14 Novembre 2019. FR . Alaska : Shishaldin , Colombie : Nevado del Ruiz , Indonésie : Sangeangapi , Guatemala : Fuego .

Home / Alaska / 14 Novembre 2019. FR . Alaska : Shishaldin , Colombie : Nevado del Ruiz , Indonésie : Sangeangapi , Guatemala : Fuego .

14 Novembre 2019. FR . Alaska : Shishaldin , Colombie : Nevado del Ruiz , Indonésie : Sangeangapi , Guatemala : Fuego .

14 Novembre 2019.

 

Alaska , Shishaldin :

54,756 ° N, 163,97 ° W
Altitude : 2857 m

L’AVO a signalé que l’éruption sur le Shishaldin s’était poursuivie à des niveaux variables du 5 au 12 novembre. Les périodes de tremor de forte amplitude du 5 au 6 novembre étaient probablement liées à une augmentation de l’épanchement et des fontaine de lave , bien que les nuages ​​météorologiques aient empêché la confirmation visuelle. Les données RADAR ont confirmé l’avancement intermittent des coulées de lave actives et des lahars sur le flanc Nord. Le 7 novembre, la coulée de lave avait une longueur de 1,3 km et les débris descendaient sur 5 km. Les tremors sismiques ont été faibles les 8 et 9 novembre, ce qui suggère que l’épanchement de lave était moins important .

La couverture nuageuse météorologique a continué à obscurcir la vue, bien que des températures de surface élevées aient parfois été détectées pendant de brèves périodes de temps clair. L’activité a considérablement augmenté du 10 au 11 novembre, avec une fontaine de lave visible sur la webcam tout au long de la soirée et de la nuit. Les températures de surface très élevées au sommet et le long des flancs étaient visibles dans les données satellites. Les émissions de cendres rapportées par les pilotes et visibles sur les images prises via une webcam ont atteint 3,7 km (12 000 ft) d’altitude et ont dérivé vers le Nord . L’activité a diminué entre le 11 et le 12 novembre. Les températures de surface très élevées étaient compatibles avec le refroidissement des coulées de lave. La sismicité a diminué dans la soirée du 11 novembre et est restée faible. Des émissions mineures de vapeur et de cendres étaient visibles sur les images de la webcam. Le code de couleur de l’aviation est resté à Orange et le niveau d’alerte du volcan est resté à ATTENTION.

La sismicité a augmenté au cours de la journée écoulée. Des températures de surface élevées continuent à être observées dans des vues satellites principalement nuageuses, ce qui est compatible avec le refroidissement de la coulée de lave. Les vues de la caméra Web sont actuellement masquées par les nuages.

Un « anneau de fumée » volcanique produit lors de l’éruption en cours du Shishaldin a été capturé dans cette vue claire du satellite WorldView-3 du 11 novembre 2019. Ces nuages rares sont produits par l’activité éruptive strombolienne et ont été observés lors des éruptions des volcans Stromboli et de l’ Etna en Italie. Les nouveaux dépots noirs de lahar s’étendant d’un écoulement de lave actif faisant fondre la neige et la pente de glace sont également visibles à l’arrière-plan.

Le Shishaldin est surveillé par des capteurs sismiques et infrasons locaux, des données satellitaires, une caméra Web, un réseau géodésique télémétrique et des réseaux de capteurs d’infrasons et d’éclair distants.

Niveau d’alerte volcanique actuel: ATTENTION
Code couleur de l’aviation actuel : ORANGE

Source: Observatoire des volcans d’Alaska (AVO), US Geological Survey , GVP .

Photo : Dietterich, Hannah. Bernadette Oller Namasivayam.

 

Colombie , Nevado del Ruiz :

Bulletin hebdomadaire d ’activité du volcan Nevado del Ruiz.
Le niveau d’activité se poursuit au niveau: Niveau d’activité jaune ou (III): changements dans le comportement de l’activité volcanique.

En ce qui concerne le suivi de l’activité du volcan Nevado del Ruiz, le SERVICE GÉOLOGIQUE COLOMBIEN signale que:

Le volcan Nevado del Ruiz continue à afficher un comportement instable. Au cours de la semaine écoulée, les paramètres surveillés ont continué d’afficher des changements importants, reflétant l’instabilité du système volcanique. Les variations sont mises en évidence principalement dans la sismicité, associée au mouvement des fluides à l’intérieur des conduits volcaniques et dans les taux de dégazage. Il n’est pas exclu que ces paramètres surveillés continuent à changer, ce qui indique une accélération du processus et par conséquent des changements dans le niveau d’activité du volcan.
La sismicité liée à la dynamique des fluides dans le système volcanique a montré une augmentation du nombre de séismes enregistrés. Elle était caractérisée par la présence de tremors volcaniques continus, de tremblements de terre de type longue période et de pulsations de très longue période (VLP), avec des niveaux d’énergie variables et des modifications des caractéristiques spectrales. Cette sismicité était localisée principalement dans le cratère Arenas et ses environs.

