16 Juin 2022. FR. Italie : Vulcano , Indonésie : Anak Krakatau , Colombie : Puracé – Chaîne volcanique Los Coconucos , Japon : Suwanosejima , Indonésie : Dukono .

Home / blog georges Vitton / 16 Juin 2022. FR. Italie : Vulcano , Indonésie : Anak Krakatau , Colombie : Puracé – Chaîne volcanique Los Coconucos , Japon : Suwanosejima , Indonésie : Dukono .

16 Juin 2022. FR. Italie : Vulcano , Indonésie : Anak Krakatau , Colombie : Puracé – Chaîne volcanique Los Coconucos , Japon : Suwanosejima , Indonésie : Dukono .

16 Juin 2022.

 

 

Italie , Vulcano :

BULLETIN HEBDOMADAIRE, du 06 Juin 2022 au 12 Juin 2022 (Date d’émission 14 Juin 2022)

SOMMAIRE DE L’ÉTAT DE L’ACTIVITÉ

À la lumière des données de surveillance, il est mis en évidence :
1) Température des fumerolles du cratère : Valeurs de température encore stables et élevées des émissions fumeroliennes présentes sur le rebord du cratère.
2) Flux de CO2 dans la zone du cratère : Sur le site VCS, il y a une légère diminution du flux de CO2 émis par le sol, avec des valeurs égales à 5000 g/m2/jour (jour 12 juin).
3) Flux de SO2 dans la zone du cratère : flux de SO2 à un niveau moyen-élevé et en augmentation
4) Géochimie des gaz fumeroliens : Aucune mise à jour depuis le dernier bulletin.
5) Flux de CO2 à la base du cône de La Fossa et dans la zone de Vulcano Porto : Aucune variation significative n’est observée, les flux de CO2 enregistrés dans les sites C. Sicilia et P4max continuent de rester à des valeurs moyennes-élevées ; à Rimessa, il y a une légère tendance à la baisse, sur le site de Faraglione, les valeurs sont stables à des niveaux proches du niveau de fond.


6) Géochimie des aquifères thermiques : Les paramètres physico-chimiques des aquifères thermiques présentent des valeurs stables. Il n’y a pas de changements significatifs.
7) Sismicité locale : La phase d’augmentation générale de la micro-sismicité locale se poursuit, liée à la dynamique des fluides hydrothermaux, en particulier des événements de plus basse fréquence.
8) Sismicité régionale : Aucun séisme avec Ml > = 1,0 n’a été localisé, dans la semaine en question, dans la zone de l’île de Vulcano.
9) Déformations – GNSS : Les données du réseau GNSS permanent n’ont pas montré de changements significatifs au cours de la semaine.
10) Déformations – Inclinométrie : Les données du réseau de stations inclinométriques de l’île n’ont pas montré de changements significatifs au cours de la semaine.
11) Autres observations : Gravimétrie : Aucune variation significative n’a été enregistrée.

TEMPÉRATURE DES FUMEROLES DU CRATERE
Le long du bord supérieur, la température maximale d’émission a des valeurs extrêmement stables, avec un maximum de 382 ° C et une moyenne hebdomadaire de 379 ° C (T1). Le champ fumerolienne a des températures d’émission équivalentes sur toute la ligne de fracture sommitale, confirmant une anomalie thermique toujours entretenue par un flux de vapeur constant (T variant entre 382-379°C) ; le signal thermique du capteur T3 (fumerole F5) chevauche les températures enregistrées dans T2 (fumerole F5AT).
Les valeurs de température relevées côté intérieur  en revanche, semblent accuser une baisse ces derniers jours ; des mesures de terrain seront réalisées prochainement pour vérifier la validité des données acquises à distance.

SISMICITÉ LOCALE
La phase d’augmentation générale du taux d’occurrence de la sismicité locale se poursuit, liée à la dynamique des fluides hydrothermaux. Dans la semaine entre le 06 et le 12 juin la fréquence d’occurrence des micro-chocs avec le pic spectral > 1 Hz a montré une légère diminution par rapport à la semaine précédente. En ce qui concerne les événements de basse fréquence (VLP ; pic spectral inférieur à 1 Hz), il y a une nette augmentation par rapport à ce qui a été rapporté la semaine dernière.

Source : INGV.

