19 Avril 2018. FR . Copahue , Nevados de Chillan , Fuego , Ambae .

Home / Ambae / 19 Avril 2018. FR . Copahue , Nevados de Chillan , Fuego , Ambae .

19 Avril 2018. FR . Copahue , Nevados de Chillan , Fuego , Ambae .

19 Avril 2018.

 

Copahue , Chili :

Pendant cette période, on a enregistré vingt (20)  événements sismiques classés соmme  volcano – tectonique (VT) , associés à des processus de fracturation de matériaux rigides . L’événement de plus grande énergie avait une grandeur locale (ML) égale à M2,0 et a été repéré à 5,3 km dans la direction Nord-Est (NE) du cratère actif El Agrio, à une profondeur de 4,7 km.

De même , il a été enregistré 48 séismes associés à la dynamique des fluides à l’intérieur du volcan , catalogués comme évènements de type longues périodes , avec des valeurs de déplacement réduits maximales de 2,7 cm2.

La série de tremor de fond a présenté des tendances fluctuantes, bien que depuis le début du mois jusqu’au 12 mars, elle ait présenté une tendance continue à la baisse, atteignant des niveaux de déplacement réduit (DRC) proches de 0,5 cm2 (valeur basse) . Après cela, le tremor a présenté une tendance à la hausse atteignant des valeurs proches de 6 cm2 (valeur modérée).
Les caméras IP installées dans les environs du volcan ont enregistré un dégazage constant provenant du cratère actif (El Agrio) avec une hauteur maximale de 270 m. (2 avril).
Selon les données fournies par les deux stations GNSS actives installées sur le volcan, on observe des variations qui diffèrent sur le comportement historique des points de surveillance  , qui peuvent indiquer une déformation de surface, inférieure à 0,5 cm, augmentation imputable aux variations du dynamisme interne du volcan produit entre les mois de décembre 2017 et mars 2018 dans la station la plus proche du cratère actif.
Les émissions de dioxyde de soufre (S02) enregistré par  l’équipement de spectrométrie par absorption différentielle   (DOAS),  station Mellizas , située à 5 km à l’Est-Nord-Est (ENE) du cratère actif, présente une valeur moyenne pour la période de 765 ± 100 t / j, et une valeur journalière maximale de 1001 t / j rapportée le 5 avril. Les émissions de S02 sont dans les niveaux normaux pour ce volcan.
Aucune alerte thermique n’a été signalée dans la zone associée au bâtiment volcanique au cours de la deuxième quinzaine, selon les données traitées par l’Observation Infrarouge Moyen  de l’Activité Volcanique (MIROVA).

Comme mentionné dans le RAV correspondant au mois de mars, la présente activité s’inscrit dans un processus qui débute à la fin du mois de novembre 2017 avec l’enregistrement d’ essaims de tremblements de terre de type VT, sismicité qui est présente en plus petite quantité et ampleur. Dans le même temps, la sismicité de type VLP est réenregistrée avec l’augmentation de la série de tremblements. L’ensemble du processus a pu se rapporter à la déformation enregistrée par l’équipement GNSS, qui suit une contribution magmatique des couches profondes, laquelle induit de l’interaction avec le système hydrothermal pouvant produire de petites explosions phréatiques. D’un autre côté, si le système magmatique atteint des niveaux plus élevés, l’activité pourrait évoluer vers des émissions continues de cendres ou une activité strombolienne, qui a été enregistrée les années précédentes.

Dans ce scénario, le danger d’explosions pouvant affecter les zones proches du cratère persiste, par conséquent le niveau d’alerte est conservé au niveau :
NIVEAU JAUNE: Changements dans le comportement de l’activité volcanique – Temps probable pour une éruption: SEMAINES / MOIS.

Observation: Il est recommandé d’appliquer préventivement des restrictions d’accès à une zone proche du cratère avec un rayon de 1 km.

Source : Sernageomin.

Photos : Archives Sernageomin

 

Nevados de Chillan , Chili :

Rapport d’activité volcanique (RAV) , Observatoire Volcanologique des Andes du Sud – Ovdas
Date : 18 avril 2018 17h00 HL.
Niveau d’alerte actuel : ORANGE

1. Surveillance volcanique
1.1 Activité sismique:
Au cours des dernières 24 heures, le complexe volcanique Nevados del Chilian a continué de présenter des séismes de type longue période (LP) et des épisodes de tremors (TR) liés à l’occurrence d’explosions, la plupart d’entre eux avec des énergies sismiques considérées comme modérées.  Les niveaux d’activité se sont maintenus très près des niveaux rapportés pour la période précédente. De plus, il y avait une faible occurrence d’activité volcano-tectonique de magnitude modérée.

1.2 Activité de surface
Hauteur maximale de la colonne (km) : 0.4 .
Direction : Est.
Distance principale Panache (km) : non détecté .
Source d’information : caméra IP OVDAS
Incandescence (oui / non) : Oui.

Observations:
Les colonnes de gaz observées à partir des caméras IP ont eu un comportement pulsatile . Elles ont été peu énergique et eu une coloration principalement blanchâtre, avec une dispersion préférentielle vers l’ Est. Nous observons également une incandescence nocturne intermittente et une émission balistique autour du cratère actif associée à l’apparition d’explosions.

1.3 Autres observations
⦁Les capteurs d’infrason ont enregistré pendant la période des signaux acoustiques dus à des explosions avec des amplitudes inférieures à 0,3 pascals (Pa) réduits à 1 km.
⦁ Les informations relatives au rayonnement thermique traité par le groupe MIROVA n’ont pas signalé d’anomalies thermiques sur le Nevados del Chilian .

