25 Mars 2018. FR. Kilauea , Ambae , Shinmoedake , Copahue , San Miguel ( Chaparrastique) .

Home / Ambae / 25 Mars 2018. FR. Kilauea , Ambae , Shinmoedake , Copahue , San Miguel ( Chaparrastique) .

25 Mars 2018. FR. Kilauea , Ambae , Shinmoedake , Copahue , San Miguel ( Chaparrastique) .

25 Mars 2018.

 

Kilauea , Hawai :

19 ° 25’16 « N 155 ° 17’13 » W,
Sommet : 4091 pi (1247 m)
Niveau d’alerte volcanique actuel: ATTENTION
Code  couleur actuel de l’aviation: ORANGE

Résumé de l’activité:
Les éruptions au sommet du volcan Kīlauea et dans la zone Est du Rift se poursuivent sans changements significatifs. La mesure de ce matin de la profondeur de la surface du lac de lave à l’intérieur de l’évent Overlook , dans le cratère Halema’uma’u était de 28 à 35 m (~ 92 / 115 ft) sous le plancher du cratère  . La coulée de lave de l’épisode 61g est active avec des coulées de lave éparses sur la plaine côtière. Ces coulées de lave ne représentent aucune menace pour les communautés voisines. Des éclaboussures de l’étang de lave du West Pit sur Pu’u’Ō’ō ont été notées sur des images de webcams au cours de la dernière journée. La lave ne coule pas dans l’océan en ce moment. Les faibles taux de déformation du sol et de sismicité continuent à travers le volcan.

Observations du Sommet:
La surface du lac de lave à l’intérieur de l’évent Overlook  a été mesurée ce matin à 28 à 35 m (~ 92 / 115 ft) en dessous du plancher du cratère Halema’uma’u  . L’inclinaison inflationniste a commencé tôt ce matin.. La sismicité dans la zone sommitale est dans les limites normales, avec des fluctuations de l’amplitude du tremor associées aux éclaboussures du lac de lave. Les taux élevés d’émission de dioxyde de soufre au sommet persistent.

Observations sur Pu’u’Ō’ō :
L’inclinomètre sur le cône de Pu`u `O`o continue d’enregistrer l’inclinaison inflationniste notable qui a commencé le 12 mars. L’enregistrement continu des stations GPS sur Pu`u` O`o a également commencé à enregistrer l’extension sur le cône à cette date. Les vues de la webcam montrent que les sources des lueur à long terme dans le cratère Pu’u’Ō’ō persistent. Des vues accrues des éclaboussures de l’étang de lave du West Pit ont été visibles au cours de la dernière journée. Cela est probablement attribuable à l’affaissement du sol observé au cours des deux derniers mois, suivi par l’augmentation actuelle du niveau de la surface de l’étang de lave, coïncidant avec l’inclinaison inflationniste continue. Le taux d’émission de dioxyde de soufre provenant des évents de la zone Est du Rift a été stable au cours des derniers mois et demeure significativement inférieur au taux d’émission du sommet.

Observations des coulées de lave:
Les vues de webcam du champ d’écoulement de l’épisode 61g montrent l’activité de flux de lave clairsemée sur les plaines côtières. À l’heure actuelle, aucune lave ne coule dans l’océan et l’activité des coulées de lave à l’intérieur des terres, près de la base du Pali, semble avoir diminué. Les coulées de lave à l’intérieur des terres ne constituent pas une menace pour les communautés voisines.

Source : HVO

Photo : David Ford , Bruce Omori .

 

 

Ambae , Vanuatu :

L’activité semble augmenter sur Ambae .

15 ° 24’0 « S 167 ° 50’0 » E
Sommet : 4908ft (1496m)
Actuel Niveau d’alerte du volcan : Niveau  3

Le volcan d’Ambae est dans l’état mineur d’éruption; Son niveau d’alerte est au niveau 3.

 

L’éruption volcanique à Ambae confinée à l’intérieur du lac Voui est stable au niveau d’alerte 3. Les analyses scientifiques confirment que l’activité actuelle est similaire à l’activité volcanique à la fin d’octobre 2017 mais avec des émissions plus importantes et soutenues de cendres volcaniques. La possibilité d’une activité croissante imminente est très faible. La zone de risque limitée est maintenant limitée à la zone de 3 km de l’évent actif.

 

Les observations de février et de mars 2018 confirment que l’activité se poursuit depuis le récent cône volcanique édifié (île). Le style de l’activité du volcan Ambae est explosif, semblable à ce qui est vu et vécu au Yasur sur l’île de Tanna. Les explosions sont accompagnées de cendres volcaniques et / ou de nuages de gaz. Avec la taille actuelle du cône volcanique dans le lac Voui, les gens d’Ambae peuvent entendre des explosions, voir une émission de cendres volcaniques mineure et / ou un panache de gaz et une incandescence sur la montagne la nuit.

Source : Geohazard

Photo : Edward Banga , Dan Mc Garry.

 

Shinmoedake , Japon :

Le premier flux pyroclastique a été enregistré le 25 mars à la suite d’une éruption explosive sur le mont Shinmoedake  , qui a commencé son éruption au début du mois.
L’Agence météorologique japonaise a annoncé qu’un écoulement pyroclastique avait été confirmé sur une distance d’environ 800 mètres à l’ouest du cratère, mais ne s’est approché d’aucune zone résidentielle.
Les éruptions ont commencé le 1er mars avec des explosions intermittentes du cratère, mais c’était le premier écoulement pyroclastique enregistré.
Selon l’AGC, des éruptions explosives ont été enregistrées à 7h35 et à 8h45 le 25 mars, et la fumée et les cendres ont atteint 3 200 mètres. Le flux pyroclastique a été confirmé suite à la deuxième éruption explosive.