Lire l’article https://www.ct.ingv.it/index.php/monitoraggio-e-sorveglianza/prodotti-del-monitoraggio/bollettini-settimanali-multidisciplinari/652-bollettino-Settimanale-sul-monitoraggio-vulcanico-geochimico-e-sismico-del-vulcano-Vulcano-del-2022-06-14/file

Photos : INGV

 

Indonésie , Anak Krakatau :

AVIS D’OBSERVATION DU VOLCAN POUR L’AVIATION – VONA

Émis : 15 juin 2022
Volcan : Anak Krakatau (262000)
Code Couleur Aviation Actuel : ORANGE
Code Couleur Aviation précédent : orange
Source : Observatoire du volcan Anak Krakatau
Numéro d’avis : 2022KRA49
Emplacement du volcan : S 06 deg 06 min 07 sec E 105 deg 25 min 23 sec
Région : Lampung, Indonésie
Altitude du sommet : 502 FT (157 M)

Résumé de l’activité volcanique :
-Éruption avec nuages de cendres à 14h19 UTC (21h19 heure locale). L’éruption a duré 30 secondes. 15 juin 2022

– Éruption avec nuages de cendres à 05h41 UTC (12h41 heure locale). L’éruption a duré 41 secondes. 16 juin 2022

Hauteur des nuages volcaniques :
La meilleure estimation du sommet du nuage de cendres est d’environ 1462 FT (457 M) au-dessus du niveau de la mer, peut être plus élevée que ce qui peut être observé clairement. Source des données de hauteur : observateur au sol.

Autres informations sur les nuages volcaniques :
Le nuage de cendres se déplace vers le Sud

Remarques :
-Eruption enregistrée sur sismogramme avec une amplitude maximale de 42 mm et une durée maximale de 30 secondes.

-Eruption enregistrée sur sismogramme avec une amplitude maximale de 62 mm et une durée maximale de 41 secondes.

Source : Magma Indonésie.

 

Colombie , Puracé – Chaîne volcanique Los Coconucos :

Bulletin hebdomadaire de l’activité du volcan Puracé – Chaîne volcanique Los Coconucos

Le niveau d’activité du volcan continue au Niveau d’activité jaune ou (III) : changements dans le comportement de l’activité volcanique.

À partir de l’analyse et de l’évaluation des informations obtenues grâce au réseau de surveillance du volcan Puracé – chaîne volcanique Los Coconucos, au cours de la semaine du 7 au 13 juin 2022, le SERVICE GÉOLOGIQUE COLOMBIEN – Observatoire volcanologique et sismologique de Popayan rapporte que :

• Au cours de cette semaine, la forte occurrence de tremblements de terre associés au mouvement des fluides à l’intérieur du volcan se poursuit. Au total, 1 650 événements sismiques ont été présentés, dont 51 étaient associés à des processus de fracturation des roches (type VT) et 1 599 à la dynamique des fluides dans des conduits volcaniques ; Parmi ces derniers, 994 ont été classés comme événements de type longue période (type LP), trois (3) événements comme type hybrides (type HB), 123 événements basse fréquence (type BF), 3 événements de type « tornillos » (type TO) et 476 comme impulsions de tremor de faible apport d’énergie (type TR).
• Le réseau géodésique de stations GNSS (Global Navigation Satellite System) de surveillance de la déformation du sol continue d’enregistrer un processus associé à l’inflation.
• En ce qui concerne la surveillance des gaz volcaniques, les flux d’émissions de dioxyde de soufre (SO2) enregistrés par les stations de télémesure, ont montré un comportement stable, atteignant
valeurs de débit en stations permanentes avec un maximum émis de 544,25 t/jour pour le 12 juin. Les autres instruments d’analyse de gaz dans la zone d’influence volcanique ne montrent pas de changements pertinents pour la période évaluée.

De plus, un échantillonnage géochimique a été effectué vers la région de la vallée de Paletará (Sud-Ouest de la chaîne volcanique), confirmant la stabilité du système hydrothermal en termes de paramètres physico-chimiques évalués.
• Dans le suivi de l’activité de surface, les images obtenues au cours de la semaine grâce aux caméras Web Mina, Lavas Rojas et Cerro Sombrero ont montré un dégazage du système volcanique, avec une colonne blanche orientée préférentiellement vers le Nord-Ouest.
• Les capteurs de surveillance des champs magnétiques et électriques et des ondes infrasonores n’ont pas enregistré les variations associées aux changements de l’activité volcanique.

Par conséquent, il est conclu que des variations importantes de l’activité volcanique continuent d’être enregistrées, conformément au comportement attendu au niveau d’activité III (niveau jaune), qui pourrait évoluer vers des états d’activité plus importante.

