07 Septembre 2019. FR. Italie / Sicile : Etna , Hawaii : Kilauea , Mexique : Colima , Alaska : Shishaldin , Indonésie : Merapi .

Home / Alaska / 07 Septembre 2019. FR. Italie / Sicile : Etna , Hawaii : Kilauea , Mexique : Colima , Alaska : Shishaldin , Indonésie : Merapi .

07 Septembre 2019. FR. Italie / Sicile : Etna , Hawaii : Kilauea , Mexique : Colima , Alaska : Shishaldin , Indonésie : Merapi .

07 Septembre 2019.

 

 

Italie / Sicile , Etna : 

COMMUNIQUE D’ACTIVITE VOLCANIQUE, ETNA, 6 SEPTEMBRE 2019, 12h27: 45 UTC (= 14:27:45 heure locale).

L’Osservatorio Etneo, de l’Institut national de géophysique et de vulcanologie, indique que l’amplitude moyenne des tremors volcaniques montre une tendance à la hausse. En particulier, depuis la deuxième quinzaine d’août, une augmentation lente et progressive de l’amplitude moyenne a été enregistrée, laquelle atteint aujourd’hui, sur les stations périphériques du réseau sismique, des valeurs comparables à celles observées peu avant l’éruption de décembre 2018, et plus élevés que celles observées avant les épisodes éruptifs de mai – juillet 2019.

Au cours des derniers jours, la source des tremors volcaniques est restée confinée à la zone du sommet, principalement sous le système du cratère Sud-Est et du Nouveau Cratère Sud-Est.
En ce qui concerne la déformation du sol, aucune variation significative n’est observée dans les tendances de la série temporelle à moyen terme.
Les intempéries empêchent l’observation de l’activité des cratères du sommet avec les caméras de surveillance visuelle et thermique. Des guides de montagne ont toutefois signalé que des sons caractéristiques d ‘activité strombolienne et d’éclaboussures avaient été entendus ce matin dans le cratère de la Bocca Nuova.
La photo ci-dessus montre le dégazage visible des cratères du sommet de l’Etna à l’aube du 6 septembre 2019, vue du Sud.

Source : INGV Vulcani.

 

Hawaii , Kilauea :

19 ° 25’16 « N 155 ° 17’13 » W,
Sommet : 4091 ft (1247 m)
Niveau d’alerte volcanique actuel: NORMAL
Code couleur de l’aviation actuel : VERT

Résumé d’activité:
Le volcan Kīlauea n’est pas en éruption. Les données de surveillance continuent de montrer des taux constants de sismicité et de déformation du sol, de faibles taux d’émission de dioxyde de soufre et seulement des changements géologiques mineurs depuis la fin de l’activité éruptive en septembre 2018. L’eau continue de s’accumuler au fond du cratère Halema’uma’u dans la caldeira sommitale.

Les changements quotidiens du niveau de l’eau dans le cratère Halema ’uma ’u sont subtils et impossibles à mesurer avec précision. Mais en comparant les vues de l’étang sur plusieurs jours, certaines différences peuvent être observées, comme le montrent ces images. Les roches visibles dans l’eau le 2 septembre ne pouvaient plus être vues aujourd’hui (5 septembre). Notez en particulier que deux roches dépassant de l’eau au sommet de la photo du 2 septembre sont maintenant submergées – preuve que le niveau de l’étang continue de monter lentement. Photos USGS par D. Swanson.

Observations:
Les données de surveillance n’ont montré aucun changement significatif de l’activité volcanique au cours de la semaine écoulée. Les taux d’activité sismique ou de sismicité à travers le volcan restent en grande partie stables. Les taux d’émission de dioxyde de soufre sont faibles au sommet et inférieurs aux limites de détection sur Puʻu ʻŌʻō et dans la zone inférieure du Rift Est . L’étang au fond du cratère Halema’uma’u, qui a commencé à se former le 25 juillet 2019, continue de s’élargir et de s’approfondir lentement.

Bien que des éruptions ne soient pas en cours, des zones où la température du sol est constamment élevée et où des gaz sont présents se trouvent toujours à proximité des fissures de 2018 de la zone inférieure du rift Est . Ceux-ci comprennent la vapeur (eau), de très petites quantités d’hydrogène sulfuré et du dioxyde de carbone. Ces conditions devraient se maintenir sur le long terme. Des conditions similaires ont suivi l’éruption de 1955 pendant des années, voire des décennies.

Le cratère Halema ’uma ’u, vue presque verticale, avec le bassin d’eau au fond toujours à l’ombre tôt le matin. Photo USGS par D. Becker du 29/08/2019.

Depuis début mars 2019, les stations GPS et les inclinomètres situés au sommet du Kīlauea ont enregistré une déformation correspondant à une lente accumulation de magma dans la partie peu profonde du système magmatique du sommet du Kīlauea (1 à 2 km ou environ 1 mile sous le niveau du sol). Cependant, les mesures de gaz doivent encore s’affiner .Le HVO continue de surveiller attentivement tous les flux de données afin de détecter des modifications importantes.

Plus à l’Est, les stations GPS et les inclinomètres continuent d’afficher des mouvements compatibles avec le remplissage lent du réservoir magmatique de la zone du Rift Est dans la vaste région située entre Puʻu ʻŌʻō et la route 130. Les données de surveillance ne suggèrent aucun changement imminent du risque volcanique dans cette région. En plus du mouvement le long de la zone de rift Est, le flanc Sud de Kīlauea continue de se déplacer vers le large, après le tremblement de terre de M6.9 du 4 mai 2018 près de Kalapana. Le HVO continue de surveiller attentivement tous les flux de données le long de la zone du East Rift du Kīlauea et du flanc Sud afin de détecter des modifications importantes.

Source : HVO.

