27 Fevrier 2019. FR. La Réunion : Piton de la Fournaise , Kamchatka : Sheveluch , Colombie : Chiles / Cerro Negro , Nouvelle Zélande : White Island .

Home / blog georges Vitton / 27 Fevrier 2019. FR. La Réunion : Piton de la Fournaise , Kamchatka : Sheveluch , Colombie : Chiles / Cerro Negro , Nouvelle Zélande : White Island .

27 Fevrier 2019. FR. La Réunion : Piton de la Fournaise , Kamchatka : Sheveluch , Colombie : Chiles / Cerro Negro , Nouvelle Zélande : White Island .

27 Février 2019.

 

 

La Réunion , Piton de la Fournaise : 

Bulletin d’activité du mardi 26 février 2019 à 16h00 (Heure locale) .

L’activité éruptive qui a repris le 19 février 2019 au Piton de la Fournaise aux alentours de 19h10 heure locale se poursuit. Malgré quelques fluctuations, l’intensité du trémor éruptif (indicateur de l’intensité de l’éruption) reste relativement constante (Figure 1).

Figure 1 : Evolution du RSAM (indicateur du trémor volcanique et de l’intensité de l’éruption) entre 09h48 (05h48 UTC) le 18 février et 15h30 (11h30 UTC) le 26 février sur la station sismique de FLR. (© OVPF/IPGP)

– Sur les dernières 36 heures, 8 séismes volcano-tectoniques superficiels sommitaux (au dessus du niveau de la mer) ont été enregistrés.

– Après une déflation de l’édifice liée au transfert de magma qui s’est produit le 18/02/2019, les déformations de la zone sommitale ne montrent pas de signaux particuliers.

 

 

– Les concentrations en CO2 dans le sol en champ proche (secteur gîte du volcan) restent élevées.

– Sur les dernières 36 heures, les débits de surface estimés à partir des données satellites, via la plateforme HOTVOLC (OPGC – université d’Auvergne), fluctuaient entre <1 et 16 m3/s (ces mesures peuvent être affectées/minorées par la couverture nuageuse). Ces valeurs sont confirmées par les mesures par la plateforme MIROVA (Université de Turin).

Niveau d’alerte : Alerte 2-2

Source : OVPF

Photo :  la reunionbysat via Bernard Duyck.

 

Kamchatka , Sheveluch :

AVIS D’OBSERVATION DU VOLCAN POUR L’AVIATION (VONA).

Émis: 27 Février 2019 
Volcan: Sheveluch (CAVW # 300270)
Code couleur actuel de l’aviation: ORANGE
Code de couleur d’aviation précédent: orange
Source: KVERT
Numéro de l’avis: 2019-45
Localisation du volcan: N 56 ° C 38 min E 161 ° C 18 min
Région : Kamtchatka, Russie
Élévation du sommet: 3283 m (10768,24 ft), élévation du dôme ~ 2500 m

Résumé de l’activité volcanique:
La croissance du dôme de lave se poursuit (une lave visqueuse s’épanche sur sa partie Nord), une forte activité fumerolienne , une incandescence des blocs du dôme et des avalanches chaudes accompagnent ce processus. Selon les données satellitaires, un panache de vapeur et de gaz contenant une certaine quantité de cendres continue de dériver du volcan vers l’Est-Sud-Est.
L’éruption explosive-extrusive du volcan continue. Des explosions de cendres jusqu’à 32-1500-49.200 ft (10-15 km) d’altitude pourraient se produire à tout moment. L’ activité en cours pourrait toucher les aéronefs internationaux et les avions volant à basse altitude.

Hauteur des nuages ​​volcaniques:
9840-13120 ft (3000-4000 m) AMSL Heure et méthode de détermination du panache de cendres / de la hauteur des nuages: 20190227 / 0242Z – MODIS AQUA (31m32)

Autres informations sur les nuages ​​volcaniques:
Distance du panache de cendres / nuage du volcan: 28 km
Direction de la dérive du panache de cendres / nuage du volcan: ESE / azimut 103 degrés
Heure et méthode de détermination du panache de cendres / du nuage: 20190227 / 0242Z – MODIS AQUA (31m32)

Source : Kvert.

