09 Mars 2018. FR. Kilauea , Shinmoedake , Nevados de Chillan , Sinabung .

Home / blog georges Vitton / 09 Mars 2018. FR. Kilauea , Shinmoedake , Nevados de Chillan , Sinabung .

09 Mars 2018. FR. Kilauea , Shinmoedake , Nevados de Chillan , Sinabung .

09 Mars 2018.

 

Kilauea , Hawai :

19 ° 25’16 « N 155 ° 17’13 » W,
Sommet : 4091 pi (1247 m)
Niveau d’alerte volcanique actuel: Attention
Code  couleur actuel de l’aviation: ORANGE

Résumé de l’activité:
L’ éruption au sommet du volcan Kīlauea et dans la zone du Rift Est continue  sans changements significatifs. L’écoulement de lave de l’épisode 61g continue de produire des écoulements de surface sur la partie supérieure du champ d’écoulement et sur le Pulama pali. La lave n’entre pas dans l’océan en ce moment. Ces coulées de lave ne représentent aucune menace pour les communautés voisines. Le sommet du lac de lave se trouvait à 39 m (128 pi) sous le plancher du cratère Halema’uma’u ce matin. Les faibles taux de déformation du sol et de sismicité continuent sur le volcan.

Observations du Sommet:
Les inclinomètres du sommet ont enregistré une inclinaison déflationniste, ce qui correspond à la phase de déflation d’un événement DI au sommet (voir définitions ci-dessous). Le niveau du lac de lave au sommet est tombé à 39 m (128 pi) en dessous du rebord du cratère Overlook mesuré ce matin. Un essaim de tremblements de terre continu de longue période à une profondeur de 5 à 10 km sous la caldeira a commencé la nuit dernière. Autrement, la sismicité est dans les limites normales, avec des fluctuations de tremor associées aux éclaboussures du lac  de lave. Les taux d’émission de dioxyde de soufre au sommet restent élevés.

Observations sur Pu’u’Ō’ō :
Les images de webcam disponibles au cours des dernières 24 heures montrent une lueur persistante à des sources à long terme dans le cratère et à partir d’un petit bassin de lave sur le côté Ouest du cratère. Une légère inflexion inflationniste a été enregistrée au cours de la dernière journée. Le taux d’émission de dioxyde de soufre provenant des évents de la zone du Rift Est a été stable au cours des derniers mois et reste significativement inférieur au taux d’émission du sommet.

Observations des coulées de lave:
L’écoulement de l’épisode 61g est toujours actif, mais aucune lave ne coule dans l’océan. Les webcams montrent une activité de flux de surface continue sur la partie supérieure du champ d’écoulement et sur le Pulama pali. Aucun de ces flux ne constitue une menace pour les communautés avoisinantes pour le moment.

Evénement DI: « DI » est l’abréviation de « déflation-inflation ». Un événement DI est une déflation abrupte du sommet du Kīlauea qui dure de quelques heures à 2-3 jours, suivie d’une transition abrupte vers l’inflation qui annule effectivement la déflation précédente au cours des heures qui ont suivi. Les événements DI sont mieux enregistrés par des inclinomètres au sommet du Kīlauea, qui mesurent typiquement quelques microradians  de changement pour des événements individuels. Les événements DI indiquent une diminution et une augmentation subséquente de la pression dans un réservoir de magma situé à environ 1,5 km (1 mi) sous la marge Est du cratère Halema’uma’u. Le niveau du lac de lave sommital suit généralement l’inclinaison pendant les événements DI, le niveau de lave chutant pendant la phase de déflation et augmentant pendant la phase de gonflage. De nombreux événements DI au sommet du Kīlauea sont également enregistrés, après un délai de quelques minutes à quelques heures, par un inclinomètre sur le flanc Nord du Pu’u ‘Ō’ō dans la zone Est du Rift du Kīlauea, ce qui indique que la pression changeante au sommet est transmise par le conduit magmatique au site d’éruption de la zone du Rift Est. Les événements DI sont parfois corrélés avec des pauses et des impulsions dans la production de lave des évents éruptifs de la Rift Zone Est.

7 MARS 2018. Un essaim de tremblements de terre , à 5 / 10 km de profondeur a débuté le 06 Mars sous la caldeira du volcan Kīlauea, selon des scientifiques.
Mardi, l’observatoire du volcan hawaïen de l’USGS a mesuré le niveau du lac de lave à 74 pieds sous le sol, ce qui a permis aux visiteurs enthousiastes d’avoir un aperçu des éclaboussures de lave depuis le Jaggar Overlook dans le parc national des Volcans d’Hawaii. Le jour suivant, la hauteur du lac de lave sommital est tombée à 102 pieds sous le rebord du cratère Overlook.
Les données de surveillance des volcans de l’USGS sur le Kīlauea montrent une série de cercles colorés autour du sommet, qui suivent les tremblements de terre des deux derniers jours (orange) ou des deux dernières heures (rouge). La carte illustre l’essaim de « tremblement de terre de type longue période » qui a commencé mardi soir.


Selon un site Web de l’ USGS Volcano Hazards Program: Les tremblements de terre de longue période (LP) ou de basse fréquence (LF) sont causés par des fissures résonnant lorsque le magma et les gaz se déplacent vers la surface. On les voit souvent avant les éruptions volcaniques, mais leur présence fait aussi partie de la sismicité de fond normale de certains volcans et leur présence n’indique pas nécessairement qu’une éruption est imminente. Les événements LF peuvent également être produits par des processus non magmatiques.

9/03/2018.L’essaim de tremblements de terre de type longue période qui a débuté mardi soir sous la caldeira du volcan Kīlauea semble avoir pris fin.
L’Observatoire du volcan hawaïen de l’USGS a constaté que la sismicité de la zone sommitale était revenue à des taux de fond normaux, avec des fluctuations de tremors associées à des éclaboussures du lac de lave. L’inclinaison déflationniste continue d’être enregistrée.

Source : HVO , Big Island videonews.

Photos : HVO , David Ford.

 

Shinmoedake , Japon :

Mercredi 7 mars, 06:37
Les éruptions explosives se poursuivent sur le mont Shinmoe dans le Sud-Ouest du Japon.

Le volcan se trouve dans la chaîne de Kirishima, à cheval sur les préfectures de Kagoshima et de Miyazaki.

L’agence météorologique a déclaré que le volcan était entré en éruption pour la première fois mardi après-midi. Ce fut la première éruption majeure en 7 ans, et 10 explosions similaires ont été enregistrées jusqu’à présent. L’une , à minuit , a émis de grosses roches volcaniques jusqu’à 900 mètres.

 

Les responsables de l’agence ont déclaré que la fumée avait atteint son plus haut niveau à 3 000 mètres au-dessus du cratère mercredi matin.

Ils ont dit qu’ils gardaient le niveau d’alerte à 3 sur une échelle de 1 à 5, conseillant aux gens de ne pas s’approcher de la montagne.

Ils préviennent des projections de roches à moins de 3 kilomètres du cratère, et des coulées pyroclastiques , de cendres chaudes et de roches à moins de 2 kilomètres.

Des éruptions mineures avaient eu lieu sur le volcan depuis le jeudi de la semaine dernière.

Source : 3NHK 

Photo : via Sherine France.

 

Nevados de Chillan , Chili :

⦁ Pendant cette période, 3537  événements sismiques, parmi lesquels soixante (60) ont été classés comme volcano-tectoniques (type VT) , associés à des processus de fracturation de matériaux rigides, de magnitude locale (ML) inférieures ou égales à m 1,9 ont été enregistrés  . L’événement le plus énergétique était situé à 5,1 km au Sud-Est (SE) du cratère actif, à une profondeur de 1,4 km.
⦁ De même , 3477  tremblements de terre associés à la dynamique des fluides à l’intérieur du volcan,  dont  2358  ont été classés comme des événements de type longue période (LP) , avec une valeur de déplacement maximale réduite (DRC) de 205 cm2  ont été enregistrés . En outre, il a été enregistré 1119  évènements de type tremor (TR), dont le plus grand d’entre eux a duré environ 3 minutes avec une valeur de déplacement réduit maximale de 171 cm2  .


⦁ Du 16 au 28 Février il y a eu un total de 679 explosions associées principalement à des gaz magmatiques et / ou l’enregistrement de signaux acoustiques captés par le réseau de microphones installés sur les pentes du volcan, qui mesurait une pression maximale réduite de 0,3 Pa  à 1 km sur l’explosion d ‘énergie sismique la plus élevée enregistrée.
⦁ Le 22 février, un survol a été effectué où aucun changement morphologique significatif n’a été observé, mais une augmentation du volume du dome a été observée par rapport aux observations précédentes, atteignant environ 92.500 m3 à cette date et un taux de croissance égal à 0.02m3 / sec. .
⦁ À partir des données géodésiques, on observe des changements de très faible amplitude, attribuables à des changements de volume très subtils au sein du bâtiment volcanique produits au cours des derniers mois, ce qui correspond à l’activité enregistrée de 2016 à ce jour.

