11 Janvier 2020. FR . Colombie : Nevado del Ruiz , Hawaii : Mauna Loa , Chili : Copahue , Japon : Kuchinoerabujima , Kamchatka : Klyuchevskoy .

Home / blog georges Vitton / 11 Janvier 2020. FR . Colombie : Nevado del Ruiz , Hawaii : Mauna Loa , Chili : Copahue , Japon : Kuchinoerabujima , Kamchatka : Klyuchevskoy .

11 Janvier 2020. FR . Colombie : Nevado del Ruiz , Hawaii : Mauna Loa , Chili : Copahue , Japon : Kuchinoerabujima , Kamchatka : Klyuchevskoy .

11 Janvier 2020.

 

Colombie , Nevado del Ruiz :

Bulletin hebdomadaire d’activité du volcan Nevado del Ruiz
Le niveau d’activité se poursuit au niveau: niveau d’activité jaune ou (III): changements dans le comportement de l’activité volcanique.

Concernant le suivi de l’activité du volcan Nevado del Ruiz, le COLOMBIAN GEOLOGICAL SERVICE rapporte que:

Le volcan Nevado del Ruiz continue de montrer un comportement instable. Au cours de la dernière semaine, certains des paramètres surveillés ont continué de montrer des changements, reflétant l’instabilité du système volcanique. 

La sismicité générée par la fracturation des roches a montré une diminution du nombre de tremblements de terre et de l’énergie sismique libérée, par rapport à la semaine précédente. Ce type de sismicité était principalement localisé dans les secteurs Nord-Est, Sud-Ouest et Sud-Est de la structure volcanique et dans le cratère Arenas. Les profondeurs des tremblements de terre variaient entre 0,6 et 8,2 km. La magnitude maximale enregistrée au cours de la semaine était de 1,6 ML (magnitude locale), correspondant au tremblement de terre enregistré le 31 décembre à 04h38 (heure locale), situé à 3,3 km au nord-est du cratère Arenas, à 3,4 km de profondeur.

La sismicité liée à la dynamique des fluides à l’intérieur des conduits volcaniques a augmenté en nombre d’événements enregistrés et dans l’énergie sismique libérée, par rapport à la semaine précédente. Ce type de sismicité présentait des variations dans les caractéristiques spectrales et se caractérisait par la présence de tremors volcaniques continus, d’impulsions de tremors volcaniques (TR), de tremblements de terre de type longue période (LP) et de très longues périodes (VLP). Les tremblements de terre ont présenté des niveaux d’énergie variables et ont été localisés principalement dans le cratère Arenas et ses environs. Certains de ces signaux étaient associés à de petites émissions de gaz et de cendres, confirmées par les caméras installées sur le volcan. Dans le suivi des informations fournies sur les portails web, MIROVA et NASA FIRMS, des anomalies thermiques de basse énergie ont été présentes.

La colonne de gaz et de vapeur a atteint une hauteur maximale, le 31 décembre, de 1091 m mesurée au sommet du volcan. La direction de dispersion de la colonne était régie par la direction du vent dans la région, qui était principalement vers l’Ouest-Nord-Ouest du volcan.

Le volcan Nevado del Ruiz continue au niveau d’activité jaune,

Source : SGC.

Video : LP.

Photo : Auteur inconnu .

 

Hawaii , Mauna Loa :

19 ° 28’30 « N 155 ° 36’29 » O,
Élévation du sommet  : 13681 pi (4170 m)
Niveau actuel d’alerte volcanique: AVIS
Code couleur actuel de l’aviation: JAUNE

Résumé de l’activité:
Le volcan Mauna Loa n’est pas en éruption. Les taux de déformation et de sismicité n’ont pas changé de façon significative au cours de la semaine dernière et restent supérieurs aux niveaux de fond à long terme.

Observations:
Au cours de la semaine dernière, les sismomètres du HVO ont enregistré 56 tremblements de terre de faible magnitude sous les altitudes supérieures du volcan. La plupart des tremblements de terre se sont produits à des profondeurs peu profondes de moins de 5 km (~ 3 miles) sous le volcan.

Une vue tôt le matin en regardant au Nord vers Moku’āweoweo, la caldeira du sommet du Mauna Loa, depuis un endroit près de la cabine du sommet sur le bord de la caldeira Sud du volcan. Le givre couvrait une grande partie du sol de la caldeira qui était encore ombragée, et une faible vapeur émanait des zones habituelles. Dans l’ensemble, aucun changement significatif n’a été observé au sommet. Les cônes de 1940 et 1949 sont visibles dans la zone ensoleillée à gauche, et l’écart qui relie la caldeira à South Pit est visible à l’extrême gauche. Photos de M. Patrick, 09-08-2019.

Les mesures du système de positionnement mondial (GPS) et du radar à synthèse d’ouverture interférométrique (InSAR) montrent une lente inflation continue du sommet, compatible avec l’approvisionnement en magma du système de stockage peu profond du volcan.

Les concentrations de gaz au site de surveillance de Sulphur Cone dans la zone de Rift Sud-Ouest restent stables. Les températures des fumerolles mesurées à la fois à Sulphur Cone  et au sommet n’ont pas changé de manière significative.

Source : HVO.