Source et photo : SGC

 

Japon , Suwanosejima :

Le JMA a rapporté que l’éruption du cratère Ontake , sur le Suwanosejima s’est poursuivie du 6 au 13 juin. L’incandescence du cratère était visible la nuit. Des explosions ont été enregistrées du 6 au 10 juin, produisant des panaches qui se sont élevés à 2 km au-dessus du bord du cratère et ont éjecté des matériaux à 300 m de l’évent. Du 10 au 13 juin, des panaches d’éruption se sont élevés jusqu’à 1,5 km au-dessus du bord du cratère et des matériaux ont été éjectés jusqu’à 300 m de l’évent. Le niveau d’alerte est resté à 3 et le public a été averti de rester à 2 km du cratère.

L’île de Suwanosejima, en forme de fuseau, longue de 8 km, dans le Nord des îles Ryukyu, se compose d’un stratovolcan andésitique avec deux cratères sommitaux historiquement actifs. Le sommet du volcan est tronqué par un grand cratère brisé s’étendant jusqu’à la mer sur le flanc Est formé par l’effondrement de l’édifice. Le Suwanosejima, l’un des volcans les plus fréquemment actifs du Japon, était dans un état d’activité strombolienne intermittente depuis l’ Otake, le cratère sommital du Nord-Est, qui a commencé son activité en 1949 et qui a duré jusqu’en 1996, après quoi les périodes d’inactivité se sont allongées. La plus grande éruption historique a eu lieu en 1813-14, lorsque d’épais dépôts de scories ont recouvert les zones résidentielles, et le cratère Sud-Ouest a produit deux coulées de lave qui ont atteint la côte Ouest. À la fin de l’éruption, le sommet de l’Otake s’est effondré, formant une grande avalanche de débris et créant la caldeira de Sakuchi en forme de fer à cheval, qui s’étend jusqu’à la côte Est. L’île est restée inhabitée pendant environ 70 ans après l’éruption de 1813-1814. Les coulées de lave ont atteint la côte Est de l’île en 1884. Seulement environ 50 personnes vivent sur l’île.

Sources : Agence météorologique japonaise (JMA) , GVP.

Photo : Photovolcanica.

 

Indonésie , Dukono :

Sur la base de données satellitaires et de modèles de vent, le VAAC de Darwin a signalé que du 8 au 14 juin, les panaches de cendres du Dukono ont atteint 2,1 km (7 000 pieds) au-dessus du niveau de la mer et ont dérivé vers le Nord-Ouest , l’Ouest et le Sud-Ouest. Le niveau d’alerte est resté à 2 (sur une échelle de 1 à 4) et le public a été averti de rester en dehors de la zone d’exclusion de 2 km.

OBSERVATION DE LA SISMICITE:

Il a été enregistré:
1 tremblement de terre d’éruption/explosion d’une amplitude de 10 mm et d’une durée de 27,61 secondes.
2 tremblements de terre tectoniques lointains avec une amplitude de 14-30 mm, S-P 19,66-22,82 secondes et une durée de 63,02-72,37 secondes.
1 tremor continu d’une amplitude de 0,5-2 mm, valeur dominante 2 mm.

Les rapports de ce volcan éloigné dans l’extrême Nord de Halmahera sont rares, mais le Dukono a été l’un des volcans les plus actifs d’Indonésie. Des éruptions explosives plus ou moins continues, parfois accompagnées de coulées de lave, se sont produites de 1933 au moins jusqu’au milieu des années 1990, lorsque les observations de routine ont été réduites. Lors d’une éruption majeure en 1550, une coulée de lave a comblé le détroit entre Halmahera et le cône du flanc Nord du Gunung Mamuya. Ce volcan complexe présente un profil large et bas avec de multiples pics sommitaux et des cratères qui se chevauchent. Le Malupang Wariang, à 1 km au Sud-Ouest du complexe du cratère sommital, contient un cratère de 700 x 570 m qui a également été actif au cours de l’histoire.

Sources : Darwin Volcanic Ash Advisory Center (VAAC), Pusat Vulkanologi dan Mitigasi Bencana Geologi (PVMBG, également connu sous le nom de CVGHM), GVP, Magma Indonésie..

Photo : Martin Rietze

Recommended Posts

Leave a Comment

Nous contacter

Nous ne sommes pas disponibles pour le moment. Mais vous pouvez nous envoyer un email a l'aide du formulaire ci-dessous.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search