24 Mars 2024.

 

Russie / Iles Kouriles , Ebeko :

AVIS D ‘OBSERVATION DU VOLCAN POUR L’AVIATION (VONA)

Publié : 24 mars 2024
Volcan : Ebeko (CAVW #290380)
Code couleur aviation actuel : ORANGE
Code couleur aviation précédent : orange
Source : KVERT
Numéro d’avis : 2024-14
Emplacement du volcan : N 50 degrés 41 min E 156 degrés 0 min
Région : Kouriles du Nord, Russie
Altitude du sommet : 1 156 m (3 791,68 pi).

Résumé de l’activité volcanique :
Une éruption explosive modérée du volcan se poursuit. Selon les données visuelles de Severo-Kurilsk, les explosions ont envoyé des cendres jusqu’à 2,8 km d’altitude et un nuage de cendres a dérivé vers l’est du volcan.
Cette éruption continue. Des explosions de cendres jusqu’à 6 km (19 700 pieds) d’altitude pourraient survenir à tout moment. L’activité en cours pourrait affecter les avions volant à basse altitude et l’aéroport de Severo-Kurilsk.

Hauteur des nuages volcaniques :
2 800 m (9 184 ft) AMSL Heure et méthode de détermination du panache de cendres/hauteur des nuages : 20240323/2354Z – Données visuelles

Autres informations sur les nuages volcaniques :
Distance panache de cendres/nuage du volcan : 5 km (3 mi)
Direction de dérive du panache de cendres/nuage du volcan : E / azimut 80 deg
Heure et méthode de détermination du panache/nuage de cendres : 20240323/2354Z – Données visuelles

Source : Kvert

Photo : L. Kotenko. IVS FEB RAS ( Archive).

 

Islande , Péninsule de Reykjanes :

Risques accrus dus aux émissions de gaz

L’évaluation des dangers a été mise à jour et est valable à partir de 15h00 aujourd’hui, vendredi 22 mars, jusqu’à 15h00 le lundi 25 mars. Le risque dû aux émissions de gaz est jugé plus élevé dans toutes les régions que les jours précédents. Cela est dû aux prévisions météorologiques défavorables pour les prochains jours et aux valeurs mesurées des émissions de dioxyde de soufre (SO2) des sites d’éruption et du champ de lave plus élevées qu’auparavant.

Dans les zones 1 et 5 (au Nord-Ouest des sites d’éruption), le risque de coulées de lave est plus faible qu’il ne l’était au cours des trois derniers jours. Ce risque a diminué car la coulée de lave au Nord des sites d’éruption s’est stabilisée et la lave s’écoule désormais préférentiellement vers le Sud. Cependant, le champ de lave reste dangereux car il s’est formé très récemment.

Source et photo : IMO.

 

Indonésie , Semeru :

Le mont Semeru a présenté une éruption le samedi 23 mars 2024 à 08h07 WIB avec la hauteur de la colonne de cendres observée à ± 1000 m au-dessus du sommet (± 4676 m au-dessus du niveau de la mer). La colonne de cendres a été observée comme étant de couleur blanche à grise avec une intensité épaisse , orientée vers le Nord-Ouest. Cette éruption a été enregistrée sur un sismographe avec une amplitude maximale de 21 mm et une durée de 73 secondes.

AVIS D ‘OBSERVATION DU VOLCAN POUR L’AVIATION (VONA)

Publié : 23 mars 2024
Volcan : Semeru (263300)
Code couleur aviation actuel : ORANGE
Code couleur aviation précédent : orange
Source : Observatoire du Volcan Semeru
Numéro d’avis : 2024SMR207
Emplacement du volcan : S 08 degrés 06 min 29 sec E 112 degrés 55 min 12 sec
Zone : Java Est, Indonésie
Altitude du sommet : 11 763 pieds (3 676 M)

Résumé de l’activité volcanique :
Éruption avec nuage de cendres volcaniques à 01h07 UTC (08h07 locale).

Hauteur des Nuages Volcaniques :
La meilleure estimation du sommet du nuage de cendres se situe à environ 14 963 pieds (4 676 m) au-dessus du niveau de la mer ou 3 200 pieds (1 000 m) au-dessus du sommet. Peut être supérieur à ce qui peut être observé clairement. Source des données de hauteur : observateur au sol.

