06 Septembre 2019. FR. Hawaii : Mauna Loa , Chili , Nevados de Chillan , El Salvador : San Miguel ( Chaparrastique ) , Mexique : Popocatepetl .

Home / blog georges Vitton / 06 Septembre 2019. FR. Hawaii : Mauna Loa , Chili , Nevados de Chillan , El Salvador : San Miguel ( Chaparrastique ) , Mexique : Popocatepetl .

06 Septembre 2019. FR. Hawaii : Mauna Loa , Chili , Nevados de Chillan , El Salvador : San Miguel ( Chaparrastique ) , Mexique : Popocatepetl .

06 Septembre 2019.

 

 

Hawaii , Mauna Loa :

19 ° 28’30 « N 155 ° 36’29 » W,
Sommet : 13681 pi (4170 m)
Niveau d’alerte volcanique actuel: AVIS
Code couleur de l’aviation actuel : JAUNE

Résumé d’activité:
Le volcan Mauna Loa n’est pas en éruption. Au cours de la semaine écoulée, les taux de déformation et de sismicité ont continué à rester légèrement élevés.

Alors que son sommet culmine à plus de 4 km au-dessus du niveau de la mer, les flancs du Mauna Loa s’étendent sur le fond de la mer sur 5 km supplémentaires. , ce qui fait plus de 17 km de haut !! Les montagnes à l’arrière-plan, de gauche à droite, sont Hualalai, Kohala et Mauna Kea. Et, dans la grande distance entre Hualalai et Kohala, et derrière les nuages se trouve Haleakala, l’île de Maui.

 

Observations:
Au cours de la semaine écoulée, environ 50 séismes de faible magnitude (tous inférieurs à M2.5) ont été détectés sous les altitudes les plus élevées du Mauna Loa. La plupart des séismes se sont produits à des profondeurs peu profondes à intermédiaires inférieures à 10 km sous le niveau du sol.
Les mesures du système de positionnement global (GPS) et du radar à synthèse d’ouverture interférométrique (InSAR) montrent une inflation continue du sommet, compatible avec l’alimentation du système de stockage magmatique peu profond du volcan.

Aucun changement significatif dans les rejets de gaz volcanique n’a été mesuré à Sulphur Cone dans la zone de Rift Sud-Ouest. La température des fumerolles reste stable à Sulphur Cone et dans la caldera du sommet.

Source : HVO.

Photo : Bruce Omori

 

Chili , Nevados de Chillan :

Au cours des derniers jours, il y a eu un changement de dynamique éruptive sur le Nevados de Chillan, avec une augmentation de la fréquence et de l’ampleur de l’activité explosive, ce qui a amené le Sernageomin à étendre la zone avec une forte probabilité d’être affecté par les flux volcaniques à 3 km au Sud-Ouest et à 5 km au Nord-Nord-Est.

NEVADOS DE CHILLÁNDurante los últimos días se ha observado un cambio en la dinámica eruptiva en los Nevados de Chillán, a través de un aumento en la frecuencia y magnitud de la actividad explosiva, que ha llevado a Sernageomin a extender la zona con alta probabilidad de ser afectada por flujos volcánicos a 3km hacia el SW y 5 km hacia el N-NE (polígono rojo en mapa de peligros volcánicos adjunto en "comentarios").En el video adjunto, se muestra una comparación visual de la actividad explosiva entre el 3 de septiembre de 2018 (arriba) y 3 de septiembre de 2019 (abajo), dejando en evidencia lo señalado al comienzo de esta nota. El aumento de la actividad eruptiva es probable que este asociada a la aparición de sismicidad tipo VLP (sismos de muy largo periodo) y la inflación del edificio volcánico detectados hace unas semanas por el observatorio volcanológico de los andes del sur (OVDAS) perteneciente a Sernageomin, que sustentan la idea de una intrusión o movimientos de magma en profundidad. A mantenerse atento al monitoreo de Sernageomin y sobre todo, respetar el radio de exclusión en torno al cráter. Se mantiene alerta Naranja.Imágenes de la cámara de vigilancia de Sernageomin.Compilación y comparación por volcanólogo de la Universidad de Concepción Jose Luis Palma.

Publiée par Volcanologia en Chile sur Jeudi 5 septembre 2019

Dans la vidéo ci-jointe, une comparaison visuelle de l’activité explosive est montrée entre le 3 septembre 2018 (en-dessus) et le 3 septembre 2019 (en-dessous), les éléments de preuve étant indiqués au début de la présente note. L’augmentation de l’activité éruptive est probablement liée à l’apparition de séismes de type VLP (séismes de très longue période) et à l’inflation du bâtiment volcanique détectée il y a quelques semaines par l’observatoire volcanologique des Andes du Sud (OVDAS) appartenant au Sernageomin , qui soutiennent l’idée d’une intrusion ou de mouvements magmatiques en profondeur.
Le niveau d’alerte reste à Orange .
Images de la caméra de surveillance de Sernageomin.
Compilation et comparaison par le volcanologue de l’Université de Concepción Jose Luis Palma.

Rapport spécial d’activité volcanique ( REAV).
Région De Nuble , Volcan Nevados de Chillan , 05 Septembre 2019, 01h10 Heure locale (Chili continental).