Photo : Y. Demyanchuk / Volkstat ru

 

Colombie , Chiles / Cerro Negro :

Bulletin hebdomadaire d’activité des volcans Chiles et Cerro Negro
Le niveau d’activité des volcans se poursuit au niveau : NIVEAU JAUNE ■ (III): CHANGEMENTS DANS LE COMPORTEMENT DE L’ACTIVITÉ VOLCANIQUE.

Suite à l’activité des volcans CHILES et CERRO NEGRO, le COLOMBIAN GEOLOGICAL SERVICE (SGC) signale que:

Pour la période du 19 au 25 février 2019, l’activité sismique dans la région des volcans Chiles / Cerro Negro a enregistré une diminution significative en nombre et en énergie sismique libérée. Sur un total de 8838 événements la semaine précédente, on est passés à 2770 événements pour cette semaine. La plupart des événements continuent d’être associés à des fractures de  roches à l’intérieur du volcan, avec un emplacement préférentiel au Sud du volcan Chiles, avec des distances épicentrales pouvant atteindre 3 km et des profondeurs inférieures à 4 km du sommet (4700 m d’altitude).

 

Une deuxième source se situait entre 4 et 9 km au Sud-Est du volcan Chiles, avec une profondeur d’environ 9 km . Les magnitudes calculées étaient inférieures à 2,4 sur l’échelle de Richter. Au cours de cette période, aucun événement n’a été signalé comme ayant été ressenti 

Le SERVICE GÉOLOGIQUE COLOMBIEN est attentif à l’évolution du phénomène volcanique et continuera d’informer en temps utile des changements observés.

Source : SGC

Photo : SGC

 

Nouvelle Zélande , White Island :

Images sur le lac de cratère bouillonnante de White Island .

Comme si quelque chose sortait du chaudron d’une sorcière, la vidéo, tweetée par Geonet, montre une vue à vol d’oiseau du lac de cratère d’un vert vif bouillonnant de manière agressive.
Brad Scott, volcanologue de GNS Science, a déclaré que des bouches de vapeur s’étaient noyées dans le lac au cours de l’année écoulée, le niveau de l’eau s’élevant à environ 12 m, provoquant une activité phréatique, telle que des bouillonnements et des geysers.
Il a ajouté que l’eau du lac était acide et que sa couleur vert clair était créée à partir du soufre combiné à diverses algues et bactéries qui y vivent.

Scott a comparé le lac aux sources géothermales de Rotorua et de Taupō, affirmant qu’il en va de même pour celles-ci en termes de couleur: bactéries différentes, couleurs différentes.
Les scientifiques ont initialement remarqué que de petites mares se formaient dans le cratère en 2016, avant la formation d’un petit lac l’an dernier, a-t-il déclaré.
Lorsqu’on lui a demandé s’il y avait un risque de l’activité volcanique, il a répondu « non, pas vraiment », car le lac de cratère était en hausse depuis un an maintenant et il n’y avait aucun signe d’augmentation des troubles volcaniques.
Dans un article sur Geonet, Scott a déclaré que si le niveau d’eau du lac de cratère continuait d’augmenter à ce rythme, il commencerait à déborder à la mi-2019. Cela pourrait constituer un danger pour les personnes visitant l’île.
Selon Geonet, les scientifiques estiment qu’environ 75% du fluide provient de condensation de conduits de vapeur situés sous le lac. Le reste provient des précipitations, ce qui signifie que les pluies ont causé environ 2,6 m de hausse du niveau de l’eau.

Source :nzherald.co.nz

Photo : Geonet. ( 2018)

 

 

Recommended Posts

Leave a Comment

Nous contacter

Nous ne sommes pas disponibles pour le moment. Mais vous pouvez nous envoyer un email a l'aide du formulaire ci-dessous.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search