Autres informations sur les nuages volcaniques :
Nuage de cendres se déplaçant vers le Nord-Ouest. Les cendres volcaniques sont blanches à grises. L’intensité des cendres volcaniques est observée comme étant épaisse.

Remarques :
Éruption enregistrée sur sismogramme avec une amplitude maximale de 21 mm et une durée maximale de 73 secondes.

Source et photo : Magma Indonésie.

 

Chili , Villarica :

Sismologie

L’activité sismologique de la période a été caractérisée par l’enregistrement de :
182 événements sismiques de type VT, associés à la fracturation des roches (Volcano-Tectonique). Le séisme le plus énergétique avait une valeur de Magnitude Locale (ML) égale à 3,3, situé à 8,6 km à l’Est-Sud-Est de l’édifice volcanique, à une profondeur de 6,8 km par rapport au cratère.
8852 événements sismiques de type LP, associés à la dynamique des fluides à l’intérieur du système volcanique (Longue Période). La taille du plus grand séisme évalué à partir du paramètre Déplacement Réduit (DR) était égale à 50 cm2.
2782 événements sismiques de type TR, associés à la dynamique soutenue dans le temps des fluides à l’intérieur du système volcanique (TRemor). La taille du plus grand séisme évalué à partir du paramètre Déplacement Réduit (DR) était égale à 39 cm2

Géochimie des fluides
Les données d’émissions de dioxyde de soufre (SO2) obtenues par l’équipement de spectroscopie d’absorption optique différentielle (DOAS), correspondant aux stations Los Nevados et Tralco, installés respectivement à 10 km dans une direction Est-Nord-Est et à 6 km Est-Sud-Est du cratère actif, a présenté une valeur moyenne de 2 045 ± 438 t/j, considérées comme des valeurs atypiques pour ce système volcanique. La valeur journalière maximale était de 6 880 t/j le 1er mars, considérée comme une valeur anormale pour ce système. 2 anomalies satellitaires ont été signalées dans les émissions de SO2 dans l’atmosphère dans le secteur proche du volcan, les 4 et 5 mars, selon les données publiées par Tropopheric Monitoring Instrument (TROPOMI) et Mounts.

Anomalies thermiques par les satellites
Au cours de la période, 19 alertes thermiques ont été enregistrées dans la zone associée au volcan, avec une puissance radiative volcanique (VRP) maximale de 106 MW le 11 mars, une valeur considérée comme élevée selon les données traitées par l’Observation de l’activité volcanique dans l’infrarouge moyen. (MIROVA).
Grâce à l’analyse des images satellite Sentinel 2-L2A, 6 anomalies de radiance ont été détectées dans la zone associée au cratère au cours de la période évaluée. La plate-forme d’outils NHI a détecté une zone maximale de rayonnement anormal dans la zone du cratère de 42 300 m2 le 1er mars.

Géodésie
L’activité géodésique, suivie à travers 5 stations GNSS et d’interférométrie radar (InSAR), a été caractérisée par :
– Taux de variation des composantes horizontales et verticales des stations de surveillance GNSS de moyenne/faible ampleur et avec de légers changements par rapport à la période précédente.
– L’allongement en ligne du suivi SE-NW atteint 0,7 cm/mois, inclus dans une variation cyclique annuelle/saisonnière évidente identifiée depuis 2013.
– Grâce à InSAR, aucun signe de déformation n’est observé au cours des 3 derniers mois.
En conclusion, une période de stabilité est évidente dans le suivi des déformations, avec des changements de faible ampleur qui ne montrent pas l’apparition de changements morphologiques de surface.

Caméras de surveillance
A partir des caméras de surveillance installées sur le volcan, des dégazages ont été observés de manière récurrente, avec des colonnes dont les hauteurs ne dépassaient pas 500 mètres, inférieures à celles observées au mois de février. Il s’agit principalement de colonnes à prédominance de vapeur d’eau. Cependant, les 1, 3, 5, 7, 10, 14 et 15 Mars, des émissions passives ont été observées avec une teneur plus élevée en pyroclastes, mettant en évidence celle du 3 mars, dont la hauteur atteignait 400 m au-dessus du niveau du cratère. Concernant l’activité explosive, des épisodes stromboliens ont été observés avec impact proximal, à l’intérieur et en bordure du cratère.