Photos : USGS par D. Swanson. USGS par D. Becker

 

Mexique , Colima :

Bulletin technique hebdomadaire de l’activité du volcan de Colima , Date: 6 septembre 2019 .

Activité sismique:
La semaine dernière, 21 événements de type haute fréquence (HF), 7 glissements de terrain, une explosion et 13,25 min de tremor de faible amplitude ont été automatiquement enregistrés. Durant cette période, il n’y a pas eu d’événements de type longue période (LP). Il y a eu aussi 2 lahars , un dans le canyon de Zarco et un dans le canyon de Lumbre.

Observations visuelles:
Des émissions intermittentes de vapeur et de gaz provenant principalement du côté Nord-Est du cratère ont continué d’être enregistrées au cours de la période considérée . Lorsque les nuages le permettaient, la camera thermique fixe située au Sud du volcan a détecté des anomalies thermiques liées à l’activité de fumerolles au cours de la dernière semaine.

Il a également été possible d’ observer, avec l’aide de caméras de surveillance, les lahars qui descendaient dans le ravin de Zarco.

 

Géochimie:
Aucune mesure du débit de SO2 n’a été réalisée au cours de la dernière semaine.

Perception à distance:
Aucune anomalie thermique détectée par le système de satellites MIROVA n’a été observée au cours de la semaine dernière.

Diagnostic:
Le volcan maintient une activité explosive de faible intensité. La survenue de ces événements indique que le gaz probablement associé au magma en mouvement a atteint des niveaux de surface. Cette activité peut se poursuivre et augmenter en intensité au cours des jours ou des semaines à venir. Le personnel en charge de la surveillance du volcan surveille les éventuels changements et l’évolution de l’activité.

Source : RESCO-CUEV-Facultad de Ciencias Universidad de Colima .

Photo : proceso.com.mx.

 

Alaska , Shishaldin :

54 ° 45’19 « N 163 ° 58’16 » W,
Sommet : 9373 pi (2857 m)
Niveau d’alerte volcanique actuel: ATTENTION
Code couleur de l’aviation actuel : ORANGE

L’activité éruptive de bas niveau dans le cratère du sommet se poursuit sur le Shishaldin. La sismicité est restée élevée la semaine dernière et a été caractérisée par des tremors constants et continus. Les données satellitaires ont montré des températures de surface élevées dans le cratère lorsque les vues n’étaient pas masquées par les nuages, ainsi que des émissions de dioxyde de soufre le 3 septembre. Les conditions sur le volcan semblent avoir peu changé au cours des dernières semaines, avec une légère croissance du cône de scories et des coulées de lave dans le cratère du sommet.

Lave en surface dans le cratère du Shishaldin. Photo prise le 23 juillet 2019 par David Fee, UAFGI / AVO.

Les fontaines de lave de bas niveau et l’activité explosive répétitive dans le cratère du sommet, observées le 17 août 2019, sont probablement encore en cours. Étant donné l’état actuel des troubles du volcan, il est toujours possible que l’activité augmente rapidement avec un minimum d’alerte.

Le Shishaldin est surveillé par des capteurs sismiques et infrasons locaux, des données satellitaires, une caméra Web, un réseau géodésique télémétrique et des réseaux de capteurs infrasons et d’éclair distants.

 Source : AVO.

Photo : David Fee, UAFGI / AVO.

 

Indonésie , Merapi :

RAPPORT D’ACTIVITE DU MERAPI , 30 août – 5 septembre 2019.

I. RÉSULTATS DE L’OBSERVATION.
Visuels
Le climat autour du mont Merapi est généralement ensoleillé le matin, l’après-midi et le soir avec du brouillard. On note une fumée de couleur blanche, mince à épaisse avec une pression faible. Une hauteur de fumée maximale de 150 m a été observée depuis le poste d’observation du mont Merapi à Ngepos le 30 août 2019 à 17 h 28 WIB.
L’analyse morphologique de la zone du cratère basée sur des photographies du secteur Sud-Est n’a révélé aucun changement morphologique significatif. Le volume du dôme de lave basé sur une analyse de photos aériennes avec des drones le 8 août 2019 était de 461 000 m3. Depuis janvier 2019, le volume du dôme de lave est demeuré relativement stable, car l’extrusion de magma s’est en grande partie effondrée directement en amont de la Kali Gendol sous la forme d’avalanches de lave et de nuages ​​chauds.

 

Sismicité :
En cette semaine, les sismographes du mont Merapi ont enregistré 7 séismes d’explosion (DG), 2 séismes volcanique profonds (VTA), 14  séismes volcanique peu profond (VTB), 106 séismes de phases multiples (MP), 137  séismes d’avalanche (RF) , 18 séismes basse fréquence (LF) et 8 séisme tectoniques (TT). L’intensité sismique de cette semaine est supérieure à celle de la semaine dernière.  

Déformation:
La déformation du G. Merapi, surveillée par EDM et GPS cette semaine, n’a montré aucun changement significatif.

Pluie et lahars:
Cette semaine, aucune pluie ni lahars n’ont été signalés, pas plus qu’il n’y a eu d’écoulement supplémentaire dans les rivières qui se déversent du mont Merapi.

II. CONCLUSIONS ET SUGGESTIONS
Sur la base des résultats des observations visuelles et instrumentales, il a été conclu que:
1. Le dôme  de lave est actuellement dans un état stable avec des taux de croissance relativement faibles.
2. L’activité volcanique du mont Merapi est encore assez élevée et est déterminée par le niveau d’activité « WASPADA ».

Source : BPPTKG

Recommended Posts

Leave a Comment

Nous contacter

Nous ne sommes pas disponibles pour le moment. Mais vous pouvez nous envoyer un email a l'aide du formulaire ci-dessous.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search