 

Chili , Copahue :

Durant cette période, 148 événements sismiques classés comme type volcano-tectoniques (VT) ont été enregistrés, associés à des processus de fracturation de matériaux rigides. L’événement ayant la plus grande énergie a obtenu une magnitude locale égale à M 2,9 et a été localisé à 4,5 km au Nord  du cratère actif El Agrio, à 1,8 km de profondeur.
De même, 15 séismes associés à la dynamique des fluides ont été enregistrés sous le bâtiment volcanique, classés comme événements de type longue période (LP), avec une valeur de déplacement réduit (DRC) maximale de 1,0 cm2. De plus , il a été enregistré des événements discrets de tremor volcanique ( TR) , éventuellement associés avec des explosions.

Les caméras IP installées à proximité du volcan , lorsque les conditions météorologiques l’ont permis , ont rendu possible l’observation d’un dégazage principalement composé de vapeur d’eau . Le 18 Décembre, la plus haute colonne d’émission a été observée , atteignant 300 m au dessus du bord du cratère.

Selon l’analyse des données obtenues par quatre stations de surveillance géodésique, on observe des variations de très faible amplitude  des stations situées au Nord du cratère actif  , dans le sens vertical , d’une valeur maximale de 0,3 cm/mois suggérant des changements subtiles du système volcanique .
Les émissions de dioxyde de soufre ( SO2) enregistré par les équipements de spectrométrie par absorption différentielle ( DOAS) correspondant à la station Hito , située à 5 km à l’Est-Sud-Est du cratère actif présentait une valeur moyenne de 960 +/- 1253 t/jour , avec une valeur maximale de 1843 t/jour rapportée le 24 Décembre . Les émissions de SO2 sont considérées comme modérées si on regarde l’état actuel du volcan.

Il a été rapporté 2 anomalies dans les émissions de dioxyde de soufre ( SO2) dans la zone associée au bâtiment volcanique , les 20 et 21 Décembre .
Il n’a pas été rapporté d’ alerte thermique dans la zone associée au bâtiment volcanique au cours de la période considérée, selon les données traitées par l’observation infrarouge moyen. de l’activité volcanique (MIROVA) (http://www.mirovaweb.it/) et de la surveillance thermique en temps quasi réel des points chauds globaux (MODVOLC) (http://modis.higp.hawaii.edu/).

Les niveaux d’activité volcanique durant cette période sont considérées comme bas pour ce volcan . Néanmoins les paramètres de surveillance ont montré une diminution depuis Décembre 2019 . Il n’a pas été observé d’épisodes de dégazage accompagnés de cendres , même s’il se présente des anomalies thermiques et une incandescence . Les images satellites montrent une nette augmentation du niveau du lac .

Par conséquent, le niveau d’alerte est maintenu au niveau:
NIVEAU VERT: Volcan actif avec un comportement stable . Pas de risques immédiats.
Observation: Est considérée comme zone d’affectation un rayon de 500m autour du cratère .

Source : Sernageomin .

Photos : Dario G. Lazo , clarin.com .

 

Japon , Kuchinoerabujima :

A 15h05, il y a eu une éruption sur le Kuchierabujima à Yakushima-cho aujourd’hui. Le panache s’est élevé à une hauteur de 2000 mètres et est entré dans les nuages.

L’éruption est toujours en cours à 15h30. Selon l’Observatoire météorologique régional de Kagoshima, les écoulements pyroclastiques n’ont pas été confirmés durant cette éruption. Les cendres devraient se dissiper vers l’Est à partir du cratère, avec une légère quantité de cendres retombant sur l’île de Kuchierabu et une petite quantité de cendres retombant sur Yakushima en moins d’une heure.

Jusqu’à environ 6 km à l’Est du cratère, de petits nuages de cendres peuvent être emportés par le vent  . L’éruption s’est produite sur le Kuchierabujima est la première depuis le 2 février de l’année dernière.

L’Observatoire météorologique a poursuivi le niveau de prudence d’éruption à 3 , et appelle à la prudence sur les projections de grands blocs volcaniques et les coulées pyroclastiques accompagnant l’éruption dans une plage d’environ 2 km autour du cratère.

Source : mbc.co.jp via Sherine France .

 

Kamchatka , Klyuchevskoy :

56,06 N, 160,64 E;
Élévation : 15580 ft (4750 m)
Code couleur de l’aviation : ORANGE

Une activité modérée du volcan se poursuit. Des explosions de cendres jusqu’à 16 400-23 000 pi (5-7 km) d’altitude pourraient survenir à tout moment. L’activité en cours pourrait affecter les aéronefs volant à basse altitude.

 

Cette activité éruptive se poursuit. Une activité strombolienne modérée du volcan a été observée toute la semaine, ainsi qu’ une activité vulcanienne – le 06 janvier. Selon les données satellitaires, des panaches de cendres s’étendent sur 55 km à l’Est-Nord-Est du volcan. Une faible anomalie thermique sur le cratère sommital a été enregistrée toute la semaine.

Source : Kvert.

Photo : IVS FEB RAS, KVERT

Recommended Posts

Leave a Comment

Nous contacter

Nous ne sommes pas disponibles pour le moment. Mais vous pouvez nous envoyer un email a l'aide du formulaire ci-dessous.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search