 

Analyse géomorphologique satellitaire

Grâce à la photo-interprétation des images Planet Scope, Sentinel 2 L2A, SkySat collect et Pléiades, le cratère a été observé avec à l’intérieur un cône naissant construit à partir de l’accumulation de pyroclastes résultant des explosions, dont les dimensions sont maintenues par rapport à ce qui a été observé en février:
Diamètre E-W de 67 m (image Pléiades du 11 mars). À l’intérieur, la masse fondue peut être observée à travers une section circulaire dont le diamètre maximum est de 27 m dans la direction NNW-SSE et une superficie de 421 m2.
. La tendance à la baisse observée depuis la deuxième quinzaine de février se poursuit, montrant une diminution de l’exposition superficielle du lac de lave.

L’activité du système volcanique reste avec une tendance à la stabilisation des valeurs énergétiques du signal sismique continu à des valeurs proches de 1,4 µm/s et l’enregistrement récurrent de
sismicité liée à la dynamique des fluides. De plus, au début de la quinzaine, des séismes VT énergétiques ont été enregistrés situés dans le secteur Est du bâtiment volcanique , ce qui a justifié l’émission d’un rapport spécial. D’autre part, des explosions stromboliennes modérées qui entraînent des projections balistiques dans la zone proche du cratère, des incandescences et des anomalies thermiques  continuent d’être observées, mettant en évidence l’apparition d’une émission de cendres enregistrée le 3 mars qui a généré une colonne de 400 m et s’est dispersée en direction Nord-Est . Des valeurs de SO2 ont été détectées de manière récurrente au-dessus des valeurs considérées comme anormales (1 800 tonnes/jour). Les paramètres de suivi indiquent l’activité constante d’un lac de lave situé près de la surface, qui entraîne des variations géométriques du conduit de sortie et de la zone du lac de lave exposé, liées à un processus volcanique instable et au potentiel de génération d’activité explosive.
De cette manière, l’alerte technique volcanique est maintenue en :
ALERTE TECHNIQUE JAUNE : Modifications du comportement de l’activité volcanique.

Source : Sernageomin

Photos : TVN , Richard L. ( archives).

 

Equateur , Sangay :

RAPPORT QUOTIDIEN DE L’ETAT DU VOLCAN SANGAY , Samedi 23 Mars 2024 .
Information Geophysical Institute – EPN.

Niveau d’activité Superficiel: Haut , Tendance de surface : Sans changement
Niveau d’activité interne: Haut , Tendance interne : Sans changement

Sismicité : Du 22 Mars 2024 , 11:00h au 23 Mars 2024 , 11:00h : 

Le nombre d’événements sismiques enregistrés à la station de référence au cours des dernières 24 heures est présenté ci-dessous. Le niveau d’activité sismique du volcan reste élevé.

Evénement d’explosion (EXP) : 268

 

Précipitations / Lahars :
De légères pluies ont été enregistrées dans la zone du volcan, sans générer de boue ni de coulées de débris. **De fortes pluies pourraient remobiliser les matériaux accumulés et générer des flux de boue et des débris qui descendraient les flancs du volcan et se déverseraient dans les rivières adjacentes.

Colonne émissions/cendres :
Depuis hier après-midi jusqu’à la clôture de ce rapport, grâce au système de caméras de surveillance, plusieurs émissions de gaz et de cendres ont été enregistrées avec des hauteurs comprises entre 500 et 1000 mètres au-dessus du niveau du cratère avec des directions Nord et Nord-Est. En lien avec ces émissions, le VAAC de Washington a publié deux rapports d’émission avec des hauteurs de 600 mètres au-dessus du niveau du cratère dans une direction Nord et Ouest.

Observation:
Malgré la nébulosité dans la zone du volcan, la nuit dernière, un épisode de légère incandescence a été observé dans le cratère du volcan. Jusqu’à la clôture de ce rapport , le volcan est resté complètement nuageux.

Niveau d’alerte : jaune

Source : IGEPN.

Photo :  Eqphos_fotografía

Recommended Posts

No comment yet, add your voice below!


Add a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *