niveaux élevés.

 

La sismicité prédominante est restée liée aux processus de fracturation, qui sont localisés principalement dans deux zones: l’une vers le secteur Sud-Sud-Ouest du volcan Chiles, à une distance maximale de 3 km et à une profondeur inférieure à 5 km du sommet du Chiles , et une autre allongée , vers le secteur Sud-Est du complexe volcanique, à des distances comprises entre 6 et 11 km et des profondeurs comprises entre 7 et 12 km. Les magnitudes locales estimées pour ces événements allaient jusqu’à M 2,4 sur l’échelle de Richter, aucun d’entre eux n’ayant été rapportés comme ressenti par les habitants de la région.

Le service géologique colombien et l’institut de géologie de l’école polytechnique nationale d’Équateur suivent de près l’évolution de cette activité sismique et du phénomène volcanique et informent de manière opportune sur les changements détectés.

Source : GVP

Photo : Colonia Nariñense

 

Indonésie , Merapi :

7,54 ° S, 110,446 ° E
Altitude 2910 m

Le PVMBG a annoncé que le dôme de lave dans le cratère au sommet du Merapi avait augmenté de volume entre le 12 et le 18 octobre à un rythme de 6 200 mètres cubes par jour, soit une vitesse supérieure à celle de la semaine précédente. D’après les photos du secteur Sud-Est, le volume du dôme était estimé à 201 000 mètres cubes le 18 octobre. Les émissions blanches de densité variable ont atteint un maximum de 100 m au-dessus du sommet. Le niveau d’alerte est resté à 2 (sur une échelle de 1 à 4) et les résidents ont été avertis de rester en dehors de la zone d’exclusion de 3 km.

Niveau d’activité de niveau II (WASPADA). Le Merapi (2968 m au dessus du niveau de la mer) n’est pas en éruption continue.
Depuis hier et jusqu’ à ce matin, le volcan était visuellement couverts de brume. La fumée issue du cratère n’est pas observée. Les vents sont faibles à l’Est et au Nord-Ouest

Au travers des sismographes datés du 24 octobre 2018 , il a été enregistré :
40 tremblements de terre d’avalanche.
5 séismes basse fréquence
4 tremblements de terre hybride
17 séismes d’émission
2  séismes tectoniques lointains.

Recommandations:
Les activités d’escalade du mont Merapi ne sont temporairement pas recommandées, sauf à des fins d’investigation et de recherche liées aux efforts d’atténuation des catastrophes.
Une zone d’un rayon 3 km autour du sommet est interdite aux activités de la population.
S’il y a un changement significatif dans l’activité du mont Merapi, le statut de l’activité du mont Merapi sera immédiatement examiné.
Il est recommandé aux gouvernements locaux de faire connaître l’état actuel du mont Merapi à la communauté.

VONA:
Le dernier message VONA a reçu le code de couleur Vert, publié le 3 juin 2018 à 20 h 39 WIB, qui portait sur la présence de rafales de fumée blanche dont la colonne de fumée atteignait 3768 m au dessus du niveau de la mer ou environ 800 m au dessus du sommet.

Source: Pusat Vulkanologi dan Mitigasi Bencana Geologi (PVMBG, également connu sous le nom de CVGHM), GVP.

Photos : Mads/ Oystein Lund Andersen , 

Recommended Posts

Leave a Comment

Nous contacter

Nous ne sommes pas disponibles pour le moment. Mais vous pouvez nous envoyer un email a l'aide du formulaire ci-dessous.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search