⦁ A partir des données géodésiques enregistrées entre le 01 et le 15 avril, fournies par 5 équipements GNSS et deux inclinomètres électroniques (IE) qui mesurent la déformation du complexe, on observe de subtiles variations dans les tendances et les déplacements de chaque station, mis en évidence également dans les lignes qui traversent le cratère, associées à l’activité enregistrée depuis décembre 2017 à ce jour.
⦁ Les émissions de dioxyde de soufre (S02) enregistrées entre le 01 et le 15 avril par l’équipement de spectrométrie par absorption différentielle (DOAS) correspondant à la station Chilian, située à 2,6 km au Sud-Est (SE) du cratère actif,  présente une valeur moyenne mensuelle de 332 ± 61 t / j et une valeur journalière maximale de 778 t / j rapportée le 7 avril. Les émissions de S02 sont à des niveaux bas pour ce volcan, en accord avec la présence du dôme de lave.

Source : Sernageomin.

 

Fuego , Guatemala :

Type d’activité: Vulcanienne
Morphologie: Stratovolcan composite.
Situation géographique: 14 ° 28’54˝ Latitude N ; 90 ° 52’54˝ Longitude W.
Hauteur: 3,763msnm.
Conditions météo : Nuageux
Vent: Nord à 5 km / h
Précipitations: .0.0 mm

 

Activité:
Présence d’une fumerolle faible de dégazage de couleur blanche à une hauteur de 4600 mètres, en dispersion vers l’Ouest, le Sud et le Nord .On observe 6-8 faible à modérée explosions par heure qui éjectent des colonnes de cendres  à une hauteur de 4600 à 4800 m (15090 -15,750 pieds) qui sont dispersés sur 12 à 15 km vers l’Ouest, le Sud-Ouest et le Sud .

 Des impulsions  incandescentes à 200-300 m au-dessus du cratère  provoquent des avalanches faible et modérée  vers les ravines Seca , Ceniza, Honda et Las Lajas  . Les explosions ont été accompagnées de grondements forts à modérés et certains avec une onde de choc entraînant des vibrations dans les toits des maisons près du volcan, les sons sont semblables à des moteurs à réaction avec des intervalles de 8 à 15 minutes. La chute de fines particules de cendres est générée dans les zones de Panimache I, de Morelia, de Santa Sofia, de Sangre de Cristo, de Palo Verde, d’El Porvenir, de Yepocapa et d’autres.

Source : Insivumeh.

Photo : inconnu.

 

Ambae , Vanuatu :

15,4 ° S, 167,83 ° E
Élévation 1496 m

D’après les observations des satellites, des webcams, des pilotes et de l’Observatoire des aléas géographiques du Vanuatu (rapports de la communauté locale), le VAAC de Wellington a signalé que les panaches de cendres du lac Voui , sur Ambae se sont élevés à 1,8-4,9 km -16 000 pi) d’altitude et ont dérivé vers le Nord, le Nord-Ouest , l’Ouest et le Sud-Est . Le 12 avril, des articles de presse ont noté que des chutes de cendres avaient affecté la partie Nord d’Ambae, avec des photos montrant d’épais dépôts de cendres sur les maisons et les terres agricoles, avec des rapports sur les approvisionnements en eau contaminés. Le 15 avril, un bureau du VAAC a signalé que l’éruption avait cessé. Le niveau d’alerte est resté à 3 (sur une échelle de 0 à 5).

La police déployée sur Ambae au Vanuatu avant l’évacuation de masse .
17 AVRIL 2018. Un bateau de patrouille chargé de personnel de la force mobile est en cours de déploiement sur l’île d’Ambae au Vanuatu cet après-midi pour aider à l’évacuation de masse.

L’état d’urgence a été déclaré sur l’île, le volcan du centre de l’île continuant son éruption, recouvrant une grande partie de l’île de cendres.
Le gouvernement a annoncé la semaine dernière qu’une évacuation de masse aurait lieu à nouveau, les habitants  du nord, de l’ouest et du sud de l’ île étant déplacés vers la côte Est ou les petites îles avoisinantes.
Un porte-parole du Bureau national de gestion des catastrophes, Presley Tari, a déclaré que les vivres sont distribués par le gouvernement provincial et que le bateau de patrouille quitte aujourd’hui Port-Vila.


M. Tari a déclaré que l’évacuation de masse débutera une fois que les forces arriveront et s’établiront, ce qui devrait se produire plus tard cette semaine.
Ambae est dans la province de Penama et le gouvernement provincial a obtenu des terres sur le côté Est de l’île pour les victimes de l’éruption en cours.
Cela vient du fait que le groupe de travail ministériel du gouvernement central n’a pas encore achevé les négociations pour l’acquisition de terres pour la réinstallation sur Maewo ou sur  Pentecôte – les deux îles les plus proches.
Le président de la province de Penama, Alban Garaevui, a déclaré que son gouvernement a fait le premier versement de 9 386 dollars US à un propriétaire coutumier, afin que les personnes qui déménageront d’Ambae puissent y vivre et y aménager des jardins.
Le propriétaire foncier Stevenson Vusilai a déclaré qu’il ne pouvait pas être heureux alors que d’autres sur l’île d’Ambae continuaient à souffrir de la chute de cendres volcaniques. Traditionnellement, l’Est d’Ambae a été la partie la plus sûre de l’île pendant les éruptions, mais les changements de vent ont également porté les cendres dans cette direction. Les rapports de l’île ont confirmé que les cendres continuent de tomber.

Sources: ABC News – Société australienne de radiodiffusion, Centre consultatif sur les cendres volcaniques de Wellington (VAAC) , GVP .   RNZ .

Photo : William S. Mala.

Recommended Posts

Leave a Comment

Nous contacter

Nous ne sommes pas disponibles pour le moment. Mais vous pouvez nous envoyer un email a l'aide du formulaire ci-dessous.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search