La dernière fois qu’une éruption explosive a été enregistrée sur le mont Shinmoedake , c’était le 15 mars.
Le JMA a maintenu le niveau d’alerte du volcan à 3, ce qui signifie que les gens devraient rester à l’écart de la montagne de 1421 mètres, qui chevauche les préfectures de Miyazaki et de Kagoshima.
Cependant, les résidents locaux ont été invités à faire preuve de prudence concernant les coulées pyroclastiques dans une zone de 2 kilomètres du cratère ainsi que pour les grandes roches volantes à moins de 3 kilomètres du cratère.

Source : Asahi Shimbun

 

Copahue , Chili :

Rapport spécial sur l’activité volcanique (REAV) , 24 mars 2018 16: 50 heures (heure locale).

Le Service National de Géologie et d’Exploitation Minière (Sernageomin) du Chili divulgue les informations suivantes, obtenues grâce à l’équipement de surveillance du Réseau National de Surveillance Volcanique (RNVV), traitées et analysées à l’Observatoire Volcanologique des Andes du Sud. (OVDAS):

Aujourd’hui, samedi 24 mars, à 13h48 heure locale (16h48 GMT), les stations de surveillance installées à proximité du volcan Copahue ont enregistré quarante-huit (48) séismes de longue Période (LP), éventuellement associés à une activité hydrothermale, de faible énergie et d’apparition rythmée pendant environ une heure. Par la suite, à 14h42 heure locale (17h42 GMT), une explosion , avec une valeur de déplacement réduit (DR) de 44 cm2 et d’une durée d’environ 5 minutes a été enregistrée avec l’émission d’une colonne à environ 1 000 mètres au-dessus du niveau du cratère.
Les images des caméras IP montrent la présence de vapeur d’eau et de particules, fines à très fines, précipitées à une courte distance du cratère dans la direction nord (N).
Après l’apparition de l’explosion mentionnée ci-dessus, il y a une légère augmentation du niveau de tremor de fond, atteignant une valeur de déplacement réduit (DR) de 3 cm2.

 

OBSERVATIONS
Au moment de la publication de ce rapport, aucune nouvelle explosion n’a été enregistrée; le tremor continue de fluctuer.
Bien que cette activité soit présentée isolément, il est possible que de nouvelles explosions de caractéristiques similaires soient enregistrées.
L’alerte technique volcanique est maintenue au niveau VERT.
Le Sernageomin poursuit sa surveillance en ligne et rendra compte en temps opportun des changements possibles dans l’activité volcanique de la région.

Source : Sernageomin

 

San Miguel ( Chaparrastique) , El Salvador :

Rapport spécial n ° 7
Le volcan Chaparrastique garde son tremor et un dégazage faible. Date et heure de diffusion: 23 Mars 2018 , 13:45:00

Un dégazage faible continue dans le cratère central du volcan, qui est dispersé en fonction de la direction du vent dominant dans la région, de préférence vers le flanc sud-ouest (Figure 1 et 2). De même, le tremor ou la vibration sismique du volcan continue par intermittence indiquant le mouvement des fluides à l’intérieur du volcan, qui sont libérés à travers le conduit central .
Compte tenu du comportement historique, il n’est pas exclu que dans les prochains jours le volcan continuera à avoir des périodes de dégazage, ce qui pourrait s’accompagner de petites émissions de cendres. En raison de la direction dominante du vent, si cet épisode se produit, le matériel serait transporté dans une direction Sud-Sud-Ouest par rapport au cratère.

Figure 1: Impulsions de dégazage capturées par la caméra de surveillance située sur le volcan Pacayal.

 

Figure 2. Dégazage observé à l’intérieur du cratère, lundi 19 mars.

Au cours des dernières 24 heures la vibration sismique est restée fluctuante entre 51 et 127 unités RSAM / heure , avec une moyenne de 80 unités, le seuil acceptable de normalité est de 150 unités (figure 3).

Figure 4: Comportement de la vibration sismique du volcan enregistré au cours des sept derniers jours dans la station VSM. Notez la descente de la vibration à partir du jour 21.

Conclusion:
Les gaz CO2 et H2O mesurés correspondent probablement à ceux qui sont dissous dans l’atmosphère et ne proviennent pas d’une source magmatique. On n’observe pas de changement ou de corrélation avec le SO2 d’origine magmatique.
Le ministère de l’Environnement et des Ressources naturelles (MARN) poursuit la surveillance systématique du volcan et maintient une communication étroite avec la Direction générale de la protection civile et les observateurs locaux.
En outre, il demande à la population générale de rester à l’écart de la partie supérieure du volcan en raison de changements soudains dans son comportement.
Si l’activité n’évolue pas, le prochain rapport sera publié le mardi 3 avril 2018.

Source : Marn

Recommended Posts

Leave a Comment

Nous contacter

Nous ne sommes pas disponibles pour le moment. Mais vous pouvez nous envoyer un email a l'aide du formulaire ci-dessous.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search