Le Service national de géologie et des mines du Chili (Sernageomin) publie les informations PRELIMINAIRES suivantes, obtenues grâce au matériel de surveillance du Réseau national de surveillance volcanique (RNVV), traitées et analysées à l’Observatoire volcanologique des Andes du Sud (OVDAS):

Le jeudi 05 Septembre 2019, à 00h42 Heure locale (04h42 UTC ), les stations de surveillance installées à proximité du volcan Nevados de Chillan ont enregistré un évènement explosif associé avec l’occurrence d’un séisme de type longue période ( Type LP) lequel était en relation avec la dynamique des fluides à l’intérieur du volcan.

La localisation du séisme après son analyse est :
TEMPS D’ ORIGINE : 00h42 Heure locale (04h42 UTC )
LATITUDE: 36,852° S
LONGITUDE : 71,377° O
PROFONDEUR: 3,6 KM
DEPLACEMENT REDUIT : 598 cm2
SIGNAL ACOUSTIQUE: 8,5 Pa réduits à 1 km

OBSERVATIONS:
L’explosion a été associée avec l’enregistrement d’un signal sismique avec une valeur de déplacement réduit ( moyenne de l’énergie sismique) de 598 cm2 , considérée comme haute . Egalement , il a été enregistré une émission de gaz et de matériaux particulaires incandescents , lesquels se sont déposés aux alentours du cratère actif.

Le niveau d’alerte technique volcanique reste au niveau : ORANGE .
Le Sernageomin poursuit la surveillance en ligne et informera de manière opportune sur les changements éventuels observés.

Source : Sernageomin.

Photo : 03-09-2018 Nicolás Luengo (Volcanochile).

 

El Salvador , San Miguel ( Chaparrastique ) :

Localisation: département de San Miguel
Altitude: 2130 mètres d’altitude
Type de volcan: Stratovolcan
Type d’activité: Strombolienne – Vulcanienne
Dernière éruption importante: le 29 décembre 2013.

Le comportement de l’activité sismique a continué à montrer des fluctuations. Au début du mois, les valeurs sont restées supérieures à 50 unités RSAM; toutefois, à compter du 20 août, le comportement s’inverse, descend et reste inférieur à 50 unités jusqu’à la fin du mois. Les valeurs de vibrations sismiques variaient entre 30 et 97 unités RSAM par jour en moyenne. La présence de microséismes associés aux mouvements des fluides (gaz / magma) a diminué par rapport au mois précédent, présentant une moyenne de 526 événements par jour. En raison de sa faible magnitude, aucun des tremblements de terre n’a été perçu par la population vivant dans la région du volcan.
En ce qui concerne les émissions de dioxyde de soufre (SO2), elles ont fluctué entre 101 et 748 tonnes par jour, avec une moyenne de 449 t / j, le seuil étant de 620 t / j.

Source : Marn .

Photo : Marn / Epa.

 

Mexique , Popocatepetl :

5 septembre, 11h00 (5 septembre, 16h00 GMT)

Au cours des dernières 24 heures, il y avait peu de visibilité sur le cratère. Cependant, grâce aux systèmes de surveillance du volcan Popocatepetl, 310 exhalations ont été identifiées accompagnées de petites quantités de cendres, 22 explosions mineures et deux explosions modérées hier à 19h55 et une aujourd’hui à 15h49  .

Il y a eu une légère chute de cendres dans les municipalités de Juchitepec, Tenango del Aire, Tepetlixpa et Atlautla, dans l’État de Mexico.

Il y a eu également 309 minutes de tremor d’amplitude faible à moyenne et trois tremblements de terre de type volcano-tectoniques hier à 09h53, 16h23 et 16h54, avec une magnitude calculée de M1,3, M1,7 et M2,2, respectivement.

À partir d’aujourd’hui matin et au moment de la rédaction du présent rapport, des émissions de vapeur d’eau, de gaz avec de faibles teneurs en cendres ont été observées que le vent disperse de préférence vers le secteur Ouest Sud-Ouest .

Le 5 septembre, avec l’appui de la Garde nationale, un survol de reconnaissance a été effectué vers le cratère du volcan Popocatépetl. Au cours de ce survol, les spécialistes du Centre national de prévention des catastrophes (CENAPRED) de la Coordination nationale de la protection civile et les chercheurs de l’Institut de géophysique de l’UNAM n’ont pas observé la présence d’un dôme, mais les conditions météorologiques ont permis de reconnaître en détail les conditions générales du cratère. De même, des images thermiques et des photographies ont été obtenues avec lesquelles il a été possible de déterminer que le cratère interne conserve ses mêmes dimensions (350 m de diamètre et 150 m de profondeur).

 

Le CENAPRED demande instamment de ne PAS se rapprocher du volcan et en particulier du cratère, en raison du risque de chute de fragments balistiques,et en cas de fortes pluies de rester loin du fond des ravins en raison du risque de coulées de boue et de débris.

Le feu de signalisation d’alerte du Popocatépetl est en JAUNE PHASE 2.

Source : Cenapred

 

Recommended Posts

Leave a Comment

Nous contacter

Nous ne sommes pas disponibles pour le moment. Mais vous pouvez nous envoyer un email a l'aide du formulaire ci-dessous.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search