Certains de ces signaux étaient associés à de petites émissions de gaz et de cendres, confirmées par les cameras installées dans la région du volcan,et selon un rapport de responsables du SGC et du personnel du PNNN. 
La sismicité causée par la fracturation des roches a entraîné une diminution du nombre de séismes et un niveau similaire d’énergie sismique libérée par rapport à la semaine précédente. Ce type de sismicité était principalement localisé dans les secteurs Sud-Sud-Ouest et Nord-Est de la structure volcanique ainsi que dans le cratère Arenas et, dans une moindre mesure, dans le secteur Nord du volcan. La profondeur des tremblements de terre était comprise entre 0,5 et 8,3 km. La magnitude maximale enregistrée au cours de la semaine était de 1,0 ML (magnitude locale), correspondant à un séisme enregistré le 8 novembre à 15h47 (heure locale), située à 3,1 km au Sud-Sud-Ouest de la structure volcanique à 3,67 km de profondeur.

La déformation volcanique mesurée à partir d’inclinomètres électroniques et de stations GNSS (Système mondial de navigation par satellite) n’a pas montré de changements significatifs au cours de la semaine.
Le volcan continue d’émettre de la vapeur d’eau et des niveaux élevés de gaz, principalement du dioxyde de soufre (SO2). Ces niveaux sont estimés à partir des données obtenues des stations SCANDOAS et du traitement des images satellites.
La colonne de gaz et de vapeur a atteint le 5 novembre une hauteur maximale de 1 300 m mesurée au sommet du volcan. La direction de la dispersion de la colonne était régie par la direction du vent dans la région, qui variait au cours de la semaine sans montrer de préférence pour aucun secteur.

Le volcan Nevado del Ruiz continue au niveau d’activité jaune.

Source : Ingeominas.

Photo : archive/Caracol Radio , Leonardo Real / IDEAM , ( 2010) .

 

Indonésie , Sangeangapi :

AVIS D’OBSERVATION DU VOLCAN POUR L’AVIATION – VONA.

Émis: 14 Novembre 2019 
Volcan: Sangeangapi (264050)
Code couleur de l’aviation actuel : JAUNE
Code couleur de l’aviation précédent: non attribué
Source: Observatoire du volcan Sangeangapi
Numéro de l’avis: 2019SAN01
Localisation du volcan: S 08 deg 12 min 00 sec E 119 deg 04 min 12 sec
Région :Nusa Tenggara Ouest, Indonésie
Altitude du Sommet: 6237 FT (1949 M).

Résumé de l’activité volcanique:
Petite émission de gaz observée à 01h45 UTC (09h45 locale).

Hauteur du nuage volcanique:
La meilleure estimation du sommet des nuages de cendres est d’environ 6397 FT (1999 M) au-dessus du niveau de la mer, ce qui peut être plus élevé que ce qui peut être observé clairement. Source des données de hauteur: observateur au sol.

Autres informations sur les nuages volcaniques:
Émissions minces et blanches se déplaçant vers l’Ouest.

Remarques:
L’activité sismique est dominée par des séismes d’émissions de gaz.

Source : Magma Indonésie .

Photo : 80 jours voyages / S Chermette .  https://80joursvoyages.com/

 

Guatemala , Fuego :

BULLETIN SPÉCIAL VOLCANOLOGIQUE BEFGO N ° 102-2019 , COULEE DE LAVE

Type d’activité: Vulcanienne
Morphologie: stratovolcan composite
Situation géographique: 14 ° 28’54˝Latitude N; 90 ° 52’54˝Longitude O.
Altitude : 3,763msnm.

Comme indiqué dans les bulletins quotidiens depuis le 6 novembre, une coulée de lave est observée dans la direction du canyon Seca, elle atteint une longueur de 900 mètres jusqu’à aujourd’hui. Les observations de l’OVFGO, la surveillance de l’activité sismique et acoustique du volcan Fuego, montrent que ce type d’activité présente des caractéristiques effusives, du fait que cette incandescence est observée (principalement la nuit et tôt le matin) avec un dégazage soutenu provoquant des sons similaires à ceux d’une locomotive de train , avec des intervalles qui ne dépassent pas 30 minutes. Cette activité est similaire à celle enregistrée au mois d’avril de cette année, ce qui indique qu’elle peut se poursuivre les jours suivants.
Des émissions de cendres et de gaz sont enregistrées discrètement et en continu. Cette activité à  l’ origine des colonnes de cendres qui atteignent une hauteur approximative de 4 700 mètres au dessus du niveau de la mer (15 420 pieds) et se déplacent sur 20 km vers l’Ouest et le Sud-Ouest.

Source : Insivumeh .

Photo : Moise Castillo .

Recommended Posts

Leave a Comment

Nous contacter

Nous ne sommes pas disponibles pour le moment. Mais vous pouvez nous envoyer un email a l'aide du formulaire ci-dessous.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search