⦁ Les émissions de dioxyde de soufre (SO2) enregistrées par l’équipement de spectrométrie par absorption différentielle (DOAS) de la station de Chillán, située à 2,6 km au Sud-Est du cratère actif, présentaient une valeur moyenne mensuelle de 463 ± 687 t/ jour et une valeur maximale quotidienne de 3045 t/ jour , mesurée le 22 février. Les émissions de S02 sont à des niveaux bas pour ce volcan, en accord avec la présence du dôme de lave.
⦁ Les caméras IP installées à proximité du volcan ont enregistré un dégazage constant du cratère actif, caractérisé par des émissions sporadiques de cendres et de vapeur d’eau pour la plupart d’une hauteur maximale de 1080 m. Pendant quelques jours , durant la nuit, l’incandescence a été visualisée lorsque les conditions météorologiques ont permis d’observer le volcan.

Aucune émission de dioxyde de soufre (S02) n’a été signalée dans le secteur près du complexe volcanique, selon les données publiées par le Groupe  dioxyde de soufre de l’instrument de surveillance de l’ozone (OMI) (http://so2.gsfc.nasa.gov/ ) et le Service national d’information et de données par satellite sur l’environnement (NESDIS) (http://satepsanoine.nesdis.noaa.gov).
Aucune alerte thermique n’a été rapportée d’après les données traitées par l’Observation par Infrarouge Moyen de l’Activité Volcanique (MIROVA) (http://www.mirovaweb.it/) et par le suivi thermique quasi-temps réel des points chauds globaux (MODVOLC) (http://modis.higp.hawaii.edu/).  

L’activité explosive continue , associée à la croissance du dôme de lave Gil-Cruz, situé dans le cratère Nicanor, avec un taux de croissance quasi-uniforme, qui se reflète dans la stabilité de l’énergie de la phase sismique enregistrée . Le corps du dôme continue à être stable , sans effondrement important de sa structure ,, avec la majorité des explosions se produisant au travers de la fracture orientée Sud-Est/Nord-Ouest. La destruction de ce dôme pourrait être associée à une explosion de type vulcanienne, de grandeur plus importante que celles enregistrées actuellement, associée à des flux pyroclastiques et des chutes de matériaux dans la zone du volcan.

Pour tout ceci , le niveau d’activité est maintenu au niveau : NIVEAU JAUNE: Changements dans le comportement de l’activité volcanique – Temps probable pour une éruption: SEMAINES / MOIS.
Observation: Il est recommandé d’appliquer préventivement des restrictions d’accès dans une zone proche du cratère avec un rayon de 4 kilomètres autour du cratère actif

Source : Sernageomin

 

Sinabung , Indonésie :

Niveau d’activité de niveau IV (AWAS). Le Sinabung (2460 m d’altitude) est en éruption constante depuis 2013 .

Depuis hier jusqu’à ce matin le volcan a pu être observé jusqu’à ce qu’il soit couvert de brouillard. La fumée sortant du cratère pouvait être observée de couleur blanche/grise , de faible pression , avec une hauteur de 50 à 300 m au-dessus du sommet. L’activité de surface n’a pas été accompagnée d’éruption . Le vent souffle de façon faible à modérée à l’Ouest .

Grâce à l’enregistrement des sismographes du 08 Mars 2018 , il a été enregistré :
3 tremblements de terre d’émission .
1 tremblements de terre tectonique lointain .
1 tremblement  de terre à basse fréquence
2 tremblements de terre de phase / hybrides
8 Séismes volcaniques peu profonds (VB)
30 tremblements de terre volcanique profonds (VA)
1 tremblement  de terre tectonique local .


 
Recommandations:
Les communautés/ visiteurs ne doivent pas effectuer d’ activités dans un rayon de 3 km autour du sommet, et par secteur , à 7 km vers le Sud-Sud-Est, à 6 km à l’Est-Sud-Est et à 4 km au Nord-Est.
Les dépôts ont formé un barrage en amont sur la rivière Laborus . Les personnes vivant dans des bassins fluviaux en aval , et autour de la rivière Laborus doivent maintenir une vigilance parce que ces barrages peuvent s’effondrer à tout moment et ne plus retenir le volume d’eau , avec pour résultat en aval des lahars / inondations.

Vona: Le dernier code Vona émis était un code de couleur ORANGE, publié le 26 Février 2018 à 18:44,  associée à l’éruption à 13h39 où la hauteur de la colonne de cendres a été observée jusqu’à 3160 m au dessus du niveau de la mer, soit environ 700 m au-dessus du sommet, le vent soufflant au Sud – Sud-Est.

Source : Magma , VSI.

Recommended Posts

Leave a Comment

Nous contacter

Nous ne sommes pas disponibles pour le moment. Mais vous pouvez nous envoyer un email a l'aide du formulaire ci-dessous.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search